in

Beaucoup de gens ont du mal à dire non : voici 5 façons intelligentes de le faire

Partagez cet article

Annonce

Une tâche simple ?

Vous pourriez même dire que ce sujet ne mériterait même pas un article à lui tout seul.

Cependant, l’incapacité à refuser des faveurs et des tâches, voire la difficulté à se priver de certains plaisirs, peut être pour nous le déclencheur d’un processus de profonde désorganisation de la vie que nous menons, nous rapprochant de l’échec dans de nombreux domaines de notre vie.

Annonce

C’est le cas de l’échec financier, du fait de ne pas prendre soin de sa santé ou de sa relation, et aussi des innombrables dommages émotionnels que nous subissons en ne défendant pas nos idées.

Le cerveau est « né » pour dire non

cerveau d'un empathe

Lorsqu’on analyse réellement la question du point de vue des neurosciences, le cerveau évolutif se résume à une structure organique chargée de dire ce mot (non) magique. Le comportement primaire de tout être biologiquement vivant et actif repose sur des actions réflexes. Il faut être rapide et efficace pour résoudre des problèmes impliquant la survie, et le réflexe est très bon pour ça. Cependant, à partir du moment où les organismes ont évolué et que de telles actions automatiques ne sont plus aussi avantageuses pour de nouveaux problèmes, arrêter certains comportements, ne pas réagir instinctivement est devenu la règle.

Annonce

Il se trouve que, d’un « excès » de socialisation vécu par l’homme moderne, dans lequel on se reconnaît davantage dans les yeux des autres, où l’intimité est réduite et les informations sur notre monde privé fuient et sont la cible de critiques acerbes, dire non déplaît beaucoup avec la convivialité. Dans certaines situations, sous la pression d’un style de vie stressant, nous pensons que nous ne devrions même pas nous dire non. Nous avons le « droit » !

À ce moment-là, on fait des achats qui dépassent nos économies, on mange plus que nécessaire (juste pour le plaisir !), on fait des choses qui nous agacent de peur d’être vilipendés.

Le fait est que nous devons réapprendre à dire non. Et pourquoi ne pas le faire de manière intelligente, de manière à pouvoir maintenir un bon équilibre social ?

Voici 5 conseils pour dire non de manière intelligente…

1. Débarrassez-vous des choses superflues

C’est la meilleure façon de dire non aux dépenses excessives et à la routine stressante. Lorsque vous êtes stressé par trop de tâches à la fois ou étouffé par des problèmes financiers, débarrassez-vous du non essentiel. Le résultat est évident : il vous restera plus de temps et d’argent.

Annonce

2. Expliquez bien les choses

Dans certaines situations, pour atténuer les éventuels « effets secondaires » d’un non qui doit être dit (le fameux « mal nécessaire »), une explication détaillée et convaincante de la raison pour laquelle vous le faites peut être cruciale pour que tout soit en ordre et serein.

3. Préparez mieux votre déjeuner

Cela peut être le déjeuner, le goûter, le dîner… L’organisation des repas est un moyen efficace de dire non à une alimentation indisciplinée. En plus d’économiser de l’argent, vous pouvez vous mettre en forme si vous privilégiez les aliments sains à un repas facile, à cause du manque de temps et la difficulté de vous déplacer dans les grandes villes. Il n’y a aucune excuse! Prenez votre plat préparé à la maison au travail si nécessaire.

4. Donnez l’exemple

Chérissez vos parents

C’est là que réside le principal problème entre les parents et les enfants. Les premiers exigent de ceux-ci un certain comportement, mais ils ne donnent pas l’exemple. Certaines fois, il n’est même pas nécessaire de dire non : il suffit de ne pas le faire et de montrer, avec cela, l’importance de la cohérence entre dire et agir.

Annonce

5. Dites simplement « non » !

dire Non

Parfois, il faut être catégorique et le dire clairement. Modulez votre intonation et votre expression faciale pour le faire fermement, sans grossièreté, sincèrement. Un simple non n’est pas capable de changer le reste d’une vie…

Publié par Jean-Charles R

À propos de l’auteur: j'aime la nature et l'écologie mais je m'intéresse aussi à la psychologie et la spiritualité, je pense que tout est lié. Je suis arrivé dans l’équipe d’ESM en 2016 après avoir étudié en Angleterre et passé plusieurs années en Australie . Depuis toujours, je suis soucieux de la nature et de mon impact sur l’environnement. Ainsi, par le biais d’informations, j’essaie de contribuer à l’amélioration de l’environnement et de jouer un rôle dans l’éveil des consciences afin de rendre le monde un peu meilleur chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pourquoi certaines relations durent plus longtemps que d’autres ? 7 vertus des relations durables

horoscope

Horoscope du Dimanche 11 septembre 2022 pour chaque signe du zodiaque