Gens heureux: 15 choses qu’ils font différemment des autres

de | 30 août 2015

Gens-heureux

Gens heureux: 15 choses qu’ils font différemment des autres

Si certaines personnes sont plus heureuses que d’autres, il existe une raison à cela. Les gens heureux ne sont par forcément plus riches ou plus beaux que les autres, ils choisissent tout simplement de vivre autrement. Les gens bienheureux décident de faire des changements dans leur vie pour avoir une vie dont ils peuvent être fiers. Les gens heureux ont une façon d’aborder la vie qui leur est propre. Voici 15 choses que les gens comblés font différemment des autres:

Les gens heureux font la différence entre la réussite et le gain

Le niveau de bonheur ne dépend pas de ce que les gens gagnent, ni même de ce qu’ils sont capables d’accomplir. Leur bonheur dépend de leur perception de la réussite. C’est-à-dire que le bonheur dépend de la façon dont ils perçoivent leurs réalisations, leur valeur et leur engagement. Si les gens cherchent à être heureux en fonction d’un gain, ils n’atteindront pas ce bonheur.

Les gens heureux sont connectés à leur entourage. Ils sont connectés à leurs familles, leurs voisins, leurs lieux de culte et leurs communautés. Ces connexions agissent comme un tampon contre la dépression et forment des liens solides. Le taux de dépression a fortement augmenté ces 75 dernières années. L’Organisation mondiale de la Santé prévoit que d’ici 2020, la dépression sera la seconde cause de décès dans le monde,affectant près d’un adulte sur trois. L’une des causes les plus importantes de cette dépression pourrait être la déconnexion des gens avec leur entourage.

Gens heureux

« Le bonheur est d’avoir dans une autre ville une grande famille soudée et attentionnée » -George Burns

Les gens heureux ne sont pas rancuniers ou ne passent leur temps à attendre pour se venger. Ils comprennent que la haine empêche de vivre une belle vie. Ils ne cherchent pas à se venger des autres. Ils restent positifs quoi qu’il arrive, que ce soit dans les moments de bonheur et de moments de tristesse. Ils n’ont tout simplement envie de perdre leur temps haïr les autres.

Les gens heureux s’engagent dans des activités qui conviennent à leurs forces, à leurs valeurs et à leur façon de vivre. Quand on parle de stratégies du bonheur, il n’y a pas LA solution, cela dépend de chacun. Les gens satisfaits agissent en fonction de leurs buts émotionnels de la même façon que vous adaptez vos exercices à vos objectifs en sport.

Les gens heureux expriment leur reconnaissance.Le fait d’être reconnaissant fait du bien au corps. La reconnaissance aide à mieux gérer le stress et les traumatismes, elle augmente l’amour propre et l’estime de soi quand on réalise ce qu’on a déjà accompli, et aide également à chasser les émotions négatives. Selon certaines recherches, il existe des corrélations entre l’expression d’une force de reconnaissance et le sentiment de satisfaction pour sa vie [1].

Les gens heureux abordent la vie de manière optimiste.Il contiennent leurs tendances pessimistes de trois manières. Pour commencer, ils concentrent leur temps et leur énergie sur ce qu’ils peuvent contrôler. Ils savent comment passer à autre chose si certaines stratégies ne fonctionnent pas ou s’ils n’arrivent pas contrôler une chose en particulier. Ils sont également conscients que « ça aussi, ça va passer ». Les gens heureux savent serrer les dents face à l’adversité car ils savent que les aléas de la vie ne sont que passagers. En fait, les gens comblé ont un don pour compartimenter leur vie. Ils n’acceptent pas qu’un problème vienne contaminer le reste de leur existence.

Les gens heureux savent que c’est bien de faire le bien. Ils aident les autres en faisant du bénévolat. Des recherches ont montré un lien profond entre un comportement altruiste et le bien-être, la santé et la longévité. Agir de façon bienveillante permet aux gens de se sentir bien par rapport à eux et aux autres, et les émotions positives qui en résultent améliorent leur résistance physique et psychologique.

Les gens heureux savent que les richesses matérielles n’occupent qu’une petite part de l’équation. Les gens qui possèdent des biens matériels ne sont pas forcément plus heureux. Dans son livre Comment être heureux et le rester, d’après Lyubomirsky en 1940, la proportion d’Américains qui déclaraient être « très heureux » était d’environ 7,5 sur 10 [3]. Or, aujourd’hui, avec les iPods, la télévision, les ordinateurs, les voitures tout confort, et un revenu qui a plus que doublé, la proportion est d’environ 7,2 sur 10. Non seulement les biens matériels ne font pas le bonheur, mais ce sont même d’importants facteurs de mécontentement.

Les gens heureux ne cherchent pas à vivre la vie des autres. Ils mènent leur propre vie. Ils n’ont pas le temps de souhaiter avoir les talents et la richesse des autres. Ils n’ont pas besoin de prouver s’ils sont riches ou ce qu’ils ont accompli dans leur vie. Ils mettent l’accent sur l’obtention de leur travail.

Les gens heureux développent des stratégies saines pour gérer les aléas de la vie. Comme tout le monde, ils rencontrent des épisodes stressants dans leur vie mais ils ont mis au point certaines stratégies pour les surmonter. Ils savent rebondir après un traumatisme. Selon les chercheurs Tedeschi et Calhoun, il y a 5 facteurs d’amélioration après la gestion d’un événement difficile : une nouvelle façon d’apprécier la vie, découvrir d’autres manières d’aborder la vie, une plus grande force personnelle, avoir de meilleures relations avec autrui et un essor de la spiritualité. Les gens heureux deviennent doués pour voir le bien qui peut résulter de moments difficiles.

Gens heureux

Les gens comblés se concentrent sur leur santé. Ils prennent soin de leur corps et de leur esprit et savent gérer leur stress. Ils ne prennent pas soin de leur santé uniquement en faisant de l’exercice. Ils sourient, ils s’investissent dans des choses et mettent beaucoup d’énergie et d’enthousiasme dans ce qu’ils font.

Les gens heureux cultivent leurs émotions spirituelles. Selon Lyubomirsky, de plus en plus de chercheurs indiquent que les personnes croyantes sont plus heureuses, en meilleure santé et se remettent plus facilement d’un traumatisme que les personnes laïques [5]. D’autre part, les auteurs Ed Diener et Robert Biswas-Diener expliquent dans leur livre Happiness: Unlocking the Mysteries of Psychological Wealth, que les émotions spirituelles sont essentielles à la richesse psychologique et au bonheur, car elles aident les gens à se connecter avec ce qui les dépasse.

Les gens heureux prennent du recul. Les gens bienheureux ne passent pas leur temps à se plaindre des difficultés qu’ils rencontrent, de tout ce qui va mal, de tous ceux qui ont une mauvaise influence ou comment la vie serait tellement plus simple si tout le monde arrêtait de faire ce qu’il fait. Les gens heureux prennent du recul face aux situations qui les affectent et ils cherchent des gens et des choses qui ont une influence positive sur leur vie.

Les gens comblés n’ont pas le temps de médire ou de dire du mal des autres. Ils ne voient aucun intérêt à dénigrer les autres ou à souligner ce qu’ils n’aiment pas au sujet de leurs conjoints, collègues, employeurs, employés, etc. Ils sont trop occupés à vivre leur vie. Ils savent que les ragots ne peuvent rien ajouter à leur vie, ni contribuer à leur bonheur intérieur.

Les gens heureux savent où ils vont. Avancer dans le but d’avoir une vie qui ait un sens est l’une des stratégies les plus vitales utilisées par les gens comblés. Selon Diener et Biswas-Diener, les gens bienheureux ont des valeurs auxquelles ils tiennent et ont des résultats qui valent la peine de se donner du mal pour les obtenir.

Le grand Dr. Chris Peterson, aujourd’hui disparu, a évoqué son propre chemin vers le bonheur en ces termes :

« J’ai passé mes premières années de jeune adulte à repousser à plus tard beaucoup de petites choses dont je savais pourtant qu’elles me rendraient heureux. J’ai eu la chance de me rendre compte un jour que je n’aurais jamais le temps de les faire, à moins de trouver ce temps nécessaire. Et c’est là que le reste de ma vie a commencé.«

Avec le temps, les gens heureux ont développé diverses stratégies qui leur ont permis de voir la vie autrement: des stratégies équilibrées entre compétences et émotions. Et vous, qu’ajouteriez-vous à cette liste ?

Entrez en contact avec Paula David Laack, l’auteur de ce billet, via :  Son site Internet :www.mariee‌lizbethcompany.com  Facebook : www.facebo‌ok.com/mar‌ieelizabethcompany Twitter : www.twitte‌r.com/paul‌adavislaack 

_____________________[1] Park, N., Peterson, C., & Seligman, M.E.P. (2004), « Strengths of character and well-being », Journal of Social and Clinical Psychology, 23(5), 603-619.  [2] Schwarz, C.E., & Sendor, M. (1999). « Helping others help oneself : Response shift effects in peer support », Social Science and Medicine, 48, 1563-75.  [3] Lane, R.E. (2000). « The loss of happiness in market democracies », New Haven, Yale University Press. Voir Figure 1.1, p.5.  [4] Nickerson, C., Schwartz, N., Diener, E., & Kahneman, D. (2003). « Zeroing in on the dark side of the American dream: A closer look at the negative consequences of the goal for financial success », Psychological Science, 14, 531-36.  [5] Ellison, C.G., & Levin, J.S. (1998). « The religion-health connection: Evidence, theory, and future directions », Health Education and Behavior, 25, 700-20.

Après gens heureux

3 réflexions au sujet de « Gens heureux: 15 choses qu’ils font différemment des autres »

  1. NESTOR LAMADOKU

    je suis très content de tomber sur votre site car je suis un agent social et depuis là je croyais que devenir riche est choses réservée à une catégorie donnée.il y a deux mois que j’ai découvert un réseau….Si vous pouvez m’aidez à aller de l’avant je serai fiers.

    Nestor

    Répondre
  2. Claude Lasante

    Les gens heureux font beaucoup de choses. Ils sont reconnaissants et le démontrent, ils sont joyeux et optimistes, ils sont aimables et attentifs dans leur relation, ils sont conscients d’être responsables de ce qui arrive dans leur vie, ils ne jugent pas et acceptent la vie telle qu’elle est, ils choisissent souvent ce qui est nouveau afin d’évoluer, et bien d’autres choses.

    Mais savons-nous ce que les gens heureux ne font pas ?

    http://www.relationplus.org/2016/6-choses-gens-heureux-ne-font-pas.html

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *