Une nouvelle vie commence quand nous atteignons nos 40 ans

de | 16 septembre 2018

Image crédit : depositphotos.com

Une nouvelle vie commence quand nous atteignons nos 40 ans

Lorsque nous atteignons nos 40 ans quelque part dans les profondeurs de notre esprit, nous commençons à sortir d’un long sommeil ou d’un brouillard très épais. Nous commençons à voir le monde d’une autre façon.

Pour la majorité d’entre nous, nos enfants deviennent indépendants plus tôt et partir à la conquête de ce qu’ils considèrent comme les maux du monde. Ils veulent laisser leur marque dans la société.

Nous avons fait la même chose à leur âge.

Quand nous atteignons nos 40 ans dans notre vie, nous commençons à prendre conscience qu’il y a plus dans la vie que des montagnes de linge sale et des enfants qui font leurs activités.

Nous avons passé toute notre vie d’adulte à vouloir nous abandonner à quelque chose qui était extérieur à nous. D’abord à l’université, puis à nos premiers emplois. Ensuite, à nos conjoints et à nos enfants. Nous avons consacré beaucoup de temps et d’énergie aux autres, pour essayer de prouver notre existence, que nous avons oubliée pendant le processus.

Je me souviens avoir lu des articles dans des magazines qui disaient de prendre du temps pour moi lorsque mon bébé dort. Je me rappelle aussi avoir ri de ces articles, car les auteurs ne devaient pas avoir d’enfants. Quand mon bébé dormait, je faisais les tâches qui ne pouvaient pas être faites quand le bébé était réveillé. La pile de vaisselle dans l’évier. Les montagnes de lessive à faire et le repassage.

Je devais accomplir tellement de choses quand mes bébés faisaient la sieste! La vie continuait pendant qu’ils rechargeaient leurs batteries.

Alors on donne, plus qu’on ne le réalise.

Puis soudainement, les piles de vaisselle commencent à diminuer. Cuisiner un ou deux repas devient notre nouvelle réalité. Et nous réalisons que nous avons donné à tout le monde sauf à nous.

Il y a ce jour magique où nous regardons autour de nous et où il n’y a plus de jouets à ramasser et nous réalisons que nous ne sommes responsables que de nous.

C’est à ce moment-là que nous commençons à regarder à l’intérieur. Nous commençons à nous demander quelles sont nos passions et quels intérêts nous pourrions avoir.

Évidemment, nous avons certainement pris du temps pour des choses que nous aimions ces dernières années, mais plutôt pour échapper à la folie de nos foyers que de véritables passions qui nous faisaient vibrer.

Nous commençons à nous demander: que dois-je faire maintenant?

Maintenant que nous pouvons faire tout ce que nous voulons sans nous soucier de la garde des enfants ou du dîner pour notre famille, un sentiment de perplexité commence à nous envahir.

Qui suis je?

Qu’est-ce qui enchante mon cœur?

Toutes les questions qui deviennent importantes dans notre esprit. Nous sommes amenés à trouver ces réponses. Nous recherchons la section d’entraide à la librairie. Nous prenons rendez-vous avec des coachs de vie ou des thérapeutes. Nous commençons à nous aventurer dans ces conversations avec des amis.

Ce que nous voyons à l’intérieur de nous est parfois effrayant. Ce désir fort de devenir plus conscient de ce qui nous pousse est plus important que jamais. Certains ont peur de la force de ce désir. D’autres n’ont absolument aucune idée de ce que sont réellement leurs passions.

C’est à ce moment que nous commençons notre éveil.

De l’extérieur , cela pourrait être vu comme une crise de la quarantaine plutôt qu’un éveil.

Une crise est définie comme une situation instable ou même dangereuse , et nous pouvons nous sentir instables dans un monde que nous connaissions si bien, un monde où toutes les règles et tous les horaires étaient compris.

Ensuite, tout semble changer du jour au lendemain. Nous prenons conscience de ces sensations étranges que nous vivons.

Nous commençons à reconnaître ou à prendre conscience de quelque chose qui bouge en nous. Quelque chose de profond et de réel à l’intérieur de nous.

Quand j’ai divorcé, on m’a dit que je venais de vivre une crise de la quarantaine. « Ça va aller », m’a-t-on dit. Et ils avaient raison, parce que je sentais que ce n’était pas une crise. J’ai ressenti un sentiment de liberté pour la première fois. J’avais l’impression de me réveiller d’un sommeil profond dans lequel je ne savais pas que je me trouvais.

Tout cela s’est passé vers mes 40 ans. Alors peut-être que 40 ans est le moment dans notre vie où nous réalisons que nous sommes une partie importante de la société.

Nous trouvons des moyens plus souples de faire savoir à la société que nous avons quelque chose à offrir.

Lire aussi : 40 leçons de vie précieuses que j’ai mis 40 ans à apprendre

2 réflexions au sujet de « Une nouvelle vie commence quand nous atteignons nos 40 ans »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *