parent

Ce que l’on apprend après avoir perdu un parent à un très jeune âge

Je porterai le poids de cette tragédie avec moi pour le reste de ma vie, et les leçons que je gagnerai grâce à cela.

Il y a un an aujourd’hui, mon monde entier s’est écroulé lorsque j’ai appris le décès de ma mère. C’est tellement traumatisant que cela change complètement la personne que vous êtes et votre façon de voir le monde.

J’avais à peine 21 ans avec deux sœurs plus jeunes, toutes désormais sans mère, forcées de poursuivre l’expérience de la vie sans le parent que nous avions toujours eu. Ce fut une année de douleur et de chagrin ; un an, pour rien au monde je ne voudrais revivre cette expérience. Mais grâce à cette expérience, j’ai appris beaucoup de leçons que je garderai avec moi pour le reste de ma vie.

Beaucoup d’ adultes qui ont récemment perdu leurs parents vous diront qu’ils savent ce que vous traversez, mais ce n’est pas vrai.

Rien ne m’horripile plus qu’un adulte qui me dit qu’il comprend parfaitement ce que je traverse, et qu’il est là pour moi. Vos parents ont pu vous voir devenir adulte, vous voir vous marier, ou rencontrer vos enfants. Ma mère n’a pas eu la chance de pouvoir assister au mariage de ma sœur, ma mère ne me verra pas diplômée de l’université, ni aider ma plus jeune soeur au lycée, sans parler de la voir devenir diplômée. Alors s’il vous plaît ne comparez pas la situation, vous ne savez pas ce que je traverse. J’ai appris qu’ils disaient cela pour montrer de la sympathie, et la sympathie mais ils sont dans l’ignorance . Ce qui m’amène à mon prochain point …

Les gens qui n’ont pas encore connu cela ne comprennent pas, et ce n’est pas de leur faute.

Au début, j’ai été amère pendant des mois parce que les gens ne comprenaient pas; ils ne pouvaient pas faire preuve d’empathie ni comprendre ce que je vivais, ce que je ressentais, ce dont j’avais besoin, peu importe combien ils ont essayé. Mais ensuite j’ai réalisé que ce n’était pas de leur faute, et je devrais être heureuse qu’ils ne comprennent pas, peu importe à quel point j’avais du mal à l’accepter.Je ne souhaite à personne de vivre cette expérience, et je suis reconnaissante que les gens de mon âge, de l’âge de mes sœurs n’ait jamais vécu de ce genre de douleur.
Les gens utilisent vraiment ces phrases cliché.

Dans ces situations tout le monde dit toujours des choses comme «ils sont dans un meilleur endroit », « ils veillent sur vous », etc., et ça craint. Ce sont les dernières choses que vous voulez entendre. Ne me dites pas qu’ils sont dans un meilleur endroit, parce que s’ils étaient dans un meilleur endroit alors ils seraient ici avec moi et ma famille. Je ne veux pas que vous me disiez qu’ils veillent sur moi, parce que ce n’est pas la même chose que de les avoir en face de moi et d’ entendre leur voix ou leur rire. Je sais que les gens sont bien intentionnés quand ils disent ces choses, mais ça fait encore plus mal.

Je déteste quand les gens se plaignent à moi de leurs parents, parce qu’au moins ils en ont.

Je ne peux trop insister sur le fait que je déteste cela, à quel point cela me retourne l’estomac et me brise le coeur. Je donnerais tout pour que ma mère me crie dessus, ou me demande de m’emprunter quelques euros. Je donnerais tout pour que ma mère me fasse passer de nouveau un sale quart d’heure, ou qu’elle veuille passer du temps avec moi au lieu que je sorte. Quand les gens se plaignent à moi de leurs parents, ça me rend folle qu’ils ne puissent pas apprécier l’amour et les soins que leurs parents leur donnent. Ils n’apprécient pas le fait d’avoir encore leurs parents, et ce lien avec eux. Je donnerais tout pour échanger ma place avec eux, et donc je ne peux pas JAMAIS compatir.

sunset-1207326_1280

Vous découvrez sur qui vous pouvez compter.

Malgré les gens qui disent ou font les mauvaises choses, vous apprenez qui se soucie vraiment de vous et qui est vraiment là. On dit qu’une tragédie montre toujours qui sont vos vrais amis, et cela ne pourrait pas être plus vrai dans cette situation. Beaucoup de gens ne peuvent pas faire face à cette tragédie difficile, et finissent par s’éloigner de vous. Laissez les. Ils ne sont pas assez bien pour être là s’ils ne peuvent pas trouver la force de rester pour vous et vous soutenir. C’est difficile à accepter, parce que c’est à un moment où vous avez besoin de tout l’amour et du soutien que vous pouvez obtenir, mais avec le temps on apprend à laisser partir et on réalise que c’est pour le meilleur.

Les vacances et les événements importants de la vie ne seront plus jamais pareils.

Les vacances peuvent être un moment difficile pour n’importe qui, mais cette expérience a changé leur sens à jamais. Non seulement les traditions que vous aviez avec vos parents ont disparu , mais vous vous retrouvez également avec le vide que leur absence a laissé derrière eux. Maintenant , vous vous demandez toujours ce que les choses seraient s’ils étaient là, et vous voudriez qu’ils soient là. Il y a désormais un vide qui ne sera jamais comblé. Les souvenirs des fêtes et traditions passées reviennent également à la surface, ce qui accentue encore davantage la douleur. Cela vous rappelle que vous feriez tout pour qu’ils reviennent. Les gens autour de vous sont remplis de joie avec les Fêtes, sans savoir que ces jours provoquent une immense douleur pour vous et votre famille.

C’est normal de ne pas aller bien.

J’ai traversé mon lot d’obstacles dans la vie, mais j’ai toujours soutenu que les choses allaient bien. Toutefois, lorsque cette expérience bouleversante est arrivée, je ne pouvais plus soutenir ce sentiment. Je ne pouvais pas aller bien, peu importe ce que j’essayais.J’ai appris qu’il était normal d’admettre que j’étais dans la douleur, que je n’allais pas bien. J’ai appris comment exprimer cela aux gens, sans me sentir jugée. Une leçon qui n’a pas été facile.

Il est normal de faire passer vos besoins en premier.

Après avoir connu cette perte, cette douleur, vous devenez vide et incapable de donner beaucoup.Vous commencez à réaliser que vous ne pouvez pas être aussi désintéressé envers les autres parce que vous utilisez toute l’énergie que vous avez pour faire face à la journée. Vous devez apprendre à comprendre et à accepter que vous devez prendre soin de vous-même avant de pouvoir offrir quelque chose à une autre personne.

cave-1835825_1280

Parfois, vous avez besoin d’un coup de pouce.

Malgré les efforts que vous faites pour traverser cela, il y aura de mauvais jours que vous ne pourrez pas traverser seul. Parfois, vous avez besoin d’un ami pour vous motiver à étudier pour cet examen ou aller en cours. Parfois, vous avez besoin de quelqu’un pour vous sortir du lit, et vous donner la motivation et la force dont vous avez besoin pour faire face à la journée. Et c’est bien, appréciez les gens dans votre vie qui reconnaissent cela et font cela pour vous, peu importe combien il vous rendent fou sur le moment.

Les liens entre les proches se renforcent.

Personne d’autre ne comprend ce que vous traversez, ce qui signifie que les gens qui comprennent vraiment deviennent beaucoup plus importants. Ce sont les seules personnes au monde à comprendre votre perte, et le poids que vous devez désormais porter avec vous. Non seulement cela, mais vous savez désormais combien il peut être facile de perdre quelqu’un parce que vous avez déjà perdu quelqu’un de très important pour vous. Vous chérissez donc les personnes dans votre vie plus que jamais, et vous voulez qu’ils restent dans votre vie plus que tout. La perte démontre à quel point les gens dans votre vie sont importants pour vous.

Vous vous inquiétez de tout, tout le temps.

La vie vous a désormais appris que perdre quelqu’un peut arriver en un clin d’œil. Cela vous rend inquiet et paranoïaque à propos de toutes les choses qui peuvent arriver aux personnes les plus proches de vous. Quand quelqu’un est censé venir et qu’il ne vient pas, vous vous inquiétez. Quand quelqu’un ne répond pas à son téléphone, vous vous inquiétez. Vous commencez instantanément à penser au pire des scénarios, et à tout ce qui aurait pu mal tourner.

Et le soulagement que vous ressentez quand vous les entendez enfin est inexplicable. Vous savez que vous vous inquiétez trop, et au fond vous savez qu’ils vont probablement très bien, mais vous ne pouvez pas vous en empêcher.  Perdre de nouveau un proche serait insupportable, et vous savez que le risque est toujours là. Vos proches peuvent se fâcher, ou avoir l’impression que vous êtes arrogant, mais au moins ils savent que vous vous inquiétez pour eux.

Vous devenez plus affectueux et attaché.

Vous ne voulez pas perdre les gens qui sont encore dans votre vie, alors vous devenez plus attaché à eux. Vous voulez leur montrer combien ils comptent pour vous, leur rappeler tout le temps. Je ne peux pas expliquer ce sentiment à moins que vous ayez vécu cela, mais quand vous l’avez vécu, vous avez envie de vous rapprocher davantage de ceux que vous aimez, vous voulez leur montrer combien ils sont importants pour vous.

Vous avez besoin de l’affection et de l’amour de ces gens pour vous aider à guérir de ce que vous avez perdu, pour vous rappeler qu’il y a encore des gens dans votre vie qui sont importants et qui se soucient de vous. Qu’il y a encore des raisons de continuer à vivre.

Vous choisissez plus soigneusement vos mots.

Vous savez maintenant à quel point les derniers mots sont importants, si vos derniers mots à vos parents étaient bons ou mauvais, vous comprenez leur poids et leur importance. Vous devenez plus conscient de la façon dont vous parlez à vos proches. Vous dites désormais « Je t’aime » avant de vous dire au revoir, peu importe combien vous êtes en colère contre eux. Parce que si c’est la dernière fois que vous leur parlez, vous voulez vous assurer qu’ils le sachent.

Vous voulez qu’ils sachent toujours ce que vous ressentez pour eux et que vous les aimez. Vous veillez à leur dire tout le temps combien ils comptent pour vous et combien vous avez besoin d’eux ou que vous les appréciez. Même lorsque vous êtes fâché vous savez intérieurement ce que vous pouvez ou ne pouvez pas dire. (. Ce petit rappel douloureux est toujours dans un coin de votre tête pour ne pas oublier l’importance des mots.

Vous apprenez à ne pas perdre de temps.

Vous comprenez maintenant que la vie est éphémère, combien le temps nous est compté. Cela vous apprend à ne jamais perdre de temps. Vous devenez plus honnête et franc avec les gens parce que vous comprenez qu’il est inutile de perdre du temps à tourner autour du pot. Vous avez perdu et surmonté quelque chose d’incroyablement important, ce qui signifie que vous ne vous contenterez pas de moins que ce que vous méritez. Vous vous rendez compte maintenant à quel point votre temps et votre vie comptent. Vous ne perdrez pas votre temps avec quelqu’un qui ne mesure pas son importance.

Vous vivez la vie à fond …

… Parce que vous comprenez à quel point la vie peut rapidement disparaître. Après avoir perdu votre parent, vous êtes assis là et vous rappelez toutes les heures perdues que vous auriez pu avoir eu avec lui. Un road trip, une aventure, ou même simplement un dîner avec lui. Cela vous rend plus apte à accepter de faire des choses avec d’autres personnes car il se peut que vous n’ayez pas d’autre chance. Vous commencez à réaliser à quel point l’aventure et le temps passé avec les gens comptent. Vous comprenez que ce sont eux qui donnent un sens à votre vie.

Vous apprenez à laisser partir la culpabilité.

Cela prend plus de temps qu’on ne le pense, et ce n’est pas chose facile. Vous devez constamment prendre la décision de lâcher-prise, encore et encore. Mais vous prenez vraiment cette décision à chaque fois. Vous apprenez à laisser partir la culpabilité, vous apprenez à vous rendre compte que toutes les choses que vous auriez pu faire différemment ne peuvent pas vous aider maintenant. Vous ne pouvez pas changer tout ce qui est arrivé si vous apprenez à accepter, peu importe combien de fois vous le devez. Vous apprenez à avancer et à vivre avec: vous apprenez à vivre avec la perte d’un être cher, et à vivre avec la façon dont les choses se sont terminées. Vous apprenez à accepter que ce n’était pas de votre faute, vous apprenez à arrêter de vous haïr, peu importe combien c’est difficile.

Votre monde est devenu tellement négatif, et vous devez apprendre à le changer.

Après avoir perdu quelqu’un de si important pour vous, vous devenez amer et plein de ressentiment envers le monde pour vous l’avoir pris, pour vous avoir privé de beaucoup de temps.Vous devenez très pessimiste sur les résultats de la vie. Vous devez apprendre à vous défaire de l’amertume. Vous devez réapprendre à penser positivement, à ne pas toujours vous inquiéter et à ne pas toujours penser aux pires scénarios. Vous devez apprendre que cette expérience ne signifie pas que vous ne serez plus jamais heureux, et que la vie ne sera plus jamais belle. Vous vous rendez compte que votre parent voudrait que vous soyez de nouveau heureux . Donc, vous devez apprendre à changer votre regard sur la vie, encore une fois.

Vous apprenez que vous êtes fort.

Vous n’auriez jamais pensé que cela puisse vous arriver, peu importe ce que vous auriez fait pour traverser cela. Pourtant, vous êtes ici, et vous l’avez fait. Et après avoir surmonté quelque chose comme cela, vous réalisez que rien ne pourra jamais vous arrêter, parce qu’aucun des obstacles de la vie ne pourra jamais égaler cette tragédie.

Lorsque vous avez survécu à cela, vous réalisez que vous pouvez littéralement survivre à la vie. Vous commencez à réaliser vos forces et vos atouts. Vous apprenez à commencer à vous aimer à nouveau, au lieu de vous blâmer. Vous apprenez à commencer à réaliser et apprécier les bonnes choses sur vous-même et l’importance de l’amour de soi.

Désormais, vous appréciez votre parent plus que jamais.

On dit que la mort déforme les souvenirs, parce que les gens commencent à glorifier davantage ceux qui se sont partis. Mais je ne suis pas d’accord, je pense que la perte efface les mauvais aspects d’une personne parce que vous réalisez qu’ils ne comptent plus. Vous vous rendez compte que c’est la personne dans son ensemble qui comptait vraiment. Vous commencez à réaliser ce que vous tenez d’eux, vous vous rendez compte des valeurs et des idéaux qu’ils vous ont appris, comment ils ont façonné celui que vous êtes devenu et la vie que vous menez.

Vous effacez les mauvais souvenirs, parce qu’à la fin ils n’ont aucune valeur. Vous vous souvenez de la vraie personne qu’ils étaient, de l’amour et du soutien qu’ils vous ont donnés, et des souvenirs que vous avez partagés. Et à la fin de la journée, il s’agissait de votre parent, et personne dans le monde entier ne pourra jamais le remplacer.

Ne pas prendre quelqu’un pour acquis.

C’est la première chose que je retiens. Ne prenez jamais une seule personne, une expérience, un souvenir, ou un moment pour acquis. Tout ce que vous avez actuellement peut être perdu en un instant, sans aucun avertissement. Vous apprenez à apprécier chaque petite bonne chose dans votre vie, et à ne pas tenir compte des mauvaises parce que ce n’est rien comparé à ce qui a été. Vous avez appris ce qui était important dans la vie, et ce qui ne l’était pas. Votre sens de la vie a changé pour toujours.
Cela fait un an que je l’ai perdue, une année déchirante et douloureuse. Il n’y a pas un jour qui passe où je ne pense pas à elle ou à son manque. Cette expérience a transformé mon coeur, changé la façon dont je me vois, comment je vois la vie, et comment j’interagis avec les autres personnes. Je porterai le poids de cette tragédie avec moi pour le reste de ma vie, et les leçons que je gagnerai grâce à cela.

Source : www.theodysseyonline.com

Ce que l’on apprend après avoir perdu un parent à un très jeune âge
4.4 (88.89%) 18 vote[s]