Je n’ai produit aucun déchet en 2 ans. Voici à quoi ressemble ma vie.

de | 12 février 2015

Je n’ai produit aucun déchet en 2 ans. Voici à quoi ressemble ma vie.

aucun déchet

Je m’appelle Lauren, j’ai 23 ans et je vis à New York. Je ne produis aucun déchet. Pour de vrai. Aucune poubelle, aucune décharge. Rien.

Je sais ce que vous pensez. Cette fille doit être une hippie. Ou une menteuse. Ou elle n’est pas réelle. Mais je vous assure que je ne suis rien de tout cela. Mis à part que je suis bien réelle.

Je n’ai pas toujours vécu ce que certains appellent le mode de vie « zéro déchet ».

Mais j’ai commencé à changer ma façon de vivre il y a environ trois ans, quand je faisais des études environnementales à l’Université de New York, que je protestais contre les grandes sociétés pétrolières, et que j’étais présidente d’un club qui proposait des discussions hebdomadaires sur des sujets environnementaux. Dans mon esprit, j’étais à fond pour l’environnement, ou comme m’appelait ma grand-mère , une vraie « écolo ». Tout le monde me voyait comme la fille qui faisait des efforts en matière de développement durable, donc cela signifiait que je faisais ma part pour la terre, non ?

Faux.

Quand j’étais en cours, il y a avait une autre étudiante qui apportait toujours un sac en plastique contenant une barquette en plastique pleine de nourriture, une bouteille d’eau en plastique, des couverts en plastique, et un paquet de chips. Cours après cours je la regardais jeter tout ça à la poubelle, et j’étais tellement en colère ! Mais en réalité je ne lui ai jamais rien dit ni fait quoi que ce soit. Je suis juste devenue folle.

Un jour, j’étais particulièrement bouleversée après les cours et je suis rentrée chez moi pour préparer le dîner et essayer d’oublier tout ça, mais quand j’ai ouvert mon réfrigérateur je me suis figée. J’ai réalisé que tout ce qui était dedans était soit emballé ou conditionné, d’une façon ou d’une autre, dans du plastique.

C’est la première fois de ma vie que j’ai senti que je pouvais me regarder et me dire « HYPOCRITE ». J’étais la fille écolo, pas la fille plastique ! Qu’avais-je fait pendant toute ma vie ? C’est à ce moment là que j’ai choisi d’éliminer tous les plastiques de ma vie.

Éliminer le plastique signifiait apprendre à emballer tous mes produits moi-même.

aucun déchet

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Cela comprenait tout y compris le dentifrice et les produits d’entretien, je ne savais rien faire et j’ai beaucoup appris en faisant des recherches sur Internet. Un jour je suis tombée sur un blog appelé « Zero Waste Home » (Maison Zéro Déchet). http://www‌.zerowastehome.com/ . Il suivait la vie de Bea Johnson, épouse et mère de deux enfants qui suivent le mode de vie zéro déchet en Californie.

À ce moment là j’avais déjà éliminé pratiquement tout le plastique de ma vie. J’ai pensé, « si une famille de quatre personnes peut avoir un mode de vie zéro déchet, alors moi aussi je peux le faire. » Donc j’ai franchi le pas.

Je n’ai produit aucun déchet en 2 ans : Comment suis-je passée du zéro plastique au zéro déchet ?

Tout d’abord, j’ai arrêté d’acheter des produits emballés et j’ai commencé à amener mes propres sacs et mes pots pour remplir avec des produits en vrac au supermarché. J’ai arrêté d’acheter de nouveaux vêtements, et j’ai seulement acheté d’occasion. J’ai continué à fabriquer moi-même tous mes produits de soins personnels et d’entretien. J’ai vendu ou donné des choses qui étaient superflues, par exemple j’ai donné dix paires de jeans que je n’avais pas mis depuis le lycée, et un million d’objets décoratifs qui ne signifiaient absolument rien pour moi.

Plus important encore, j’ai commencé à planifier des situations potentiellement inutiles ; j’ai commencé à dire « NON » à des choses comme les pailles dans mes cocktails dans les bars, non aux sacs plastiques ou en papier dans les magasins, et non aux tickets de caisse.

Bien sûr, cette transition ne s’est pas faite du jour au lendemain.

Aucun dechet

Ce processus a pris plus d’un an et j’ai dû faire beaucoup d’efforts. La partie la plus dure a été d’avoir un regard critique sur moi-même, les études environnementales, le phare lumineux du développement durable, et de réaliser que je ne vivais pas en adéquation avec mes valeurs.

J’ai réalisé que même si beaucoup de choses me tenaient à cœur, je n’incarnais pas mes philosophies. Une fois que j’ai accepté de voir les choses en face, j’ai amélioré ma vie de jour en jour.     

Voici ce qui s’est amélioré dans ma vie depuis que je ne produis plus aucun déchet :

1. Je fais des économies

Maintenant je fais une liste de courses quand je vais au supermarché et je m’en tiens à cette liste au lieu d’acheter des articles coûteux de manière impulsive. En outre, acheter des aliments en vrac signifie ne pas payer de supplément pour l’emballage. Quant à ma garde-robe, je n’achète pas de nouveaux vêtements, j’achète des vêtements d’occasion qui coûtent beaucoup moins cher.

aucun déchet

2. Je mange mieux

Depuis que j’achète des aliments en vrac, je mange beaucoup plus sainement. Je mange beaucoup de fruits et de légumes biologiques, de grains entiers et des légumineuses en vrac, ainsi que beaucoup d’aliments de saison, locaux, car les marchés fermiers proposent d’incroyables produits non emballés.

aucun déchet

3. Je suis plus heureuse

Avant d’adopter mon mode de vie zéro déchet, je me perdais au supermarché, et j’oubliais toujours des choses, ce qui m’obligeait en permanence à aller à droite à gauche pour acheter ce qui me manquait.

aucun déchet

Maintenant, ma semaine classique implique une visite à l’épicerie pour acheter tous les ingrédients dont j’ai besoin. J’y vais pour acheter la nourriture mais également les produits d’entretien et de beauté, étant donné que tout ce que j’utilise maintenant peut être fait avec des ingrédients simples du quotidien. Non seulement c’est plus simple et sans stress, mais c’est également plus sain (sans produits chimiques toxiques!).

 

Je n’avais pas prévu que le fait de choisir délibérément de ne pas de produire de déchets me permettrait d’avoir une meilleure qualité de vie. Je pensais que cela se résumerait à ne pas sortir les poubelles.Mais ce qui a d’abord été un choix de style de vie est ensuite devenu un blog, Trash est pour Tossers, qui est devenu un catalyseur pour bavarder avec des gens intéressants avec le même état d’esprit et se faire des amis.

J’ai quitté mon excellent travail de gestionnaire du développement durable pour le ministère de la protection environnementale de New York pour démarrer ma propre entreprise zéro déchet, The Simply Co., où je fabrique à la main et je vends les produits que j’ai appris à fabriquer au cours de ces deux dernières années.

Je n’ai pas commencé à vivre ce style de vie pour faire une déclaration, j’ai commencé à vivre de cette façon parce que vivre une vie zéro déchet est pour moi, le meilleur moyen de vivre en adéquation avec mes valeurs et mes principes.

À propos de l’Auteure et traductrice: Claire C.

J’ai rejoint http://www‌.espritsci‌encemetaph‌ysiques.fr/ en 2014. Plus le temps passe et plus ce qui se passe sur notre planète m’interpelle, j’ai donc voulu apporter ma contribution pour essayer de faire changer les choses. Depuis que je travaille pour Esprit Science Métaphysiques , j’ai eu de grands changements dans ma vie et j’espère pouvoir faire évoluer la conscience des autres.

Après Je n’ai produit aucun déchet en 2 ans. Voici à quoi ressemble ma vie.

105 réflexions au sujet de « Je n’ai produit aucun déchet en 2 ans. Voici à quoi ressemble ma vie. »

  1. Vendittelli

    Merci pour cet article très instructif! Comme quoi, tout le monde peut changer ^^

    Répondre
    1. Sylvain

      Avec ce genre d’analyse c’est vous le déchet chère violette…

      Répondre
      1. lardenois

        tu m’étonne elle est c….. la meuf, encore une incapable qui ne vois pas plus loin que le bout de son nez c’est dommage pour elle. si tout le monde pense comme violette on est mort d’ici un siècle

        Répondre
        1. igot

          jvous trouve dure et sans humour. cest pa avec un sarcasme quelle pollue violette et votre bon sens vous fait peut etre pas polluer moins. elle a pas si tort que ca des dechets on est obligé den produire! meme si on salut leffort de réduction et que cest un bel exemple a suivre. moi je la comprend violette en 2min jlui fait reflipper pour la planete la pauvre lauren si elle croit quelle pollue plus « lol ». ya des gens qui pollue vraiment peu il vivent dans des cabanes sans edf etc avec toilette seches et tout ltralala donc jpense quelle a encore du chemin avant detre en phase avec ses principes. et donc elle passe pour une naive hyppocrite d’ou les reflexions. fallait pas se vanter. mais bon on va pas décourager c déjà mieux que vous et le reste des gens qui polémique ici moi compris.

          Répondre
          1. Ppaulette11

            Ce n’est pas un déchet, c’est de l’engrais pour le jardin !!

          2. andy

            composte vous connaisser pas? parfoit ne rien dire es mieux que de dire des stupiditer.

          3. Sabinette

            Bonjour ,
            Oui c’est un peu sévère pour une petite blague mais elle soulève une vrai question. J’ai regardé un reportage sur une famille zéro déchet qui utilisait ses excréments pour fertiliser le jardin donc c’est possible d’utiliser un peu tout (je ne sais pas si j’aurais le courage de manger les légumes du potager après ça)

          4. Poulette

            C’est sûr que l’on peut toujours faire mieux, mais quand même, zéro déchets , zéro déchets!!!!! C’est génial!!! Si tout le monde faisait ça ou même la moitié ce serait un grand pas. On est allé vers la facilité avec les emballages et sur emballages, les sacs plastiques et tout en plastique, c’est bien qu’il y est une prise de conscience à ce sujet.
            Ce n’est pas parce que on ne passe pas à zéro pollution qu’il ne faut rien faire. La moindre action est utile surtout si elle est multipliée par des millards d’individu.
            C’est une bonne action qu’elle fait c’est un bon exemple à suivre.
            Et avant de critiquer , interroger vous sur sa façon de vivre. Ce n’était pas le sujet de son écrit mais qui vous dit qu’elle n’a pas de toilettes sèches ou qu’elle n’utilise pas que très peu d’énergie !
            Avant de juger il faut tout connaître.

      2. TARDY

        violette a raison que du pipot tout ca moi suis epicier mais debrancher ma caisse pour plus donner de tickets lol ah ben oui!!!!! ca risque !!!!! comme ces rigolo d ecolo qui se donne des airs et qui demarre leurs diesel pour venir acheter une barre cereale bio vous me faites bien rire allez dans la jungle vous serez en osmose avec la nature et l ordinateur qui vous sert a me repondre il est ecolo lui ?

        Répondre
        1. Jérémie

          Apparemment il y en a quelques uns sur ce forum qui ne parviennent pas à faire que leurs pensées et leurs actions se rejoignent. Lauren, elle pour le coup, a, non seulement retrouvé la paix intérieure, mais qui plus est, fait d’avantage pour NOTRE planète que ses détracteurs… Alors le discours « OUI MAIS… » , mettez le aux oubliettes et mettez la main à la patte. Et si telle n’est pas votre priorité, ne découragez pas ceux qui aspirent à un peu plus de bien être. Son but premier n’étant pas, croyez le bien, de culpabiliser ceux qui ont « déjà tenté » (tout est relatif bien entendu) de changer leurs petites habitudes… UN GRAND MERCI pour ça.

          Répondre
          1. Rachel

            Tout a fait d’accord…le principal c’est de s’engager a sa maniere, selon ses possibilites et d’y croire. Pourquoi gaspiller de l’energie a critiquer les bonnes volontes des autres ?

    2. nila

      c’est biodégradable pour moi ce n’est pas un déchet cela peut ^être aussi un engrais

      Répondre
    3. Domi du jardin des collines

      le caca chez nous violette on le compost grâce aux toillettes séches et ça donne un très bon terreau pour planter les légumes du jardin de l’année d’après !!!
      donc pour répondre à ta question c’est un déchet que l’on peut revaloriser en ayant des toillettes séches et un potager!!!

      Répondre
    4. Soleillena

      Le caca, dam Violette, c’est de l’excrément, donc,, nourriture ingurgité et transformer par notre organisme…. Un très bon engrais pour le jardinage…. Une action écolo aussi minime soit elle et bien mieux qu’une inaction remplacer par des mots laissant pour seul objectif de juger sans prendre en compte le plus essentiel: l’action .. NAMASTE

      Répondre
  2. CedricC

    Débile.
    C’est impossible. « zéro déchet »…
    Rien que quand tu achètes des habits, tu dois forcément enlever ne serait-ce que l’étiquette.
    Quand tu vas acheter de la bouffes, tu as forcément des emballages à moins de n’acheter qu’au marché et de demande expressément au vendeur de mettre dans un de tes propres sacs.

    Déjà quand elle va chier ou qu’elle a ses règles elle produit des déchets (ou alors j’ose à peine imaginer l’hygiène…), quand elle doit prendre des médicaments elle produit des déchets. Si elle tâche un vêtement ou qu’il devient inutilisable elle va sans doute le jeter, encore des déchets.

    Bref, complètement con et irréaliste… La plupart des gens ont autre chose à foutre que de perdre du temps avec toutes ces contraintes…

    Répondre
    1. Kirsch

      Au marché et en circuit court, on peut apporter ses propres contenants.
      Dans les magasins de seconde main, il n’y a souvent pas d’étiquette sur les vêtements.
      Concernant les règles, il existe un truc qui s’appelle la « cup » qui est lavable, hygiénique et qui n’occasionne aucun déchet.
      Aux états-unis, les médocs sont vendus dans des pots recyclables et/ou réutilisables pour ranger d’autres choses.
      Un vêtement taché peut être upcyclé ou servir de loque.

      La seule chose, c’est le papier toilette, là, j’avoue…

      Répondre
        1. LOYER

          Il existe d’autres façon se soigner, au lieu de bouffer des cachets tu peux prendre des huiles essentielles.

          Répondre
    2. Lola

      Cedric, t’as lu l’article??? C’est ton commentaire qui est con et inutile, instruit toi!!!!!
      Pour les vêtements, elle n’achète pas neuf, sont PAS d’étiquette, moi aussi j’achète d’occas et j’achète juste le vêtement il n’y a rien d’autre dessus! Pour la « bouffe » elle achète au marché et principalement des fruits et légumes donc ni emballage ni rien non plus! Pour ce qui est des règles, il y a un merveilleux truc qui s’appelle « la cup », va chercher bonheur sur google. Pour les médicaments, personnellement je n’en consomme plus depuis des années et me soigne qu’avec l’homéopathie, elle doit faire de même! Pour les taches sur les vêtements, dans l’article il est précisé qu’elle crée elle même ses produits d’entretien avec des produits de la vie courant. Elle donne aussi les vêtement, ou sinon les réutilises pour une autre chose. Pourquoi toujours penser négatif? pessimiste? Merci à la fin, quand on sait pas on la ferme!

      Répondre
      1. RAMBAUD christine

        Lola a répondu avant moi à ce type si agressif qu’il en devient con ! saluons les efforts des quelques humains qui se préoccupent de leur planète et essayons d’arriver à leur cheville avant de critiquer !

        Répondre
    3. Sabine

      « La plupart des gens ont autre chose a foutre que de perdre du temps avec ces contraintes ». C’est ca… et les générations futures n’auront que ca a foutre en revanche que de trouver des solutions au probleme de la production et de la gestion des déchets quand il sera devenu tellement menacant qu’ils risqueront d’en crever parce que justement leurs ancetres avaient « autre chose a foutre ». Ces contraintes comme vous les appelez sont absolument primordiales aujourd’hui. Il s’agit de construire un monde dans lequel on peut vivre, pas de « perdre son temps ».

      Répondre
    4. girard

      tu n’as rien compris CEDRICC….c’est toi qui est débile et à mon avis trés con…..moi je dis bravo …il faut le continuer si on veut aider à sauver notre planéte…. <3

      Répondre
    5. Morrane

      Cédric, ce n’est pas parce que vous n’êtes pas capable de le faire que ce n’est pas faisable… elle fait des efforts et vous, pas du tout avec votre négativisme… c’est très dommage des gens stock up comme vous, rien n’avance dans le désir de faire mieux sur cette planète! les déchets dont elle parle sont des déchets qui se décomposent difficilement dans la nature… le caca, le pipi et les règles sont des déchets naturels décomposables … faut tu être assez stock up pour ne pas voir le bien de cet article … la planète peut bien être sale avec des gens qui pensent comme vous!

      Répondre
    6. Basili

      Si tu avais lu entièrement l article le début de ton commentaire n existerait pas. Alors lis avant de critiquer, et de dire n importe quoi
      Quand aux règles, parlons en, il existe une méthode qui ne produit pas de déchet. Et le PQ, ça va dans les toilettes chez moi donc quelque part ce n est pas vraiment un déchet.
      Tu trouves ça inutile, mais c est avec des mentalités comme la tienne qu on va continué à niquer la planète. Faudra pas pleurer quand il sera trop tard les gars

      Répondre
      1. Gaël

        Bravo pour ces beaux exemples de réduction des déchets. Je félicite les efforts, et j’en prendrais exemple.
        Toutefois, je pense qu’il est impossible de vivre sans déchets. Les gaz et les excréments en sont un exemples. Les sociétés humaines de toutes les époques ont produis des déchets, sinon l’archéologie n’existerait pas, mais cela ne veut pas dire que l’effort n’est pas louable. Ne serait-ce qu’en se déplaçant, même en métro, des déchets sont produits.
        Grâce à elle et à d’autres je vais apprendre à produire moins de déchets.

        Merci et bonne journée.

        Répondre
        1. Lily

          les excréments sont un excellents engrais tout comme les épluchures de légumes vont dans le compost, tout dépend ce qu’on appelle déchet, comme vous dites chaque effort est louable

          Répondre
    7. Alex

      Ça se tien dans le sens qu’on peut arriver à minimiser notre consommation ainsi que notre production de déchets, je crois que c’étais plus ça l’optique de l’article que – zéro déchet – parce qu’en effet c’est impossible de produire aucun déchet, du moin dans l’environnement dans lequel on vit

      Répondre
    8. Claudie Paulin

      Et les écailles des œufs… elle les mange ???

      Et les pelures d’orange… bananes… ananas… etc… etc… ???

      Et quand elle coupe ses cheveux ou ses ongles ???

      Et les poussières dans son aspirateur ou autres… et ses mouchoirs…. et soit dit en passant mesdames la « cup » c’est comme les tampons… ce ne sont pas toutes les femmes qui peuvent l’utiliser…

      Non… décidément zéro déchet c’est impossible !!!

      Répondre
      1. Flo

        Il suffit de faire un compost et de réutiliser tout ça pour ton jardin . C’est simple et c’est un super engrais. (faut-il avoir un jardin) Sinon tu les donnes à des animaux (cochons, lapins etc…). Mais je pense que ce qui la préoccupe, ce sont les déchets industriels, pas naturels puisqu’elle veut aider la planète. Des fruits et des oeufs ne sont pas toxiques.

        Et puis c’est vrai que toutes les femmes ne peuvent pas supporter la cup (même s’il existe bien une vingtaine de marque différentes (souplesse, matière, taille etc…)), mais il existe des serviettes hygiéniques lavables. Un petit coup d’eau et de savon et hop, c’est tout propre.

        Avec un peu d’imagination, et beaucoup de recherches, tu peux trouver des solutions pour tout. ^^
        C’est vrai que ça demande du temps et un minimum de volonté, chose que tout le monde n’a pas.

        Répondre
      2. CMoi

        Bonjour,

        Je lis vos commentaires et je me dis juste ceci au moins elle essaye et c’est déjà beaucoup.Les écailles d’œufs écrasées peuvent être utilisés comme engrais , comme le marc de café mon papa l’utilise au jardin.Les pelures d’oranges, bananes, ananas sont recyclables aussi (au bac de compost).Il existe aussi du pq qui se dissout dans l’eau.Je remarque que beaucoup cherchent des contraintes au lieu de féliciter la démarche. Pour avoir visiter New York, je trouve que c’est magnifique de ne pas ressembler à tous par facilité, et de se démarquer pour des bonnes causes.Bravo.

        Répondre
    9. Mademoiselle

      C’est peut être impossible mais o peut s’en rapprocher.
      Pour les vêtements comme elle dit elle achète d’occas, ya rarement des étiquettes. Quand ils sont usés, elle peut les recycler (dons pour la croix rouge, à des écoles de coutures, utilisation pour déguisement, les collants servent à faire des bandeaux pour cheveux ou peuvent être utilisés pour faire des bollas….) au lieu de les jeter.
      Pour la bouffe, ça fait un changement ds l’alentation, elle peut demander à mettre dans ses propres sacs (ça arrive de + en +) et elle cuisine sûrement davantage, au final on arrive très vite à zéro déchets dans l’alimentation, il suffit de modifier ses habitudes alimentaires et c’est souvent plus sain.
      Quand on change de mode de vie, la médication suit souvent, personnellement je n’ai aucun médicaments, je me soigne naturellement, à partir des plantes, des jus de légumes etc…
      Les toilettes sèches c’est bien niveau zéro déchets, ça fait de l’engrais, pour les règles ya PLEIN de méthodes zéro déchets.

      Tu vois peut être ça d’une façon irréaliste, et tu préfère critiquer jugeant cela impossible, le mieux c’est d’essayer, petit à petit sans que ce soit vu comme uen contrainte et ensuite ça devient une habitude, c’est naturel, sain et écologique.
      Et même si elle faisait que la moitié de ce qu’elle fait, c’est admirable. A nous d’essayer aussi 🙂

      Répondre
    10. marina

      Alors pour répondre niveau hygiène donc ses règles il existe des serviette lavable ou alors des cup enfin des moyen alternatives qui ne pollue pas! Pour ses toilette elle a pet être des toilettes sèches tout simplement. Elle explique bien que pour ses courses s’est dans Ses sacs donc sûrement qu’elle garde les sac en papier pour le transport des céréales (encore mieux elle pèse dans un sac et mes dans ses bocaux direct) les fringues si elle achète dans des grippe ou sur les puces y’a pas d’étiquettes.
      Y’a juste le ticket du commençant qui en sort un de toute façon’ mais elle ne le prend pas donc fabrique aucuns déchets effectivement.
      Ah oui et pour les fringues qu’elle jette bah pour info y’a des boite de recyclage ou comme elle dit elle donne si c’est encore en état.
      Y’a l’ordi qui est pas très ecolo effectivement

      Mais quand même vous me faite tous bien rire car pour critiquer vous êtes fort mais vous n’êtes certainement l’un de ceux qui vont essayer de laisser une planète propre a nos enfants ou petits enfants…. alors avant de dire que c’est des conneries et de l’hypocrisie essayer de faire un peu de votre côté (produit d’hygiène, courses responsables) car tout ça c’est de la responsabilité de chacun de nous!!!!

      Répondre
    11. Julie P.

      Vous n’avez pas lu l’article visiblement…
      Même si le zéro déchet en deux ans paraît compliqué et demande une grande discipline, il est évident qu’avec très peu « d’efforts » chacun d’entre nous pourrais diviser ses déchets par deux ou trois.
      Bref c’est pas avec des gens comme vous que le Terre ira mieux…

      Répondre
    12. charline

      heureusement que des personnes comme elle existent et prennent conscience que notre planete va mal, prends exemple au lieu de laisser des commentaires à la con qui montre à quel point l’homme peut être abruti … 😉

      Répondre
    13. Craquette

      1/ sur les vêtements d’occasion (le bon coin, vide dressing, brocante) il n’y a aucune étiquette.
      2/ quand un vêtement est devenu inutilisable, on le recycle en chiffon, ou on le donne à des sociétés de recyclage qui les transforme en isolant, garniture etc …
      3/ quand tu vas chez ton boucher épicier etc …. tu y vas avec tes propres contenants en verre le commerçant accepte de ne pas les emballer et de te mettre ta viande, salade etc … dans ces pots de verre
      4/ dans les supermarchés bio, il vendent des dizaines et des dizaines d’aliments en vrac et tu les mets dans tes propres pots en verre (après les avoir fait tarés). On achète ainsi pâtes diverses, legumineuses, fruits secs, céréales pour le petit déjeuner, farines diverses, sucres de toute sorte. On met les fruits et légumes dans ses propres contenants ou sacs en tissus. Les yaourts, le chocolat en plaques, les desserts, les p crèmes, les gâteaux, les sauces tomates et autres : on peut tout faire maison.
      5/ la merde et les règles ne sont pas des déchets dans la, mesure où vous pouvez les recycler dans la nature (c’est le rôle des toilettes sèches et c’est plus hygiéniques que les WC traditionnelles
      6/ la plupart des médicaments ne sont pas nécessaires pour guérir. Et beaucoup peuvent être remplacés par des huiles essentielles . Et vous pouvez ne réclamer que le nombre de gélule sans emballage (que vous mettrez dans un pilulier).
      7/ tous les produits d’hygiène du corps peuvent être fabriqués maison et sont plus sains et plus efficaces que les produits chimiques du commerce
      RENSEIGNEZ VOUS AVANT DE PARLER
      Et alors même que nous connaissons aujourd’hui les impacts de la polution, des produits issus de la pétrochimie, refusez encore aujourdui de bouger, quitte à devoir supporter des contraintes, c’est acceptez d’être complice d’un drame sanitaire et environnemental qui se joue à l’échelle mondiale. Alors continuez à critiquer et vivre égoïstement, vos propres enfants vous diront merci

      Répondre
    14. Poulette

      C’est sûr qu’avec de tels discours les choses vont avancer dans le bon sens.
      On voit déjà que tu n’as pas bien tout lu.
      Déjà elle n’achète plus de vêtements neufs, donc pas d’étiquettes!!!!
      Elle va à l’épicerie ou dans des magasins qui vendent en vrac. Ok il faut avoir ça à proximité et prendre le temps mais quand on veut on peut.
      Pour ce qui est de « chier » ( vocabulaire qui montre le niveau ) quand on est en ville c’est difficile.
      Pour les règles il y a des CUP qui évitent de jeter des tapons ou serviettes.
      Pour ce qui est des tâches, il y a des moyens de laver sans polluer ou en tous cas moins, et quand ils sont inutilisables il existent des associations comme le relais ( en France) qui reprennent tout et en font des isolants.
      Alors les gens qui n’ont que ça a foutre vous saluent, et espèrent ne pas vous revoir avant que vous ayez quelque chose d’intelligent à dire!!

      Répondre
    15. Mado

      un peu d’accord avec toi Cédric,
      les tickets de caisse elle en veut pas , mais comme c’est automatique , si elle les laisse a la caissière, c tout de même elle qui a produit ce déchet,
      effectivement le papier hygiénique , elle doit s’en servir ou alors elle s’essuie avec ses doigts,
      les produits de beauté qui ne sont pas nécessaire, si elle en a besoin (même si c des produits naturels c’est de la surconsommation
      et je m’arrête la car a mon avis , elle est comme tout le monde mais se défends de l’admettre

      Répondre
      1. Malou

        Pauvre Mado vous finissez par faire pitié …la réflexion n’est pas votre fort apparemment ….. le tickets c’est le magasin qui le produit… donc elle a raison de le laisser a la caissière, c’est donc le magasin qui va gérer son propre déchet … vous êtes surement la seule a penser que sans papier on n’a plus d’autre solution que de s’essuyer avec ses doigts….. ne savez vous donc pas ce qu’est un gant de toilette ou un bidet ????

        Répondre
    16. imene

      Bonjour Cédric,
      Je pense que tu as plus survoler son écrit que réellement lu…
      Pour ses vêtements, elle a expliqué n’acheter que de l’occasion donc pas d’étiquette. Pour son alimentation, elle a arrêté les centres commerciaux et achète soit sur les marchés soit dans les épiceries en vrac, donc aucun emballage. Concernant nos besoins élémentaires, effectivement, elle peut avoir recours a des toilettes sèches et pour nos menstruations il existe aujourd’hui des méthodes totalement écolo notamment les Cups (tu as raison de souligner le problème des tampons et serviettes très polluants). Pour les médicaments, sache que l’on peut se soigner très souvent sans y avoir recours (parole d’infirmière!).
      La seule chose dérangeante à mes yeux est ce jugement que tu te permet d’émettre sur un sujet que visiblement tu ne maitrises pas.. Un peu de douceur et d’ouverture dans ce monde de brutes… Pourquoi sa façon de vivre te heurte tant ?
      Douce journée à tous
      Imene

      Répondre
    17. Soleillena

      Difficile…. Sans doute.. Ceci vient du conditionnement de la société ou il n’en tiens qu’ à vous de trouver les solutions pour y remédier. Et, ci tel est votre volonté, vous vous apercevrais des nombreuses possibilités ……. Car si nous avons le cœur assez grand pour se cultiver et évoluer par simple respect de notre mère terre et des nouveaux êtres , ils en devient naturel de créer , ne serrais ce que….. MOINS de déchet….. L’être humain se plain de la regression constante sur bien des points…De ce fait, je salue avec gratitude la volonté de cette personne qui oeuvre, à ça manière, pour une belle évolution …….

      Répondre
    18. clem

      Vous devriez vous renseigner avant de débiter de telles âneries, en plus vous n’avez visiblement pas lu cet article, et pourquoi pas lire le livre de Bea Johnson?

      Répondre
  3. Nico

    En ce qui concerne le papier toilette, beaucoup de personnes utilisent le bidet … ( pratique rare aux USA et de plus en plus en perte en Europe. Seules les pays asiat’ très développés l’utilisent à fond !

    Répondre
    1. Fabienne Botté

      Il y a 30 ans au Portugal, il y avait des bidets dans des toilettes publiques !!!

      Répondre
    2. CMoi

      Le bidet est encore utilisé dans beaucoup de pays, notamment, en Italie, Turquie.Mais la encore c’est toute une éducation et la fabrication qui est en jeu.Essayer d’acheter un bidet en Belgique, en France, Allemagne .. aucune salle de bain est n’ exposée avec un bidet dans son show room. Ceux qui parlent d’un bidet c’est qu’ils ont connu cet élément ,j’ai entendu tellement de commentaires sur ça que je pourrai écrire un livre.:-)

      Répondre
  4. Veluma

    Article très intéressant comme quoi quand on veut on peut 🙂

    En ce qui concerne le papier toilette rien de plus simple , il faut se laver à l’eau (douchette spécial WC) en plus c’est bien plus hygiénique.

    Répondre
  5. Adèle

    Je trouve que c’est un beau projet, très utile et qu’on devrait tous s’y mettre. Je pense que pour cela, les institutions, entreprises…devraient nous y « aider » car elles ont un gros impact sur nos vies de citoyen, et je n’ai pas envie d’avoir l’impression de mener une bataille pour réduire mes déchets !
    Par exemple : c’est très bien de dire « non je ne veux pas de ticket de caisse » mais finalement, ça crée tout de même un déchet, qui certes ne va pas dans NOTRE poubelle mais dans celle du supermarché !

    Répondre
    1. ric

      ME suis fait la meme remarque Adele , mais non, c’est la demande qui fait l’offre !; avant , il y avait des sacs plastiques..si on mange moins de viandes, moins d’animaux serront tués !, meme si , la barquette que tu n’as pas acheté finiras surrement dans la poubelle , les suivantes ne seront pas produites !
      et c’est vrai pour tout !

      Répondre
    1. Marie

      Merci, Justine….Pour cette interrogation amusée
      .Plus de sexe, non plus, ou des capotes tricotées main?

      Répondre
    2. ric

      y a d’autres methodes.. meme si elles protegent moins bien des maladies….

      Répondre
    1. Aline

      Comme déjà évoqué dans les commentaires précédents, elle utilisait peut-être la mooncup. C’est une sorte de petite coupelle en silicone qui s’introduit au même endroit qu’un tampon hygiénique et qui recueille le sang que l’on jette directement dans les toilettes.

      Répondre
  6. Sarah sagot

    Bonjour a tous. Je pense que c’est une bonne chose pour la planète.
    Mais il a mieux que de acheter des légume et des fruits.
    C’est de les cultivé naturellement bien-sur.

    Et pour la viande. Faire c’est propre élevage.
    Comme mes arrière grand parents.
    Il avais 6 Vaches Pour le lait, La crème et le beurre…
    Et trois cochon tous les trois mois.
    Il conservé tout dans des pots en ver dans une cave.

    Notre arrière grands parents.
    Avait leur façon faire qui était fabuleuse.
    Merci a tous ceux qui pense a notre magnifique planète.
    Un grand merci.
    Et de faire les chose qui nous rendrons meilleurs.
    Au yeux de nos ancêtre.
    Et fera honneur a leur mémoire.
    A ceux que ça ne plait pas! Réfléchissais bien.
    Le futur en dépend
    Merci

    Répondre
    1. Annick

      OK, alors dès demain je vais mettre 3 vaches et 2 cochons sur mon balcon, au 3ème étage

      Répondre
    2. CMoi

      Elle habite a New york , en pleine métropole, je te défie de trouver une ferme !! Acheter du frais est déjà un grand pas, fruits et légumes de saison bien entendu, car c’est la demande qui fait l’exportation.Avant on mangeait des fraises, cerises, pêches, melons que lorsque la cueillette était réalisée également dans le pays.Aujourd’hui qui sait quand c’ est la saison? Qui connaît vraiment tous les légumes, un enfant ne sait pas à notre époque que les carottes, poireaux, céleri,etc.. poussent dans la terre.Ils trouvent tout au supermarché.. je pense que c’est à nous adultes à éduquer nos enfants.Je me souviens que j’avais du expliquer à une jeune fille comment cuire des pommes de terre, elle ne les connaissait qu’en frite!! Ceci est un bête exemple mais oh combien interrogatif.Tout le monde ne peut avoir un jardin, vivre dans une ferme c’est la réalité.Mais tout le monde peut acheter ses légumes, ses fruits et les consommer.:-)

      Répondre
  7. chontso chontso

    ce qu’il y a de bien aux State, c’est qu’ils sont les plus forts en tout.
    Quand cette personne publie ou fait publier son article, bien sûr les serveurs google ne consomment pas le moindre Watt
    Les commentaires qu’elle génère indirectement consomment encore moins.
    A new york, elle n’habite sûrement pas au RDC, donc l’énergie pour mettre en pression l’eau qu’elle boit … et qui se transforme en urine, donc cette énergie n’existe pas donc pas de pollution … elle boit directement à la source et fait pipi dans le gazon.
    Elle n’a pas la clim, en hiver pas de chauffage … c’est bien connu , new york est une ville tempérée.

    La moindre honeteté serait de dire que « j’ai réduit au maximum mes déchets » mais le zéro déchet … ca n’existe pas
    ou alors au fin fond de l’amazonie mais sûrement pas à N.Y

    ou alors qu’elle m’invite pour me donner sa recette

    Répondre
    1. Stéph

      Mon gars tu ne connais pas sa vie, alors… je te donne un exemple, mon oncle a des voitures électriques. Réponse des ignorants. Oui mais bon il utilise de l’électricité donc il pollue…. FAUX il est autonome en énergie solaire.
      Cette dame nous explique comment vivre sans jeter de poubelles et surtout de plastiques pas comment vivre sans polluer.

      Répondre
  8. marie-claudine

    Tu fait quoi de tes serviette sanitaire qui est un déchet et tes tampons aussi alors ne dit pas que tu a fait aucun déchet Car il a beaucoup de chose qui font des déchets rie pas des gens quand même.

    Répondre
    1. Adeline

      Mais enfin, lisez les autres commentaires avant de commenter… la Cuuuuuuup quoi ! Enfin la « cup », ça fait un moment que ça existe… et ça remplace ces trucs là pas écologiques du tout, justement. Bon on a le droit de pas tout savoir mais faut se renseigner avant de dire « gnagnagna elle raconte n’importe quoi »…

      Répondre
    2. Malou

      y faut lire un peu mieux madame…les commentaires aussi …ça vous aidera a apprendre toutes les solutions qui s’offrent a nous et surtout a ne pas faire de commentaires inutiles

      Répondre
  9. GreenerDaddy

    Bonjour
    Une belle expérience que nous partageons ici depuis peu. Si je vous rejoins sur vos points 2 et 3, je reste perplexe sur le facteur économie. En France, les magasins de Vrac commence à avoir pignon sur rue et les produits proposés sont plutôt « haut de gamme ». Remplacer des achats emballés de moyenne gamme par ce type de produit, en vrac, ne permets pas d’économiser des masses, ramenant le prix au kilo. C’est encore quelque chose que nous allons analyser à notre niveau, du moins avec nos courses !

    Répondre
  10. Bubulle

    Retenons ce qu’elle fait de bien plutôt que ce qu’elle ne fait peut-être pas! Y’a des idées à suivre… enfin, si on veut participer à moins de déchets!

    Répondre
  11. Bertille

    Je suis impressionnée par ce mode de vie, et me retrouve dans certains point de l’article, notamment la consternation devant certains produits suremballées.
    J’essaie aussi de réduire mes déchets, et la mise en avant du mode de vie de personnes comme Lauren ou Béa Johnson me donne le courage de continuer comme quoi « c’est possible ! »
    Par contre, les commentaires de nombreuses personnes étroites d’esprit me consterne. Qu’est ce que vous sous-entendez ? Que si elle ne produit pas zéro déchets et consomme zéro énergie, alors elle n’a pas le droit de montrer son mode de vie et encourager les gens à s’en inspirer ? Que si on ne fait pas tout parfaitement, alors autant ne rien faire ? C’est bien triste, et ce n’est pas comme ça qu’on va avancer.

    Je dis bravo à Lauren, et merci pour ce bel exemple !

    Répondre
  12. Zéwala humour de Charlie - Fräulein Papri (n) ka

    : Donc elle ne boit jamais de lait ?
    ne mange jamais de yaourt ? (à moins d’avoir une vache dans son appartement pour faire tout ça !)
    elle ne mange jamais de beurre, margarine ?
    elle ne mange jamais d’huile ?
    du chocolat n’en parlons même pas
    petite madeleine ou autre non +
    et même si elle fait tout maison, il lui faut minimum de la levure et du lait ???!!!!!!
    et dans la mesure où elle a 1 animal de compagnie (ce dernier ne doit pas manger non + ??? )
    N’achète jamais de produits de maquillage ?
    En 2 ans, elle n’est jamais allée à la pharmacie pour acheter sa contraception et genre doliprane ????!!!
    Et lors de ses règles comment fait-elle ???? (et même avec une contraception type progestative certes elle n’aura + ses menstruations mais elle produit des déchets par l’emballage de la pilule)
    Pour sa lessive ? Pour laver sa vaisselle ?
    Je crois que je vais arrêter là il vaut mieux !!!!

    __________________________________________
    Sinon petit sondage :

    Qui veut revenir avec nos pots aux laits et nos bouteilles consignées en verre de bière, limonade, jus de pomme qui ??????? + simple de jeter une bouteille en plastiques que de retourner en magasin et de déconsigner puis racheter….. la simplicité a pris le dessus donc le coup classique culpabiliser ceux qui subissent non ceux qui fabriquent !

    Répondre
    1. Stéph

      Elle prend en vrac ce qui veut dire qu’elle vient avec ses contenants au marché… lait etc. Les yaourts si elle en consomme elle peut les faire seule à la maison avec une yaourtière mais je pense que cette personne ne consomme ni lait, ni viande, ni produits laitiers. Pour l’huile pareil, on peut en acheter en vrac. On vient avec sa bouteille en verre et on remplit. Son animal de compagnie peut manger de son alimentation… donc si elle peut, lui aussi… elle dit dans l’article si vous l’avez lu qu’elle produit elle même ses soins et produits de beauté… elle a donc appris à le faire. Pour les règles, il y a 400 coms avec écrit LA CUP!!!!!! Et pour les produits d’entretien (si vous avez lu son article mais je commence à en douter), elle les fait toute seule…. mais bon ….

      Répondre
    2. CMoi

      Moi je veux bien revenir aux consignes, nous avions avant le brasseur,le marchand de poissons, le vendeur de lait, fromage, beurre, boulanger,primeurs qui passaient dans les rues et on ne se déplaçait pas trop puisqu’il n’y avait pas beaucoup de voitures.J’ai connu aussi le paiement dans le sachet.. on laissait l’argent dans un sac… (est ce envisageable aujourd’hui )? En ce qui concerne de retourner avec les bouteilles en plastique en Allemagne les bouteilles sont cautionnées donc rapportées.:-) Un exemple par ci par la de mise en place dans d’autres pays devraient être véhiculés pour que nous puissions nous aussi les adopter.Je crois que tout est réflexe, automatisme qui fait notre quotidien, essayons de changer nos habitudes.:-) Tout est possible

      Répondre
      1. zazoult

        çà me rappelle l’histoire :

        A la caisse d’un super marché une vieille femme choisit un sac en plastique pour ranger ses achats. La caissière lui a alors reproché de ne pas se mettre à « l’écologie » et lui dit :
        « Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique. Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources! »

        La vieille femme s’est excusée auprès de la caissière et a expliqué:

        « Je suis désolée, nous n’avions pas de mouvement écologique dans mon temps. »

        Alors qu’elle quittait le magasin, la mine déconfite, la caissière en rajouta:

        « Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à notre dépens. C’est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l’environnement dans votre temps!  »

        La vieille dame admît qu’à l’époque,
        On retournait les bouteilles de lait, les bouteilles de Coke et de bière au magasin. Le magasin les renvoyait à l’usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau; on utilisait les mêmes bouteilles à plusieurs reprises. À cette époque, les bouteilles étaient réellement recyclées, mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.

        De mon temps,
        On montait l’escalier à pied : on n’avait pas d’escaliers roulants dans tous les magasins ou dans les bureaux.

        On marchait jusqu’à l’épicerie du coin aussi. On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu’il fallait se déplacer de deux rues. Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique.

        À l’époque,
        On lavait les couches de bébé; on ne connaissait pas les couches jetables.

        On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde à linge; pas dans un machine avalant 3000watts à l’heure.

        On utilisait l’énergie éolienne et solaire pour vraiment sécher les vêtements.

        À l’époque,
        on recyclait systématiquement les vêtements qui passaient d’un frère ou d’une sœur à l’autre.

        C’est vrai ! on ne connaissait pas le mouvement écologique

        À l’époque,
        on n’avait qu’une TV ou une radio dans la maison; pas une télé dans chaque chambre. Et la télévision avait un petit écran de la taille d’une boîte de pizza, pas un écran de la taille de l’État du Texas.

        Dans la cuisine,
        on s’activait pour fouetter les préparations culinaires et pour préparer les repas; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu’EDF en produit.

        Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boites ayant déjà servies, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.

        À l’époque,
        on utilisait l’huile de coude pour tondre le gazon; on n’avait pas de tondeuses à essence auto-propulsées ou auto portées.

        À l’époque,
        on travaillait physiquement; on n’avait pas besoin d’aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l’électricité.

        Mais, vous avez raison : on ne connaissait pas le mouvement écologique.

        À l’époque,

        On buvait de l’eau à la fontaine quand on avait soif; on n’utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter à chaque fois qu’on voulait prendre de l’eau.
        On remplissait les stylos plumes dans une bouteille d’encre au lieu d’acheter un nouveau stylo; on remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir après chaque rasage.

        Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique.

        À l’époque,

        Les gens prenaient le bus, le métro et les enfants prenaient leur vélo pour se rendre à l’école au lieu d’utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi de 24 heures sur 24.

        À l’époque,

        Les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d’une année sur l’autre, les crayons de couleurs, gommes, taille crayon et autres accessoires duraient tant qu’ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jeter fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rentrée.

        Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique.

        On avait une prise de courant par pièce, pas une bande multi-prises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d’aujourd’hui.

        À mon époque, c’est vrai que nous avions moins de commodités, mais nous avions plus de temps. Vous avez rajouté des années à la vie, mais avez-vous vraiment rajouté de la vie aux années ?  »

        Moi j’ai connu tout çà…

        Répondre
        1. Yaelle

          mouai… c’est très relatif tout ca… désolée mais quand mes enfants seront adulte ( c’est a dire aux alentours de 2030 par là ) oui ils pourront le dire! les vieux, donc les jeunes adultes des années 70/80/90 ( apres aussi hein mais la vieillesse c’est relatif :p ) auront bel et bien puisée et pollué toutes les ressources! parce que si aujourd’hui on commence a se préoccuper un peu de se qu’on produit, de ce que l’on consomme et aussi de la façon dont on le consomme, se n’etait absolument pas le cas pour la génération 70/80/90 qui y allait a grand coup de produit chimique pour faire pousser de belles tomates sans se soucier ni des produits ni des quantités! ce n’est qu’un exemple mais cette generation a vécu et encourager, les télés, tondeuses, voitures, gadgets et la surconsommation en général… donc désolée mais votre petite histoire a bien 20 ans de retard…

          Répondre
    3. Zéwala humour de Charlie - Fräulein Papri (n) ka

      @Stéph

      L’Avez-vous déjà essayé la coupelle ? (La pincer quand elle est pleine ?)
      Mais je pense que cette jeune fille est sous contraception (donc déchets) à moins qu’elle soit nonne !
      Je crois que c’est vous qui m’avez pas bien lu ???
      Car vous me donnez des réponses (que je connais pour la plupart) ; alors que ce sera à cette demoiselle de répondre non à vous ? Et encore moins répondre pour 1 potentiel animal (ex: 1 chat mangeant des nouilles, légumes.. très difficile il ira plutôt faire les poubelles du quartier ou se chercher souris, rats.. !!!)
      Et, avant de mettre tout dans ses pots il y a emballages car tout n’est pas à prendre en vrac, un peu d’honnêteté SVP et de réalisme, merci.
      Cela dit, j’étais déjà aux USA et il est vrai que ce n’est vraiment pas une référence (niveau déchets disons que tout est ‘Mac Donalisé’ bien trop de plastique … !!!!) donc je me repositionne vu de leur niveau… Alors oui ! Elle peut se permettre de dire 0 déchets (par rapport à son propre pays) et, qui pour nous en réalité peut être discutable !
      D’ailleurs, les chaînes Américaines implantées en France, devrait être à notre image, et donc leur interdire le plastique, nous avons l’habitude d’assiette, de verre et de couvert !!! Et là, une très grosse partie des déchets seraient diminués (DANS LE MONDE et on embaucheraient du personnel !!!!)

      J’espère que pour la rentrée scolaire vous n’avez pas tout racheté neuf ! Eh oui…

      @CMoi

      Le problème c’est la grande distribution qui nous offre plus de consignes (du moins très peu)
      Les consignes verres car en France les consignes plastiques n’existent pas… sont beaucoup trop contraignant et le Français est fainéant ne tient pas sur la longueur puisqu’on lui donne le choix de la facilité alors pourquoi s’encombrer se dit-il ??

      Bonne semaine à tous,
      Que chacun fasse selon ses croyances, son porte-monnaie et sa conscience !

      P.S. : Et que dire des mégots qui jonchent partout (suis non fumeuse)

      Répondre
      1. Florialine

        Moi perso j’ai un chat qui mange de tout , du pain des nouilles ….
        Pour son alimentation peut-être fait-elle comme moi zéro produit laitier (il faut savoir que le calcium végétal existe et qu’il est beaucoup plus bio assimilable), et le moins de gluten possible.

        Répondre
    4. andy

      tes vraiment con le lait? ier temp que tu tinforme le lait ces pas bon pour la sante, margarine fait des recherche ces du plastique que tu mange, et pour ces regle tu croi qui avai des tampon vla 400ans et pour se torcher biodegradable sa existe et pour les animaux jsavai pas qui pouvai juste manger des graine en sac calisse dostie dimbecile juger severement se croire intelligent mais dans le fond vous etes juste ben ben ignorant et stupid.
      desoler pour les fautes 😉

      Répondre
    5. Malou

      ne savez vous donc pas lire …c’est incroyable ça…..elle consomme tout ce que vous citez plus haut mais elle amène ses contenant….c’est pourtant pas difficile a comprendre….j’ai déjà vu cette fille dans un reportage a la télé ….elle a dans son caddie tout un tas de contenant et fait tout mettre dedans … En france on commence a avoir des magasin de ce style ou t’amène tes contenant et tu achète en vrac … c’est pourtant pas difficile a comprendre, mais pour vous si apparemment

      Répondre
  13. lilith

    je suis choquée par beaucoup de commentaires!!

    pour les régles, oui il y a la cup, et le « flux libre instinctif », je vous laisse regarder tout ça avec google, donc aucun déchets ! sans parler des serviettes lavables!

    je pense aussi que si elle peut recycler direct ça ne compte pas en déchet! (vous avez remarqué les poubelles de tri en grande surface? si vous retirez vos cartons d’emballage c’est déjà ça de moins chez vous!)
    personnellement je recycle mes cartons de pq, parfait pour occuper les enfants et faire de magnifiques décos (google est ton ami aussi!)

    oui, les yaourts on peut les faire maison! on peut encore acheter son lait à la ferme ou il existe des distributeurs de lait ( tu viens avec une bouteille, tu paies et tu remplis, ok, y en a pas partout!)
    les produits de beauté , les produits d’entretien, tout se fabrique et leur emballage des vieux pots en verre que tu as conservé! (je fabrique mon gel douche, économie grandiose! et je sais ce qu’il y a dedans! et les emballages des produits que j’utilise sont recyclables!)

    les mouchoirs, le sopalin…. on faisait sans avant! ( j’ai 35 ans pour info), ben oui! les mouchoirs en tissus et les torchons! ça se lave! :p

    des médicaments?? la nourriture est le meilleur des médicaments!
    « Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture » Hippocrate

    effectivement cela demande à mon avis beaucoup de temps, un mode de vie qui change de tout au tout!
    et si chacun s’y mettait , juste un peu, cela permettrait d’éviter ces tas de déchets pour rien!
    mais il y aura toujours des personnes qui préférent ne pas faire d’effort, et payer pour la simplicité! le monde a créé un peuple individualiste, égoïste! il faut sortir de ce monde pour un monde meilleur! faut s’y mettre, ne serait-ce qu’un peu!

    Répondre
    1. DEBATISSE Sarah

      Bonjour,

      Je cherche absolument des conseils pour créer mes produits de beauté et d’entretien : gel douche, shampoing, dentifrice etc… Sauriez-vous me donner les conseils et infos pratique pour que je puisse les fabriquer moi-même??

      Merci!!

      Répondre
  14. masillon patricia

    bonjour je fait pas mal de cosmétique et produit d entretien moi même mais je voudrai comparer ou avoir d autre recettes avez vous in site ou autre que vous pourriez me conseiller j adore votre page, et moi aussi tjs a la recherche de c est chose nature et si bonne pour notre santé, merci et bonne journée en attendant votre réponse Patricia

    Répondre
  15. Candide

    C’est de la branlette intellectuelle. On est plus de 6 milliards sur Terre , faut se réveiller. Elle est mignonne la jeune femme , elle donne un sens a sa vie , mais elle est entrain d’écoper avec un seau sur la proue du Titanic.

    Répondre
    1. Malou

      oui mais le jour ou le reste des 6 milliards seront moins con et prendront exemple sur la dame, notre planète s’en portera mieux….

      Répondre
  16. kayakenlisle

    Pour ceux qui pensent que l’on perd du temps : ne pensez-vous pas que vous en perdez en écrivant vos critiques? lisez plutôt le livre zéro déchet de Béa Jonshon, j’ai 2 enfants et je mène une vie très active tout comme vous. Vous perdez sans doute beaucoup de votre temps à faire vos courses, à remplir et à vider vos poubelles, à faire les magasins à la recherche du vètement le plus beau ou la dernière débilité en plastic à offrir ou à décorer. Pensez différement et vous aurez du temps de libre pour pratiquer du sport et des loisirs (à proximité de chez vous), à vivre sainement et en bonne santé, à être en hosmose avec vous et l’environnement, à partager du temps avec vos amis) et à donner un exemple à vos enfants pour leur avenir. Ce qui est possible c’est d’essayer, de commencer et de progresser petit à petit. Et plus on sera nombreux à montrer que l’on veut que ça change chez les industriels, plus ils devront s’adapter.

    Répondre
    1. Malou

      si la dame est en couple depuis longtemps avec son conjoint je pense que le port du préservatif ne s’impose pas …non ????

      Répondre
  17. Catherine

    Pourquoi tant d’agressivité ? C’est bizarre tous les « anti écolos », pour faire simple, sont très agressifs dans leurs commentaires… Ca leur donne mauvaise conscience, le miroir leur renvoie une image qu’ils n’aiment pas ? Ils ont peur de se sentir obligés de faire des efforts ? C’est sûr, y’a encore beaucoup de gens qui ne veulent pas remettre en cause le moindre millimètre de leur confort quitte à tout saccager, ne pas penser à ceux qui viendront derrière nous et c’est pour ça qu’ils agressent ceux qui essaient plutôt que de les encourager ! Le principal est de « tendre vers », faire sa part (le colibri de P Rabhi) et petit à petit on trouve plein de solutions, on ne fait plus ses courses en grande surface etc.
    Je suis sur la route, j’ai TRES peu de déchets, je fais un compost (même en ville ça se fait au bas des immeubles) et les toilettes sèches aussi existent en ville (j’y suis passée depuis 10 ans à la campagne et je ne reviendrai pas à la chasse d’eau et à l’époque, même mes amis m’agressaient verbalement à ce sujet, plus maintenant et certains y sont passés !), ça progresse, encourageons-nous ! Beaucoup de colibris…

    Répondre
  18. Lopina

    Pas juste le papier mais l eau potable pour flusher la marde ! Inacceptable! Donc toilette biologique!! Obligatoire! Oui bidet et pas de papier. Ou une lingère en Cotton. Tout est possible. Faut travailler la dessus! Et au plus sacrant!!!!!!

    Répondre
  19. zazoult

    En France dans une grande métropole, c’est certainement possible mais à la campagne 100 % moins si on veut privilégier le local… Le Bio dans mon local, y a pas, j’ai surtout beaucoup d’agriculteur pollueur. Mon petit proxy ne vend pas au détail.
    Je fais mes yaourts, ma cuisine, j’ai mon jardin, j’ai mon potager, mais c’est plus compliqué l’hiver…
    On a réduit de 50 % nos poubelles, j’arrive à mettre une poubelle toutes les 3 semaines

    En même temps, c’est bien et pas bien, je vois ma commune a mis en place le tri dans des poubelles jaunes, et ce tri qui va après dans une usine de tri sélectif, permet à des gens d’avoir du travail, c’est souvent des gens qui ont été chômeurs longtemps qui font ce boulot, et ce tri va permettre à d’autres entreprises de créer des produits nouveaux, donc du travail pour les autres

    Si tous le monde ne produit plus de déchets que deviendront toutes ces entreprises, et tous ces gens

    On a au minimum 15 millions de chômeurs en France !!! 3,5 millions c’est juste la façade, le reste ce sont les invisibles qui ne sont pas compter..

    Répondre
  20. Yaelle

    le titre est un peu racoleur en effet, personne dans notre société peut ne produire aucun dechet c’est malheureusement impossible, il faut éventuellement vivre en dehors, vivre dans la nature et n’avoir aucun contact avec la civilisation ( les dechets organiques s ne compte pas , pas dans la démarche proposée ou alors il faut être tout a fait borné pour ne pas le comprendre 😉 ) … c’est dommage car l’article n’en dit que peu, comment se chauffe t-elle? comment se déplace t-elle? quels sont ses équipements ménagers, multimédia, ses loisirs? on ne connait que le contenu de son réfrigérateur et de ses placards, c’est dommage.
    malgrès tout si chacun faisait la même on serait beaucoup moins dans la merde c’est certain, j’admire sa motivation et ses convictions, j’essaie moi même de changer bon nombres d’habitudes et la société de consommation nous met des bâtons dans les roues… notre instinct pour la facilité aussi faut dire ^^ donc bravo! mais quand même avec ce titre il fallait s’attendre a recevoir des coups de bâton :p

    Répondre
    1. Malou

      elle parle de déchets qu’elle mettrais normalement dans une poubelle …. pas de son chauffage ou autre….si elle acheté une télé, c’est simple il suffit de laisser l’emballage a gérer par le magasin, on a le droit de refuser de repartir avec les emballages….

      Répondre
  21. Chacha Kro

    Bonjour,
    Pour commencer l’effort est louable, il faut bien entendu faire plus, nous produisons trop, … je suis totalement d’accord avec ceci.
    Mais Mlle Lauren a encore beaucoup de chemin avant d’etre en TOTAL accord avec ces principes.
    Je ne prendrais qu’un exemple et on pourrait le faire avec tous les produits qu’elle achète, fabrique, … Je vais prendre la fameuse étiquette de vêtement.
    Pour qu’il y est des vêtements d’occase, il faut des gens qui en achètent des neuf et ces vêtements neufs ont des étiquettes, a partir de la, la personne qui achète d’occase ne produit pas elle même de déchet mais tout ce qui est en amont en produit, je ne parlerai pas du transport, de la fabrication, …
    Vous l’aurez je pense compris pour vraiment être un être Zéro déchet, je vous conseille de maitriser toutes les chaines de productions de vos produits achetés et d’avoir tout ca a porté de main pour ne pas produire de déchets par le transport.

    Ne soyons pas hypocrite, zéro déchet c’est utopique, moins de déchet c’est possible.

    Répondre
  22. Eugébie

    le fait m^me que tant de personnes s’activent à donner un avis, est déjà la preuve qu tonnes utes ces perso ont quelque chose à dire. Et, c’est un début.

    Donc, disons nous mutuellement merci pour s’intéresser à l’avenir de notre planète.
    Et c’est bien le moins car les gens civilisés que nous sommes prenons petit à petit la mesure du problème.Et, en effet,nous allons changer nos habitudes car nous sommes perméables à tout ce que nous entendons et voyons. Espérons que nous verrons le résultat de nos efforts.Mais comme le résultat espéré fera son effet sur la génération d’aprés, nous ne sommes pas sures d’en faire le constat.
    Chaque jour mettre sa goutte d’eau sur le feu, finira par éteindre le feu..si tous nous le faisons.

    Répondre
    1. Ludo

      Ce qui déclenche l agressivité c est le titre racoleur de l article ce qui devient une habitude sur ce site,zéro déchet,lire et poster sur la Toile c est déjà utilisé des objets qui finiront dans les decharges du tier monde donc félicitons la personne pour ces efforts et souhaitons lui de faire le même travail sur son ego

      Répondre
  23. melly

    Bonjour,
    Quand je vois vos commentaires à tous, certains plus pertinents que d’autres cela va de soit….
    je suis hallucinée de tant de gros mots, de vulgarité et d’insultes…
    cette femme a décidé de vivre d’une certaine façon. C’est son choix. On adhère ou non mais ce n’est pas la peine de critiquer et d’insulter certaines personnes.

    Que d’énergie négative ici même ! C’est déplorable et …..triste oui vraiment
    Commençons d’abord par respecter chacun. Ca aussi c’est du 0 déchet énergétique 😉
    Belle journée à tous !

    Répondre
  24. Dan

    Intéressant de prendre conscience que l’on peut modifier sa façon de vivre et de consommer.
    Bon … le titre est un peu exagéré car dire  » 0 déchets  » est un peu excessif.
    Mais la démarche de cette jeune fille est très belle.
    ET mieux vaut faire un peu que rien du tout.
    A chacun de faire sa petite part.
    Ah et puis aussi …. j’aime bien ce que disent Ludo et Melly ….

    Répondre
  25. vincent

    Lorsque je lis tous ces commentaires c’est un peu révélateur des limites des gens avec leurs croyances! Dès que cela ne correspond pas à leurs croyances ils deviennent agressifs !!

    Je ne suis pas du tout au niveau de l’auteur par rapport aux déchets (très loin même) mais je trouve cela inspirant que quelqu’un fasse tant d’effort pour au moins réduire ses déchets!

    Plutôt que de critiquer, pourquoi ne pas essayer ce que vous pouvez à votre niveau?

    Ou si cela ne vous intéresse pas pourquoi ne pas vous taire? Car vous n’apportez rien à l’édifice !!

    Si au moins la critique était constructive en apportant des solutions voire des pistes…

    Répondre
  26. Marylène

    Trop cool. Elle fait beaucoup d’efforts. Evidemment ce n’est pas facile à imiter, mais ça donne des idées.

    Répondre
  27. Jean-Louis

    Oui, tout ça c’est très bien ! mais personne ne parle ou ne montre du doigt les VRAIS pollueurs de la planète !
    Qui emballent et sur-emballent les produits dans du plastique ? Qui met des colorent toxiques sur les boites en cartons ? Qui vous forcent à acheter des produits, même de première nécessitée, polluant ? Qui ne vous laissent pratiquement pas le choix quand vous achetez vos produits ? Qui….qui….qui……………………. ben l’industrie, l’agro-alimentaire, etc… bien évidement ! Pourquoi ne pas faire (plus de) pressions sur ces industries pour qu’elles arrêtent de nous fourguer de la m….. qui détruit la planète?! ….. à méditer ! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *