Selon la psychologie, vous pourriez être mieux célibataire

de | 29 octobre 2016
mieux célibataire

Mieux célibataire

Selon la psychologie, vous pourriez être mieux célibataire

Un psychologue déclare que rester célibataire donne une chance aux gens de «vivre une vie meilleure, plus authentique et plus significative», et affirme que l’idée d’un mariage heureux est uniquement un mythe.

Au congrès annuel de l’American Psychological Association à Denver, le professeur Bella DePaulo a contesté l’idée largement acceptée que le mariage aide les gens à vivre une vie plus heureuse ou plus saine.

Selon la psychologie, vous pourriez être mieux célibataire :

« Les résultats disponibles sont éloquents. Par exemple, une recherche comparant les personnes qui sont restées célibataires avec celles qui sont restées mariées montre que les célibataires ont un sens aigu de l’auto-détermination et sont plus susceptibles de connaître une croissance constante en tant que personne », a déclaré le professeur DePaulo.

Elle poursuit: «D’autres recherches montrent que les personnes célibataires apprécient plus un travail significatif que les gens mariés … une autre étude de célibataires à vie a montré que leur indépendance leur sert bien: plus ils étaient autonomes, moins ils étaient susceptibles de faire l’expérience d’émotions négatives. Pour les personnes mariées, c’est tout le contraire.  »

mieux-celibatair-2

Selon la psychologie, vous pourriez être mieux célibataire

En regardant les chiffres rapportés par le Bureau des statistiques nationales , nous pouvons voir que l’année dernière , il y avait 16,2 millions de personnes célibataires au Royaume – Uni, contre 23,7 millions de personnes mariées. En 2002, il y avait 12,5 millions de personnes célibataires, et 23 millions de personnes mariées.

DePaulo dit que les raisons pour lesquelles plus de gens choisissent d’être célibataires sont «rarement reconnues. »

« Les personnes célibataires ont des relations plus fortes avec leurs parents, frères et sœurs, amis, voisins et collègues de travail que les personnes mariées, et quand les gens se marient, ils deviennent plus renfermés.

« La préoccupation concernant les risques de la solitude peut occulter les avantages profonds de la solitude.

«Il est temps d’avoir un portrait plus précis des personnes célibataires et de la vie de célibataire – reconnaissant les vraies forces et la résilience des personnes qui sont célibataires, et ce qui rend leur vie si pleine de sens. »

DePaulo continue à expliquer que, pendant que les gens qui se marient sont souvent soutenus et célébrés par leurs amis, et leur famille, les célibataires sont ciblés, stigmatisés et stéréotypés par ces mêmes personnes.

Elle espère que plus de gens vont commencer à reconnaître le manque de preuves à l’appui de la notion que le mariage rend les gens plus heureux et en meilleure santé, tout en reconnaissant que nous investissons souvent trop de temps et d’énergie à trouver

« LA bonne personne ».

Après Selon la psychologie, vous pourriez être mieux célibataire voir aussi :

 

7 réflexions au sujet de « Selon la psychologie, vous pourriez être mieux célibataire »

  1. Lightscolours

    L amour serait une duperie pour que les humains procréent comme le sont les fleurs qui attirent les insectes pour pouvoir se reproduire. L amour est comparable à une drogue. Quand on en a plus on ferait n importe quoi pour que la douleur cesse. Et dire que tout est question de chimie. Un antidouleur et hop ! Mais pas trop, au risque de devenir de moins en moins sensible (et de se bousiller le foie. Et pas la foi ni des fois. T as les foix Marty ? T as les foix ? )
    Mais qu est ce que la vie sans l amour ….

    Répondre
    1. mike

      tu n’est pas obligé d’aimer une autre personne pour connaître l’amour , tu aime une personne grace a ce quelle apporte dans ta vie , sa présence , ce qu’elle comble, bien souvent un vide, quand 2 personne forme un couple c’est pcq a 2 il sont un , meilleur que lorsqu’il sont seul car il n’ont pas appris a ce combler eux meme , a travailler sur eux, bref l’amour est une illusion , par ce que l’on aime vraiment chez l’autre est ce que l’on aime chez nous

      Répondre
  2. Bertrand Anne

    Je suis célibataire par choix et suis très heureuse comme ça. Je n’ai pas vraiment de place dans ma vie pour un homme et ce n’est que si je tombe amoureuse que j’accepterais de lui faire un peu de place car quand on est amoureux la personne aimée devient primordiale mais je ne vivrais pas nécessairement avec elle car j’aime mon indépendance et j’ai besoin de mes moments de solitude. J’ai déjà eu la chance d’être amoureuse (et que ce soit réciproque) 3 fois dans ma vie et c’est vraiment exceptionnel, intense, tumultueux mais quand le feu s’éteint, quand la magie s’en va que ce soit d’un côté (lui) ou de l’autre(moi) je ne supporte plus et je refuse d’assister à la mise à mort de mon amour, je préfère qu’il me quitte si il ne m’aime plus et si c’est moi qui n’aime plus je quitte aussi. Çà fait mal sur le moment certes, mais au moins je garde ces moments extra ordinaires intactes et on finit toujours par s’en remettre; Mais une fois qu’on a connu ça, les autres relations où « on s’aime bien » semblent tellement banales et insipides qu’elles ne nous intéressent plus et ne méritent pas qu’on y consacre du temps…alors vive le célibat ! Je n’aime pas fréquenter des couples car suis rarement amie avec le couple mais avec un des 2 donc je n’ai pas le même degré d’intimité et les prises de tête de couple m’énervent, je n’ai pas envie de prendre parti et ils n’ont qu’à arranger leurs histoires ensemble. Les couples ont des obligations l’un par rapport à l’autre que le célibataire n’a pas puisque c’est un électron libre et pour moi ce n’est pas bon pour un couple de trop fréquenter un électon libre donc les couples avec les couples et les célibataires avec les célibataires !On a l’avantage d’être libre mais on assume tout tout seul aussi .

    Répondre
    1. Luis G

      Cela été un plaisir de vous lire ! Voilà un belle vision et tellement réaliste.

      Répondre
  3. rosiernain

    bonjour , pour moi la question de savoir si on est en couple ou célibataire n’est pas très pertinente ; d’abord parce qu’elle est biaisée : il y a d’autres possibilités : amours multiples , amitiés amoureuses , être amants sans former un couple, asexualité etc…
    et puis surtout parce que la seule question qui importe à mes yeux est celle ci : est ce que je suis en amitié avec mon destin , est ce que la situation dans laquelle je me trouve me donne l’occasion d’évoluer , de grandir , ou bien est ce que je stagne dans une position de victime ? et on peut stagner, ou bien on peut évoluer ,
    en étant célibataire , en étant en couple , en étant polyamoureux , en étant dragueur , en étant asexuel , etc..
    Cela dit je trouve l’article intéressant pour libérer les célibataires de cette espèce de pression sociale , et de honte que souvent ils portent , comme étant dans une situation soi disant inférieure , alors que , d’après cet article, objectivement ce n’est pas vrai.
    Plutôt que de demander aux gens : êtes vous en couple ou célibataire , il faudrait peut-être leur demander (par exemple ) : êtes vous en amitié avec votre destin ? avez vous le sentiment d’évoluer , de grandir , au fil des années ?
    et si oui , comment en êtes vous arrivés là ? et sinon aimeriez vous que ça change ?

    Répondre
    1. MICHEL André

      OUI entièrement en accord avec votre message . Le courage et l’envie de ne plus souffrir me permette d’entrevoir une solution.

      L’estime de soi passe par cette transcendance.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *