3 émotions que les psychopathes et les narcissiques utilisent pour manipuler les autres

de | 28 février 2016

psychopathes

3 émotions que les psychopathes et les narcissiques utilisent pour manipuler les autres

Les psychopathes ( comme les pervers narcissiques) semblent avoir en abondance les qualités humaines les plus désirées, mais surtout ( et là c’est différent!!) le calme et la confiance en soi tranquille…
Qualité que tout le monde désirerait obtenir et tente d’atteindre grâce aux cours de relaxation et de sophrologie…
Le psychopathe n’a pas besoin de relaxation, il est impassible, intouchable, tout au moins en apparence; il ne s’agit pas de le contrarier ou de toucher son égo!!!
Dans beaucoup de cas, l’attirance magnétique du psychopathe sur les membres du sexe opposé, à savoir ici les femmes ( puisqu’il y a moins d’un pour-cent de femmes psychopathes!), semble presque surnaturelle…

Voici les 3 émotions qu’ils utilisent pour manipuler les autres :

La colère.

La colère est l’une des pires émotions car elle laisse place aux attaques des autres personnes. Lorsque vous êtes en colère, vous êtes plus enclin à être instable, à agir de manière folle, et vous êtes plus facilement manipulable par les autres personnes dans votre vie. Mais il y a des choses que vous pouvez faire pour empêcher les autres de vous manipuler.

Si vous êtes fâché, essayez de surmonter votre colère par vos propres moyens. N’explosez pas sous l’emprise de la colère.

Nul besoin de débattre ou de se disputer inutilement avec les gens. Ne laissez aucun psychopathe que vous croisez trouver ces points de faiblesse et les utiliser contre vous. Défendez-vous, même lorsque vous êtes chagriné.

Le bonheur.

Par ailleurs, le bonheur peut également être utilisé contre vous par un manipulateur. A plusieurs reprises, surtout lorsque vous entretenez une liaison romantique avec un manipulateur, il contribuera à ce que vous vous sentiez bien puis utilisera ce bonheur à ses propres fins, vous rappelant tout ce qu’il/elle a fait pour vous.

Ils commenceront tout d’abord par adopter des comportements insistants, vous dictant de faire exactement ce qu’ils veulent, vous menaçant d’emporter avec eux ce bonheur. C’est toujours effectivement triste de voir ce genre de manipulation se produire, mais vous devez être fort, y faire face, et faire le point.

La jalousie.

La jalousie peut réellement être une émotion plus téméraire que la colère, car elle a tendance à se manifester en s’ancrant profondément, et est presque toujours méprisée. La jalousie ouvre la voie au manipulateur, donnant place à des conflits factices entre vous et les autres parties, servant ainsi des intérêts égoïstes.

Lorsque vous sentez des sentiments de jalousie bouillonner à la surface, ne les laissez pas vous transformer en une victime paranoïaque. Au lieu de cela, pensez aux conséquences de cette jalousie. Parlez aux personnes concernées. Soyez ouvert. Soyez transparent. Il est facile d’utiliser une personne jalouse, parce que souvent, celle-ci cache sa jalousie. Otez leur pouvoir. Levez le voile.

PERVERS NARCISSIQUES – MANIPULATEURS PERVERS

Portrait du psychopathe intégré dans la société

L’hypothèse de Cleckley au sujet de la psychopathie est qu’il s’agit d’une réelle maladie mentale: un déficit affectif profond et incurable. Et s’il ressent quelque chose, ce sont des émotions de la sorte la moins profonde, il s’agit surtout de la « peur » , basée sur de l’adrénaline, de perdre ce qu’ils veulent…
Ils ressentent le besoin/désir comme de l’amour, et si ce besoin/désir n’est pas satisfait, ils le ressentent comme « n’étant pas aimé ».
Un aspect très intéressant chez le psychopathe est sa « vie cachée » qui n’est pas si bien cachée que cela…
Il semblerait que le psychopathe ait besoin régulièrement de prendre un « congé » dans la vulgarité et la dépravation.
Tout comme nous, nous partons en vacances.
Ils sont humains à tous égards, mais il leur manque une âme, rien que ça…
Et leurs paroles ne collent pas avec leurs agissements, le décalage est trop grand…
Ce qui les rend très repérables. Le manque de qualités d’âmes fait d’eux des machines très efficaces.
Ils sont capables, bien mieux que nous, d’exécuter des routines très complexes pour obtenir le soutien des autres…
Et n’étant pas fatigués par les émotions, les scrupules ou le sens moral: tout va bien, ils sont en pleine forme!!
S’ils sont indifférents aux autres, ils sont capables d’inspirer des sentiments d’espoir, d’amour, de confiance…

Le psychopathe ne reconnaît aucune faille dans son psyché!!!

Ils sont narcissiques, mais ce n’est qu’une « facette » des psychopathes.
C’est aussi leur point sensible: contrariez un psychopathe dans ce qu’il est, ses plans ou son fonctionnement, et ça chauffe!!!
On assimile souvent ces deux types de pervers: ou l’on range le psychopathe dans la catégorie des pervers, ou l’on classe le narcissique dans la « variété jardin » des psychopathes.
Le psychopathe est dur, sans pitié, sadique au sens brutal et propre du terme, et non ouvert à autrui.
Le narcissique ne parle déjà pas beaucoup de lui, mais le psychopathe est complètement fermé à autrui, et s’arrangera pour vous endommager sans que vous ne sachiez rien de lui…
Il est souvent plein d’esprit, charmant ( quoique!!! Il est instable et parfois de mauvais « humeur » !!!I l est très froid aussi !!!) …
Semblable au caméléon, c’est la personne qui attirera un cercle d’admirateurs qui le fuiera et l’évitera, quand ils seront qui il est, et percevront sa froideur et sa méchanceté.
Tandis qu’il apparaît en pleine possession de ses moyens intellectuels et capacités de raisonnement, le psychopathe semble pourtant incapable de comprendre la signification de son comportement pour les autres personnes, et à juger les réactions probables de ses gestes, chez les autres.

Il est par exemple étonné que les autres soient vexés de « ses exploits ».

Alors que le narcissique « sait » tout cela.
C’est, paraît-il, en observant comment fonctionne un psychopathe complet, sorte de narcissique exagéré, que l’on peut mieux se prémunir du narcissique…
Le psychopathe a aussi une incapacité à concevoir l’idée abstraite du « futur ».
Comme le psychopathe n’a pas de conscience, ni de sentiments, comment relier: sentiments, les autres et futur?
Comment comprendre les implications de leurs actes sur les autres?
C’est « spatio-temporel » et beaucoup trop compliqué pour lui…
Comme le narcissique, le psychopathe est un prédateur qui tentera d’élaborer un masque de santé mentale fait de paroles et d’apparences, de mensonges et de manipulations, dans le « but » d’assimiler sa proie.

Que cherche-t-il chez sa victime, quand il ne s’agit pas de biens matériels et de pouvoir?
Que cherche-t-il dans ses relations amoureuses et ses amitiés?
Il semble qu’il prend PLAISIR à FAIRE SOUFFRIR les autres, comme je l’ai déjà dit, c’est un sadique.

Les analytiques diront aussi qu’il reporte ses propres problèmes sur l’autre, qui est son objet.
Il assimile l’autre (objet) à lui-même, et en lui faisant mal, annihile les siens.
L’autre peut aussi devenir un objet sexuel qu’il incluera dans un rituel, il fantasmera sur les femmes dominantes par exemple, qui seront l’incarnation du phallus féminin et de la mère qu’il tentera de dominer…
Ils sont aussi fort excités par les interdits, et surtout l’inceste, qui est le centre de leur problème: le passage à l’acte sur leur propre mère.
C’est là qu’ils sont coincés, au stade fusionnel, comme la névrosée hystérique avec son père, sauf que les névrosés ne réalisent pas leurs fantasmes…
Ils peuvent aussi prendre plaisir simplement à démolir ou faire chuter quelqu’un, parce qu’ils se vengent constamment de la société.
Comme le chat prend plaisir à chasser la souris innocente, qui tente toute paniquée de s’échapper.

Beaucoup de personnes qui ont vécu une interaction avec un narcissique ou un psychopathe se sentent vidées: emmagasinent-ils notre énergie de manière réelle?

Avec le psychopathe, les victimes, en plus de se sentir vidées, se sentent aussi hyper embrouillées…et éprouvent par la suite une santé qui se détériore.
Pourquoi les psychopathes, ou les narcissiques, poursuivent-ils certaines amitiés ou relations amoureuses qui n’apportent plus, semblerait-il, de gain?
Y aurait-il une consommation réelle d’énergie?
Mais à la fin, seule la victime individuelle peut déterminer ce qu’elle a perdu dans cette dynamique.
Ce sont dans un certain sens, des voleurs d’âme, en plus d’être des profiteurs.
Les psychopathes sont des individus moralement dépravés qui représentent les « monstres » de notre société. Ce sont des prédateurs imparables et intraitables, dont la violence est planifiée, intentionnelle et sans émotion. Leur absence d’émotion reflète un état détaché, sans peur et possiblement dissocié, révélant un système nerveux autonome de bas-niveau et sans anxiété.

Qu’est-ce qui les motive vraiment? Contrôle et domination, profit…
Leur historique de vie ne montrera pas de liens à longs termes avec les autres, ni beaucoup de rime à la raison.
Ils tendent à opérer avec une attitude de droit, un comportement grandiose, un appétit insatiable et une tendance vers le sadisme. La hardiesse est une de leur caractéristique qui les conduit à leur propre perte. Certains désordres organiques (cerveau) et hormonaux minent l’état d’esprit d’un psychopathe.
On croit que les principales causes du comportement psychopathe sont des anormalités neurologiques, principalement dans le lobe frontal du cerveau.
Tous les psychopathes partagent également 3 autres caractéristiques communes: égocentrisme, absence d’empathie, incapacité de remords ou de culpabilité.

Il fera du mimétisme pour vous plaire et créer avec vous une fausse empathie.
Il ment, sans arrêt, et vous inventera toutes sortes de fausses histoires pour attirer votre sympathie, et provoquer votre compassion, jouer sur votre facteur pitié.
La vérité est qu’il traverse la vie dans un incubateur et est très peu touché.
Quand ils sont attrapés dans un mensonge, ils fabriquent de nouveaux mensonges, et ne se soucient pas s’ils sont découverts.
S’ils prétendent être touchés par quelque chose, deux minutes plus tard, ils font autre chose et oublient vraiment ce qui s’est passé avant.

Ils ne vivent que dans le présent.

Et si d’un côté le psychopathe est rempli d’avidité, et relié au monde par le pouvoir, de l’autre, il se peint souvent comme l’anti-héros abattu, et certains s’aiment voir comme des vieux loups solitaires.
Les psychopathes prétendent souvent se contenter du « deuxième choix » et pensent qu’ils méritent mieux. Ce qui leur permet de s’approprier la victime et en même temps de se venger de la société, gagner rétribution.
La victime ne leur arrive pas à la cheville….
Ils sont autorisés à l’abîmer et se venger.

Comme pour le narcissique, si la victime tombe dans ses filets, c’est parce qu’il la fait se sentir « si spéciale » …
Mais ce n’est PAS sa vraie PERSONNALITÉ et il vous séduit pour mieux vous démolir….

Sources :http://merteuil.skynetblogs. et manipulateurs.wordpress.com

Sandra Véringa

28 réflexions au sujet de « 3 émotions que les psychopathes et les narcissiques utilisent pour manipuler les autres »

  1. Christophe

    « puisqu’il y a moins d’un pour-cent de femmes psychopathes! »

    Source ?

    Répondre
      1. Fiorentino

        Intéressant commentaire de la part d’une femme.
        Après 9 ans de veuvage j’en suis à ma deuxième malheureuse expérience avec une PN et j’ai le sentiment de n’attirer que ce type de personnes et qu’elles sont très, mais très très nombreuses.

        Répondre
  2. malcombe forence

    … j’ai vécu cette expérience de vivre avec un pervers narcissique. Je n’ai rien vu venir!!… au début il était tout à fait charmant!!! puis la relation est tombée dans l’incompréhension, la critique sournoise, les peurs, les menaces cachées, la dévalorisation etc… je suis partie avec un autre juste pour fuir, … je ne comprenais toujours pas ce que je vivais!!! je l’aimais à la folie, puis il est revenu… et se fut pire encore. J’ai fuis, puis j’ai éprouvé tour à tour de la souffrance, de la culpabilité, puis comme j’avais un problème de santé, ma santé s’est largement dégradée… j’ai quitté cette personne en 2010, et j’en garde de graves problèmes énergétiques, et musculaires. Je ne peux plus travailler. Mais le plus grave n’est pas là, … c’est que personne dans mon entourage ne m’a cru, ne m’a soutenu, et personne ne m’a poussé à porter plainte. Maintenant, il y a prescription!… et ma santé est toujours précaire. Il a donc détruit ma vie. Je remonte la pente petit à petit, mais c’est dur. Si au départ, je n’avais pas déjà eu un problème de santé, jamais je ne serais descendu aussi bas. Mais les faits sont là! … Je déplore donc qu’en France, ni les psys, que j’ai vu, ni la police n’est formée à ce genre de problématique. Cette violence est invisible pour les yeux!… et elle fait plus de mal encore!!! et personne ne vous aide. Ou alors on vous dit clairement que vous êtes tout de même responsable!!! alors que vous êtes une victime! … Voilà! mon seul problème à moi, était d’être une proie facile, car j’avais une faiblesse de santé, et cherchais un homme fort. Ce n’était pas une « faille narcissique » comme on veut bien vous le faire croire. Et quand bien même, cela en serait une, alors pourquoi les psys, ne vous soutiennent pas vraiment!!! car ceux qui ne reconnaissent pas le problème, vous font porter l’échec de votre couple à 50/50. ce qui n’est pas le cas!!! et donc induisent encore plus de culpabilité chez la victime!!!! et les amis aussi! A ce jeu là, on ne s’en remet pas!…. donc, à toutes les femmes , faites attention. … Il n’existe pas plus toxique comme relation.

    Répondre
    1. Fiona

      Et même quand on est soutenue c’est difficile de quitter la personne. Même quand on sait ! Même quand tout devient claire… on est embourbé mentalement et on se retrouve dans un système d’auto-manipulation.
      En fin de compte la question est : Est-ce qu’on veut vivre ou pas !
      Il faut aller chercher très profondément en soi la force de fuir ! ce fameux : courage, fuyons ! Et il faut se faire confiance, même si on se constate faible/fragile/bête/moche et j’en passe.

      … et s’éloigner si possible des faux-amis, ceux qui sont manipulés par le/la pervers (manipulables ! parce que tout le monde ne tombe pas dans leur panneau non plus ! Il existe aussi des gens intelligents et bienveillants)

      Répondre
    2. louna

      je suis totalement d’accord avec vous,5ans apres ce qu’il m’en reste c’est ce gout amer du 50/50 adjugé par l’entourage, c’est humilient quand on sais qu’on a tout fait pour que ça fonctionne, je resterais une femme profondément blessée encore longtemps

      Répondre
    3. Bouarka

      Bonsoir
      J’ai vécu la même chose pour moi c’est des criminels qu’on laisse en liberté il vous donne comme un coup de couteau dans le dos maïs pas de trace donc il sont en liberté pendant qu’on n es dans le comas eu il continue tranquille a faire du mal ont leur dis rien pendant que nous ont souffre on prend des cachets et c’est la sécurité sociale qui paye je pense que c’est a eu de payée l addition mes la justice leur donne raison il on droit de détruire les vie des gens vous faites du Mal gratuitement vous savez que vous risquez rien il faudrait faire une liste de ses gens peut-être qu’il se calmerait Un peu mais il sont protégées par la justice bravo la France

      Répondre
    4. coeur

      Bonjour, à toutes et à tous ceux qui ont rencontré ces drôles de personnes très toxiques. Je tiens à vous dire que vous avez fait preuve d’une grande humilité en tant que personnes humaines et sensibles. Il y a des personnes handicapées du sentiment; même si les psychopathes ne se rendent pas compte de leur insensibilité, les pervers narcissiques s’ils s’en rendent compte ont un ego surdimensionné pour cacher leur faiblesse; ce qui explique qu’ils ne feront rien pour changer. J’ai rencontré dans ma vie un associé de mon patron, bien plus tard chose plus grave le kiné qui me soignait Il faut savoir que ce comportement décrit ci dessus est assez fréquent chez les personnes qui se mentent à elles mêmes et qui cherchent à être autre chose de mieux. C’est à dire l’incompétence surtout active et réactive cette auto protection du psychopathe. J’ai aussi partagé ma vie avec quelqu’un comme cela, il y a un grand trouble intérieur qui leur vient de l’enfance Quelque chose qu’il les a profondément blessé. Lui c’était un accident très violent à l’age de 6 ans et la suite une mère très violente dépassée par la colère et sa rage contre la société… Nous n’avons pas à culpabiliser devant ces personnes Elles ne veulent pas changer. Vous avez aussi vécu des moments difficiles et surtout ce ne sont pas elles qui vont vous apporter de l’empathie ! Mais votre vie vaut mieux que celle qu’elles vous disent vous offrir. Il serait trop long d’expliquer comment je me suis détachée de ce conjoint toxique. La douceur est la meilleure des tactique et vous confortera dans la conscience et l’intelligence de coeur. En pensant à vous même vous vous ferez du bien et aussi à l’autre. J’ai entendu la phrase Vous le saviez. Cela ne veut pas dire que vous avez acceptez un jour d’être une victime cela veut dire que vous avez été à l’écoute de l’autre avec humanité. Et maintenant il faut se détacher en se disant j’ai fait mon maximum, je ne peux m’en demander plus ! Il ou elle rencontrera un jour ses limites. Il y a des personnes intelligentes qui vous correspondront mieux. Pensez que l’inconscient sait toujours qui il a en face de lui. Tendre une main vers ces personnes n’est pas la solution la plus appropriée parce qu’ils ne sont pas habitués à cela et ils réagissent assez « brutalement » gestes, ou paroles ou énergie négative d’auto défense face à l’autre meilleur qu’eux. Dès que votre inconscient les débusque ils n’aiment pas ! Ils ne s’analysent jamais parce qu’ils sont incapables d’accepter leur fragilité et leur détresse. Ca relève du soin et vous ne pouvez pas les aider juste faire au mieux pour les supporter limiter la casse en vous aidant vous même et les quitter le jour venu !

      Répondre
  3. jo

    moins de 1% de femmes, impossible ou alors le destin les as toutes placées sur ma route, et je n’ai vraiment pas eu de chance
    et il n’y en a qu’en belgique et aucune a l’étranger ou alors on est a 50% de femmes alors ca expliquerait le nombre que j’ai vu personnellement

    Répondre
  4. david

    Moins d’un pour cent de femmes psychopathes ?
    Y a-t-il vraiment des sources fiables de toute façon ?
    Ce qui est sûr, c’est qu’il y a plus de femmes psychopathes ou perverses narcissiques qu’on ne le pense et que l’on veut bien le dire.
    En tant qu’homme et pour avoir vécu une relation de la sorte avec une perverse narcissique, je peux vous dire que c’est terrible et destructeur.
    Mais ça, vous le savez. Ce que vous ne savez peut être pas pas, c’est que quand vous êtes un homme et que vous parler de votre situation difficile a votre entourage avec une perverse narcissique, et bien on a du mal a vous croire dans le meilleur des cas et le pire, c’est que votre « prédatrice » a tellement bien manipulé tout le monde, que c’est vous qui passez pour un salopard psychopathe et que les gens vont la croire elle et même si vous avez toutes les preuves du contraire. Double peine en quelque sorte qui vous met plus bas que terre.
    Alors on se dit qu’il serait bien de se sentir soutenu par des spécialistes ou ne serait-ce qu’avec des témoignages que l’on pourrait diffuser et partager dans les médias ou réseaux sociaux. Mais voilà, on ne peut même pas, car la plupart des articles commencent par nous dire que les psychopathe et pervers narcissique sont des hommes et que moins de 1% des femmes sont concernés !! triple peine ??
    Je pense que vivre une relation avec une ou un pervers narcissique n’est pas une question de genre et encore moins de pourcentage tant la souffrance est terrible dans tous les cas.
    Alors s’il vous plait, arrêter d’exclure par défaut les femmes avec cette pathologie, car beaucoup d’hommes souffrent, en plus de la relation toxique, de l’indifférence du monde qui l’entour, et c’est peut être ça le pire…
    Merci

    Répondre
    1. Dardenne Sébastien

      Dans un même temps, 1% des femmes cela peut paraître peu mais c’est quand même une sur cent. Pas loin de 7000000 de femmes en Belgique ça fait tout de même 70000 femmes concernées. Qu’en est-il pour la proportion d’hommes ? Car cela n’est pas stipulé non plus !

      Répondre
      1. Olivier Kaestlé

        Cette donnée est tout à fait fausse, surtout en ce qui concerne les perverses narcissiques. J’ai lu plusieurs volumes sur cette question et il y est dit qu’on retrouve autant de femmes que d’hommes parmi eux. Faudrait lâcher les stéréotypes homme prédateur, femme victime…

        Répondre
  5. Myr

    Le psychopathe: ce mot n’existe pas en psychologie, les sujets peuvent être atteints de psychopathie a tendance, mais dire a quelqu’un: vous êtes psychopathe, ne veut rien dire, en effet, on doit dire:
    psychopathe a tendance:
    Maniaco-dépressif
    Paranoïaque.
    Bipolaire.
    etc.

    Répondre
  6. Sun

    Beaucoup d’erreurs dans cet article c’est décevant… Vous dites qu’ils sont incapable d’être en colère après vous mettez qu’ils sont incapable d’avoir des émotions, vous vous embrouiller dans ce que vous dites. Vous pensez qu’ils n’ont aucune empathie mais c’est faux, il y a deux type d’empathie et il y en a une qu’ils n’ont pas, pour ce qui est de la deuxième elle est très présente chez eux, c’est d’ailleurs ce qu’il leur permet de faire autant de mal aux gens et de les manipuler. Dans cette article on aura même eu droit à un passage psychanalitique de type freudien complètement ridicule.

    Répondre
    1. Nams

      Complètement d’accord
      J’avais également relevé ça.
      Je me suis dit : »c’est vraiment un gloubiboula cet article, il n’amené rien, n’informe pas particulièrement, des sources inexistantes sur les statt, et qui a l’air d’avoir été écrit par quelqu’un sous le coup de l’émotion. … en somme, pas grand chose, pour ne pas dire rien, de analyse..
      Et le petit passage freudien, effectivement :LOOL
      mais n’im-por-te-quoi…

      Bref. Perdu mon temps à lire ça

      Répondre
  7. Sabrina

    Je crois que chez les manipulateurs c’est vraiment au cas par cas. Dans toutes les vidéos que j’ai écouté et articles que j’ai lu, j’ai trouvé beaucoup de points communs avec la personne que je connais et que je considère aujourd’hui comme un manipulateur un mot qui est venu dans mon esprit et sur ma bouche il y a quelques années. Un mot lequel, après X années de beaux, de bons mais aussi de mauvais moments, est tombé comme une révélation et a tout résumé. Il a résumé le menteur, le tricheur, l’hypocrite, le sournois, le méprisant, l’orgueilleux, le joueur, l’amadoueur, l’homme different, indifférent, insensible, injuste….J’ai eu confirmation du sens et du contenu de ce mot, après, par le biais d’internet et vous même. Le manipulateur que je connais ne me trompe pas, ne me bat pas, ne fait rien de mal physiquement aux enfants mais il nous manipule non seulement en surface mais aussi et sournoisement en profondeur sur le plan financier, vie familiale, éducation, avenir. Entre les deux, il est bon, normal, correct, aimant. Durant une phase difficile de notre vie, je peux dire qu’il a joué avec nos sentiments, nos vies, notre avenir et il continu. Il a contribué à notre bonheur, nous a donné, reproché, amadoué, repris, humilié, rabaissé, dépouillé. Il nous a bafoué et a cassé ouvertement notre vie de famille. Il y a eu des situations où il m’est arrivé, souvent, de me dire qu’il était un malade. Parfois je ne sais vraiment plus quoi penser de cet homme mais il reste un père qui est aimé de ses enfants. Parfois je me demande aussi si le problème ce n’est pas moi et uniquement moi.

    Répondre
    1. skrue

      « Parfois je me demande aussi si le problème ce n’est pas moi et uniquement moi. »

      Faites attention de ne pas trop penser cela, c’est justement le but recherché par ces gens-là…

      Répondre
  8. Jean L'critik

    Alors cet article est complètement biaisé ! Aucun définition du mot psychopathe ni du mot narcissique….on est censé le savoir nous même? De plus, l’article n’est absolument pas objectif. Les narcissiques et psychopathes sont littéralement considérés comme le diable dans cet article. Je me doute que l’écrivain de ce ramassis de frustration a eu sans doute des problèmes affectifs avec un « psychopathe présumé », d’où la diabolisation de ceux-ci. N’en déplaise aux lecteurs, il faut faire une franche différence entre les gens mauvais ( qui ont de mauvaises intentions) et les gens qui ont des problèmes et troubles psychiques. Les psychopathes ont des troubles psychiques dont ils ne sont pas conscient, alors s’il-vous-plait un peu de respect car ils sont des êtres humains. Ce serait vraiment bien de donner vos sources et d’étayer vos analyses avec des exemples au lieu de laisser vaquer vos idées sur un sujet que vous ne cernez pas de manière neutre. Sur ce, bon vent !

    Répondre
  9. gwen

    Récemment manipulé par une femme de ce type !
    Ça fait mal quand on se fait brutalement éjecter du nuage en se faisant détruire psychologiquement par la personne qu’on aime ! La chute est terrible…

    Répondre
    1. Frank

      même histoire avec une femme qui a bien camouflé son masque.. avec le recul, je suis heureux qu’elle soit partie avec un ancien ami possédant plus d’actif que moi.. De cette manière, le risque de récidive de sa part se trouve moindre. Je ne risque pas de la revoir. Quel soulagement! Ses propres enfants ont entré dans sa mise en scène de victimisation d’elle même. Pauvre petites!

      Répondre
  10. Elodie

    Je trouve cet article très juste. C’est une belle description déjà maintes fois publiée. MAIS je reste déçue du peu de substance quant à sa cause. Lobe frontal. Et?

    Répondre
  11. Elopsy1391

    Pour avoir observé le profil PN en particulier, j’ai observé une constante structurelle. LA MEMOIRE.
    Ils n’ont aucune mémoire retro ou antérograde. Ils mentent par utilité manipulatoire, certes, mais aussi parcequ, vraiment ils ne s’en rappelent pas!!
    De fait je me suis interrogée sur l’alteration d’un développement psychologique par l’absence de mémoire.
    RIEN NE LEUR SERT D EXPERIENCE. Ils n’évoluent jamais du stade pulsionnel reptilien, et d’ailleurs le coté reptil est très marqué.
    Conclusion
    Je pense qu’il faudrait creuser sur la mémoire et la fonction du lobe frontal pour ces 2 profils. Qu’en dites vous?

    Répondre
    1. Ulisi Taladu

      C’est exactement ce que j’ai observé, avec beaucoup d’étonnement car il y a tellement de mensonges, tellement de travestissement de la réalité, totalement inutiles et qui, justement, permettent de réaliser que quelque chose ne va pas dans leur comportement. Car cela ne va pas avec le reste, ce calcul permanent pour contrôler et obtenir ce qu’ils veulent.
      C’est aussi ce qui permet de prendre de la distance avec eux, à condition de voir honnêtement où l’on se ment à soi-même (c’est le seul 50/50 qui vaille la peine d’être admis je crois, avec peut-être le coté joueur- défit-prise de risque…)
      Quant à l’empathie, peut-être est-ce par mimétisme, mais j’ai souvent cru trouver beaucoup de réelle générosité, comme un élan , qui ensuite est utilisée comme arme de prédation…
      Tout n’est pas à jeter, ou alors j’ai encore des illusions?
      C’est vrai que le propre des proies des manipulateurs, des pervers narcissiques, est de penser qu’ils sont à même de changer, que l’amour peut les guérir. Cette énergie les remplit, un temps, mais ce sont des gouffres où l’on tombe avec eux.
      En tant que proie, j’ai fini par comprendre que je ne savais absolument pas ce que s’aimer soi-même voulait dire, ce qui crée une forme de complicité avec les prédateurs, complicité qui tient lieu de lien, de relation, qui apporte un semblant de chaleur humaine. Mais bon, j’ai été élevée par une prédatrice, je ne sais pas s’il est possible d’avoir une vision normale des choses après…

      Répondre
  12. Olivier Kaestlé

    Moins de un pour cent des psychopathes, que vous enchevêtrez avec les PN, sont des femmes ? Courrez vite consulter, parce que vous êtes très isolée parmi les divers psychologues, psychiatres et autres intervenants sociaux sur cette question…

    Répondre
  13. morgan

    je lis les commentaires et sincèrement je suis abasourdis aucun chiffre ne peut être établie en e qui concerne les pathologies non décelé! et en e qui concerne le pervers narcissique et bien il est évident que tout les être humain manipule plus ou moins leur entourage famille conjoint enfant ami etc. ce qui est choquant tout de même,c’est le nombre de femme qui clame haut et fort que les hommes le sont en grand nombres. j’ai eu trois histoire d’amour dans ma vie et je suis tombé sur des dingue de compétition, ce qui ne ma jamais empêché de savoir e que je voulais et ou j allais mais surtout ne jamais rester quand une situation amoureuse dégénère. les personne qui se dise victime d’un pervers narcissique, doivent aussi se remettre en question sur leur fragilité sentimentale! quand on vous dénigre vous insulte ou que l’on vous diminue. comment cela peut il être perçus comme de l amour??a partir du moment que quelqu’un en ai victime pourquoi attend t il ou elle la rupture pour en parler et se plaindre? ce commentaire pour dire que dans plus de 75% des rupture amoureuse sont souvent mis sur le dos de l homme! Mesdames vous n Etes pas la perfection. a bon entendeur (un homme objectif) 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *