in

Avec le temps, vous perdrez des amis (et pourquoi c’est une bonne chose)

Partagez cet article
Annonce

perdre des amis

Perdre des amis peut  sembler une mauvaise chose  au début, mais en réalité, ce n’est pas forcément mauvais.

Il est normal que les amitiés évoluent au fil du temps. Si vous avez commencé à remarquer que vous gardez un contact régulier avec moins de personnes qu’il y a dix ans, il n’y a rien à craindre. En fait, c’est probablement une bonne chose. 

Quand nous vieillissons, nous avons tendance à rester amis avec ceux qui nous comprennent vraiment. Les relations sincères et profondes sont rares, mais il y a de fortes probabilités que les gens qui sont encore vos amis restent très fidèles et que votre amitié résiste à l’épreuve du temps.

Annonce

Voici certaines choses que vous pourriez rencontrer en vieillissant qui affectent la façon dont vous voyez les relations interpersonnelles et une amitié de valeur dans la vie. Elles vous aideront également à comprendre que la perte d’amis est tout à fait naturelle et dans la plupart des cas, c’est une bonne chose.

Vous ne tolérez plus l’insincérité

Quand vous étiez jeune, vous étiez probablement davantage disposé à fermer les yeux sur les fautes des gens que vous avez rencontrés, choisissant plutôt de vous concentrer sur d’ autres aspects tels que leur vitalité ou leur personnalité. 

En vieillissant, vous aurez moins de patience pour l’insincérité et les relations peu profondes. L’âge nous apprend qu’il vaut mieux avoir quelques amitiés sincères, que de nombreuses superficielles. Une conversation honnête est votre priorité dans les relations interpersonnelles maintenant – et c’est une bonne chose!

Vous avez moins de temps

empathe de la terre

Quand vous vieillissez, votre temps pour socialiser diminue tout simplement. Vous pourriez avoir des exigences professionnelles ou fonder une famille – le fait est que vous aurez tout simplement moins de temps à perdre et avec l’ âge , vous apprendrez à l’évaluer correctement.

Annonce

Voilà pourquoi vous choisissez de ne pas le gaspiller avec les personnes que vous n’appréciez pas vraiment. Vous préférez économiser votre temps pour les personnes qui comptent pour vous et pour les relations que vous trouvez enrichissantes. Perdre des amis qui ne comptent pas tellement n’est pas un gros problème dans ce cas.

Vos amitiés se sont renforcées avec le temps

perdre des amis

Tout au long de votre vie, vous avez probablement vu beaucoup d’ amis s’éloigner au premier signe de difficulté. Heureusement, lorsque vous vieillissez, vous vous entourez des amis qui ont été à vos côtés pour traverser les bons et les mauvais mauvais. Vous avez partagé beaucoup d’ expériences et c’est de cette façon que vous avez créé un lien profond. Vous n’avez besoin de rien de plus que cela dans votre vie.

Vous avez plus d’expérience derrière vous

perdre des amis

Au fil des ans, vous avez appris à quel point parfois il est bon de compter sur vos amis et d’autres fois pour fournir un soutien vous-même. Cette expérience vous montre sur qui vous pouvez vraiment compter, pour vous aider à décider dans quelles amitiés vous devriez consacrer votre temps. 

Annonce

Vous les compterez probablement sur les doigts d’une main – et pour une bonne raison.Votre expérience de la vie vous a appris la valeur des relations interpersonnelles, de sorte que vous êtes en mesure de dire qui mérite votre attention et votre temps.

Vous êtes plus protecteur

avoir un ou une ami

En vieillissant, vous pouvez protéger davantage les renseignements personnels et choisir de les partager avec peu de personnes. Vous ne voulez plus exposer votre vie personnelle à tout le monde, mais plutôt en parler avec ceux sur qui vous pouvez compter dans n’importe quelle situation.

Vous manquez d’énergie pour créer de nouvelles relations

Quand vous étiez jeune, vous aviez tout le temps et l’énergie pour aller à des fêtes et faire de nombreuses rencontres en une nuit. Ces jours-ci, vous voyez probablement à quel point ces relations étaient fugaces et superficielles. Vous n’avez aucune patience pour ça. Au lieu de sortir pour rencontrer de nouvelles personnes, vous préférez rendre visite à l’un de vos amis et partager un verre de bon vin ensemble.

Le vieillissement laisse moins de place pour les relations qui ne sont pas sincères ou sans valeur, il est donc naturel que si certains amis s’éloignent, d’autres restent fermement à vos côtés. Si vous sentez que votre cercle d’amis a diminué au fil des ans, il n’y a aucune raison de paniquer – c’est quelque chose qui arrive à nous tous car nous vieillissons et prenons des décisions plus sages, y compris en ce qui concerne nos amitiés.

Donc, comme vous le voyez, perdre des amis au fil du temps n’est pas une mauvaise chose du tout – il s’agit simplement de mieux savoir ce que vous voulez dans la vie et d’être plus pointilleux avec les gens.

Claire C.

Publié par Claire C.

À propos de l’auteure: J’ai toujours été passionnée par tout ce qui avait trait à la spiritualité et son influence sur nous tant sur le plan psychologique que spirituel. Depuis que j’ai intégré l’équipe d’ESM en 2013, je mets au service toutes mes connaissances pour aider au mieux les gens qui en ont besoin et qui cherchent des réponses à leurs nombreuses questions. J’espère pouvoir y contribuer un peu chaque jour.

7 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Perso, je ne vieillis pas et pourtant j’ai perdu beaucoup d’amis pour cause d’éveil spirituel. On n’arrivait plus à se comprendre… Heureusement, j’ai trouvé de nouveaux amis sur la même voie que moi! Je crois qu’il ne faut pas avoir peur d’aller vers de nouvelles rencontres! Et l’âge importe fort peu!

  2. j’ai 74 ans et pourtant moi aussi je ne vieillis pas … je n’ai pratiquement plus d’amis ( pour cause de spiritualité Bouddhiste )
    on me prend souvent pour un allumé …. C dur parfois car il y a la solitude a la clé .. heureusement il y a la nature les arbres les fleurs et les animaux qui eux ne me déçoivent pas…et la méditation….

  3. Je pense qu’il y a un problème de paradigme dans vos propos :

    1°) Ce n’est pas un problème de manque de tolérance lié à l’âge de nos personnes, mais d’inconstance des autres, que je perçois comme hypocrites ( et Dieu sait que les relations humaines le sont devenues, insincères et intéressées…)

    2°) Ce n’est donc pas un problème personnel, relevant de l’individu, mais d’ordre sociologique qui révèle un société malade de ses rapports…Mais on préfère stigmatiser l’individu et lui proposer une thérapie, ça revient moins cher, et ça évite de mettre en lumière un vrai problème de société, qui elle se doit d’être parfaite et immuable, exempte de toute critique possible.

    En définitive, le sentiment d’insécurité, de solitude et d’inconstance des rapports humains proviennent non pas de l’unité individuelle (qui subit le problème de société et non l’inverse, car c’est l’individu qui souffre et non le système qui lui n’a rien d’humain, rappelons-le…); mains d’une société corrompue, en perte de repères et qui bafoue les valeurs garantes de sa propre cohésion…

  4. Bravo pour votre commentaire Anton Sadeck c’est véritable.
    Certains qui ne répondent pas aux critères sont rejetés, ce peut être physique mental ou une autre façon de penser.

    Merci de mettre aussi ce trait de société en lumière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Horoscope du jour

Horoscope du jour du 26 janvier 2019 pour chaque signe astrologique

11 raisons de croire en soi.