13 signes qui révèlent une empathie supérieure à la moyenne

de | 16 janvier 2017
empathie supérieure

13 signes qui révèlent une empathie supérieure à la moyenne

13 signes qui révèlent une empathie supérieure à la moyenne

On définit l’empathie comme la capacité d’une personne à ressentir les émotions à un niveau élevé. Toutefois, on ne ressent pas uniquement nos émotions personnelles, on ressent également les émotions et les sentiments des autres. Si vous vous reconnaissez en tant qu’empathe, cela signifie que vous avez un lien particulier avec le monde qui vous entoure.

Généralement, les empathes sont des êtres créatifs, compatissants, et spirituels.  Cependant, être spirituel ne signifie pas nécessairement être croyant, cela signifie simplement être ouvert aux forces ou aux énergies que l’on ressent dans les environnements qui nous entourent.

Voici 13 signes qui révèlent que vous possédez une empathie supérieure à la moyenne:

1. Vous devez exercer votre créativité

Peu importe comment vous préférez exprimer votre créativité, vous devez exercer. Vous avez un besoin actif de vous exprimer à travers un moyen de création. Les empathes prospèrent dans la créativité et ont la fibre artistique.

2. L’humeur des autres personnes vous impacts facilement

Vous ressentez ce que les autres ressentent, et vous êtes rapidement influencé par leur humeur, qu’elle soit bonne ou mauvaise.

3. Vous n’aimez pas la ville

Les grandes villes peuvent être drainantes à la fois émotionnellement et mentalement. Votre maison idéale se trouvera quelque part dans les montagnes ou dans une zone plus isolée.

4. Vous évitez les grandes foules

Les foules génèrent une grande quantité d’énergie qui est automatiquement absorbée par les empathes. Lorsque vous vous trouvez dans une grande foule, vous devenez émotionnellement et mentalement vidé.

5. La nature est un moyen de guérison

Lorsque vous êtes dans la nature, la randonnée, le camping, ou toute autre chose, vous ressentez une forte présence, la guérison. La nature a le pouvoir de vous ressourcer et de vous ramener sur Terre.

6. Vous n’aimez pas les conversations futiles

Pour un empathe, les conversations futiles sont considérées comme une perte de temps. Même si vous êtes poli quand vous rencontrez quelqu’un, vous n’avez pas envie de parler du beau temps et des derniers potins; vous voulez aborder un sujet vraiment intéressant.

7. Vous avez tendance à sentir ce que les autres ressentent

À cause de votre empathie vous êtes sensible aux émotions des autres, et vous pouvez vraiment ressentir ce qu’ils ressentent. Il n’est pas inhabituel pour vous d’être dans une situation ou vous avez clairement une idée de ce que ressentent les gens, sans pour autant parler avec eux.

8. Vous êtes submergé sur le plan émotionnel

Les empathes peuvent facilement se retrouver dépassés par leurs propres émotions. Si vous pouvez absorber les émotions des autres personnes, cela signifie que les vôtres sont beaucoup plus fortes.

9. Vous cherchez l’équilibre plutôt que le succès

Pour les personnes empathiques, l’équilibre et le confort sont plus importants que le succès. Si vous faites partie de ces personnes, vous ne ferez pas ce qu’il faut pour atteindre le sommet, vous ferez simplement ce que vous devez faire pour être en équilibre avec votre environnement.

10. Vous avez besoin de passer du temps seul

Les empathes ont besoin de temps pour eux-mêmes afin de recharger leurs batteries et pour se détendre. Passer du temps avec les autres est quelque chose que vous aimez faire, mais cela peut également être épuisant car vous absorbez les émotions des autres comme une éponge.

11. Vous évitez la confrontation

La confrontation peut être extrêmement épuisante pour un empathe, surtout si elle a lieu entre amis. Vous essayez de ne pas prendre parti dans le but de sauver la face.

12. Vous appréciez les liens personnels

Si vous êtes un empathe, créer un lien personnel avec une autre personne est une expérience précieuse. Ce n’est pas tout le monde qui se soucie de créer des liens particuliers avec les gens qui les entourent, mais vous le faites, ce qui pourrait indiquer que vous êtes un empathe.

13 Vous êtes aisément fatigué

Parce que vous avez tendance à ressentir les émotions des autres, vous êtes souvent épuisé quand vous êtes entouré de monde.

Alors, vous reconnaissez-vous dans ces signes? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous!

Claire

Après 13 signes qui révèlent une empathie supérieure à la moyenne voir aussi :

168 réflexions au sujet de « 13 signes qui révèlent une empathie supérieure à la moyenne »

      1. Souhila

        Bonjour, comment avez-vous fait pour gérer ça. Vous avez dit que au début ce n’était pas facile. Parce-que moi, je n’arrive pas à gérer ça, je n’arrête pas d’absorber l’énergie négative des autres et ça me fatigue

        Répondre
        1. Mary

          Pour moi , jai du faire une introspection sur ma vie , jai pas eu le choix darreter , prendre une pause car javais besoin detre seul pour analyser le pourquoi du comment du tout debut de ma jeunesse, pour pouvoir comprendre qui je suis et bien distinguer mes emotions de celle des autres. Naturellement on commence a faire un menage du monde qui nous entoure, en autre, les voleurs denergie comme jappelle , eux y me vide completement meme avec plusieurs heures de sommeil. Jai ressenti un besoin inexpliquer dacheter des pierres semi precieuses et javais un tres fort besoin de porter de livoire. Demander moi pas dou sa vien jle sais vraiment pas mais la vie est remplie de coincidences et je lai trouver chez un antiquaire a 2 min de chez moi( que jai tester avec de la soie et cest une vrai ! Jy croyais pas vraiment et surtout je comprenais pas.) Je lai mis ds mon cou avec un petit ornement peace and love que mon amie ma ramener de voyage . Jai chercher quelle etait lorigine de cette envie. Le mentale nous donne lillusion dun desir pour nos pister sur les bonnes directions .. Les elephants sont des mamiferes empatiques. Des etudes le prouve. Je ne me promene jamais sans mes pierres et je porte toujours mon ivoire dans mon cou, je sais pas mais je feel vraiment mieu cest comme ma bulle ke jme fais sans y penser . Je suis une empathe qui apprend encore, tout sexplique il sagit dy trouver la bonne reponse . Le recul aide, la reflexion et laction nous permet davancer au gres de nos intuitions. Jespere jai pu teclairer. Jamais jecrit sur les blogs mais sa ma interpeller . Belle soiree a vous ,

          Répondre
          1. sandra

            c est fou je me reconnais a 100pour 100 je prenais ce temperament pour un etat hors norme , et culpabiisais de ce caractere! bon un moyen de me reconcilier avec moi meme !!

          2. DIEZ BEATRICE

            Je pense et agis exactement comme vous ! J aurais pu aussi l écrire tellement ça me définit comme tel…..Merci …!

        2. Rose

          Il y a des huiles essentielles et des fleurs de bach (« Noyer ») qui aident à se protéger.

          Répondre
          1. Dominique

            Bonjour Rose
            Je le reconnais à 100% dans cette description
            L’utilisation des HÉ m’intéresse pour ne pas me laisser vider complètement.
            Quelles sont les HÉ les plus adaptées
            Merci
            Dominique

        3. Esten

          Bonjour, vous pouvez porter une labradorite ou une tourmaline noire, qui absorberont les énergies à votre place, la labra les absorbe, la tourma les dissout … pensez à la/les recharger chaque soir dans une coquille St Jacques (1 par 1) ou sur une photocopie de fleur de vie, je suis empathe et sans ma labra, je suis SUBMERGEE !

          Répondre
        4. Renee

          Entourés toi en te protégeant d inné Lumière bleu en te fermant les yeux C est le mieux que tu te protèges pour ne pas enlever tes énergies positives

          Répondre
        5. Gisèle R

          Bonjour voici un lien pour vous protéger de la négativité des autres et de faire le nettoyage etc……………………
          cordialement

          Répondre
          1. BENARD MARGUERITE

            C’est tout à fait moi, je suis ainsi. Je me recharge en mettant une musique qui me transporte et surtout le silence, j’ai besoin au quotidien me retrouver avec moi-même pour accueillir et écouter mon petit monde.

        6. LEFÉVRE

          Être empathe, c’est déjà s’accepter en tant que tel !!! Une fois que nous acceptons et comprenons cette jolie différence, cela va mieux ! Après, il faut, pour moi, bien s’entourer, mais en général nous avons beaucoup d’empathes autour de nous, même ceux qui s’ignorent !!! Prendre du temps pour soi, éviter les situations conflictuelles, les endroits bruyants, la foule, et les gens compliqués et envahissants qui n’arrêtent pas de se plaindre, ôter ces culpabilités qui nous assaillent et ces peurs qui nous paralysent et ralentissent notre progression … Pour cela rien de tel que la méditation dans un premier temps, elle aide à calmer nos peurs d’être différents et incompris et à accepter qui nous sommes. Se rapprocher de la nature, c’est essentiel pour nous … Juste marcher en forêt, dans un parc ( si on est en ville ), la connexion avec la nature est essentielle et salutaire. Les pierres nous aide aussi, la labradorite, la tourmaline nous protègent (l’une absorbe les émotions négatives, l’autre les éliminent, l’obsidienne protège nos maisons, mais ne pas porter sur soi, elle a tendance à rendre nostalgique, voir triste !, Et tant d’autres, le lapis nous détend, la howlite, la citrine, l’ambre …etc, à vous de voir et ressentir ce que la pierre nous donne !). Il nous faut aussi créer, mais pas que par la pensée, il faut faire des actions régulières, mêmes petites, mais se fixer des objectifs et mettre des actions en place afin de les atteindre. Personnellement, j’aime beaucoup le tapping, il m’aide à accepter mes peurs et reprogrammer ces dernières afin de les surmonter, elliminer mes blocages, accentuer mon ancrage, ouvrir mes chakras et être plus calme et plus heureuse en me rapprochant de ma mission de vie ! Mais tout cela est long, c’est un chemin parfois épuisant, où il faut sans cesse recommencer certaines choses avant de les comprendre (au niveau de ses peurs, ses émotions …), s’accepter et s’aimer ! Mais quel beau chemin et surtout quel beau cadeau de la vie ! Les empathe représente 20% de la population, c’est beaucoup et c’est peu …! Donc il faut accepter nos dons, les développer et être heureux avec ! Et n’oublions jamais de remercier, la vie, l’univers, remercier pour les bonnes comme les mauvaises choses, petites ou grandes, que nous vivons, elles font partie d’un tout et permettent nos progressions ! Alors merci la vie, merci l’Univers !!!
          PS, après plusieurs années de constats, de réflexions, de lectures, de pratiques, je me lance dans le coaching spirituel, donc si vous souhaitez échanger sur ce sujet passionnant, n’hésitez pas à me contacter.

          Répondre
        7. Melika

          Moi aussi je ne sais pas trop comment gérer tout ça, j’ai même l’impression que dans ma vie professionnelle on fait passe ça comme une faiblesse si je peu avoir vos avis cela pourra m’aider merci

          Répondre
        8. Don

          Bonjour, je pense qu’il faut s’imaginer une sorte de barrière invisible autour de vous. Pensez que vous êtes que responsable que de vous même, pas pour les autres. Faites des petits pauses en respirant dehors. Ça demande de la pratique tous les jours. Verbalisé ces moments en les écrivant et en les jettent à la poubelle.
          Ou la méditation…même 5 min . Se vider la tête.
          Et surtout, à mon avis, accepter que vous ne pouvez pas changer leur façon de penser, parler,etc… Mais vous pouvez être bien sachant que, vous savez qui vous êtes et que vous vous acceptez comme ça.
          Chacun est responsable que de soi même. Le fait de ne pas aider ou changer le point de vue des autres ne fait pas de vous une personne égoïste. Tout est dans l’acceptation de soi et des autres. C’est mon avis.

          Répondre
      2. Cendrine

        Tous !😓 Je l’ai ai tous sa va maintenant miieux j’ai lu sur le sujet de ce don particulier pour être capable de rester ancré et centré ce qui m’est plus facile a vivre aujourdh’hui mais ils ne faut jamais oublier de faire les protections nécessaires car sinon c’est un desarstre énergétique tous les sentimenr’ts et les émotions les états d’âmes des gens qui ne font qu’être a proximité de mon énergie j’en ressens plein a la fois en même temps de gens que je ne connais absolument pas . Le Bouclier est très important afaire chaque jour et de regénerer régulièrement afin de pouvoir contrôler tous sa de façon saine.

        Répondre
    1. DIEZ BEATRICE

      Oui , je me reconnais très bien dans cet article ,et je reconnais qu au début il n est pas aisé de bien le gérer ,mais on s y adapte très vite…..Par contre c fatigant ,épuisant très souvent…..Mais quel bonheur de donner de soi ,pour un moment d écoute…..C est ainsi que je le ressent…..Même, si je suis vidée en rentrant chez moi ,je sais que je leur apporte un plus…..ma joie de vivre…..

      Répondre
    2. peleman monique

      oui je me reconnais dans les 13 de plus je suis passeuse d âmes donc il se passe pas une journée sans que l on me demande de l aide jamais .je ne recevrait un message ou en me dit c est une tres belle journée tout va bien ceux qui fait que je me met un peu dans une bulle de protection afin de continuer mon évolution

      Répondre
    1. Sophie Contant

      Bonjour !!! je me sens tout à coup moin seule au monde oufff ! Sérieusement j’en arrache avec se sens …..souvent épuisée tout d’un coup et je travail toujours la dessus ….lacher pas ….on devraient ce rencontrer un de ces quatre 🙂

      Répondre
    2. Nicolas1370

      J’en suis au même stade sa deviens un handicap plus qu’autre chose je capte les mauvaises ou bonne ondes comme Ou je sait se que pense les gens est en SAV sa devient difficile moment de faiblesse de ma part… Ou pas mes au finale sa m’aide pu, au contraires sa me fait des mal de crâne etc brefff sinon si il y a des gens qui veulent en parler ou travailler développer cette qualité m’apporter l’aide, sa m’interrresse !!???

      Répondre
      1. Flo

        Je te rejoins sur ce que tu viens de dire, parfois c’est handicapant, car j’absorbe le positif comme le négatif, et quand je ressens trop de négatif, je le deviens à m’en perdre moi même

        Répondre
    3. Carrette Bernadette

      Bonjour oui je ressent bien tout cela , et par moment je me sens faiblir à force de recevoir des informations pas toujours posituves !
      la nature est un lieu où je me sens en sécurité et tranquille

      Répondre
  1. Colibri

    Très bien détaillé 🙂 Personnellement, j’ai le gros lot, avec une petite correction, a Mon avis concernant le point :
    11. Vous évitez la confrontation
    « Vous essayez de ne pas prendre parti dans le but de sauver la face. » Je dirai plutôt que c’est parce que je garderai toujours espoir que la  » race  » humaine trouvera le moyen de dialoguer, Coeur à Coeur, et recouvrera la Paix Intérieure ( comme ça, on n’aura moins à absorber, à transmuter 😀 ) Joie et Amour

    Répondre
    1. lumiere

      pour 11-surtout pas fuir la conf!!!…sinon ca va se passer a l’interieur et rester sans savoir la verite et cela fait mal de penser a quoi pense l’autre etc… faut discuter ou disputer si tu a raison jamais laisser gagner l’dversaire sans se battre !!!

      Répondre
  2. Blin

    Bonsoir,
    Je ressens exactement tout ça. J habite entouré d un bois avec peu d habitant.J adore la nature et les annimaux. Je vais très peu en ville cela est désagréable pour moi et je me sens extrêmement fatiguée par la suite.quand je parle aux gens je ressens tout c est épuisant et parfois les larmes coulent ou bien je souris.
    Est ce bien de l empathie?je ressens ce qui m entour ainsi que se monde de l invisible que je film depuis plus de deux ans.

    Répondre
    1. Sicard

      Tout ça fait partie de mon quotidien
      Je vis dans une maison à la campagne avec des animaux
      Et je filtre mes rencontres avec les autres
      Mais hélas si je suis surtout bipolaire .

      Répondre
    2. carole TELLIER

      CAROLE 18 JANVIER 1960

      Je ressens toutes les choses que vous avez dit et j’arrive à aller plus loin encore à travers les yeux des personnes que je cotoie, j arrive à savoir ce qui va se passer pour la personne et chaque nuit je reve et je me rappelle le matin de tous mes reves qui des fois sont prémonitoires. J ai meme filme des orbes lumineux chez moi, j ai mis la vidéo sur youtube, la photo représente en premier un couple de perroquet sur leur aire de jeu car je les filmais et c est la que je me suis apercue que je n’etais pas seule.

      Répondre
  3. lucie ouellet

    Oui et encore plus, je ressens même d’avantage en symbiose avec la nature et la sensation de faire partie d’un tout.
    Il est vrai que je ressens aussi l’énergie des gens il se peut que je sois épuisée après une simple discussion, j’aille dormir durant plusieurs heures.
    D’autant plus que j’ai tout les aspects encourus dans le texte.

    Répondre
  4. Akaf AGBODEKA

    Je suis un empathe. Mais comment gérer ces coups de fatigue qui deviennent de plus en plus fréquentes ? Je suis à une autre étape de mon empathie tout récemment qui est à la fois exaltant et épuisant.

    Répondre
    1. Doria

      Bonjour, la méditation qu’elle soit guidée ou non ainsi que la musique sont les solutions qui me permettent de tenir et de me ressourcer en diminuant cette fatigue..on gere mieux tout ce qui arrive

      Répondre
  5. MATE

    Bonjour, oui je me reconnais et c’est parfois pénible, c’est ce qui m’a amené à me chercher depuis mes 15 ans. Des rencontres m’ont orienté vers l’univers spirituel et tous ses outil de mieux être.

    Répondre
    1. MINATCHY Florianne

      Absolument.
      je me reconnais. Assez souvent triste en observant le comportement des autres.
      Très fatiguée moralement.
      Souvent isolée.

      Répondre
  6. Guillorit

    C’est exactement ça pour moi d’ailleurs j’habite seule dans la montagne…

    Répondre
  7. lasorciererouge

    12 sur 13…… pas toujours facile à vivre !
    Le pire c’est que les gens ont du mal à comprendre ma façon de fonctionner,par moments j’aimerai être quelconque.
    La souffrance mentale est la pire et j’ai souvent l’impression de ne pas être « normale » !
    En ces temps obscurs, pas toujours évidant de trouver la  » lumière ».

    Répondre
    1. Stéphanie iacobucci

      Bjr tu dois croire en toi tu trouveras la lumière , si on te dis que tu est pas normal tu dois en faire ta force et être heureux que tu ne sois pas comme tout le monde justement et si les gens ne te comprend pas n insiste pas passé à autre chose mais crois en toi c plus important bonne chance

      Répondre
    2. Vyvianne

      Tu es peut etre un enfants indigo les enfants indigo ce sentent different et ont limpression detre different de tout le monde et sont tres sensible

      Répondre
  8. skichoupette

    Bonjour 12/13 c est bien? Mais pour moi c est évident d être comme ça,.bonne soirée

    Répondre
  9. Menard

    Votre article est vraiment intéressant et me demontre bien que je suis en totale phase avec ces signes
    Il est vrai que l’empathie est une belle qualité mais à double tranchant il faut parfois savoir prendre du recul
    Mais plus facile à dire qu’à faire
    Je suis actuellement en travail la dessus depuis mon de de formation sur l’accompagnement des personnes en fin de vie
    Celle ci devrait m’apporter un juste équilibre tout en restant à côté de ou des autres mais en le protégeant aussi moi même

    Répondre
  10. Le gac

    Aie aie aie ! Je me retrouve sur tous ponits sauf un ! ! ! ! ! !
    C’est fou mais le mot empathe est plutot pas cool !
    Car si tu dit a quelqu’un que tu ai un empathe ( comme je suis ! ) c’est… et hop HP direct !
    Mais bon pas grave… moi j’assume ! Je suis empathe !
    Faudrais que j’anonce ca a mon mari ! Mdr ! Hé cheri tu c que je suis une empathe !!!
    Mdr !!!!! Bisous a tous !!!!!

    Répondre
  11. adam

    je me suis aperçu, après rétrospection, que les 13 signes évoqués concordent avec ma personnalité ce qui est plutôt rare avec ce genre d’article ( avec tout le respect que je dois à son auteur) car en général il y a quelque divergence. alors je dois conclure que je suis un empathe. et franchement je ne suis pas sûr de le prendre positivement car ça ne reflète pas tout sur ma personnalité

    Répondre
  12. doyen isabelle

    bonjour oui je confirme tout
    je n aime pas la foule
    j aime etre seule j adore la nature,je ressent facilement si quelqu un va pas bien et je peux l etre de meme par la meme occasion,je peux etre de bonne humeur qq un arrive de mauvaise humeur j ai tendance a l etre aussi et difficile de retrouver ma bonne humeur apres , je suis assez creative, je prefere avoir chaud que d avoir les meubles dernier cri,si une conversation tourne mal ou pas a mon sens je prefere m exquivé, j aime pas discuter pour ne rien dire conversation ou l on me raconte ca vie m ennuies donc oui je confirme a 100%

    Répondre
  13. Cécile

    C’est exactement ça! Dans mon cas, même les grandes surfaces ou les magasins sont impossibles !

    Répondre
  14. Léna

    Je me reconnais dans ces signes.
    D’ailleurs d’être empathique me fais énormément souffrir par moment, ça m’épuise beaucoup de ressentir ces émotions qu’elle soit d’amour, d’inquiétude, de peur, de stress, de colère …

    Je ressent les émotions des autres, j’en suis souvent épuisé quand je suis submergée par mes sentiments quand je suis entouré par trop de monde.

    Répondre
  15. Blard

    C’est exactement ça pour moi. Qu’est ce que ça signifie? Qu’est ce que je dois faire?

    Répondre
  16. begue marie

    c’est exactement cela.
    pour ma part, je ressens des douleurs physiques et après j’apprends le décès des personnes ou le mal être d’une personne.

    assez étrange comme situation

    Répondre
    1. Sophie

      Je suis comme toi mais en travaillant sur soi c est beaucoup moins fort et maintenant je travaille à aider les gens à gérer leurs emotions

      Répondre
  17. Sissi974

    Pour moi, c’est une connaissance supplémentaire, j’ai pu m’identifier à tous ces signes et maintenant je comprends mieux toutes ces émotions qui me submergent au quotidien et dont la plupart, j’ai appris à les contrôler. L’empathie est complémentaire avec la compassion.

    Répondre
  18. Wouronile Abdoul Rachid

    Bonjour et merci beaucoup pour ses éclaircissements. Je suis très sensible et je me reconnais dans les signes précités.

    Répondre
  19. Bruno

    Je me reconnais dans tous ces domaines sauf à ressentir les émotions des autres. Je suis un hypersensible. Et ai tendance à me tenir éloigné des autres. Cela fait il de moi un empathe

    Répondre
  20. Monica

    Très bon texte décrivant les caractéristiques
    De la personne emphatique.
    Je me reconnaîs dans ce genre de personnalité
    Et je paye souvent le prix

    Merci

    Répondre
  21. martine lamure

    je me suis reconnue dans ces 13 signes ; et je ne vous dirais pas que j habite à la campagne ; que je ne sors que tres peu ; que j ai aimé aidé soutenu écouté ; les gens autour de moi ; et surtout écouté leurs souffrances afin de les soulager ( physiques et morales ) j ai été aide soignante pendant + de 10 ans et apres 2 infarctus ; je vis retirée ; ayant peur d étre envahie par les émotions des autres et de ce monde qui m attriste et aussi mes propres émotions souvent incontrolables avec une hypertension d origine inconnue ; j aime la solitude et j ‘ en ai besoin ; je créé des bijoux que je vends ; pas tres chers mais cela me permet de restée nouée avec le monde et bien évidemment ; j adore le jardinage et mon plaisir est sans fin et j ai la main tres verte et tout est que bon sens dans la nature …..et souvent je me sens incomprise et mon corps et mon coeur pleurent à l intérieure ………………….l empathie n est vraiment pas un don ………………..je pourrais parler de mes expériences de vie pas trés communes et de mes rencontres pas tres banales …………aujourd hui ; j essaie de me protéger car ma vie est bien avancée ………….

    Répondre
  22. Hélène

    Je me reconnais dans chaque phrase de cet article ! C’est la première fois que je comprends ce qu’est un empathe, et et du coup je comprends aussi beaucoup de mes ressentis, et ceux des gens qui m’entourent.

    Répondre
  23. MINATCHY Florianne

    Absolument.
    je me reconnais. Assez souvent triste en observant le comportement des autres.
    Très fatiguée moralement.
    Souvent isolée.

    Répondre
  24. sassa

    Je me reconnais tout à fait dans ces signes ça me correspond, de plus je suis magnétiseur guérisseur et je n’arrive toujours pas à me protéger de cela..je cherche une solution 🙂
    Il faut peut être que je me crée un champ de protection à l’aide de plusieurs aimants ou des pierres..je ne sais pas mais si quelqu’un a une idée sérieuse je suis preneur merci.

    Répondre
    1. Angelique

      Bonjour

      Écoutez vous votre ressenti de protection ? Celle qui vous viendra sera la bonne …
      faite vous confiance

      Répondre
      1. Monique Gilbert

        Ho que oui! Je suis une empathe à 100%. Et oui c’est extrêmement difficile, exigeant, et terriblement épuisant. Si quelqu’un a une recette magique pour gérer cette fatigue extrême svp aidez-moi et merci à l’avance pour ce gentil service.

        Répondre
  25. DUCASSE

    Bonjour, je me reconnais tout à fait dans les 13 signes que vous énoncez ci-dessus. Être un emphate sert il à quelque chose??

    Répondre
    1. Angelique

      Bonjour

      Oui sa sert énormément dans la prise en charge de la personne lorsqu on travaille dans les métiers sociaux ou toute autres personnes pratiquant de la médecine parallèle. …
      Cordialement

      Répondre
  26. Marie christine

    Bonjour
    12 points sur 13 !
    Je me reconnais très bien dans ceux ci.
    Il est très dur de gérer ses propres émotions et celle des autres mélangé. On ne sait même plus si elles nous sont propre ou induite.
    Le plus dur est que lorsque nous lisons les personnes et à plus forte raisons qui nous sommes proche (conjoint) nous voyons ce qu il en est et que la personne refuse notre vision et aide. Ce n est pas simple de percevoir et de ne rien faire car nous devons accompagner mais en aucun le pouvoir de faire le choix à leur place

    Répondre
  27. Berg

    C est une tres grande caracteristique des zébrés egalement .. la douance …
    je me reconnais egalement dans tous les signes enoncés …

    Répondre
  28. Angelique

    Très sympathique description
    je me reconnais dans pas mal de points
    toujours un plaisir d en découvrir un peu plus sur ma personnalité …
    et un très belle éveil à tous et toutes dans votre cheminement de vie

    Répondre
  29. Delphine G

    Moi aussi je me retrouve dans ces 13 signes. Au début je pensais que j’étais agoraphobe mais après ce que je viens de lire plus toutes les recherches que j’ai pu faire, je comprend mieux pourquoi je réagis de tel ou tel façon quand je suis au contacte de gens comme dans les magasins. Si je rentre dans un magasin et que celui-ci est bondé. Quand j’en ressort, je me sent vidée, fatiguée et parfois avec une migraine. Je me suis aussi rendue compte que par moment, j’arrive à savoir ce que les gens vont dire avant même qu’ils le disent. Et malgré tout ça j’arrive à vivre dans une grande ville. Je m’oblige à pousser mes limites encore plus loin car si je ne faisais pas cela, j’aurais du mal à vivre normalement. Mais dès que le besoin s’en fait sentir, je part me balader dans la nature avec mon chien ou seule et quand je rentre chez moi, je me sent recharger et prête à continuer. Et il y a autre chose qui me permet de ne pas craquer. C’est le feeling que j’ai avec les animaux. Par moment, J’ai l’impression de les comprendre sans parler leur langage. Je sais ce qu’ils veulent ou ressentent. Et ça ça fait un bien fou…

    Répondre
  30. phil

    tout a fait ça, d’ou l’envie de vivre seul ou avec des semblables….a quand un reseau de rencontre pour les empathes ??
    ce serait sympa d’echanger des retour d’experience et d’apprendre a develloper nos capacités de soins…..

    courage a tous, le monde change….

    Répondre
  31. Claire D.

    Je me nomme Claire …..c’ est comme si je l’ avais écrit moi -même. …?

    Répondre
  32. fabien

    Ce n’ai pas anodin ce que j’éprouve actuellement, je comprends vite ce que ressentent les autres et le terme éponge a toujours été dans ma nature, mais pas facile à gérer.

    Répondre
  33. Pascal

    Les 13 pour moi et même plus. Les gens ont horreur que je les devancent sur ce qu’ils allaient me dire dans l’instant.
    Beaucoup se prétendent empathe mais peu le sont. Ils confondent avec de la compassion ou autres gentillesse.
    Les vrais empathe dans mon genre ont peu d’amis. Il faut « meriter ». Il faut comprendre dans le bon sens. C’est un don épuisant et qui peut dévorer. le peu d’entourage doit être a la fois intéressant intellectuellement et reposant.

    Répondre
  34. joddy

    moi perso j’en peux plus j’ai quiter la ville pour la campagne mais juste avec la tv tous va mal
    je sait plus quoi regarder ou ecouter car trop senssible a tous le bien le mal la joie
    je pense beaucoup trop et ceux depuis toute petite
    l’ampathie c’est bien mais c’est pourit j’en est mar d’etre mal
    j’ai des flaches d’images qui me vienne n’importe quand sans que je cherche a penssé
    et souvent de mauvaises image qui me soul
    sa m’enpeche de vivre normalement c’est fatiguant
    j’ai des coup de stresse et c’est tres chiant en balade en voiture pffffffffffffffffff je stresse meme pour les autres c’est pas vivable j’absorbe tout et c’est tres chiant
    j vais me coucher je stresse aussi j vois encore des images en plus c’est toujours des gens que je ne connais pas . jvois le danger partout a l’extreme

    Répondre
  35. corinne

    bonjour,
    Je me reconnais dans tous ces points , et aujourd’hui a force de lecture pour me comprendre , je constate que de puis que je suis petite , j’ai souffert de ça, de comprendre ce que les autres souffrent , et au fil du temps je me suis « endurcie » comme ci j’avais construit une carapace.. . seulement , je ne me sens pas moi … j’ai besoin des autres, mais je suis tellement fatiguée de me mettre à « leur place » de prendre leur souffrances…
    comment apprends t on à gerer ?

    Répondre
  36. Leroy catherine

    Complètement tout est dit clairement et vécu
    J’aime les gens sont mes frères et sœurs, je suis très présente et très à l’écoute, mais quand je sens que le vase est rempli, je me sauve et vais me ressourcer ds la nature et avec mes Animaux afin de me laver, car c’est épuisant,,, et impossible d’aller ds les grands magasins, je n’en ai même plus envie, fuite énergétique nocive,,,,, seuls comptent, l’aide juste, la nature, la création, l’harmonie familiale , la prière, et un bon feu de cheminée,
    Je vous embrasse TOUS
    Catherine

    Répondre
  37. Ginette Prince

    Oui, je me reconnais, dans ses énumérations. Cependant, j’ai trouver une façon de mieux vivre ça. C’est la compassion, j’écoute et j’entends l’autre dans son humanité. J’ai appris à distinguer mes émotions de celles des autres. Je laisse couler, et ainsi je me protège. Merci de nous éclairer 🙂

    Répondre
  38. Grobety

    Bonsoir !

    Merci pour cet article fort intéressant.
    Au cours de cette lecture , j’ai pu me rendre à quel point je le suis .
    Ce n’est pas toujours facile à vivre au quotidien car effectivement dans certains cas cela épuise et il n’est pas si simple de se ressourcer dans ce monde . Trop d’ondes négatives nous entourent .
    Personnellement, je vais en forêt marcher de longues heures et si par chance je croise un chêne , je le serre de toutes mes forces en lui demandant de me donner de la fitalité et de l’énergie .

    Cordialement vôtre.

    Répondre
  39. segeron

    oui moi aussi je suis comme ça..!!! la fatigue , la joie la tristesse des autres, je ressents tout,même les émotions des animaux…c’est bien je trouve…on peut aider les autres à se retrouver et à être bien , on rencontre des gens supers avec qui on peut construire de nouvelles relations…mais il faut savoir se ressourcer…cela s’apprend ou se ressent aussi….!!!

    Répondre
  40. Roda de Ronce

    Bonjour à tous et vraiment un grand merci car je vis à 100% les 13 points et avec le temps grâce à une expérimentation sur le lâcher prise qui je le précise est similaire à un mille feuilles pour ma part, ou chaque couches découvertes font apparaitre des petits mouchoirs caché et compacter par la volonté inconsciente d’oublier.
    ce rajoute à cela une dimension complémentaire à l’Amour Universel dans toutes les strates du possible imaginable et ressentis, cet outil merveilleux qui est le détachement sur le passionnel, cela me permet d’intégrer beaucoup plus d’amour en ressentent les choses mais en étant beaucoup moins impacter et charger par les émotions.
    Voila je continue mon chemin spirituel plus serein et plus léger et devient (un voyageur de ce temps de ces lieux ou notre but ici est d’observer, d’apprendre, d’œuvrer, d’aimer, et rentrer à la maison) « Citation Aborigène. qui au passage suggère la lecture formidable de message_des_hommes_vrais_au_monde_mutant_-_morgan_marlo.
    Namaste

    Répondre
    1. Gisèle

      Joli description du lâcher-prise … »mille feuilles pour ma part, ou chaque couches découvertes font apparaitre des petits mouchoirs caché et compacter par la volonté inconsciente d’oublier »…

      Répondre
  41. Barthe Anny

    Oui, je me reconnais et dans les 13 points et dans la plupart des commentaires. C’est une bénédiction et une malédiction. En ce moment, j’ai des proches en grande souffrance et cela m’épuise. Pas d’ami pour en parler. Mais il vaut mieux cela que d’être totalement dépourvu d’empathie, il y en a beaucoup et je ne les envie pas car ils ne savent pas profiter des petits moments de bonheur, si précieux.

    Répondre
  42. Morange

    Et je si vous dit que ce sont tout les points édités qui me concerne est ce bon ou pas ???

    Répondre
  43. Cynthia

    Ho que oui et c’est aussi un tout sa qui me détruit à petit feu… avant que j’ai 36ans tout allais pour le mieux mais j’ai rencontré un genre de personne qui détruit facilement les empathique… j’avais toujours cru qu’il y avait du bon en chaque personne mais la chute de savoir que ce n’était pas le cas… et depuis ce temps c’est chute par dessus chute… 🙁 je dégringole…

    Répondre
  44. Suzy

    Oui je me reconnais bien dans tous les signes décris. Ma perception de ce don pour ma part n’a pas pour but d’en mettre plein la vue en finissant les phrases de l’autre. Évidement c’est difficile de ne pas le faire et j’avoue que ça m’échappe parfois, mais justement avec le temps j’ai compris que la personne a besoin de s’exprimer elle-même et non pas que je m’exprime à sa place :). Par contre, j’ai réalisé pour ma part que ce don peut aider énormément les gens qui nous entourent. Un ami m’a dit un jour qu’il me voyait comme un écloreuse de Papillon! Selon lui, j’arrive à voir le papillon à l’intérieur du cocon et qu’en rassurant ce beau papillon, j’aide le papillon à éclore et à déployer ses ailes pour qu’il puisse enfin devenir ce qu’il est vraiment sans crainte. Je n’arrive pas toujours à faire éclore les papillons que je rencontre, mais lorsque mon ami m’a expliqué sa vision de mon don à ses yeux, cela m’a aidé à comprendre d’avantage ce que je faisais en suivant mes ressentis. Alors bonjour à tous les empathes ici présent :).

    Répondre
  45. Pom

    Ce que je trouve le plus dur c’est l’acceptation de soi
    Je trouve , par exemple, que ce serait me vanter de me prétendre empathe et pourtant je sais que j’ai bien plus d’empathie en moi que la majeure partie des personnes… Mais j’ai du mal à me l’avouer justement parce que ce serait me vanter pour moi.
    Je suis consciente que ce que je raconte peut paraître hors propos ou incohérent et , tout en écrivant, me vient la question : « – Empathie et faible estime de soi cohabitent elles forcément ? »
    J’ai la sale impression que ma question est très bête :/

    Répondre
  46. Kix Muriel Louise

    Impressionnant. Je me reconnais à chaque phrase.
    Ce n’est pas toujours évident à vivre.
    Je vis seule dans un petit chalet isolée dans la forêt.
    Chaque jour je descend la forêt pour rejoindre la rivière. .c’est le lieu où je me ressource ..Depuis mon enfance je suis agoraphobe lorsque je me retrouve dans une foule.
    Je pense aussi que c’est une grande faiblesse dans notre société. On me dit trop sensible, trop « gentille », ..il m’est arrivé plusieurs expériences étranges de ressentis ..j’aime vivre isolée et pourtant je rêve de partager ma vie avec un compagnon. Soit. .je suis impressionnée par vos 13 signes. Merci de m’avoir lue.

    Répondre
  47. Kix Muriel Louise

    C’est encore moi..Muriel Louise.
    C’est pour préciser que je suis éducatrice de formation.
    Je ne supportais absolument plus les réunions. A chaque fois je luttait pour ne pas m’endormir e bout.
    Une horreur.
    J’allais m’isoler régulièrement aux toilettes
    Avec mes collègues nous avons subit du harcèlement moral au travail.
    J’ai fait zst années d’analyse pour comprendre et surtout m’endurcir mais pas évident.
    Les lectures des ouvrages de Deepak Chopra m’aident beaucoup. MERCI

    Répondre
  48. robert brisebois

    Je vais répéter ce que tous les autres ont ou tout simplement dire que je me reconnais aussi. C’est dire la même chose tout ce temps perdu: TOUT CE QUE JE VEUX SAVOIR CE SONT DES TRUCS PLUS PRÉCIS COMMENT ON FAIT POUR VIVRE AVEC. Allez forcez vous un peu les méninges pauvres de vous c’est pas drôle d’être malade. Laissez moi tranquille je ne me sens pas comme un malade mais pas du tout!!! Lâchez de ruminer vos problèmes et donnez moi des trucs à moins que vous trop MALADEA POVRES DE VOUS. OUI je suis choqué de vous entendre vous plaindre !!! JE SUIS FIER D’ÊTRE UN EMPATHE SUPÉRIEUR A LA MOYENNE !!! AU MOINS J’AI DU COEUR MAIS J’AI AUSSI DE L’INSTINCT!!! Allez debout les MALADES et servez vous de vos qualités et des vos connaissances pour aidez les autres même s’ils ne le font pas. Vous irez au Ciel si vous y croyez hahaha!!!

    Répondre
  49. Phy

    Bonjour!
    Je me reconnais dans les 13 points. Cela confirme ce que je pensais. Mais le plus difficile, c’est comment gérer l’emphatie quand vous êtes réceptif!?. Des maux de tête, des pleures inexpliqués, des grandes fatigués….. De plus je travaille avec des ados qui ont un handicap intellectuelle avec pour certains des pathologies clinique. C’est pour dire dans quoi je baigne toute la journée.
    J’ai aussi l’impression d’attirer une certaine catégories de personnes. Pourquoi!?

    Répondre
  50. Denoyelle

    Bonjours,
    13 signes dans lesquels je me retrouve. Parfois pas facile à gérer surtout lorsqu’il s’agit de confrontation dont ma parade est l’évitement.
    J’aime être seul, j’aime le silence et la nature (je suis jardinier et naturaliste), etc…
    Être un empathe n’est pas forcément un avantage pour la famille ; mes enfants ne comprennent pas toujours pourquoi je veux être seul lorsque par exemple je pratique la marche nordique ou je vais observer la faune te la flore, je dessine ou j’écris.
    J’ai lu un bouquin de Robert Fischer qui s’intitule « Le Chevalier à l’Armure rouillée », le personnage principal de cet ouvrage ressemble à ce que je suis et ce que, peut être les empathes sont en général : des Robin des Bois, des chevalier servants etc… mais bien souvent des Don Quichotte… J’en ai fait la douloureuse expérience en défendant, sans m’en donner le choix, mes Droits et ceux de mes camardes de travail contre un pot de fer pour changer de mauvaise conditions de travail. Et comme le personnage de Robert Fischer, je n’ai pas réussi à me ressourcer, j’en ai oublié ma famille et moi-même, ce qui a eu pour conséquence le Burn out. Un empathe a, par définition de l’empathie, mais à t’il des épaules suffisamment large pour s’engager dans un pugilat chimérique car trop lourd que son esprit plein d’empathie lui a dicté ?

    Répondre
    1. mélodie brad

      Je pense qu’on ne peut pas tous supporter sur ses épaules . La solution à ton problème n’existe peut être pas . Mais il faut garder espoir . Tu va penser que peut être je suis trop jeune pour comprendre se que tu a écrit mais je ne pense pas . J’ai 15 ans , et moi même je connais ton ressentiment malgré que sa n’a pas étais dans le même cas . Bien sur , nous empate , nous sommes des chevaliers servant pour reprendre tes mots. Contraint à ressentir les entiments des gens autours de nous comme ci nous lisions dans leurs pensée et nous sentant presque obliger de trouver là solution à leurs problèmes alors que nous même ne pouvons trouve la nôtre . J’ai souvent eu l’impression de toujours me sacrifier pour les autres et peut être bien que sur cette terre c’est ma mission . Je ne sais pas trop . Tu sais je n’est pas fait de burn out , mais j’ai étais obliger , une fois par an , de péter ma crise . À cause des moquerie que j’ai due endurer depuis l’enfance , et pourtant , je continue à aider les gens . Je devrais pourtant les détester mais je ne sais pas pourquoi je continue malgré tous à les aider . Donc peut être que oui , notre mission à nous ses de porter le poids du monde qui nous entoure sur nos épaules , mais dit toi bien que tu n’est pas seul empate , nous partageons de poids du monde entre nous .

      Répondre
  51. Marion

    Bonjour,
    j’ai 27 ans et je travail en tant que responsable de supermarché, j’ai quitté la ville pour la campagne mais c’est toujours super dur !
    je ne sais pas méditer, j’ai essayé..
    et je suis tellement fatiguée que j’ai la flemme de bouger pour être seule même si ca me fais du bien…
    y a t’il une solution pour éviter d’être fatiguée tout le temps??
    et éviter de passer pour une folle?

    Répondre
  52. mélodie brad

    C’est tout à fait sa . Moi j’ai 15 ans et je suis beaucoup plus mature que les ados de mon âge . Je suis constamment fatigué sans résont particulière . Des fois je ne sais plus qu’elle son mes propres émotions . Petite on se moquait de moi tous le temps et portant je continuais à aider les autres car je savais se qu’ils ressentais , je le ressentais également . Je pense que j’aidais aussi les autres parce que à leur place j’aurais aimer qu’ont m’aide . Mon « surplus d’empathie  » je le considère comme un don mais aussi une malédiction . Je vois que c’est entrains de me tuer à petit feu mais je ne peux m’empêcher d’aller vers les autres , de ressentir leurs émotions jusqu’à que sa devienne les miennes , je suis perdu car malgré moi je vie dans une ville , je suis trop souvent entourée de gens . Sa met arriver qu’une fois je sois tomber amoureuse de quelqu’un parce que je ressentais son attirance pour moi , et quand il m’a quitter , que à se moment là , je me suis rendue compte que se n’étais pas mes sentiments . Dans ma famille on m’appelle l’éponge à émotions . Voilas je m’emporte un peut trop je crois 🙂 . Donc si vous avez une solution à mon problème je suis toute ouïe

    Répondre
  53. Szafranek

    Je m y reconnais tout à fait et effectivement on finit par gérer et oui pour les moments de solitude c est une nécessité pour se recharger , pour ma part au fil des années je gère comme je veux , je coupe la connexion si je peux dire, je décide d absorber ou pas, en plus je fais de la voyance et du magnétisme alors imaginez……..
    Franchement j aime bien ce site.

    Répondre
  54. Solange

    Je suis empathe, et je l’ai toujours était c’était plus dur quand j’étais plus jeune mais aujourd’hui j’ai 28ans et je vis très bien avec cela même si oui il y a des moment très difficile émotionnellement mais j’ai appris à gérer tous les aspects de l’empathie ! J’aide beaucoup de personnes aujourd’hui !

    Répondre
  55. Clémentine Roman de Mattei

    Je vous comprend totalement car je suis empathe et pas facile d’allé au milieu de la foule ,si je peu vous conseillé une choses après un bain de foule allé dans la nature mettez vous contre un arbre et demandé a cet arbre de vous nettoyé de toutes ses energies négatives ….Une bonne douche nettoie ausssi ..Et y faut aussi laissé les larmes coulées …et etre au calme chez soi..
    Cela fait 9 ans que je suis comme ça et j’essai de trouvé des soutions pour mieux vivre et demandé aux archanhges de vous aider à nettoyé ..
    Bises….

    Répondre
  56. Sunnyso

    Difficile de faire comprendre à nos proches l’énergie que demande une activité sociale et l’état d’épuisement qui en résulte. Ce besoin de passer en mode autiste comme le qualifie mon mari seule dans la nature avec mes chats sans voir personne pour recharger nos batteries. Sans compter ceux qui le prennent personnellement comme un rejet alors qu’il n’en est rien. C’est juste vital. Source de beacoup d’incompréhension et actuellement vécu comme un handicap. Hâte d’apprendre à utiliser ce don tout en se protegeant. Besoin de vivre dans des endroits paisibles ou règnent l’équilibre et l’harmonie, la sécurité. Sensible aux bonnes et aux mauvaises ondes au point d’en bousculer une vie …

    Répondre
  57. Hélène FRAISSE

    Bonjour,
    Merci pour cet article. Je comprends mieux pourquoi je suis épuisée quand je sors de mon travail (secrétaire à l’hôpital). Sur les 13 signes j’en ai 11 et vraiment je me reconnais pleinement.

    Répondre
  58. bonnemains

    et quand une personne comme ça rencontre un pervers narcissique voila les degats…..?

    Répondre
  59. michelle

    je me reconnais bien , là !! et comprend pourquoi je souffre moralement et tres fatiguée psychiquement merci

    Répondre
  60. valou

    12signes sur 13… Usant, usée souvent. Pas comprise quand je change d’humeur rapidement. Je me protège le plus possible mais, du coup, je semble être une personne froide. Tant pis ?. Je ne sais pas faire autrement. Bonne journée ?

    Répondre
  61. Chan

    Je me reconnais dans 10 points sur les 13. Mais une chose est sûre, j’apprécie énormément les gens empath, ils sont si rare actuellement.
    C’est un très bel article, qui explique pas mal de choses. Merci.

    Répondre
  62. Barbara

    Ouiiii c est tout moi pas facile tous les jours c est sur , mais c est ce qui me fait me sentir vivante , je pleure pour un rien , je ris , des fois les deux en même temps je me sens vulnérable parfois et d autres d une force que je peux pas expliquer alors je pense que je suis un ETRE authentique je ne peux pas tricher tout se voit en moi et je pense que c est pour ça que les gens ont tendance à venir vers moi car je cherche toujours le côté humain d une personne meme si on me dit le contraire on me dit souvent  » arrête t es pas sœur Thérèsa!!  » ben moi je m aime comme ça car je pense sincerement que c est une chance et pas une malédiction le seul point négatif et il n est pas des moindres c est que on attire aussi des gens mal attentionné car ils savent à qui ils ont affaire , mais après quelques souffrances on apprend à faire face je crois justement que c est l apprentissage de toute ma vie et maintenant je me sens mieux  » je gère » je ne m isolé plus parceque le monde extérieur me fait peur mais parceque j en ai envie et que j en ai besoin pour me ressourcer il faut apprendre à en tirer le meilleur parti ??

    Répondre
  63. Anmetra

    Merci beaucoup pour vos lumières vraiment c’est touchant; je ne sais pas pourquoi es ce que je vis de la sorte; j ai beau essayer de vivre differemment mais j ai pas pu. peut etre cela est du à mes liens karmiques.

    Répondre
  64. Christelle Maury Bézias

    Bonsoir,
    Nous nous reconnaissons absolument dans ce portrait d’empathe… je dis nous, car je suis mariée à ma femme Isabelle qui l’est tout autant… Et ma question, 2 empathes qui vivent ensemble et qui s’aiment par dessus tout, cela donne quoi !!?

    Christelle & Isabelle

    Répondre
  65. ozkan

    dans ces 13 signes, 12 me concernent, je ne connaissais pas tout cela mais pour moi c’est un handicape!!!!

    Répondre
  66. ibrahima

    je me reconnaisse dans ces signes et j’ajoute aussi que je dèteste les energies nègatives et que je cherche tout le temps à etre positif mentalement et la quète spirituel

    Répondre
  67. Natalie D

    100% empathe! Je comprends mieux maintenant la fatigue et le besoin de solitude en nature, l’horreur du shopping et des foules et le sentiment d’être vidée après une sortie en supermarché!
    La méditation et le centrage énergétique me font un bien immense.
    Bonne route aux empathes!

    Répondre
  68. MILINE

    je me reconnais absolument …je comprends cette fatigue à la force d aider des personnes – nous sommes des eponges et épuisées— mais je suis fiere d étre MOI

    Répondre
  69. Eve

    Oui, j’en suis, fière, forte et faible à ma façon. Bel article merci.

    L’amour pour principe, l’ordre pour base, le progrès pour but. Telle est la formule sacrée du positivisme.
    A. Compte

    Répondre
  70. Cindy

    Oufff tout à fait moi et je suis épuisé. .. Je gère très mal se don si ont peu l’appeler vraiment ainsi …. ses devenu que sa moccasuonne des douleur atroce …. La contraction de mes muscle des que je stress que se sois dans une foule tu ne comprend pas quesqui se passe à l’intérieur de toi mais sa se ressent ses palpable … J’ai le mal de se donner que j’appellerais pour ma part une maladie qui te détruit à petit feu si tu n’apprend pas à le gérer. .. 😢

    Répondre
  71. deret stéphane

    Bonjour,

    j’ai toujours été comme dans votre descriptif, depuis ma plus petite enfance, j’ai 46 ans maintenant, beaucoup de choses sur moi, sur ma vie, sur mon existence , mon été révélées récemment. pas beaucoup d’endroit pour en parler, mais ici je sais que je peu le faire, alors voici ce que j’ai vécu récemment.

    j’ai vécu sous la lumière blanche pendant 4 jours (fin juin dernier), quand je dis lumière blanche, c’est qu’il n’y avait plus le soleil il était remplacé, avec une course verticale et non elliptique dans le ciel, j’ai vu beaucoup de papillon sur mon chemin, beaucoup de plumes également, les oiseaux étaient un mode de réponse à mes questions, on m’écoutait également, mes journées étaient faites de test, d’épreuves, de messages dans tout, d’énigmes
    des messages à mes questions, à mes craintes, étaient dans les nuages, mais les nuages étaient comme des hologrammes colorés en relief, des visages, hommes femmes, animaux, vaches, des baisers (lèvres)
    je suis magnétiseur depuis longtemps, comme ça , pour mes animaux, un peu dans la famille, les amis, je soigne des choses simple, sciatique, lumbago, mon arrière grand père était rebouteux
    tout a commencé après avoir pratiqué plusieurs séances en quelques jours
    j’ai cru devenir fou à un moment, et un médium m’a aidé, à remettre de l’ordre, pour lui , j’aurais fait une décorporation. je n’en suis pas si certain, mais il a été efficace, une médium professionnel elle voulait m’envoyer voir un psy disant que je faisais une crise de mysticisme, mais je sais que ce n’était pas cela, ce médium prends régulièrement de mes nouvelles depuis.
    avec son intervention, la lumière est « partie » enfin pas exactement, mais elle était différente, avant je pouvais la regarder et voir le disque solaire bleu, sans peine, après le temps d’adaptation était un peu plus long, mais son reflet me suivait partout, même quand il n’était pas dans l’axe d’une vitre de voiture, quand je la fixais, je voyais des couleurs, vert, jaune, rouge, bleu, violet, et lorsque je regardais, des humains, des animaux, je voyais sur leur visages ces couleurs, parfois qu’une parfois deux comme un rayonnement. pour les églises et les croix par contre c’était jaune et vert à l’extérieur du rayonnement, bref, je n vais pas rentrer dans les détails…

    pendant cette période, en plus de mon don de magnétiseur, je me suis découvert celui de médium, j’ai des rendez vous donné par la lumière, dans des cimetière pour apporter la paix aux âmes des tombes en fin de concession, j’ai été amené à apporter la paix aux âmes des victimes de l’effondrement du Granier du 12 ème siècle (en savoie, où j’habites, 10 000 morts ) dans le secteur d’apremont.
    j’ai communiqué avec mes arrières grands parents, et découvert que mon âme était ancienne, je serai à ma 3 ème vie.

    je me suis découvert le don de télépathe, mais que pendant cette période, je l’ai perdu, sous le soleil blanc, je pouvais anticiper sur les actions des gens, je savais d’où ils étaient originaires, où ils allaient, je sentais leur présence alors que je ne pouvais pas les voirs, les oiseaux me confirmaient les dangers, en venant de la droite « oui », de la gauche « non », volant devant moi voulait dire avance.

    bref, je ne voyais plus les couleurs des couchers de soleil, le matin, le midi et le soir il n’y avait que le blanc.

    je revois les couchers de soleil, mais rarement.

    je pense que l’on m’accorde une pause

    j’abrège, car rentrer trop dans les détails des ces 15 jours « dans une autres dimension » me fera passer pour fou, hors je ne le suis pas, j’ai eu une expérience extraordinnaire, que j’accepte, mais difficile d’accepter les ailes.

    Répondre
  72. deret stéphane

    je tiens à précisé, que c’est cette expérience qui m’a mené à vous, ces jours m’ont fait poser beaucoup de questions, j’ai cherché, et je suis arrivé vers vous. je magnétise depuis des années sur les animaux, depuis peu sur les humains, mais je tiens à préciser qu’il n’y a jamais eu en moi « d’illumination » de « folie » de « sectarisme », pourtant, ces jours, m’ont expliqué beaucoup de choses comme le mot « illumination » , les images de représentations de la Vierge, celle du Christ, et beaucoup d’autres choses encore, l’humanité, sont histoire, les religions, les interprétations religieuses, l’univers, bref.

    je témoigne sous mon vrai nom, car j’accepte et j’assume totalement ce qui m’a été donné

    je vous souhaites une excellent journée

    Répondre
  73. Gisèle G

    Effectivement pour moi c’est très épuisant surtout qùentant quanimatrise, epouse et mere mais jarrive à gérer….
    Il est difficile pour nos proches de nous comprendre quand nous restons dans le silence. Ils prennent cela comme un refus de communiquer alors que nous recherchons un moment de calme pour recharger nos batteries. …
    Mais malgré cela je suis très heureuse de l’être. …

    Répondre
  74. Mussard

    Bonjour, effectivement je reconnais complètement dans ce récit. C’est tres épuisant car il n’y a pas si longtemps que sa s’ emplifis. Comment bien gerer? Merci bonne journée.

    Répondre
  75. Uzan

    Il faut bien se connaître pour faire la distinction entre ce qui nous appartient ou que nous ressentons quand il s’agit de quelqu’un d’autre…parce que si çe n’est pas le cas…çe n’est pas gérable et surtout épuisant.
    Oui..dans la foule et le bruit..on est comme un poisson hors de l’eau…oui les conflits ne sont plus d’actualité pour un empâthe …oui..la nature nous ressource….Et le sommeil (c’est mon cas). Oui on a besoin d’être seul parfois..Mais c’est un chemin de vie…c’est le mien…Et avec tout çela..Je suis heureuse de pouvoir apporter mon aide aux autres…dans la Sérénités Et l’Harmonie. Belle soirée à tous

    Répondre
  76. Maurer

    Je me reconnais complètement
    Pour résoudre les méfaits je pratique le reiki, le lahochi pui la bioénergies
    Cela m,aide grandement…

    Répondre
  77. Natacha

    oui je me reconnais parfaitement c’est dure car on absorbe et on use son energie c’est très dure car on est souvent épuisé surtout quand on se retrouve face a des personnes qui degage sans cesse des energies nuisible toutes les emotions tout on ressens.

    Répondre
  78. Odette

    C’est tout à fait ça, je le vie au quotidien, j’ai appris à gérer seule et plus je vieilli plus cela s’emplifie. Je ressents beaucoup la souffrance, autour de moi quand je suis dans la foule ou en compagnie de plusieurs personnes, la tristesse, la colère, la haine, alors je préfére rester discréte et passer inaperçue et ou me retirer dans un coin tranquille. Paradoxalement, ayant été dans un repas à 3 ou 4 personnes des proches, et pour soulager leur peines, je me suis vue faire le clown et les faire rire, pour qu’elles se sentent bien. c’était un échappatoire. Biensur toujours cette grande fatigue, je me ressource quand je suis seule et je retrouve toute mon énergie. Mais comme il fleure bon de recevoir des énergies positives, l’amour, la pureté des sentiments de l’innocence et le bien être de certaines personnes, énergies positives mais énergie qui fatigue aussi. J’ai l’impression d’être une éponge qui absorbe tout, le mauvais comme le bon. L’important c’est de trouver son juste équilibre, que cela ne soit pas destructeur et perturbateur dans notre vie au quotidien avec nos proches. Merci à tous de vos commentaires qui me fait dire que nous ne sommes pas seuls. Love <3 <3 <3

    Répondre
  79. alain baudry

    oui extrêmement handicapant dans la société, je suis pratiquement obligé e vivre seul à l’écart.
    Je m’entoure d’animaux, j’ai l’impression qu’ils me protègent

    Répondre
  80. Marianne

    J’ai 50 ans le 18/08 et je sais depuis peu que je fais partie de cette catégorie… Je comprends pourquoi j’ai vécu des problématiques dans des entreprises de 200 salariés pour finalement être licenciée… Pour quoi faire devinez ? Guérisseuse et géobiologue. Soit, utiliser mon corps comme un outil d’aide à la personne. Ainsi, je comprends mieux pourquoi je me sentais si nauséeuse et accablée lorsque je me trouvais parmi la foule… pourquoi je me sentais en difficulté en groupe et d’interagir avec les autres…. Je comprends pourquoi j’ai toujours aimé ma solitude depuis mon enfance (d’ailleurs, les autres gamins se moquaient de moi, pas vous ?). Le plus important maintenant c’est de guérir mon enfant intérieur qui fut malmené à cause de mon côté empathe. Cesser de vouloir rentrer dans le moule pour me contraindre d’effacer cela… Mais faites entrer un éléphant dans un dé à coudre ! (sur le plan énergétique). M’accepter contre l’avis des autres qui peuvent me juger… et continuer à écouter mon instinct sans suranalyser à tout va ! Cesser de me dire que je suis une femme non aimée par la société (ou par ma mère qui a ouvert ce bal là)… Bref, revenir dans l’énergie de mon ventre pour enfin avant de mourir savoir ce que c’est que d’être enracinée et incarnée ! Et savoir rire surtout de mes différences. Je fais de nombreuses séances de rééducation pour revenir dans mon corps que j’avais fui sur le plan énergétique (ou sur le plan de la pensée pour faire comme tout le monde). J’apprends à marcher et à prendre appui sur moi-même et non ceux des autres. Je cherche MES APPUIS et j’essaie d’en être fière. Tout ça pour retrouver mon équilibre intérieur et mon harmonie. Merci à vos témoignages qui m’aident bien.

    Répondre
  81. Yann MAMATUI

    Merci du partage je pensais être quelqu’un de trop introverti! Je suis soulagé de ne pas être seul dans ce cas! Merci encore ca aide beaucoup!

    Répondre
  82. Micheline

    Bonjour, je me reconnais, j’ai été hypersensible toute ma vie et j’ai découvert depuis seulement un an que je suis empathique avec tous les points que vous énumérer. Pas facile à se comprendre , par la suite à se gérer , à s’accepter et se faire accepter. Mais ça se fait avec le temps quand on comprend mieux notre capacité que je voit maintenant comme une grande richesse et non comme un problème que j’ai entendu trop souvent depuis ma jeunesse.

    Répondre
  83. Diez

    C est tout a fait ça!…Quand on fini par ce connaître ,ça n est plus un problème ….mais une simple richesse,un don, dont il faut savoir gérer les retombés…..

    Répondre
  84. Baldé

    Oui je ressens tous sa mais quand les émotions sont negative je souffre de stress

    Répondre
  85. Val

    Oui je suis empathe et si je peux aider une personne je laiderai même si je connais pas la personne. Il y a des périodes où je suis bien que dans mon chez moi à l’abris du peuple ou je me repose car fatiguée

    Répondre
  86. Magali

    Bonjour, je me reconnais dans tous les points, sauf celui de la créativité et c’est justement ce qu’il manque à ma vie.
    Pour le reste, c’est juste.

    Répondre
  87. Sarah

    Je me reconnaît totalement dans ces 13 signes. J’ai découvert mon empathie récemment, j’ai toujours fais ça naturellement sans me rendre compte que c’était une qualité exceptionnelle ! Le fait de comprendre et ressentir les émotions des autres (amis et inconnus), le fait d’analyser le comportement ou les mimiques de personnes que je croise, développe mon sens de l’observation et d’autres faits et traits de mon empathie. Ce pourquoi, maintenant, je comprend pourquoi les autres ne me comprennent pas. Lorsqu’un empathe possède ses propres énergies et émotions en plus des autres qu’elle absorbe pour les « soulager » de leurs maux, cela fais « peur », cela donne des a priori et de faux jugements qui serait susceptibles de nous prendre pour des Aliens, ou pour des êtres anormaux. Être différents (es) c’est ça aussi, c’est avoir un truc en plus, c’est comprendre les autres sans rien connaître d’eux, c’est analyser, observer le monde, tout ce qui nous entoure, tout ce a quoi nous aspirons, pour a la fois aider les autres à avancer et se nourrir soi-même. Être Empathe, est pour moi le début du développement de notre 6ème sens (que tout le monde possède, mais très peu arrive a le développer, à façonner ses atouts); être une personne spirituelle (sans être personnellement croyante) nous apporte beaucoup intérieurement, – et, pour ma part – savoir se connecter « aux autres », au monde, ouvre plusieurs portes sur les façades de l’Univers qui se trouve en nous, et qui nous pousse mentalement à s’unir vers elle, aux travers des énergies qu’il nous envoi et que nous recevons au plus profond de notre âme.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *