Larung Gar au Tibet : une ville boudhiste à sauver de la destruction !

de | 28 juillet 2016

TibetSource : beibaoke / Shutterstock.com

Larung Gar au Tibet : une ville boudhiste à sauver de la destruction !

De plus en plus de voix s’élèvent pour sauver ce trésor du Tibet.
Les autorités chinoises ont annoncé la destruction de milliers de demeures monastiques et l’expulsion de moines, moniales et pratiquants laïques à l’Institut bouddhiste de Larung Gar, haut lieu du bouddhisme tibétain dans le Comté de Sertar (Seda, en chinois), dans la Préfecture autonome tibétaine de Kardze (Ghanzi, en chinois), de la Province du Sichuan, à l’est du Tibet.

Cette ville est un véritable trésor architectural et humain… Seulement voilà, ce trésor, la Chine a décidé de le raser ! Une décision tragique qui, heureusement, suscite une large indignation un peu partout dans le monde. Gros plan sur une ville à sauver !

Larung Gar, haut lieu du bouddhisme tibétain dans le Comté de Sertar (Seda, en chinois), dans la Préfecture autonome de Kardze (Ghanzi, en chinois), de la Province du Sichuan, à l’est du Tibet. Des étudiants en religion et de nombreux touristes y viennent du monde entier…

L’endroit offre un spectacle magnifique aux visiteurs …

Source : Shutterstock

La chine se méfie de Larung gar. Cette ville défie son autorité et ça, ils ne l’acceptent pas.


Source : Shutterstock

En 2001, la ville avait subi un programme de « rééducation patriotique ». A l’époque, 8 000 étudiants avaient été chassé de l’endroit et 2 000 maisons avaient été rasées.

Source : Shutterstock

Alors que 40 000 habitants y vivent (dont 20 000 moines et nonnes), les autorités veulent cette fois réduire ce nombre à… 5 000 ! (Chiffres révélés par l’association Human Right watch).

Source : Shutterstock

Pour parvenir à un tel résultat, la Chine est prête à détruire une grande partie partie des habitations (10 000 seraient concernées). Objectif : en finir avant le 30 septembre 2017.

Source : Shutterstock

L’opération devrait s’accompagner, d’un programme de rééducation et d’installation de caméras de surveillance.

Source : Shutterstock

Xie Jinping, président de la Commission militaire centrale du Parti communiste  en avril dernier :

« Les groupes religieux doivent adhérer à la politique du Parti communiste chinois et soutenir le système socialiste et le socialisme à la chinoise. »

Source : Shutterstock

La mobilisation internationale contre ce projet dément prend de l’ampleur. Une pétition a été lancée pour exiger du gouvernement chinois qu’il renonce à la destruction de Larung Gar.

Source : Shutterstock

Est-ce que cela sera suffisant? L’histoire le dira. Mais la Chine doit savoir que le monde la regarde.

larong2
 Des photos ayant circulé sur les réseaux sociaux montrent l’avancement du démantèlement des logements avant l’arrivée à Larung Gar des équipes de démolition du Gouvernement.
Source : Aumphotography / Shutterstock.com
Source : Aumphotography / Shutterstock.com

Comment peut-on avoir l’envie de détruire un tel trésor?

Source : Shutterstock

Les pays ne peuvent plus agir dans l’indifférence totale. Comme pour cette ville, les gens sont de plus en plus prêts à réagir et à se battre. Ce n’est peut-être pas encore assez, mais c’est encourageant et il y a des résultats.

3 réflexions au sujet de « Larung Gar au Tibet : une ville boudhiste à sauver de la destruction ! »

  1. ferbezar

    Ceux qui on peur de la lumière sont vraiment près à tout. Espérons que d’autres flammes compenseront.

    Répondre
  2. Mo

    Y a t’il un mouvement (pétitions, informations, mobilisations…) déja mis en place autour de ca?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *