in

6 raisons qui peuvent expliquer pourquoi les femmes quittent l’homme qu’elles aiment

Partagez cet article
  • Annonce

 

6 raisons qui peuvent expliquer pourquoi les femmes peuvent quitter l’homme qu’elles aiment

” Lorsqu’une porte du bonheur se ferme, une autre s’ouvre ; mais parfois on observe si longtemps celle qui est fermée qu’on ne voit pas celle qui vient de s’ouvrir à nous”  – Helen Keller

Il n’existe pas de définition précise de l’amour. Toujours est-il que les barrières, les complexes et les secrets tombent ; on aime spontanément, sans même se forcer.

L’amour n’est pas motivé par les partis pris, il n’a aucun programme et aucun jugement.

L’amour c’est l’amour, sans aucune définition concrète. Il fait disparaître les frontières, les murs et les inhibitions. Cela se passe sans le moindre effort. Dans les échanges entre les partenaires concernés, l’amour exige du travail et gagne souplesse et grâce dans une danse rythmique.

Malheureusement, lorsque ce n’est pas une danse facile, la relation peut prendre fin de façon désastreuse. Et c’est durant ces moments-là que nous nous demandons alors: ‘ Qu’est ce qu’il s’est passé?’

Voici 6 raisons pour lesquelles les femmes quittent l’homme qu’elles aiment:

1. Lorsqu’elles ne se sentent plus attirantes.

Les hommes vont droit but. Il est évident que lorsqu’ils veulent de la tendresse, cela doit être immédiat. Mais une femme a besoin de temps, de séduction, et d’avoir le sentiment d’être complètement voulue.

La routine peut être contraignante pour un couple. Une femme cherche un élan de spontanéité. Alors qu’un homme est souvent stimulé par des  choses en particulier, ou cherche juste à passer un bon moment.

Donc il peut arriver un moment où une femme ne sente plus désirée ou n’a plus le sentiment d’être unique, et decide alors de passer à autre chose.

Annonce

2. Lorsqu’elles ne font pas l’objet d’une reconnaissance.

Rien n’est plus préjudiciable pour une femme que d’voir l’impression de parler à un mur. Une femme est souvent émue par les mots. Elle a besoin de sentir qu’elle est comprise, acceptée, respectée et soutenue. Lorsqu’elle partage son temps de parole avec son compagnon, c’est parce qu’elle a besoin de ressentir un lien avec lui.

La galanterie est magistrale. Les femmes aiment les simples gestes d’attention, la communication et l’amour. Sortir les poubelles, faire la lessive, ou tout ce qui concède à la participation des tâches est chose importante dans une relation. Une femme passera à autre chose, tout en prenant son mal en patience, lorsqu’elle aura le sentiment d’être prise pour acquise.

3. Lorsqu’elles se sentent seules.

Une femme a besoin de sentir qu’elle a de l’importance. Si son homme n’est pas là pour la soutenir, il n’y a donc aucune raison de poursuivre une relation. D’une manière naturelle, les femmes sont maternelles. Lorsqu’elles sont en couple, leur conjoint représente tout leur univers.

Les hommes ont tendance à se détacher rapidement lorsqu’ils pensent que les choses sont pour acquises. Parfois, être en relation avec quelqu’un qui n’est pas présent sur le plan émotionnel peut être démoralisant.

Quand l’amour et l’attention ne sont pas réciproques, une femme prend conscience qu’il n’est pas nécessaire de rester dans cette relation.

Annonce

4. Lorsqu’il y a un changement significatif de vie.

La maturité affecte tout le monde différemment. La plupart des femmes ne cherchent pas forcement à avoir une nouvelle voiture ou des vêtements à la mode, elles ont juste besoin de savoir que leur homme les trouvent séduisantes.

Avec l’âge, les choses commencent à s’immiscer dans la ronde, et ce qui fut autrefois toléré ne l’est plus.

La vie change, les enfants quittent la maison pour poursuivre des études, viens parents vieillissent, et parfois la défaillance financière peut se présenter.

Les femmes qui ont survécu à des maladies graves adoptent souvent un autre esprit. Et une femme a besoin de savoir que ces changements dans sa vie sont encouragés avec force et dignité par l’homme qui est à ses côtés.

Quand une femme n’obtient pas de soutien, elle s’éloignera petit à petit de son homme.

5. Les femmes n’aiment pas quelqu’un de prévisible

Les hommes tendent à prendre des routines confortables. Souvent, lorsqu’ils vieillissent, ils aspirent à participer de moins en moins à des activités qui ne gravitent autour de leur personne. Ceci est également la raison pour laquelle certains hommes souffrent d’une crise massive de la quarantaine.

Mais, les femmes ont besoin de profiter des événements heureux. Elles ont besoin de savoir qu’elles comptent. Des petits gestes tels qu’un simple petit mot sur une tasse de café est suffisant pour rallumer l’étincelle.

La familiarisation n’est pas quelque chose d’agréable dans la quarantaine. C’est ennuyeux. Pour une femme, un homme ne peut être une rencontre, mais un compagnon.

Annonce

6. Lorsque leur compagnon n’est pas là physiquement.

Les femmes tolèrent beaucoup, mais avoir un homme qui est plus en déplacement qu’à la maison est refroidit à la longue!

Une femme a besoin d’un partenaire qui sera à ses côtés et appréciera sa présence.

Quand un homme est plus intéressé à passer du temps ailleurs, et pas auprès d’elle, elle s’éloignera avec le temps…

Cela prendra le temps qu’il faut, mais plus elle remettra à plus tard cette évidence, plus la situation sera grave à la fin. Une femme sait que tout est terminé au moment où il n’y plus rien pour elle sur le plan intellectuel et spirituel.

Les femmes sont en constante évolution dans notre société.

Le « besoin » d’avoir un homme est surpassé par le « désir » de partager une vie avec lui. Une femme choisira d’être seule lorsqu’il n’y a pas d’amour, d’appréciation, de connexion spirituelle, de stimulation intellectuelle, ou de participation. Les femmes travaillent aussi dûr que les hommes. Tolérer une compagnie qui ne stimule pas n’est plus à l’ordre du jour. C’est juste un  appel à la réalité qu’il est temps de passer à autre chose.

“Lâcher prise ne signifie pas ne plus jamais se soucier de personne. C’est réaliser plutôt que la seule personne sur laquelle vous avez vraiment le contrôle, n’est autre que vous.”

Sandra Véringa
Annonce

Publié par Sandra Véringa

J’ai rejoint l’équipe ESM en 2014. Il y a beaucoup de choses qui se passent sur la planète qui vont à l’encontre de mes valeurs, j’ai voulu faire de mon mieux pour jouer un rôle dans la création de changements. Depuis que je travaille pour ESM, il y a eu de grands changements dans ma vie et j’espère pouvoir sensibiliser et faire changer la mentalité de notre société.

24 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Cet article peut être intéressant, mais il généralise « l’être » féminin et masculin. Parle-t-on de genre ou de sexe ? En tant que femme je ne me retrouve pas beaucoup dans ce discours. Cette façon de voir le féminin est culturel voir caricatural, en mon sens. Nous avons tous un peu des deux genre en nous, et selon nos expériences on va plus ou moins développer l’autre, avec l’influence ou non de la culture.

    Je donne mon exemple : – le fait de se sentir seule émotionnellement je suis d’accord, mais encore une fois c’est la culture qui incite moins les hommes à partager leurs émotions.
    – le besoin de reconnaissance : je suis d’accord, mais les hommes aussi ?
    – se sentir sexy : moi, tant qu’on arrêtes pas les relations sexuelles ça me suffit.
    – ne pas aimer le prévisible : au contraire je n’aime pas l’imprévisible. Je pense que ça dépend vraiment du sentiment de sécurité intérieur que l’on a réussi ou pas à acquérir durant notre vie.
    – lorsqu’il y a un changement significatif : pareil je suis d’accord, mais de mon expérience les hommes aussi on besoin de soutien, bien plus qu’on ne le croit, encore une fois ça dépend vraiment de notre vécu.
    – il est vrai que culturellement et peut être naturellement parlant, l’abnégation est propre à la femme, mais beaucoup moins maintenant avec la montée du féminisme. De nouvelles façon de vivre le couple naissent, certains vivent à distance et personnellement je le vis bien. Je n’ai pas besoin de sa présence non-stop. J’ai besoin de beaucoup de moments seules. Ça dépend vraiment de la personnalité de chacun.

    Actuellement, je vois plus de différences entre les individus qu’entre les hommes et les femmes. Cette dualité n’a plus vraiment lieu dans une société qui n’est plus patriarcal et/ou le sexe et le genre sont différenciés. Comment fait-on pour parler des séparations homosexuelles ? N’est-il pas démontré que le cerveau n’est pas sexuée ?

    Voilà, voilà !!!!

    Mais sinon j’adore vos articles et je lis cette page tout les jours !! Continuez tous comme çà c’est super !!!

    Merci !!!!

  2. Vous ne devriez pas mêler l’amour à ça.
    Tout au plus devriez vous parler de la fin d’une « relation » entre un homme et une femme.
    Dès lors que vous énumérer les raisons d’une rupture en citant tout une série de petits intérêts non satisfaits, vous sortez du champ de l’amour inconditionnel et désintéressé et donc, il ne s’agit pas d’amour mais au mieux de dépendance affective.

    • Ne pas mêler l’amour (ou plutôt l’absence d’amour) à ce qui détermine la rupture… ???
      être reconnu dans la présence, un petit intérêt ????
      Votre vision de l’amour ressemble à un déni de soi et mène à la soumission aux pervers narcissiques qui sauront trouver intérêt à une personne qui veut s’oublier à ce point d’inconditionnel désintéressé ^^

      Un texte de Denis Marquet qui donne les racines de cet excellent article :

      L’amour accompli a deux faces

      La plus connue est sa face féminine, l’accueil inconditionnel : « Qui que tu sois, quoi que tu fasses, je t’accueille, mon amour t’est donné. »

      Moins connue est la face masculine de l’amour accompli. Non pas accueil, mais désir inconditionnel de l’autre : « Qui que tu sois, deviens-le !»

      C’est l’amour exigence, celui qui somme l’autre d’être digne de lui-même: « Cet être que tu es, ce mystère que je ne connais pas et qui t’échappe aussi à toi-même, je veux l’éprouver, je veux que tu me le donnes et que tu le donnes au monde. »

      Le désir inconditionnel sans l’accueil inconditionnel est dureté, ce n’est plus de l’amour, car il n’y a pas de compassion pour les faiblesses de l’autre. Mais l’accueil inconditionnel sans l’exigence du véritable désir est un confort régressif qui étouffe la vie.
      Ainsi peut-on imaginer que l’amour est indissolublement masculin et féminin. Aimons-nous avec une tendresse impitoyable.

  3. cet artice est surtout très mal traduit ! et c’est dommage !
    Néanmoins, il évoque des causes qui peuventêtre tout à fait réelles pour qu’une relation se trouve en difficulté. IL est rai par ailleurs que plus de 70 % des demandes en divorce le sont par les femmes. Qui sont particulièrement exigeantes sur la qualité fes relations qu’elles souhaitent avoir.
    En dépit de tout ce qu’ont peut lire ici et là, ce sont les femmes qui ont souvent le courage de partir, de dire « non » , de réclamer plus e changements et d’authenticité dans la relation.
    Cela ne signifie pas que les hommes ne peuvent pas le faire mais ils ont du mal à se défaire de leurs propres carcans… et à s’exprimer avrc la parole… dit-on…

  4. Un homme qui a de gros problèmes personnels et qui ne veut pas vraiment travailler pour les régler( ex. alcoolisme, toxicomanie, violence, etc… )

  5. cet article reflète la vérité , après 10 ans de bonheur suivi de 10 ans d’amertume et d’attente d’un mieux dans notre couple , j’ai pris le taureau par les cornes et j’ai quitté mon conjoint, je revis depuis et mes épisodes de déprime ont disparus avec lui

  6. Je pence plus que nous devrions voir dans ce genre de situation un message personnel, car tout dépend du vécu, du présent, de la personne avec laquel nous partageons notre quotidien et de ce que nous imaginons du futur.
    L’être humain est égoïste, rare sont ceux qui se remettent en question totalement et la société dans lequel nous vivons ne fait que pourrir l’amour et sa romance.
    L’homme a besoin constamment de se sentir rassurer ,désirer et supérieur…..pas forcément matchiste mais plus l’épaule sur qui compter et reconnaître ce soutien. Car le plus beau cadeau qu’un homme puisse faire à une femme c son temp, son amour (son être entier) et son attention.
    La femme a besoin d’être libre, qu’on lui fasse confiance, qu’on l’admire, qu’on la désir, mm si elle le nie …être couvrir d’attention et de cadeau.
    La femme de nos jour est exigente et têtue, elle aime dominer la situation.
    Malheureusement l’être humain évolué trop vite.
    Personne n’a plus le temp de réaliser que la remise en question et la communication son les seules outils nécessaires à un bon fonctionnement dans un couple.

    …..la fierté nous tuera

  7. Qu’est-ce que ce texte, qui en est l’auteur? Je trouve qu’il contient quelques vérités, réalités, bref moyennement pertinent, c juste qu’y a pas de structure. Étrange, pcque par moments on croirait lire les observations d’une adolescente, et d’autres, le vécu d’une personne mature. Mais c’est tellement inconstant! Mal foutu…. enfin. Pas pro. Voilà, c’est amateur ça choque un peu qd on a pas bcoup de tps pour lire, on trie le mieux possible avant, surtout sur internet. Je retourne voir qui a écrit ces perceptions de vie de couple, rupture etc. Avant, je vous invite à ne plus publier vos constats. Votre manque de rigueur, votre rédaction approximative laissent une impression si vague et imprécise que je n’ai rien retenu. Salut.

  8. J’ai beau être féministe (eh oui, un homme peut être féministe), je ne comprendrai jamais cet extrémisme anti homme de la part de certaines. Cet article, même s’il peut parler à certaines, est foncièrement à charge…. 🙁 et surtout, ne remet nullement en question la responsabilité qu’une femme pourrait, elle aussi, avoir dans le déclin d’un couple.

  9. Euh, alors je dois pas etre dans les 6 points car:
    – je m’en vais quand je ne suis plus aimée
    – qu’il commence a devenir manipulateur/menteur/ ou m’imposer ses 4 volontées
    – Que je ne l’aime plus du tout et que je ne le supporte plus

  10. Aimer pou l’être humain peut se formaliser par des tas de façons différentes. Que ce soit l’homme ou la femme à l’heure d’aujourd’hui nous ne pouvons plus compartimenté ou catégoriser chaque individu. Il y a trop de variantesoucis qui gravitent autour du mot aimer qu’il serait présomptueux de dire à quelqu’un qu’il aime mal ou bien. La vrai question est : qu’est ce qu’être aimer pour chacun d’entre nous et pouvons nous trouver la personne qui comprendra nos code de cet amour au cotidien? Peux importe nos choix on dois se sentir libre de vivre en harmonie avec notre conjoint peux importe la manière qu’on a choisi.

  11. Vous ne parler que de la femme — Mais l’homme est t-il là que pour ces besoin à elle..? — C’est bien beau mettre la femme sur un pied d’escale — mais toute personne a besoin d’attention si petit sois t-il..? — l’attention et les efforts de quelqu’un sa conte dans la vie — il faut savoir apprécier se que l’autre fait — pour les besoin du couple — Dans un couple on ais deux..? — Sa fait 50 ans qu’on ais en semble — et il n’a plus d’amour — (et sais malheureux en ???? ) Je ne peux pas donner se que je n’ai pas — la vie se bâtie à deux — (80% j’ai été seul) — (On fait chambre à part) — la vrais amour d’un couple je connais pas sa ben – ben –?? — (Oui peut être que j’aurais du quitter depuis longtemps — mais je ne l’ai pas fait ..? — Se n’ais pas rose du tout..?
    Salut et merci de me lire…

  12. Vous savez quoi ? Internet et ces beaux articles rédigés avec de beaux mots poussent les femmes a partir et résultat une société avec 3 x plus de divorces et une société de femmes qui devraient donc etre heureuses mais au final une grande partie de celles ci se retrouvent soit en sorties le we soit sur des sites de rencontres soit seules soit avec un autre homme qui somme toute quelques annees plus tard lorsqu elles acquiert leur maturité emotionnelle se disent  » ca n en a pas valu vraiment la peine  »
    J exclus les quelques pourcentages de femmes ayant ete avec de vrais connards biensur…et encore quelques fois c’est lorsque le suivant est pire qu elles se rendent compte de la chance qu elles avaient…
    Sinon ca vous fait quoi de participer au tsunami de ces vagues de separations et développements personnels ? C’est jouissif?

  13. Normal que les hommes arrivaient a la quarantaines deviennent pentouflard , ils sont tout simplement crevés !!!!! Logique que les femmes après quarante ans ont encore la forme et envie de bouger , elles n’en ont pas foutu une de toute leur vie !!!!

  14. Un ramassis de clichés qui, en se voulant féministe, est en réalité bien sexiste. Le point 5 est littéralement un copier-coller du point 3 (ou quand la paresse intellectuelle ne se cache même pas).

    Heureusement pour vous, vous avez un lectorat à la hauteur de votre « article ». La misogynie de certains commentaires est à hurler de rire. #maletears

  15. Oui bien sur…encore un article anti-hommes !
    Après ma rupture, j’ai lu des centaines de messages sur plusieurs forums.
    Ce qui m’a permis de tirer une conclusion assez dégueulasse.
    Vous avez une femme posée avec son mari, tout se passe bien et un beau jour elle décide de le quitter. Elle dit que c’est quelqu’un de parfait, qu’elle n’a pas de reproche à lui faire mais elle ne l’aime plus tout simplement.
    Et dans 99% des cas c’est parce-qu’il ya quelqu’un d’autre !
    Et le nier serait un mensonge !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces peintures murales transforment les chambres sombres en des mondes de rêves.

Ces 25 citations de Socrate qui vous remettront en question sur la vie