Ce moment où ma fille de 4 ans à parlé à un étranger de 82 ans

de | 22 juillet 2017

 

étranger

Ce moment où ma fille de 4 ans à parlé à un étranger de 82 ans

Ce moment où ma fille de 4 ans à parlé à un étranger de 82 ans

« La veille du quatrième anniversaire de ma fille, elle a annoncé un événement important.
Je revenais de la chercher à l’école maternelle quand elle m’a dit de regarder la personne âgée qui marchait en face du parking à la vitesse d’un escargot.

Elle a continué en expliquant qu’elle avait un petit faible pour les personnes âgées: « J’adore les personnes âgées car elles marchent lentement comme moi et elles ont la peau douce comme moi. Elles vont toutes mourir bientôt et je veux toutes les aimer avant qu’elles meurent. »

Bien sûr, c’était un peu bizarre et glauque comme remarque mais on sentait que cela venait du fond du cœur.
J’ai été frappée par sa réflexion et son empathie et j’ai posté cette citation comme statut sur Facebook quand nous sommes rentrées. Je n’avais aucune idée de ce qu’elle avait vraiment dit.

Le lendemain, le jour de son anniversaire, elle a m’a demandé sur le chemin de l’école si nous pouvions nous arrêter au supermarché pour acheter des petits gâteaux d’anniversaire pour elle et ses six frères et sœurs pour les manger après le dîner.
Comment dire non à une enfant qui fête son anniversaire? »

J’ai mis Norah et sa sœur cadette dans un de ces énormes caddies qui ressemblent à une voiture et nous nous sommes dirigées vers le rayon boulangerie. Après avoir pris les petits gâteaux, je me suis arrêtée dans un autre rayon qui a attiré mon attention.
Alors que j’étais occupée à chercher quelques courses, Norah s’est levée dans le caddie, et a joyeusement agité ses bras et crié: « Hey, vieil homme! C’est mon anniversaire aujourd’hui! »

L’homme était âgé avec une expression faciale très dure et des sourcils broussailleux. Mais avant que je puisse la gronder pour lui dire de ne pas dire « vieil homme » ou me remplir de honte, il s’est arrêté et s’est tourné vers elle. »

Si ma fille l’a mis mal à l’aise, il ne l’a en tout cas pas laissé paraître. Son expression s’est adoucie et il lui a dit, «Bonjour, jeune fille! Et quel âge avez-vous aujourd’hui? »

Ils ont parlé pendant quelques minutes, il lui a souhaité un joyeux anniversaire et nos chemins se sont séparés.
Quelques minutes plus tard, elle s’est tournée vers moi et m’a demandé: « Est-ce que je peux prendre une photo avec le vieil homme pour mon anniversaire ?» C’était la chose la plus adorable, et même si je ne savais pas si le vieil homme accepterait je lui ai dit que j’allais aller lui demander.

Nous avons trouvé l’homme quelques rayons plus loin et je me suis dirigée vers lui. «Excusez-moi. Voici Norah et elle voulait savoir si vous accepteriez de prendre une photo avec elle pour son anniversaire?

Son visage est rapidement passé de confus à stupéfait de joie.
Il a reculé, s’est appuyé contre son caddie et a posé sa main sur elle. « Une photo? Avec moi ? » Demanda-t-il.

« Oui, pour mon anniversaire!» répondit Norah.

étranger

Ce moment où ma fille de 4 ans à parlé à un étranger de 82 ans

Et il a accepté. J’ai sorti mon iPhone et ils ont posé ensemble. Elle a posé sa main douce sur sa main douce. Il l’a regardée avec des yeux scintillants pendant qu’elle tenait sa main dans la sienne et regardait ses veines minces sur ses mains.
Elle lui a donné un baiser sur la main, puis il l’a mise sur sa joue. Il a rayonné. Je lui ai demandé comme il s’appelait et il nous a dit de l’appeler Dan.

Nous étions en train de bloquer d’autres clients et cela ne dérangeait personne. Quelque chose de magique se produisait au supermarché ce jour-là et nous l’avons tous ressenti. Norah et Dan n’ont pas remarqué qu’ils parlaient comme de vieux amis.
Après quelques minutes, j’ai remercié Dan d’avoir pris le temps de passer une partie de sa journée avec nous. Ses yeux se sont remplis de larmes et il a dit: « Non, je vous remercie. Cela a été ma meilleure journée depuis très longtemps. Vous m’avez rendu heureux, Mlle Norah ».

Ils se sont de nouveau pris dans les bras, et nous sommes parties. Norah l’a regardé jusqu’à ce qu’on le perde de vue.
Je vous mentirais si je disais que je n’étais pas prête à pleurer après leur rencontre.
J’étais complètement éblouie par leur rencontre et j’ai pensé que certains de mes lecteurs sur Facebook adoreraient lire cela. J’ai donc publié l’histoire et les photos.

Un peu plus tard dans la soirée, j’ai reçu un message d’une lectrice du coin qui connaissait Dan.
Sa femme Mary était décédé en mars, et il était seul depuis le décès de sa bien aimée. Elle voulait que je sache qu’il avait été vraiment été touché par ma petite fille. Qu’il en avait besoin et qu’il ne l’oublierait jamais.

J’ai demandé son numéro de téléphone et l’ai appelé quelques jours plus tard.

Nous sommes allées lui rendre visite dans sa petite maison cozy, où on pouvait voir de nombreux souvenirs de Mary un peu partout dans la maison. Il s’était coiffé, rasé et portait un pantalon de costume et des chaussures habillées. Il paraissait 10 ans de moins. Il avait installé une table pour enfants, des feuilles et des crayons pour Norah. Il a demandé si elle voulait faire quelques dessins qu’il pourrait mettre sur le réfrigérateur. Elle a accepté avec joie et a commencé à se mettre au travail.

Nous avons passé près de trois heures avec Dan ce jour-là. Il était patient et gentil avec ma fille bavarde et qui ne tenait pas en place. Il a essuyé le ketchup sur sa joue et lui a laissé finir ses nuggets de poulet.

Quand nous sommes allés à sa porte d’entrée, il a sorti son couteau de poche et coupé l’unique rose rouge qui fleurissait à son porche. Il a passé 10 minutes à retirer toutes les épines de la tige avant de la donner à sa nouvelle amie. La rose est désormais sèche et elle est dans un sac sous son oreiller. »

Norah demande des nouvelles de Dan tous les jours. Elle s’inquiète pour lui. Elle se demande s’il est seul, s’il a froid ou s’il a du fromage pour ses sandwichs. Elle veut qu’il aille bien. Elle veut qu’il se sente aimé.

Dan pense aussi à Norah. Après une autre visite récente, il a révélé qu’il n’avait pas dormi une nuit complète depuis le décès de sa femme. Il a dit qu’il dormait bien toutes les nuits depuis sa rencontre avec ma fille. « Norah m’a guéri », dit-il.
Je suis restée sans voix et des larmes ont coulé sur mes joues.

Il y a 78 ans d’écart entre ces deux personnes. D’une certaine manière, on dirait que leur cœur et leur âme se sont reconnus mutuellement.

Norah et moi avons promis de rendre visite à Dan chaque semaine, même si ce n’est que pour 15 minutes, même si c’est seulement pour un câlin rapide et lui laisser son gâteau préféré.

Je l’ai invité pour fêter Thanksgiving avec nous. Il fait partie de notre famille maintenant. Qu’il le veuille ou non, il a été absorbé dans ma famille de neuf personnes, et comme l’a dit Norah: « Nous l’aimerons tous. »
Parfois, parler à des étrangers conduit à de magnifiques commencements. Essayez aussi. »

Source :/community.today.com

Une réflexion au sujet de « Ce moment où ma fille de 4 ans à parlé à un étranger de 82 ans »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *