5 sentiments inconfortables qui apparaissent lorsque vous êtes sur la bonne voie

de | 26 octobre 2016

bonne-voie

5 sentiments inconfortables qui apparaissent lorsque vous êtes sur la bonne voie

« Quand tout semble être contre vous, souvenez-vous que l’avion décolle face au vent, et non avec lui. » – Henry Ford

Cela pourrait étonner, mais le droit chemin n’est pas toujours pavé d’or et nappé de confort. La plupart du temps, lorsque vous suivez la bonne voie dans la vie, vous éprouvez inévitablement des sentiments d’inconfort.

Mais pourquoi donc?

Eh bien, envisagez les choses dans cette optique. Quand vous vous habituez à certaines croyances ou à un style de vie pendant une longue période, et que votre vie change radicalement, cela vous donne un sentiment étrange, et peut-être même effrayant au début.

Lorsque vous faites l’expérience d’un éveil intérieur et que vous réalisez que vous ne pouvez pas continuer à vivre comme vous l’aviez fait jusque là, vous pourriez commencer à remettre en question tout ce que vous avez connu.

Ne vous inquiétez pas, tout le monde passe par cette période de temps en temps. Vous ne pouvez simplement pas vous attendre à ce que la bonne voie apparaisse et que votre vie devienne soudainement dépourvue de défis ou de bouleversements. En fait, les sentiments d’inconfort peuvent indiquer que vous avez trouvé le bon chemin; après tout, pourquoi devrions-nous aller au bout d’une décision si nous ne ressentons pas un peu d’appréhension?

La vie ne consiste t-elle pas à prendre des risques et à aller de l’avant même si nous avons peur? Souvent, les choses qui nous font peur contribuent le mieux à notre croissance en tant que personne, ce qui signifie qu’il est essentiel de les poursuivre tout en continuant votre cheminement à travers la vie.

Voici 5 sentiments inconfortables que vous avez lorsque vous êtes sur la BONNE VOIE:

1. L’isolation

La prise de conscience lorsque vous êtes sur le bon chemin peut parfois sembler incroyablement isolante. Certains pourraient penser que vous avez perdu la tête, mais n’y prêtez pas trop d’attention. Souvent, nous trouvons nos vérités intérieures dans le silence et la solitude, et nous devons savoir les accueillir.

Vous ne devez pas avoir peur de votre propre compagnie; au lieu de cela, apprenez à l’apprécier. Faites-vous ami avec les côtés les plus sombres et les plus brillants de votre personnalité, et vous verrez qu’après un petit temps vous ne vous sentirez plus aussi seul. L’isolement nous donne une chance de nous définir en tant qu’individu, au lieu de permettre à des amis ou des membres de la famille de le faire.

bonne-voie-2

2. Réaliser que vous ne savez pas qui vous êtes

Il est tout à fait normal de se libérer des anciennes étiquettes et habitudes. Vous n’êtes pas obligé d’avoir des étiquettes collées à la peau pour mener votre vie à bien; soyez conscient que vous êtes un être à part entière, beau, et cosmique et essayez de toujours garder un esprit ouvert.

Etre présent et réaliser que vous pouvez changer à tout moment vous aidera dans le chemin de la réussite ou à améliorer substantiellement votre performance. Il est essentiel d’abandonner tout ce qui ne vous sert plus.

« Ce que nous pensons, ce que nous savons, ce en quoi nous croyons, est finalement de fort peu d’importance. Ce qui importe c’est ce que nous faisons »
de John Ruskin

3. Se sentir perdu

Vous pourriez commencer à vous sentir totalement dissocié de tout ce qui vous entoure, et même totalement déconnecté de vous-même et des autres. Encore une fois, ces sentiments passeront. Tout cela signifie simplement que vous avez commencé à vous éveiller à votre véritable identité, et que tous les anciens éléments sous-jacents et fausses croyances vont commencer à disparaître. Si vous avez le sentiment d’avoir perdu votre orientation, ne laissez pas cela dicter vos sens.

Rappelez-vous que, vous devez vous égarer pour pouvoir retrouver votre chemin, étant donné que nous vivons dans un univers de dualité. Vous ne pouvez pas vraiment savoir qui vous êtes tant que vous vous perdez vous-même, donc considérez cela comme une bénédiction.

« Si vous voulez être heureux, fixez-vous un objectif qui monopolisera votre attention, vous insufflera de l’énergie, et vous inspirera de l’espoir ».
de Andrew Carnegie

4. La nervosité/l’anxiété

Chaque fois que nous sommes confrontés à quelque chose de nouveau dans la vie, nous commençons à éprouver des sentiments d’appréhension. L’anxiété et l’excitation font fondamentalement partie de la même émotion après tout, mais sont exprimées différemment. Peut-être que ce qui nous rend inquiet, peut réellement se transformer plus tard en ce qui nous emballe. Dans la poursuite de votre aventure, vous trouverez peut-être que les anciens modes de pensée ne correspondent tout simplement plus à vos choix de vie. Vous pourriez commencer à voir le monde comme un endroit hostile, effrayant, en vous demandant où est votre place dans tout cela. Ne vous inquiétez pas ou ne vous en voulez pas, ce sentiment est tout à fait normal.

Très souvent, nous devons nous sentir complètement désorienté et être au bord de la crise pour voir les choses de manière claire. L’anxiété signifie simplement que vous avez résisté activement au changement, donc laissez juste les choses aller et surfez sur la vague. Au bout du compte, tout ira bien.

Cependant, si vous vous sentez anxieux la majorité du temps, voici quelques façons de lutter contre ces émotions.

Vivre pleinement, c’est balayer ses peurs et ses angoisses du revers de la main.
Charles-Joseph de Ligne

5. L’insomnie 

Au moment où vous commencerez à suivre la bonne voie, vous remarquerez peut-être que vous avez du mal à trouver le sommeil, ou à rester endormi. Bien que cela puisse sembler néfaste et très destructeur, il s’agit pourtant de percées dans le progrès et de nouvelles façons de penser à la vie. Rappelez-vous que, les choses doivent s’empirer avant de pouvoir s’améliorer, donc la perte de sommeil peut ainsi vous amener à découvrir un tout nouveau mode de vie qui vous aidera à vous sentir plus épanoui, détendu et heureux, ce qui a pour effet d’entraîner un meilleur sommeil.

Ces moments peuvent parfois sembler difficiles et effrayants, mais rappelez-vous que vous n’êtes pas le seul dans cette situation. 7 milliards d’autres personnes sur cette planète sont aussi concernées, donc vous pouvez trouver du réconfort dans ce fait.

 

12 réflexions au sujet de « 5 sentiments inconfortables qui apparaissent lorsque vous êtes sur la bonne voie »

  1. Jes

    C’est bizarre cette manière de concevoir le monde : « les sentiments d’inconfort peuvent indiquer que vous avez trouvé le bon chemin ». J’aurais dit le contraire, c’est-à-dire si cet inconfort est présent c’est le signe que nous ne sommes pas sur le bon chemin !
    André Stern parle d’enthousiasme, de quelque chose de vibrant qui nous fait avancer alors pour quelle raison devrions-nous passer par ces zones d’inconfort ? Sortir de sa zone de confort est toujours conscient ainsi que le changement mais nullement cet inconfort persistant.
    Alors je dirais que si ces sentiments sont présents (sans changement, sans vibration) n’y restons pas. « Ne restons pas sous les cailloux » c’est-à-dire jusqu’où pouvons-nous supporter ce manque de bienveillance envers nous-mêmes ?

    Répondre
    1. PatateDouce

      Je ne suis pas d’accord avec toi, quelqu’un qui s’est habitué à vivre d’une certaine manière (avec défauts et qualités) ne verra pas le problème et c’est au moment où cette personne se rend compte de sa situation et qu’elle décide de changer que l’inconfort peux se faire sentir car tout ce qu’elle a connu est en train de se transformer, de se modifié à la base même de sa vie. C’est un peu comme arrêter de fumer, on sait que c’est une bonne chose mais ça reste désagréable.

      Ce sont des changements qui provoque une certaine violence en nous, vouloir s’en échapper c’est comme les ignorer.

      Répondre
      1. lerealiste

        je confirme « tout ce à quoi tu résistes…….persiste ! J’ai vécu cela jusqu’à l’acceptation de ce changement intérieur

        Répondre
    2. amélie

      Je suis complètement d’accord avec vous. On peut avoir peur de l’inconnu en repoussant sans cesse les limites de notre zone de confort. Ça c’est normal mais je pense que ce que dit l’article est completement faux et que se sentir mal est justement ce qui nous montre que cela ne nous correspond pas. Il ne faut pas confondre être à l’aube d’un changement et avoir peur tout en étant sûr de faire le bon choix et être en souffrance.

      Répondre
      1. Alioun

        A mon avis, vous avez raison toutes les deux à condition de s’entendre sur le but de la vie. D’un côté, si le but de la vie est d’aller vers un éveil spirituel, un accomplissement de soi, dans ce cas, il faut donner total accord à ce que dit cet article. Car notre expérience quotidienne montre que nous sortons toujours des moments de troubles en devenant des gens meilleurs. Nos souffrances nous ouvrent à nous-même et nous ouvre aux autres selon des schémas que nous ne pouvons pas prédéterminer. Et c’est l’expérience qui nous prouve que le chemin du bonheur n’est pas un chemin droit, qu’il n’est pas lisse qu’il comporte des embûches que nous devons apprendre à confronter. Et cela n’a de sens que si l’on pense que le but de notre est de cheminer vers l’épanouissement.
        Par contre, si on pose l’hypothèse que la vie a pour but d’expérimenter le bonheur, la joie et les plaisirs. Dans ce cas, et seulement dans ces cas, le propos de cet article est totalement faux!
        Donc, à mon avis, l’article nous indique clairement les intentions de l’auteur qui fait de la vie une expérience d’éveil, peu importe si l’on y parvient par « accident », par la volonté ou par le cours naturel des choses; ce cours naturel étant bien entendu fait de moments de joies et de moments de douleurs qui font l’objet de l’article.

        Répondre
  2. Intentionné

    C’est très intéressant, j’aime les contre-pieds, cela permet d’ouvrir le champ de vision.
    Je penses que même si certains inconforts existes, ce qui est important c’est le sentiment profond, c’est lui qu’il faut suivre et qui permet de dépasser la zone de confort justement. Et cela veux souvent dire passer par des zones de turbulence.

    Répondre
  3. Tom

    Article très intéressant et je suis en total accord avec ce dernier et il m’a aidé.
    Les zones d’inconfort sont bien présentes lors d’un éveil et je pense qu’elle sont là pour nous rendre plus fort sur la voie entreprise. Après il est vrai qu’il faut être conscient, comme à chaque instant, que les changements sont durs et qu’il faut de la persévérance et le plus important est d’être à l’écoute de son coeur! Si au plus profond de son coeur nous savons que nous marchons sur la bonne voie en pleine conscience et avec de l’Amour, comment pourrait-on dire ou penser qu’il faut rechanger sous prétexte que nous passons par des moments difficiles? Non, au contraire ces moments sont difficiles car, étonnamment, il est beaucoup plus simple de marcher dans le noir plutôt que les yeux bien ouverts dans la lumière. Ceci reste bien évidemment que mon avis 😉 Je vous souhaite à tous plein de succès dans votre éveil et surtout remplissez le d’un Amour pur car le Monde en a besoin <3

    Répondre
  4. Philippe

    avoir peur de l’inconnue , perdre ces repaires, ces conditionnements peux faire peur, mais quand ceux-ci disparait pour y avoir que l’être ces un bien intérieur, le calme après la tempête, le insatisfait le coléreux, l’agiter, l’impatient, tous ces êtres causer par notre cerveau non plus lieux d’être il y as que toi

    Répondre
  5. Md

    C’est n’importe quoi ! Insomnie etc. Etc. Justement si l’insomnie arrive c est sur l on a pas de paix intérieure. Écrire ce type de torchons est bien connu que la personne n’a jamais vécu ça !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *