in

Voici 7 façons de découvrir votre but dans la vie

Partagez cet article

but dans la vie

Voici 7 façons de découvrir votre but dans la vie

Vivre une vie avec un but principal est un ingrédient clé du bonheur. De nombreuses personnes à travers le monde se rendent compte qu’elles n’arrivent pas à faire l’impasse. Un travail non enrichissant ne nourrit pas l’âme!

On réalise parfois qu’on donne le meilleur de nous-même, et que cela nous amène nulle part, bien qu’on soit doué.

Annonce

C’est là que commence la prise de conscience du but de votre vie! Il est bon d’apporter une contribution et d’avoir le sentiment de faire quelque chose qui rendra le monde meilleur.

Imaginez un monde où tout le monde oeuvre au but de sa vie… Imaginez à quelle vitesse les choses pourraient changer pour le meilleur ?

Voici 7 façons de découvrir votre but dans la vie :

1) Pensez à ce qui vous emballe le plus

vibration augmente

Très souvent, nous vivons mécaniquement et restons bloqué à un stade de notre vie. Nous avons du mal à nous arrêter pour penser à ce qui nous satisfait vraiment, nous rend heureux, et nous emballe au plus haut point. Prenez un moment pour y penser, puis mettez par écrit toutes les choses qui vous inspirent. Ne vous demandez pas trop quel rapport cela a avec votre but dans la vie pour l’instant… Une fois que vous avez fait cela, revenez dessus et jetez un œil à votre liste. Avez-vous remarqué certaines thématiques ou modèles? Vivre une vie significative a ses multi-facettes…pourquoi ne pas envisager d’être moniteur de surf ou coach de vie par exemple?

Vivre avec un but vous donne le sentiment de prospérer, alors que l’inverse, vous donne le sentiment de régresser. Tentez de toujours suivre votre intuition, elle ne vous trahira pas, vous pouvez en être sûr!

2) Observez la façon dont vous passez votre temps libre

rester ancré

Que faites-vous quand personne ne regarde? Et ne dites pas « je regarde la télévision! ». Pensez à la façon dont vous passez votre temps libre et ce que vous avez envie de faire quand vous avez du temps libre. Peut-être que vous aimez dessiner, écrire, ou même réaliser des vidéos? Etes-vous un joueur?

Annonce

Soyez attentif à ces choses, car ce sont des indications précises qui vous indiquent votre but dans la vie. Beaucoup de personnes sont ici sur Terre pour créer ou pour soutenir les autres d’une manière quelconque.

Les habitudes saines que vous choisissez d’adopter ont tendance à vous rapprocher de votre but principal dans la vie.

3) Pensez à ce que vous aimiez faire quand vous étiez enfant

Les enfants peuvent faire preuve d’une grande sagesse, et font toutes sortes de choses intelligentes. Lorsque vous étiez enfant, je parie qu’il y a un certain nombre d’activités amusantes que vous aimiez faire… A quoi jouiez-vous & et quel était votre jouet préféré?

Avec qui aimiez-vous passer du temps?

Quel genre d’excursion préfériez-vous?

Quelle activité aimiez-vous le plus?

À quoi rêviez-vous?

Revisiter son enfance est l’un des meilleurs itinéraires pour découvrir son but dans la vie. Beaucoup de secrets sont enfouis dans notre esprit d’enfant.

4) Demandez de l’aide sur le plan spirituel

C’est un outil souvent négligé et puissant quand on cherche des conseils de tout genre. Mais plus précisément en ce qui concerne le but de votre vie, exprimez une petite intention avant d’aller vous coucher. Quelque chose comme : « Cher guides ou anges gardiens, je vous demande de me révéler et de me guider vers mon but dans mes rêves ce soir. »

Quand vous vous réveillerez, assurez-vous de vous souvenir de vos idées et écrivez-les dans un journal. Cela est un outil très puissant!

Annonce

5) Faites une liste de ce que vous voulez faire & agissez

Le plus gros défi commun que j’ai remarqué chez les personnes avec qui j’ai travaillé, c’est qu’ils avaient tendance à s’éloigner de leur but de vie et qu’ils ne s’aventuraient pratiquement jamais dans l’inconnu.

Simplifiez les choses. Pensez à ce que vous voulez faire et rédigez une liste. Déterminez ce que vous voulez vraiment et commencez à passer à l’action.

Pensez aux choses qui pourraient vraiment changer votre quotidien, et faites passer cela en priorité.

6) Accordez de l’importance aux petites choses de la vie, et surtout, ne les banalisez pas

Lorsque nous pensons à notre but dans la vie, nous pensons souvent que nous devons devenir le prochain Richard Branson, ou à la prochaine Oprah.

Faites simple. C’est le sens même de la vie.

Annonce

Ne vous attardez pas sur les paillettes et le glamour, vous n’avez pas à faire une fixation sur un rôle extravagant pour changer le monde. Il y a de très grands héros anonymes qui oeuvrent à des miracles tous les jours, et nous avons besoin plus que jamais de ce genre de personnes. Les bonnes choses arrivent à ceux qui font de bonnes choses.

7) N’abandonnez pas et ne soyez pas frustré par le processus de la découverte

bonnes choses à découvrir

Continuez dans ce que vous entreprenez de faire! Les défis renferment pleins de leçons de vie. Si le chemin auquel vous pensez n’est pas clair, alors concentrez-vous plutôt sur ce qui est clair en ce moment. C’est ce qui a de plus  sage à faire. Les gens qui atteignent leurs objectifs sont ceux qui sont prêts à aller un peu plus loin et au-delà du mur de la frustration, car de l’autre côté de ce mur, il y a tout un tas de possibilités.

8) Ecoutez votre intuition

intuition qui vous parle

Suivez la voie de la sagesse. Vivez votre vie en étant à l’écoute de votre instinct, et de votre intuition. En vérité, le chemin le plus rapide pour découvrir le but de votre vie est d’être à l’écoute de vos besoins. C’est tout ce qu’il faut.

Annonce

9) Faites attention à ce que vos amis disent de vous

perdre des amis

Vos amis(ies) sont vos réflexions et ont des informations très précieuses sur vous. Les amis ont généralement un point de vue différent sur la façon dont ils nous voient, comparativement à la façon dont nous nous voyons. Demandez à vos amis ce qu’ils voient en vous et ce qu’ils pensent sur la façon dont vous devriez entreprendre certaines decisions. Vous pourriez être agréablement surpris d’entendre ce qu’ils ont à dire sur vous.

10) Saviez-vous que vous vivez déjà votre but dans la vie sous une certaine forme?

rêve de vies antérieures

Une fois un ami sage m’a dit, « Mon but dans la vie est quelque chose que je fais si naturellement, j’ai négligé cette déclaration pendant de nombreuses années. » C’est drôle comment les choses les plus évidentes et les plus simples peuvent parfois être les plus évasives pour nous. Je vous promets, à un certain point, vous vivez déjà votre but dans la vie.

Restez conscient, soyez généreux et prenez des mesures tous les jours pour aussi aider les autres à faire ce qu’ils aiment, et vous pouvez être certain d’avoir en retour une vie épanouissante et utile. C’est tout simplement une loi universelle.

Publié par Sandra Véringa

J’ai rejoint l’équipe ESM en 2014. Il y a beaucoup de choses qui se passent sur la planète qui vont à l’encontre de mes valeurs, j’ai voulu faire de mon mieux pour jouer un rôle dans la création de changements. Depuis que je travaille pour ESM, il y a eu de grands changements dans ma vie et j’espère pouvoir sensibiliser et faire changer la mentalité de notre société.

21 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Merci pour ce test car je suis en réflexion à savoir quel travail j’aimerais faire en ce moment et vous m’aider

    • Sûre qu’ils yas des choses Qui peut nous rendre heureux. Sauf jetait trhie blaisser. Je suis bloquer jais personne a qui me confier vider mon coeur.la solitude me pause m’enfonce a chaque instant j’arrive pas une porte dissus
      Ma manque de communiquer avec personne je suis dans un arrêt tous le monte parte est moi jais pas de destination j’attend?

  2. vous dites a la phrase 2  » ne dites pas la television  » mais quand c’est vraiment le cas ! a part les taches obligatoires dans une maison ( ménage linge courses ……) je ne fait rien d’autre que ça tv et Facebook de temps en temps comme maintenant par exemple ; quant a mon but j’en trouve aucun ; j’aide évidemment le plus de gens que je peux mais ce n’est pas mon but ; j’attend juste la fin ; est ce ça mon but ?

    • isa je comprends votre propos , je le vis depuis un an alors que je multipliais les tâches avant je vous propose d’en discuter ensemble via discussion directe sur FB . mon profil catherine groscolas photo d’une lune en smiley
      amicalement .catherine

  3. Je vous remercie pour ces quelques lignes. A fait un moment que je me cherche. Mon fils rentre en maternelle jai meme la trouille de me retrouver seule. Malgres de nombreuses taches domestiques je m ennuie dans cette vie. Je sens que je vie pour les autres. Mon mari mon fils mes parents mais je ne vis pas ma vie. Que faire. Comment changer d attitude?

    • fathia je vis aussi pour les autres, alors crois moi la meilleure chose a faire est de les aider dans leur quotidien,…
      si tu vis pour les autres, rend leur vie meilleure. je pense que ton bonheur est celui des autres en quelque sorte.
      mais tu dis egalement que tu t’ennuie dans cette vie. je te comprend decidement parfaitement, moi aussi. dans ce cas la, bouges ! Fais quelque chose ! Ca peut partir de rien, range ta chambre, fais le menage, les courses,…
      personnellement, j’adore l’aventure. j’ai donc decide de bouger, faire quelque chose de birn dans ma vie. que ce soit pour moi ou les autres, ou meme la planete ! Suis tes envies.. Tu en a forcement. D’ailleurs tu es chanceuse d’etre adulte… je n’ai que 12 ans ce qui fait que bouger dana ma vie est vraiment complique… car je suis tres intelligente mais cela ne fait pas tout, je n’ai pas assez de connaissances pour partir… je compte d’ailleurs sauter la troisieme, ou une classe plus tard pour aller plus vite et moins m’ennuyer en cours !

  4. Ça ne m’aide pas du tout, mais bon c’est toujours réconfortant de savoir que quelqu’un s’est penché sur le problème. Ça peut vouloir dire que je ne suis pas seule dans ce cas.
    Je ne me souviens avoir jamais ressenti une grande enthousiasme (sauf amoureuse) – la question :  » que voulez vous faire plus tard? » M’a toujours embarrassé à l’école car j’étais la seule à être béat, je n’en avais aucune idée, ça m’empêchait ensuite de dormir ou bien je me pissait dessus dans la nuit quand je revis le moment dans mes rêves.
    Enfant, je regardais les autres jouer… aujourd’hui mis à part les tâches ménagères, c’est télé et réseau sociaux, je fais aussi du théâtre pour apprendre à parler avec les autres.
    J’essai beaucoup de choses pour avoir au moins un hobbies, une passion mais je n’arrive pas à aimer quoi que ce soit.
    Je n’ai pas beaucoup d’amis 2 pour exacte. C’est toujours moi qui demandent à les voir et ce qu’elles disent de moi? Trop effacé, douce et gentille… Vous parlez de qualité pour la société dans lequel on prône la compétitivité, l’extraversion et la productivité… Je cherche du travail sans but réel. Un diplôme que j’ai obtenu par des études que j’ai choisi faute de savoir quoi faire. La seule chose qui me retiens encore de ne pas me tuer , c’est la peine que je pourrais faire à ma famille.

    • Bonsoir Francine. Je te lis et je me reconnais entièrement dans tes propos et ça me rassure quelque part. C’est difficile de se chercher un but. J’ai 32 ans et je ne sais toujours pas quoi faire de ma vie. J’ai abandonné l’idée d’un épanouissement professionnel. C’est un combat psychologique perpétuel pour ne pas toucher le fond, même si j’y suis presque. C’est comme si rien n’était fait pour moi, que je ne rentre dans aucun moule de la société. Mon parcours professionnel est chaotique et sans aucune cohérence. J’ai toujours choisi les choses par défaut parce qu’il fallait bien avancer. Soit je me retrouve dans un métier qui ne me correspond pas, qui me donne la boule au ventre, qui m’oblige à mentir, à jouer un rôle de quelqu’un que je ne suis pas, soit un métier ingrat, qui assomme physiquement ou alors un métier humain et valorisant mais qui ne te permet pas de vivre correctement. Les hobbies c’est bien beau mais quand ta vie est instable tu ne peux pas organiser tes loisirs comme tu veux. Je n’ose pas me plaindre parce qu’ailleurs c’est pire mais c’est lourd d’affronter le quotidien et faire semblant/ se forcer à positiver.. Les amis c’est bien beau aussi mais je ne peux pas afficher de la négativité même si ça fait partie intégrante de ta réalité car ça devient vite ennuyeux pour l’entourage, ce qui est logique en même temps. Peut-être que le fond du problème se situe ailleurs et qu’il faut consulter mais même ça, c’est une épreuve… En tout cas je suis de tout coeur avec toi et je te souhaite du courage.

  5. Francine et Bertolino…si vous saviez à quel point je vous comprends, et à quel point nous sommes TRES nombreux dans ce cas.
    Notre problematique est insoluble dans cette société…sauf a etre psychotique.
    Je vous souhaite vivement de reussir a trouver, et d’etre heureux. Pour ma part, j’abandonne.

  6. Merci pour votre,
    Enfant, je voulais devenir juge car je ne supportais pas l’injustice. Issue d’une famille protestante, j’appris un jour dans notre école de dimanche que Dieu interdisait de juger et je l’ai pris au sens littérale, ce qui me poussant à me réorienter vers la médecine puisque je me disait au moins là je servirais aisément les autres sans rendre des comptes. Je poursuivis des études en science et j’ai obtenu mon baccalauréat en Chimie-Biologie. Je suis allé à la Fac de médecine mais la première année m’a semblé controversée du fait que bien qu’étant doué en anglais et en informatique, j’ai obtenu des notes insignifiantes lors de mi-session du genre 10/20. Ces résultats m’ont découragé et je me suis décidé d’arrêter les études de médecine cette année et me lancer dans une filière l’année prochaine. Et là je suis allé à la faculté de droit ou les choses m’ont parue très facile et je ne me donnais même pas la peine d’étudier puisque c’était vraiment très facile comparais à ma formation du bac. J’obtins ma licence en droit et je deviens Avocat. La profession me plût mais faute des vrais justice à cause de la corruption qui règne dans mon pays la RDC. J’ai décidé d’entreprendre une étude doctorale en droit où d’ailleurs j’étais accepté. Maintenant je suis entrain de rédiger mon mémoire de DES. Mais de fois je me dis est-ce vraiment mon but de devenir professeur? Mais grâce à votre article, je me souviens que mes amis de l’école secondaire m’appelait toujours Monsieur le Professeur et mêmes seules de ma corporation d’Avocat avec m’appelle toujours Monsieur le Professeur. Je ne sais pas si je dois m’en tenir à ça où continuer à chercher. Merci.

  7. Merci pour votre,
    Enfant, je voulais devenir juge car je ne supportais pas l’injustice. Issue d’une famille protestante, j’ai appris un jour dans notre école de dimanche que Dieu interdisait de juger et je l’ai pris au sens littérale, ce qui me poussa à me réorienter vers la médecine puisque je me disais au moins là je servirais aisément les autres sans rendre des comptes. Je poursuivis des études en science et j’obtins mon baccalauréat en Chimie-Biologie. Et après je suis allé à la Fac de médecine mais ma première année n’a pas été rose du fait que bien qu’étant doué en anglais et en informatique, j’obtins des notes insignifiantes lors de la mi-session du genre 10/20. Ces résultats m’ont découragé et je me suis décidé d’arrêter les études de médecine cette année et me lancer l’année prochaine dans une nouvelle filière. Et l’année suivante je suis allé à la faculté de droit ou les choses m’ont paru très facile et parfois je ne me donnais même pas la peine d’étudier puisque c’était vraiment très facile comparer à ma formation du bac. J’obtins ma licence en droit et je deviens par la suite avocat. La profession me plût mais faute des vrais justice à cause de la corruption qui règne dans mon pays la RDC. J’ai décidé d’entreprendre une étude doctorale en droit où d’ailleurs j’ai été accepté. Maintenant je suis en train de rédiger mon mémoire de DES. Mais de fois je me dis est-ce vraiment mon but de devenir professeur? Mais grâce à votre article, je me souviens que mes amis de l’école secondaire m’appelaient toujours monsieur le Professeur et mêmes mes confrères du cabinet m’appellent toujours monsieur le Professeur. Je ne sais pas si je dois m’en tenir à ça où continuer à chercher. Merci.

  8. Va à l’école pour apprendre des trucs interresants ?

    Quel est la dérive du vecteur de la vitesse ?

    Pourquoi c’est utile quand on veut localisé un objet dans l’espace ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

différences religion spiritualité

7 différences entre la religion et la spiritualité

commencer à faire

30 choses que vous devez commencer à faire pour vous-même