7 pays qui tuent toujours les « sorcières »

de | 8 octobre 2018

sorcières

Image crédit : Pixabay

7 pays qui tuent toujours les « sorcières »

Les chasses aux sorcières et les massacres qui ont eu lieu en Nouvelle-Angleterre coloniale sont considérés comme un chapitre sombre de l’histoire des États-Unis.
Mais en Papouasie-Nouvelle-Guinée et dans d’autres endroits du monde, les accusations de sorcellerie pourraient être en augmentation, avec des conséquences tragiques.
Dans de nombreux pays, les gens sont encore tués car ils sont soupçonnés de sorcellerie. En 2009, des experts de l’ONU ont averti que les meurtres de femmes et d’ enfants accusés de sorcellerie étaient en augmentation. Voici certains exemples dans le monde entier.

1. Arabie Saoudite

L’ Arabie Saoudite a une Unité Anti-Sorcellerie qu’elle envoie pour attraper les sorcières et briser leurs sorts. En 2007, les Saoudiens ont exécuté une personne accusée de sorcellerie.

Deux femmes de ménage ont été condamnées à 10 ans de prison et ont reçu 1000 coups de fouet chacune après avoir été reconnues coupables de sorcellerie. Source : Emirates 24/7

L’Arabie Saoudite se sert de la magie comme excuse pour faire taire les gens qui dérangent. Les accusations de sorcellerie ont été portées contre des femmes étrangères travaillant comme domestiques pour les familles saoudiennes qui accusent leurs employeurs d’agression sexuelle, selon l’expert Arabie Saoudite Christoph Wilcke.

En 2011, un Saoudienne accusée de sorcellerie a été décapitée au sabre. « Nous ignorons les faits précis que lui reprochaient les autorités, mais nous savons que l’accusation de sorcellerie a fréquemment été utilisée en Arabie saoudite pour punir, généralement à l’issue d’un procès inique, des personnes ayant simplement exercé leur droit à la liberté d’expression ou de religion », expliquait alors Amnesty International dans un communiqué.

2. Tanzanie

Des militants ont recensé 765 femmes tuées en 2013 pour cette raison dans ce pays d’Afrique. Dans la région, les croyances autour de la sorcellerie sont fortes chez les Tanzaniens. Cela conduit parfois à vénérer plutôt qu’à assassiner.Une femme qui affirme être une sorcière perçoit entre 20 $ et 120 $ pour des services comprenant les traitements médicaux et les exorcismes – dans un pays où le revenu moyen est de moins de deux dollars par jour.

En  Tanzanie, les albinos sont la cible d’assassinats, parce que ces gens sont considérés comme des démons. Cependant, leurs parties du corps sont soupçonnées d’avoir des pouvoirs magiques – donc ils sont souvent victimes de mutilation.
« Nous sommes tués, nous sommes chassés, nous sommes coupés », dit l’activiste albinos Josephat Torner au CNN .

sorcières

3. Gambie

Le dictateur de la Gambie Yahya Jammeh regroupe, torture et tue ses citoyens sous prétexte de faire la chasse aux sorcières . Amnesty International estime qu’au moins six personnes sont mortes après avoir été forcées à boire un mélange de substances inconnues par les sbires de Jammeh. Des dizaines d’autres ont halluciné et ont subi des douleurs intenses et persistantes. Ceux qui ont survécu ont subi les moqueries dans un pays où les gens croient et condamnent les sorcières.

4. Népal

Une foule a brûlé une personne vive accusée de sorcellerie après avoir été accusée par un chaman d’avoir tué un garçon. Leur foi dans le shaman donne à penser que les Népalais croient que la sorcellerie peut être utilisée pour de bon, mais la punition pour la magie noire est la mort.

Une jeune femme de 28 ans, Laxmi Dangoriya, a été accusée de sorcellerie et tabassée par les habitants de son village. « Un de mes voisins était malade. Quelqu’un a alors dit que sa maladie avait été causée par de la sorcellerie, et un makdum baba (prêtre local) a été appelé pour le guérir. (…) Il a pointé notre maison du doigt, et des villageois ont commencé à m’accuser d’être une sorcière. Ils nous ont d’abord menacés, puis battus, mon mari, mon beau-père et moi. »
Dans le passé , des hommes ont été condamnés à 20 ans de prison pour avoir tué une femme soupçonnée de pratiquer la magie noire.

5. Inde

En Inde, une foule majoritairement féminine a tué deux femmes soupçonnées d’avoir assassiné plusieurs enfants par la sorcellerie. Comme au Népal, la police a arrêté des personnes soupçonnées d’avoir été dans la foule. Certains Etats indiens ont adopté des lois interdisant la violence contre les personnes soupçonnées de sorcellerie.

6. Papouasie-Nouvelle-Guinée

Une foule a torturé et assassiné une jeune mère accusée d’avoir tué un garçon par la sorcellerie. Ils l’ont brûlée vive devant un large public, dont certains s’interrompirent pour chasser la police avant qu’elle ne puisse intervenir. Le Premier ministre a déploré le fait que la violence contre les femmes soit en augmentation à cause de la « conviction que la sorcellerie tue» , malgré une loi qui interdit spécifiquement de brûler les femmes accusées de sorcellerie.

Un enseignant âgé a été décapité en Papouasie-Nouvelle – Guinée après avoir été accusé de sorcellerie par ses voisins, rapporte TIME.

7. Ouganda

Après avoir réduit en cendres la maison d’un homme soupçonné de sorcellerie, les habitants l’ont ligoté et décapité. Alors que les Ougandais tuent certaines sorcières présumées, ils en paient d’ autres pour les aider à assurer la sécurité de l’emploi.

Il s’agit d’un petit échantillon des pays où les autochtones croient en la sorcellerie et tuent des gens pour cela. Même si les gouvernements de certains pays, dont l’Arabie Saoudite et la Gambie, acceptent cette croyance et l’utilisent à leurs propres fins, d’autres essaient d’y mettre fin.De toute façon, les accusations de magie noire habilitent les gens à éliminer les individus qui leur déplaisent.

Sources en bleu dans l’article et: livescience.com/37281-witchcraft-accusations-murder-witch-hunts-sorcery.html/ care2.com/causes/7-countries-that-still-kill-witches.html

Une réflexion au sujet de « 7 pays qui tuent toujours les « sorcières » »

  1. Corneille

    oui j’ai aimé ces répression, je suis étudiant et chercheur. je suis entrain de l’élaborer mon travail de fin d’étude en droit qui porte sur l’incrimination de la sorcellerie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *