in

J’ai le luxe de m’éloigner de ce qui épuise ma patience !

Partagez cet article
Annonce

épuise ma patience

Au milieu des années 1970, une série d’expériences en laboratoire menées par Robert Zajonc a démontré qu’exposer des individus à des stimuli familiers était suffisant pour qu’ils soient évalués plus positivement, par rapport à des stimuli similaires qui n’étaient pas encore connus. Cet effet est connu sous le nom de « simple exposition » ou « effet de familiarité », et stimule les investissements publicitaires.

C’est-à-dire que cette expérience indique que même si quelque chose n’est pas très attrayant, nous nous habituerons à sa présence par le simple fait de nous familiariser avec. Cependant, la psychologie humaine est un peu plus complexe. Arrivé à un certain point, même si quelque chose nous est présenté plusieurs fois, il peut devenir accablant, lourd et démotivant.

Annonce

Le dicton selon lequel « on peut s’habituer au pire » ne semble pas toujours être respecté dans la réalité. Il y a des faits qui ont malmené notre patience et nous voulons qu’ils cessent d’être communs, nous voulons que ce mal soit hors de nos vies. C’est le luxe de s’éloigner de ce qui épuise notre patience. C’est un luxe parce qu’il est parfois hors de notre portée, et parce que ses bienfaits sont souvent un élixir complet de sérénité et de calme.

Pousser notre patience à sa limite n’est pas un jeu amusant

De nombreuses compétences deviennent étonnantes lorsqu’elles sont mises à l’épreuve dans des situations extrêmes. Il n’en va pas de même avec la patience, cette capacité qui semble s’user et se consumer avec certaines personnes et situations qui la poussent assez souvent à bout.

Des gens qui demandent sans cesse « le pardon », qui justifient des erreurs récurrentes, des débordements et des manques de considération. Des situations monotones et récurrentes, qui se reproduisent indéfiniment dans le temps, variant dans la forme mais pas dans le fond : on se retrouve toujours épuisé, endolori, irrité.

Annonce

Toute cette accumulation de sensations nous amène à réfléchir sur la théorie, mais pas sur la pratique : jouer avec notre patience n’est pas amusant, c’est épuisant et frustrant. Fermer les yeux encore et encore sur les attitudes qui nous blessent est le contraire de la maturité, c’est du masochisme émotionnel.


La valeur de la patience

puissante évolution

Avant d’analyser et de juger ce qui nuit à notre patience, nous devons nous analyser nous-mêmes. Si vous vous exposez à nouveau continuellement à ce qui vous irrite, vous exposez votre corps nu à une armée de couteaux toujours plus tranchants, de plus en plus précis dans les blessures qu’ils vous font.

Si vous savez déjà quoi faire et que vous ne le faites pas, ce n’est pas la responsabilité de quelqu’un d’autre, c’est uniquement la vôtre. Vous savez déjà à quoi vous vous exposez, alors avoir une autre déception est une question de temps. Vous jouez à la roulette russe avec votre patience et votre dignité. Même si vous pensez le faire pour éviter les conflits avec les personnes qui vous sont chères, vous donnez carte blanche à tout ce qui ne retient pas votre attention.

Annonce

Par conséquent, la patience est une capacité limitée. C’est une vertu quand on la met au service de quelque chose qui nous intéresse sur le long terme ou quand on en a vraiment besoin dans des situations exceptionnelles, comme une mauvaise blague ou subir le retard de quelqu’un.

Par conséquent, la patience ne doit pas nous définir, mais nous caractériser : j’ai de la patience pour ce qui le mérite ou pour les choses pour lesquelles je ne trouve pas d’autre remède. Je n’ai pas la patience pour ce qui m’irrite sans raison apparente, attendant continuellement de moi une complaisance et un silence absolus. Ce n’est pas être patient, c’est se blesser inutilement, avec pour seule récompense sûre la douleur.


Mettre des limites aux autres pour que notre patience n’atteigne pas ses limites

La clé pour préserver notre patience avec ce qui en a vraiment besoin est de ne pas la dépenser sur ce qui n’en a pas besoin. Si une amie change toujours de plans à sa convenance, si un collègue est toujours en retard, ou si quelqu’un ment par habitude, nous devons lui faire comprendre que nous n’aimons pas son comportement et que nous ne sommes pas disposés à le tolérer davantage. .

Le silence sur les attitudes et les comportements qui nous blessent nous rend complices de la douleur que les autres nous causent. La gentillesse et la patience ont une limite, et c’est une erreur de supposer que les choses vont changer d’elles-mêmes, sans que nous nous occupions de la situation qui nous affecte directement.

Annonce

S’écarter de ce qui épuise notre patience est un luxe et une bonne décision, car nous n’avons pas à revenir sur les chemins dans lesquels nous trouvons le plus souvent des excuses, des mensonges, de l’indifférence ou du mépris.


Vouloir économiser sa patience, c’est s’aimer soi-même.

Certaines personnes seront surprises de suivre cette voie saine, car elles manquent de sens de l’autocritique et ne sont pas conscientes que leur patience est un atout limité, et que l’énergie pour résister aux insultes continuelles doit être mieux utilisée.

La patience doit être dirigée vers quelque chose qui vous met toujours mal à l’aise et qui vous rend nerveux. Aussi familier que cela ait été dans nos vies, tout le monde a la capacité de dire « ça suffit » ou « je ne veux plus supporter ça ». Notre patience est une valeur, mais aussi un phare qui identifie les personnes qui ne la mettent à l’épreuve que de manière informelle.

Claire C.

Publié par Claire C.

À propos de l’auteure: J’ai toujours été passionnée par tout ce qui avait trait à la spiritualité et son influence sur nous tant sur le plan psychologique que spirituel. Depuis que j’ai intégré l’équipe d’ESM en 2013, je mets au service toutes mes connaissances pour aider au mieux les gens qui en ont besoin et qui cherchent des réponses à leurs nombreuses questions. J’espère pouvoir y contribuer un peu chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

augmenter l'estime de soi

Heureux ceux qui essaient d’augmenter l’estime de soi des gens

horoscope

Horoscope du Mercredi 5 Janvier 2022