Annonce
temps libre

Le temps libre vous enferme !

Eh oui, ce titre peut paraître paradoxal et pourtant il est plein de bon sens et vous allez comprendre pourquoi.

En discutant avec des collègues à table un midi, nous parlions de la société, de la retraite, de l’avenir… bref, tout ce qu’il y a de plus normal, puis nous avons dérivé sur le bonheur. Vaste sujet n’est-ce pas ? Cet article ne prétend pas répondre à cette question ;-), mais à minima apporter un élément de réflexion à son sujet.

Au cours du repas, un collègue a fini par énoncer que le niveau de bonheur est proportionnellement lié avec le temps libre. Cela a aussitôt heurté ma conscience car je ne l’avais jamais envisagé sous cet angle.

Vous savez, il s’est présenté cet instant où la Conscience vous donne un élément de Connaissance avant même l’apparition d’une pensée ; et cette information vous fait aussitôt passer à un niveau supérieur de Compréhension, c’est magique !

Annonce

Mon Observation intérieure associée à cette fulgurante percée de l’Esprit m’ont conduit à lui rétorquer que c’était une erreur fondamentale de penser malgré le fond très positif de cette affirmation. Je ne savais même pas pourquoi je réfutais la proposition de mon collègue !

En effet, qui n’est pas d’accord avec cela d’un prime abord ? Si on a du temps libre, on peut l’occuper comme on le souhaite avec des activités qui nous plaisent. Ainsi, plus on augmente le volume d’activités plaisantes, plus notre niveau de bonheur augmente ! Êtes-vous d’accord avec cela ?

(Je vous invite à répondre honnêtement à cette question avant de poursuivre)

temps libre
Image crédit : Depositphotos

Il s’agit d’un raisonnement lié à la quantité de plaisir, ce qui sous-entendrait que le bonheur est du plaisir et par voie de conséquence, le bonheur ultime serait un plaisir ultime et/ou prolongé, voire un plaisir sans fin. C’est ce qu’on nous enseigne depuis des générations mais qui est très peu remis en cause, même s’il y a 2500 ans Bouddha affirmait déjà qu’il fallait aller au-delà du plaisir :

« L’homme, qui s’attache à cueillir les plaisirs comme des fleurs, est saisi par la mort qui l’emportera comme un torrent débordé emporte un village endormi. » Bouddha

« Le plaisir se ramasse, la joie se cueille, et le bonheur se cultive. » Bouddha

Annonce

Ainsi que Jésus il y a 2000 ans :

« L’amour apporte du plaisir mais le plaisir n’apporte pas de l’amour. » Jésus « Mais celle qui vit dans les plaisirs est morte, quoique vivante. » Jésus

« Ce qui est tombé parmi les épines, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole, s’en vont, et la laissent étouffer par les soucis, les richesses et les plaisirs de la vie, et ils ne portent point de fruit qui vienne à maturité. » Jésus

Cette pensée en terme de temps libre est erronée dès sa racine car polluée par des millénaires dédiés au plaisir des sens, qui a dérivé plus tard au plaisir de la consommation. La raison pour laquelle la croyance racine erronée pollue toutes les pensées qui en émerge est celle-ci : raisonner en temps libre implique qu’il y a un temps non-libre.

Au fond de notre programmation, nous croyons qu’il y a un temps enfermé, un temps emprisonné… et pire encore… cela implique que nous croyons que ce temps non-libre est normal. Evidemment, si l’on croit à un concept, c’est que l’on croit aussi que son opposé existe. Par conséquent, s’il est normal d’avoir des temps non-libres c’est qu’il est aussi normal d’avoir des temps libres. Vous rendez-vous compte de cette absurdité ??? Le temps a-t-il le moindre rapport avec la Liberté ? Je vous laisse méditer plus en profondeur sur cette question.

Cette croyance de base bien enracinée dans l’inconscient collectif génère tout le mode de société actuel fondé sur un « boulot » (ou boulet) qui serait notre temps non-libre normal (On pourrait rajouter dans ces temps non-libres le ménage, faire les courses et autres « corvées » jugées « obligatoires et contraignantes » tant que nous sommes coupés du véritable sens de la Vie). Ce temps non-libre sert donc à alimenter un temps libre où nous pouvons alimenter nos sens pour leur satisfaction ; c’est-à-dire avoir du plaisir.

Annonce

Là encore, on s’aperçoit dans cette expression « avoir du plaisir » que le plaisir est une possession qui s’acquière de l’extérieur. On ne dit pas « je suis le plaisir » ? Ainsi, l’« avoir » engendrant le « vouloir », nous voulons (=avoir envie !) acquérir des choses et des expériences. L’expérience peut-elle vraiment s’acquérir ?

Nous croyons dur comme fer que le plaisir prolongé ou la somme de plaisirs est ce qui rend heureux.

temps libre
Image crédit : Depositphotos

Pour d’autres, ce serait la diminution des frustrations et de la douleur. Il me semble que c’est là une erreur monumentale. Cette erreur est liée à notre conditionnement multimillénaire, mais aussi au fait de croire que nous sommes uniquement notre corps. Comme nous croyons être le corps, nous croyons être nos sens et ainsi le plaisir des sens devient ce qui monopolise l’attention. C’est une étape qui me paraît logique et normale, jusqu’à un certain point…

Avec un peu d’intériorisation et d’Observation de soi on peut vite se rendre compte de cette erreur (sans pour autant en être libéré totalement… !!!). Ce constat ouvre les portes d’une recherche nouvelle ; une recherche en soi qui ne peut plus s’arrêter dès lors que la Conscience l’a initiée.

Il s’agit d’une remise en question de tout ce à quoi nos sens attribuent le mot de « vérité ». Ici débute la quête de Soi, le développement Spirituel, la recherche de l’Illumination, de la Vérité, le Désir de comprendre l’invisible, etc.

De là naît l’ouverture d’esprit permettant d’accepter l’existence d’un monde intangible régissant notre monde tangible perceptible par les 5 sens : le monde de l’Energie, de la pensée, de l’Âme, de l’Esprit… Ce que nous percevons avec nos 5 sens ne serait pas la Vérité ?? Mais que/qui croire alors ?

Annonce

Une autre croyance se manifeste dans cette assertion sur le temps libre et non-libre ; c’est que le temps est enfermable !

Autrement dit, le temps serait un objet tangible, alors même qu’il est une conception humaine normalisée (très utile en somme !). Pour moi, il s’agit plus d’une idéologie à laquelle l’humain rêve depuis toujours pour être dans la maîtrise et croire qu’il peut déjouer des lois universelles par sa seule volonté égoïque, qui croit pouvoir tout contrôler et régir. Cette loi est transcendable, mais pas par la pensée (elle-même faisant partie du temps), mais cela nous ferait dériver (et rallonger) de l’objet de cet article que de partir dans cette direction. Peut-être l’aborderais-je dans un autre article.

Pour résumer, il serait bon de prendre conscience de ces croyances et de les remettre en cause : le temps non-libre, le bonheur est lié au plaisir, nous sommes uniquement notre corps et le temps est un objet.

Le Bonheur pourrait-il se présenter en sortant de ce raisonnement en temps libre ?

Imaginons que nous transcendions cette croyance : le temps n’est ni libre, ni non-libre. Ainsi, il apparaît quelque chose qui pourrait être nommée de « notion de non-temps » ou plus habituellement utilisé sous l’appellation du « moment présent ». Tous nos instants pourraient donc être source de Bonheur (et non simplement de plaisir) ? Au lieu de raisonner en se disant que l’on va « bosser » pour profiter d’un peu de temps libre, on change de paradigme pour Œuvrer dans la Vie quotidienne dans quelque chose qui nous anime, qui fait pétiller notre Cœur. Ceci serait la future définition du mot « travail » à laquelle je préférerais utiliser le terme « d’Oeuvre ». Et si nous allions Œuvrer plutôt que travailler, ne serait-ce pas formidable ? Cette question ne rend-elle pas heureuse à elle-seule ?

Que feriez-vous de votre Vie si vous décidiez d’Œuvrer ? Quelle serait votre Œuvre ici-bas ? Voilà des questions qui selon moi méritent de méditer dessus. Si vous réalisez votre Œuvre chaque jour, auriez-vous besoin de résister dans des temps non-libres pour profiter de temps libres ? Probablement pas, tous vos Instants seraient source de Joie, car Œuvrer rend heureux, joyeux et serein !

Je vous souhaite de réaliser la plus belle Œuvre que vous puissiez imaginer faire (ou Être) sur cette planète.

Auteure : Personne Nowhere

 Auteur du livre méditatif® « Dévoile le Bonheur en toi : se libérer des attentes » : disponible sur Amazon en version ebook et brochée.

Livre conseillé cliquez sur l’image ( Liens affiliés )