L’hypnose, un lien quantique entre les mondes et le temps ?

de | 21 décembre 2017

hypnose

Image crédit : Pixabay

L’hypnose, un lien quantique entre les mondes et le temps ?

Thérapeute en hypnose depuis plusieurs années, il est arrivé que certains de mes patients me mènent à la frontière d’un temps, d’un lieu où tout est à la rencontre des âmes « défuntes » ou de la régression. C’est ce qui m’a menée à choisir de pratiquer, entre autre, l’hypnose de régression alors qu’elle n’avait pas été, initialement, dans mes objectifs.

Je reviens dans le passé, sur ces expériences qui m’ont permis de découvrir, sans jamais avoir fait de formation spécifique, l’hypnose de régression.

Suite à un AVC, une femme vient me voir dans un stress extrême.

Elle a connu la maltraitance, dans un pays du Maghreb, et un mariage forcé très jeune, avec un vieillard. En arrivant en France, elle rencontre l’homme qui semble lui convenir et dont elle tombe amoureuse. Après le mariage il devint très vite maltraitant,  tant en paroles, qu’en humiliations et en actes. Elle est frappée, cognée alors qu’elle pèse à tout casser 50kg pour environ 1m70. Après une violente et ultime dispute, accompagnée de blessures, ils se séparent. C’est après cette séparation qu’elle doit faire face au décès de son père et c’est là qu’elle fait son premier AVC.

Lorsqu’elle me recontacte pour que je l’accompagne afin de changer les choses, il s’avère que très rapidement je capte « quelque chose » lors d’une séance d’hypnose.  Un frisson court le long de mes bras. Nullement effrayée, j’ai la sensation que l’air vient de changer.

Nous sommes dans une nouvelle information, nous devenons quantiques. C’est comme si les murs s’étaient écartés, plafond et  sol n’existent plus. Le temps n’est plus.

À son « émergence  »  bouleversée, les larmes aux yeux, elle me dit qu’elle a fait une rencontre exceptionnelle. Elle a revu son papa, sortant de derrière mon bureau, venant vers elle avec un grand sourire plein d’amour. Elle me racontera plus tard que de temps en temps, lors d’autres séances  d’hypnose, elle a à nouveau rencontré ce père qu’elle aimait tant et qu’elle n’avait pas pu revoir avant son enterrement, étant arrivée trop tard. Mieux encore, elle a eu la chance extraordinaire d’être accompagnée par son papa pendant plusieurs jours en sentant son souffle et en entendant le bruit de sa canne dans l’escalier. ​Elle est maintenant en paix.

C’était ses rendez-vous, mais ils étaient aussi importants pour moi car je sentais, lors de certaines séances, qu’elle vivait des moments précieux et que j’étais la complice discrète d’un événement plein d’amour.

Une autre fois, se présente à mon cabinet, un monsieur âgé d’environ 70 ans et m’indique qu’il n’a jamais pu dormir plus de deux à trois heures par nuit.

La peur, voire la terreur, l’accompagnait régulièrement et était devenue une compagnie particulièrement possessive et exigeante.

Deux, trois séances d’hypnoses et là s’ouvre, encore une fois, une autre dimension.

Lors d’une séance, il se voit petit  dans son lit d’enfant. Une silhouette âgée en guenilles traverse sa chambre de gauche à droite au pied de son lit, passe devant lui et s’en va par la porte de son placard. Il est très surpris et me dit: je pensais l’avoir oublié! Vous allez me prendre pour un fou ?

Après cette séance, comme il allait mieux mais qu’il restait encore des blocages, nous passons à une Séance EMDR. Au bout de quelques minutes, il me parle de l’accouchement de sa maman et, bouleversement du temps, il me parle de lui venant au monde et de temps en temps il revient au présent en me disant « mais qu’est-ce qui se passe? Je ne suis pas fou quand même? » et pouf, repart pour décrire ce qu’il revit. Il me dit alors qu’il ne veut pas sortir, parce qu’il ne peut pas sortir le cordon est autour de son cou. Il me décrit la pièce, le lit sur lequel sa maman est couchée, l’infirmière assise sur une chaise en bois et paille qui lisait un magazine de l’époque dont il me précise le nom (je me dis alors, il faut absolument que je m’en souvienne, mais concentrée à l’accompagner, le nom je l’oublie! Aaargh !)

Nous faisons plusieurs petits sauts dans le temps qui nous fournissent plusieurs détails qui s’ajoutent les uns aux autres et sont de plus en plus précis. Il voit le médecin entrer dans la chambre avec sa mallette à la main, pressé! Et là, d’un coup, il se retrouve en larmes, apaisé et en paix.

Et moi, je suis bouleversée par ce récit de vie. Où commence et où finit le conscient mais aussi l’inconscient, le subtil de l’univers et ses codes? Ce que l’on n’apprend pas en Occident.

Une autre patiente, aristocrate d’origine russe, me raconte qu’elle s’est vue, pendant une séance en EMDR, au pied de l’escalier du château de son père, dansant, tournant, virevoltant dans sa robe de bal.

Mais, mieux que cela, elle l’a « revécu » me dit-elle et me rajoute combien c’était important pour elle de revivre ce moment.

À une autre séance, elle retrouve son chien, son terre-neuve qu’elle a tant aimé et qui n’a pas changé. Elle a senti son amour pour elle. Elle pleure et dit « je l’aime tellement, il a été mon meilleur compagnon, c’est un tel bonheur de l’avoir revu car je n’ai jamais pu l’oublier, je sais qu’il est à mes côtés et qu’il m’attend ».

​Je n’ai aucune explication sur certaines expériences d’hypnose, qui ressemblent aux expériences d’EMI-NDE ou Mort provisoire avec transport de temps et de rendez-vous avec les âmes dites défuntes, si ce n’est un bouleversement, émotions pour enfin retrouver la paix et je crois que c’est l’essentiel, être en paix… et je suis convaincue maintenant que nous sommes bien plus qu’une enveloppe physique.

Je vous souhaite une belle journée

Sylvie Tissier Maître praticien en hypnose, coach Cohérence Cardiaque HeartMath et Maïeustésie

www.therapieenhypnose.com / www.hypnosespiritu.com

2 réflexions au sujet de « L’hypnose, un lien quantique entre les mondes et le temps ? »

  1. Carmen Francoeur

    Comme c’est fascinant! J’aimerais bien vous avoir près de ma ville ici au Québec! Tout être le moindrement sensible et intelligeant se pose toutes ces questions.Depuis toujours je cherche des indices sur toutes mes vies antérieures (car je suis une vieille âme) pour expliquer ces nombreuses épreuves si difficiles dans cette vie-ci.On devrait pouvoir savoir ce qu’on a fait et vécu, se serait plus logique ,on corrige, on s’élève. bref on apprend à se connaître soi-même dans la LUMIERE ».La lumière étant aussi la connaissance on devrait naître avec et ne pas la perdre.Or ,l’épaisseur du plan matériel empêche la LUMIERE de passer…Si l’essentiel est invisible pour les yeux, ou est-il? à l’intérieur?Merci pour votre formidable partage.C.F.

    Répondre
  2. Turpaud

    J ai fait bcp de régression en hypnose et surtout en auto hypnose
    Et moi aussi mon accouchement désastreux ou je me suis senti mourir.
    Mais le plus puissant a été cette sortie de corps ou le créateur est venu me chercher .ou j ai pompé de l énergie cosmique comme si quelque chose gerait mon corps
    L hypnose fait partie de ma vie maintenant
    Cet article est vraiment génial
    Merciiiii

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *