in

À 9 ans, née autiste, elle entre à l’université avec un QI supérieur à Albert Einstein et Stephen Hawking

Partagez cet article
adhara.maite.perez.sanchez / Instagram

Une fillette de 9 ans née autiste entre à l’université avec un QI supérieur à Albert Einstein et Stephen Hawking

Découvrez la jeune fille de 9 ans qui fait la une des journaux du monde entier depuis Mexico. La petite fille épate tout le monde avec son intelligence et ses capacités académiques.

Et encorne mieux que son succès, elle élimine la stigmatisation associée à l’autisme et prouve à tout le monde, y compris à elle-même, que même un trouble du développement ne peut entraver la volonté et l’intellect.

Annonce

À premiere vue, Adhara Pérez Sánchez ressemble à n’importe quelle jeune fille qui aime jouer dehors et regarder des dessins animés. Mais Ahara est une petite fille extrêmement intelligente et elle n’a rien à voir avec la plupart des enfants. Avant même de vivre une décennie complète sur cette planète, elle a déjà obtenu son diplôme d’études secondaires et est à l’université pour poursuivre non pas un mais deux diplômes; un en génie industriel en mathématiques et un en génie des systèmes.

Vous voyez, Ahara a un niveau de QI incroyable qui atteint 162. Pour mettre les choses en perspective, des génies notables comme Albert Einstein et Stephen Hawking avaient un QI estimé à 160. ( ce qui est déjà énorme )

Cependant, Ahara n’a pas toujours pensé qu’elle était intelligente.

adhara.maite.perez.sanchez / Instagram

Avant que quelqu’un ne remarque l’intelligence d’Ahara, ils lui ont diagnostiqué le syndrome d’Asperger, un trouble du développement inclus dans le spectre de l’autisme.

Annonce

L’autisme est connu pour causer des difficultés d’apprentissage et d’interactions sociales, et Adahara n’a pas fait exception à ces symptômes. Les trois principaux symptômes de l’autisme ont tendance à être des comportements atypiques, une maladresse sociale et des problèmes de communication verbale et non verbale.

Cela signifiait qu’Adhara avait vraiment du mal à l’école.

Adhara et ses parents expliquent qu’elle a été « ridiculisée à l’école ». Les autres enfants étaient impitoyables en l’intimidant et l’appelaient « la bizarre » et « l’excentrique ». Sa mère se souvient : « J’ai vu qu’Adhara jouait dans une petite maison et ils l’ont enfermée. Et ils ont commencé à scander : ‘Oddball, cinglée !’  » Et puis ils ont commencé à frapper la petite maison.

adhara.maite.perez.sanchez / Instagram

Il n’est pas étonnant que la façon dont la petite fille a été traitée ait fini par l’affecter. Alors qu’aucun enfant ne devrait souffrir de dépression à un si jeune âge, personne ne savait encore à quel point elle était brillante. Même ses professeurs ne croyaient pas en elle. Ils ont dit à ses parents qu’elle dormirait en classe et n’ont montré aucun intérêt. Finalement, elle ne voulait même plus aller à l’école.

Annonce

Heureusement, les parents d’Adhara savaient qu’elle était intelligente, ayant souvent un aperçu de son intelligence inhabituelle à la maison. Ils ont donc décidé de la retirer de l’école et de lui faire l’école à la maison tout en l’envoyant en thérapie. C’est le moment qui a changé sa vie pour toujours.

Toute sa vie a changé

adhara.maite.perez.sanchez / Instagram

Les parents d’Adhara ont rapidement réalisé que c’était le plan d’éducation standard qui ne convenait pas à leur fille. Une fois qu’ils ont adapté son environnement d’apprentissage à ses compétences uniques, ils l’ont vue s’épanouir.

En un clin d’œil, Adhara a terminé l’école primaire à 5 ans, le collège à 6 ans et le lycée à 8 ans. À 9 ans, elle fréquentait l’Universidad CNCI au Mexique pour étudier l’ingénierie des systèmes et les mathématiques. Elle enchainait les succès et tout le monde commençait à remarquer son génie. La petite fille a non seulement excellé dans les études, mais elle a pris le temps d’écrire un livre sur ses expériences avec un titre qui encourage les autres « N’abandonnez pas ».

Des possibilités sans fin

universidadcncioficial / Instagram

La vie d’Adhara a complètement changé lorsqu’elle a réalisé que ses parents croyaient en elle. Elle figurait même dans la liste des 100 femmes les plus puissantes du Mexique de Forbes México.

Parmi ses nombreuses réalisations, Adhara a fait une présentation sur les trous noirs à l’Institut d’art et de culture (IMAC) où d’autres jeunes enfants l’ont trouvée inspirante et étaient épatés qu’elle en sache autant, voire plus, que les adultes. Adhara a de grands rêves comme tous les autres enfants, elle est juste en avance sur son temps. Elle veut explorer l’astrophysique et espère un jour être astronaute à la NASA et se rendre sur Mars.

Alors, quelle est la prochaine étape ?

adhara.maite.perez.sanchez / Instagram

L’avenir s’annonce prometteur pour Adhara et bien qu’elle ait déjà accompli beaucoup plus choses que certaines personnes en toute une vie, elle n’a pas encore fini. Adhara apprend actuellement l’anglais pour accepter une invitation à étudier dans l’université de ses rêves en Arizona.

Pendant ce temps, elle travaille également sur le développement d’un nouveau bracelet intelligent pour aider les enfants autistes. Elle veut fabriquer un appareil pour surveiller les émotions des enfants aux capacités différentes, en anticipant et en prévenant des crises et autres problèmes. Pour les enfants dont l’autisme peut leur enlever leur capacité à communiquer, cela pourrait changer leur vie.

Publié par Sandra Véringa

J’ai rejoint l’équipe ESM en 2014. Il y a beaucoup de choses qui se passent sur la planète qui vont à l’encontre de mes valeurs, j’ai voulu faire de mon mieux pour jouer un rôle dans la création de changements. Depuis que je travaille pour ESM, il y a eu de grands changements dans ma vie et j’espère pouvoir sensibiliser et faire changer la mentalité de notre société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un scientifique dit que la vie après la mort est impossible

horoscope

Horoscope du Jeudi 10 Mars 2022