Les 11 regrets qui reviennent le plus souvent sur le lit de mort

de | 24 octobre 2018

regrets

Les 10 regrets qui reviennent le plus souvent sur le lit de mort

Peu importe combien nous nous sentons parfois immortel à voguer à travers les hauts et les bas de la vienous devons tous regarder un jour la mort en faceque nous réfléchissonssur nos viesLa vie est complexe, bien sûr. C’est une donnéeMais si vous réfléchissez vraiment pourun moment, il peut se résumer à 2 sentiments que vous aurez très probablement rencontré sur votre lit de mort:  Le triomphe ou le regret et pour 95% des gens c’est le regret.

Pendant l’enfance, nous pensons très rarement à la fin de notre vie. Nous pensons surtout à ce que nos parents nous cuisineront pour le dîner, à quel jeu nous jouerons le lendemain avec nos amis, ou au programme télévisé que nous regarderons par la suite. Nous ne pensons pas souvent à la mort, tout simplement parce que nous pensons que nous avons le temps. Lorsque nous vieillissons, l’anxiété de la mort se faufile dans nos esprits, mais nous ne la prenons toujours pas au sérieux étant donné qu’il nous reste encore beaucoup d’années à vivre, n’est-ce pas?

Donc, nous vivons nos vies dans le refus. Nous nions notre fatal destin, et mettons en jeu le fait que nous avons encore beaucoup de temps pour vivre nos rêves. Nous vivons tous avec l’espoir de voir demain, mais tout ce que nous avons réellement, c’est aujourd’hui.

Cet article n’a pas pour but d’effrayer ou de faire déprimer qui que se soit, mais simplement de vous inciter à poursuivre vos rêves maintenant, de sorte à ne pas avoir des regrets plus tard.

Heureusementchaque jour est un grand jour pour aller mieux. Chaque jour est unjour parfait pour changer la piste de votre viede rediriger le cheminpotentiellement destructrice d’une vie gâchée.

11 des regrets les plus courants que les gens ont en fin de vie

Je n’aurais pas dû attendre la validation des autres pour oser des choses

Tout le monde autour de vous essaie de dicter ce que vous êtes ou qui vous devriez être et vous les laissezNul besoin des autres pour valider votre valeur en dehors de vouset vous regrettez amèrement un jour si vous passez votre vie àplaire au monde autour de vousNe vous inquiétez pas de plaire à vos parents, vosamis, ou vos patrons. Ne vous souciez que de vous.

« J’aurais aimé ne pas avoir travaillé si dur. »

Selon madame Ware, ce regret s’est classé au deuxième rang, en fonction du nombre de fois qu’elle a entendu les gens dire cela. Nous travaillons tous trop dur dans le monde d’aujourd’hui, mais pourquoi? Nous voulons tous atteindre un objectif, un résultat, certains chiffres sur notre compte en banque. Cependant, qu’est-ce que tout cela veut vraiment dire? Bien évidemment, nous pouvons éprouver une grande sécurité et une fierté en sachant que nous pouvons nous permettre certaines choses en fonction d’un titre spécifique, mais les humains ont besoin de bien plus que cela. Nous nous nourrissons de l’amour et de la connexion émotionnelle, qui exigent tous deux une autre personne.

Au final, vous ne vous souviendrez pas de combien d’argent vous avez gagné ou ce que vous avez accompli dans votre carrière; vous vous souviendrez des personnes avec qui vous avez créé des liens, et comment celles-ci ont eu un impact sur votre vie. Vous penserez aux souvenirs et à tous les rires que vous aurez partagés avec les personnes que vous aimez. Nous devons travailler pour survivre, mais ne travaillez pas de manière à délaisser des relations et à oublier la vie en dehors de votre travail.

« J’aurais souhaité ne pas retenir mes sentiments. »

Arrivant en troisième place sur la liste, les patients mourants ont également regretté de retenir leurs sentiments. Ils voulaient maintenir la paix et ne pas faire chavirer le navire, donc ils ont retenu leurs sentiments. Cependant, cela a conduit à une existence limitée et très amère. Vous arriverez à ressentir de la rancoeur avec certaines personnes, parce que vous avez de toute évidence un problème avec elles, mais choisissez de ne pas l’exprimer. Cela se traduit par des sentiments mis en bouteille qui peuvent même provoquer des maladies.

Exprimez votre vérité, même si votre voix tremble. Même si vous perdez des amis ou une relation, dites ce que vous ressentez. Vous risquerez peut-être de perdre quelqu’un, mais personne sur cette terre ne mérite que vous reteniez vos sentiments. Cela ne fera que vous hanter à la fin.

« J’aurais aimé avoir vécu plus pour moi. »

Selon Bronnie Ware, une infirmière australienne en soins palliatifs, beaucoup de ses patients mourants ont mentionné ce point comme étant leur plus grand regret.  Bronnie Ware, a fourni des soins à des patients qui étaient dans les trois à douze dernières semaines de leur vie, et a entendu de nombreuses histoires et confessions. Bien qu’elle dise qu’ils ont tous trouvé la paix avant leur mort, elle a été tellement émue d’écouter leurs regrets qu’elle a finalement écrit un roman à succès à ce sujet intitulé « Les 5 plus grands regrets des gens sur leur lit de mort. »

Dans le livre, elle dit que beaucoup de ses patients n’avaient même pas honoré la moitié des rêves qu’ils voulaient accomplir, ce qui a engendré d’importants regrets avant de décéder. Ils avaient une envie si forte de rayer des choses de leur liste, et ont dû arriver sur leur lit de mort pour réaliser qu’ils avaient encore des rêves. Ne mourez pas avec des rêves encore plein la tête. Ne mourez pas en sachant que vous avez vécu pour les rêves de quelqu’un d’autre, et ne placez pas les vôtres sous le tapis. Vivez pleinement votre vie maintenant, sans attendre la permission de quelqu’un.

« J’aurais aimé garder contact. »

Les gens en fin de vie s’inquiètent également d’avoir perdu leurs amis. En réalisant qu’ils ont raté leur camaraderie, ils auraient voulu faire plus d’efforts pour garder le contact. Nous pouvons prendre aujourd’hui nos amis pour acquis, mais rappelez-vous qu’ils ne seront pas toujours là. Si vous avez un ami qui vous manque, essayez de renouer le lien avec lui par facebook, email, sms, ou autre forme de communication.

Vous lui manquez probablement aussi, et il serait certainement ravi d’avoir de vos nouvelles parfois. Les amis nous aident à surmonter les épreuves de la vie, et restent à nos côtés malgré les hauts et les bas. La vie peut nous faire emprunter des directions différentes, mais elle n’a pas à vous éloigner d’eux. Prenez le téléphone et communiquez un peu avec eux; vous ne regretterez jamais d’avoir tendu la main.

« J’aurais aimé être plus heureux. »

Nous aimons penser que ce sont des forces extérieures qui contrôlent nos émotions, mais la clé du contrôle émotionnel est en nous. Nous ne pouvons pas choisir ce qui nous arrive, mais nous pouvons choisir la manière dont nous allons réagir. La vie passe beaucoup trop vite, alors pourquoi gâcher son temps à trouver chaque petite chose pour laquelle se plaindre?

Être heureux ne coûte rien, vous permet de rester en meilleure santé, rend la vie plus épanouissante, attire des relations plus positives, et ainsi de suite. Ainsi donc, le malheur coûte plus sur le long terme, et peut même conduire à des maladies graves. Notre santé mentale, émotionnelle et physique repose sur notre perception, donc si vous voulez commencer à vivre une vie meilleure maintenant, il suffit de changer la façon dont vous regardez les choses.

« J’aurais aimé moins me soucier de ce que pensent les autres. »

Encore une fois, pourquoi tant se soucier de l’opinion des autres? Gardez à l’esprit que la plupart des gens ne pensent probablement pas à vous autant que vous donc cessez de vous en préoccuper autant. Ces gens ont tellement de choses qui se passent dans leur vie qu’ils ne font pas une fixation sur la façon dont vous vivez ou les décisions que vous prenez. Vivez votre vérité, et ne vous inquiétez pas de ce que pensent les autres; c’est leur problème.

Vivez de manière authentique, simple, et juste, et faites ce qui vous convient. Tant que vous êtes bien dans votre peau, le reste importe peu.

« J’aurais aimé vivre davantage dans le présent »

Plus que toute autre chose, il semble que nous soyons nombreux à avoir du mal à vivre dans le moment présent. Nous pensons souvent au passé et désirons revenir en arrière, ou nous aspirons à un avenir qui n’a pas encore eu lieu. Dans tous les cas, nous vivons à l’écart du présent, ce qui signifie que nous ne vivons jamais vraiment cette expérience de vie. Nous vivons des moments dans notre mémoire, ou des moments dans notre imagination. Nous ne vivons pas les moments bruts, les moments qui se déroulent sous nos yeux.

N’oubliez pas qu’un jour, vous n’aurez plus de moments présents à vivre. Vous n’aurez plus de voyages à faire, de montagnes à gravir, d’enfants à qui souhaiter bonne nuit, ou de partenaire à embrasser. Vous aurez vos souvenirs, servant de confrontation avec la réalité. Avez-vous vécu selon vos rêves? Avez-vous vécu pleinement cette vie et tout mis en oeuvre? Peu importe votre âge, vous pouvez choisir de vivre une vie plus remplie. N’attendez pas qu’il soit trop tard, et qu’il ne vous reste que des regrets. Dites non aux regrets et dites oui à l’accomplissement de votre grande destinée.

« J’aurais aimé ne pas avoir pris la vie pour acquis. »

Beaucoup de gens prennent leur vie pour acquis, et ne savent pas apprécier toutes les petites choses qui les entourent et qui constituent leur environnement. Les abeilles qui pollinisent les aliments que nous mangeons, les plantes qui nous recèlent nos vivres, l’air que nous respirons qui nous procure de l’oxygène, l’eau que nous buvons qui maintient notre hydratation, le soleil qui brille et qui nous donne la vie – toutes ces choses, nous devons les apprécier. Même si vous n’avez pas beaucoup de choses dans votre vie, vous pourriez au moins être reconnaissant de tous ces aliments que l’univers vous fournit.

Ayez une logique de gratuité, et cela vous reviendra dix fois plus.

« J’aurais aimé prendre plus soin de moi. »

Si vous n’avez pas la santé, vous n’avez rien, alors assurez-vous de veiller sur vous-même. Après c’est quelqu’un d’autre qui devra prendre soin de vous, et vous ne disposerez plus d’autant de liberté. Vous devez vivre avec des maladies et des affections qui auraient probablement pu être évitées simplement si vous aviez pris soin de votre santé. Vous n’avez qu’un seul corps, et un seul esprit, donc assurez-vous de bien prendre soin de tous les aspects de vous-même et de profiter de la vie, même à un âge avancé.

« J’aurais aimé ne pas autant m’inquiéter. »

Nous passons la majorité de notre vie à nous inquiéter. Peu importe le rôle que vous jouez dans ce monde, que vous soyez une mère, un étudiant, la fille ou fils de quelqu’un, un père, un PDG, un banquier, un agriculteur, un concierge, etc, vous avez quelque chose à craindre. Cependant, laisseriez-vous cette inquiétude envahir votre vie? Laisseriez-vous la pesanteur vous traîner à terre? Ou, allez-vous évacuer ces soucis?

A la fin de votre vie, rappelez-vous que les factures impayées, les dettes, ce que les autres pensent de vous, l’argent que vous avez, et toutes les choses sur lesquelles qu’on a tendance à se préoccuper n’auront vraiment plus d’importance. La nature éphémère de la vie devrait nous amener à nous libérer immédiatement de nos inquiétudes, mais malheureusement, nous ne réalisons jamais à quel point le temps passe vite jusqu’à ce que nous nous réveillions le beau matin de nos 75 ans. Ensuite, nous commençons à voir à quel point nos problèmes sont insignifiants. Mais pourquoi ne pas choisir de s’éveiller à cette vérité maintenant? Un petit rappel: n’ayez pas un tempérament inquiet; soyez un guerrier!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *