Partagez cet article
Annonce
gestion du chagrin
La gestion du chagrin /Image crédit : Depositphotos: artiste :grandfailure

Il existe 2 phases dans la gestion du chagrin. Cela arrive par vagues.

Il est vrai que le chagrin est très complexe, et se retrouver face à une telle situation peut représenter un problème majeur pour quiconque.

Je sais à quel point la vie est précieuse, et que tout peut basculer du jour au lendemain.

J’ai eu la chance de survivre à un grand nombre de choses dans la vie, mais beaucoup n’ont malheureusement pas eu cette chance. 

Personnellement, j’ai perdu quelques bons amis, un frère et même un parent. J’ai vu de près la mort et témoigné la tragédie qui accompagne cette perte.. et je n’ose même pas imaginer la douleur que cela doit être de perdre un enfant. Cela me brise le coeur chaque fois que quelqu’un que je connais meurt, quelles que soient les circonstances.

J’aimerais pouvoir dire qu’on s’habitue à un tel chagrin, mais cela serait un mensonge. Mais au fil du temps, la douleur devient moins intense. 

Arriver à cette conclusion m’a causé beaucoup de peine, et de larmes… j’ai dû choisir la voie de la sagesse, et ceci est très dur mais aide à grandir en liberté. 

Annonce

On ne peut pas prétendre que perdre une personne n’est « rien de grave », et que la vie continuera tout simplement. 

Ces pertes nous laissent des cicatrices, et celles-ci témoignent de l’amour qui nous unissait à ces personnes. 

Et plus ces cicatrices sont profondes, plus nos sentiments se définissent comme un amour profond et sincère. 

Les cicatrices sont un témoignage de la vie. Les cicatrices sont un testament que l’on peut vivre ensemble, perdre pied, guérir, puis ensuite continuer à vivre et aimer à nouveau. La cicatrisation est plus forte que la chair originelle. 

Les cicatrices sont un témoignage de la vie. Les cicatrices ne sont laides que pour les personnes qui sont incapables de « voir ».

Il existe 2 phases dans la gestion du chagrin. Cela arrive par vagues.

Quand on regarde les vagues le long des plages, ça va et ça vient, les saisons vont et viennent… 

Lorsqu’un navire est naufragé, et que tout vole en éclats, vous vous mettez d’abord à couler. Tout ce qui flotte autour de vous vous rappelle la beauté et la magnificence du navire autrefois. Et vous n’avez pas d’autre solution que de ‘flotter’. 

Soudain vous voyez là un morceau de l’épave, et vous vous y accrochez pendant un moment. Peut-être qu’il ne s’agit que d’un simple objet. Ou peut-être une photo ou un souvenir agréable. Ou peut-être que c’est aussi une personne qui flotte. 

Annonce

Toutefois tout ce que vous pouvez faire pour l’instant c’est, de flotter et rester en vie.

Au début, les vagues sont immenses et se brisent sans pitié sur vous. Elles enchainent sans même vous donner un moment pour reprendre votre souffle, et vous ne pouvez rien faire d’autre mis à part vous agripper et continuer à flotter afin de survivre. 

Après un moment, peut-être quelques semaines, voire des mois, vous constaterez que les vagues sont toujours de taille impressionnante, mais moins intenses. 

Peu à peu elles deviennent moins déchaînées, se désarticulent, prêtes à se désagréger. Et quand elles se brisent sur vous, elles vous emportent toujours, mais entre les deux, vous arrivez toutefois à respirer. 

Vous ne savez jamais ce qui va déclencher le chagrin. Cela peut provenir d’une chanson, d’un texte, d’une image, d’un endroit ou d’une odeur.. Peu importe la façon dont les vagues se déchainent sur vous, entre les deux, il y a la vie!

En fin de compte, nous percevons tous les choses de manière différente.

Même si les vagues semblent impressionnantes, au fil du temps elles ont tendance à se calmer. Parfois vous vous attendez à les voir arriver. Et parfois elles viennent lorsque vous vous y attendez le moins. Mais entre les deux, vous pouvez vous préparer. Et lorsqu’elles vous éclaboussent en pleine figure, vous savez que vous en sortirez et que vous referez surface. Même en étant trempé jusqu’aux os, vous savez qu’au final vous finirez par vous en sortir.

Les vagues ne cesseront jamais d’être, et ainsi va la vie. 

Mais dès le moment où vous prenez conscience de tout cela, votre vie peut prendre une tournure différente. Et lorsque d’autres vagues se présenteront à vous à nouveau, vous y survivrez également. Avec chance, vous vous en sortirez seulement avec quelques cicatrices, mais beaucoup moins de naufrages.

Karine M. toute reproduction interdite sans notre autorisation / Image crédit ( elle n’est pas libre de droit ) : depositphotos.com 

Annonce