Tu es belle quand même…

de | 11 septembre 2018

belle

Image crédit : Shutterstock

Tu es belle quand même…

Tu es belle quand même m’a-t-il dit.
Ce genre de phrase qui en apparence semble inoffensive,

Ce genre de phrase qui se veut un « compliment » …

Ces maladresses sociales on les entend trop souvent et elles deviennent presque normales à entendre parce qu’on est dans une société où on encourage les gens à se culpabiliser d’être qui ils sont. On leur demande de s’aimer, mais pas trop, parce qu’on les encourage à le faire pour être gentil, mais on ne le pense pas vraiment… Il ne faudrait pas qu’une personne au physique atypique se trouve trop belle, ça pourrait déranger! C’est une formule de politesse, un souhait, mais une réalité totalement intégrée et acceptée socialement? Ça, j’en doute!
On vit dans une société contradictoire où les hommes et les femmes étouffent sous des normes irréalistes, mais tellement omniprésentes et insistantes qu’elles forgent non seulement nos pensées, mais nos corps. On cherche sans cesse à nous changer, à nous cacher, à nous maquiller et un jour on finit par dire et recevoir ce genre de phrases toxiques sans réaliser qu’on s’empoisonne les uns les autres avec nos préjugés, nos stéréotypes et nos jugements sévères et stériles.

Tu es grosse, mais tu es belle quand même.

Tu es rousse, mais tu es belle quand même.

Tu es petite, mais tu es belle quand même.

Tu as de petits seins, mais tu es belle quand même.

Tu es vieille, mais tu es belle quand même.

Tu as des cicatrices, mais tu es belle quand même.

Tu as des vergetures, des varices, de la peau d’orange, mais tu es belle quand même.

Tu es poilue, mais tu es belle quand même.

Tu fais garçon manqué, mais tu es belle quand même.

Une si petite phrase peut tuer un corps qui tente d’être libre, elle peut lui couper les ailes en plein vol, quand dans un élan d’authenticité un homme ou une femme ne cherche qu’à s’assumer, sans artifices et qu’au passage on lui rappelle que son unicité dérange au point qu’on se sent obligé de la souligner.
Les gens croient parfois nous faire des compliments. Ils croient bien faire en nous balançant ces phrases mi-tranchantes mi-douces qui viendront sournoisement égratigner notre estime de nous-mêmes.

Il y a quelques années j’étais inscrite sur un site de rencontre quand un homme est venu me dire :
« Tu ne devrais pas écrire que tu es enrobée parce que tu es bien plus que ça, tu es belle quand même. »
Ça m’avait sidérée qu’il ose me dire cela. Heureusement, j’assume plutôt bien le fait d’être ronde et je ne cherche plus à le cacher avec honte. J’ai des courbes et tenter de les nier serait me renier moi-même. Je lui ai donc répondu que d’avoir des rondeurs n’était pas un défaut et que j’assumais très bien cette caractéristique qui est mienne puisqu’elle me définie et que d’ailleurs, cela n’a jamais été un problème dans mes relations, bien au contraire!

J’aimerais donc aujourd’hui vous sensibiliser aux choix des mots que vous utilisez pour parler des autres et à l’impact que ces derniers peuvent avoir sur autrui. Avant d’offrir un « compliment » déguisé en défaut embelli, pensez à comment vous pourriez être plus ouvert d’esprit que la masse en offrant purement et simplement des compliments sans chercher à les minimiser, sans chercher à soulever autre chose que la beauté qui existe en chaque individu. Et si vous n’y arrivez pas pourquoi ne pas simplement sourire et vous abstenir? Parfois, il vaut mieux se taire que de dire des mots vides ou trop plein qui au final risquent de faire plus de mal que de bien.

Auteure, Tu es belle quand même… : Mademoiselle Mymy pour ESM

Mademoiselle-Mymy

 

Mademoiselle Mymy est une jeune écrivaine lue internationalement via sa communauté Facebook. Spécialiste des mots du cœur, Mymy est une grande humaniste, qui cherche à rassembler, à inspirer et à apaiser avec ses récits métaphoriques et ses réflexions de vie lucides! Sa plume étant empreinte d’une grande empathie, on se laisser bercer par ses mots qui guérissent, qui nourrissent, bref, qui font du bien à l’âme! Son premier livre tant attendu verra le jour en 2016.

Sa page Facebook: www.facebook.com/mllemymy1

Son site:  www.mademoisellemymy.com

7 réflexions au sujet de « Tu es belle quand même… »

  1. Rozenn

    soit on dit un compliment soit on ne le dit pas… le « mais » en lui -même est toujours blessant. Merci pour cet article.

    Répondre
  2. lightscolours

    « Tu as une beauté exotique » à une fille tout ce qui a de plus français gaulois. « T es pas un mannequin. » 🙂 d un mec beau intérieurement et que je suis plutôt canon….. »Les belles filles trompent leurs copains, j en voudrais pas »

    Répondre
  3. nathalitude

    On est tou(te!s confronté(e)s à ce genre de personnes maladroites…ne vaudrait-il pas mieux apprendre à contrer ce genre de réflexions?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *