Comment savoir si c’est la peur ou l’intuition qui vous guide

de | 27 juillet 2018

Image crédit : depositphotos.com

Comment savoir si c’est la peur ou l’intuition qui vous guide

Tout le monde s’est déjà senti nerveux ou excité au début d’une nouvelle relation. Mais au fur et à mesure que l’amour grandit, nous devenons submergés de questions sur l’avenir et d’autres problèmes.

Mais ces doutes proviennent-ils de l’intuition ou de la peur? Et comment faire la distinction entre les deux ?

La peur et l’intuition sont là pour nous guider dans notre vie.

Elles nous guident vers les directions que nous devrions suivre en nous aidant dans les prises de décision que nous devons faire tout au long de la journée. Mais elles le font de différentes façons. L’intuition nous donne deux options «oui» et «non», tandis que la peur ne nous laisse que l’option «non».

L’intuition apparaît comme un flash uniquement dans le moment présent, généralement comme une sensation physique ou une «intuition». Elle disparaît aussi vite qu’elle est arrivée et n’offre pas de réponse concrète, elle est là pour vous rassurer.

Voir aussi : Victor Hugo « puisque l’intuition est surhumaine il faut la croire »

La peur vient aussi à vous, mais elle est beaucoup plus brutale.

Elle est douloureuse, cruelle, répétitive et détaillée. La peur fait remonter le passé à la surface et embrouille notre futur. Elle active l’amygdale du cerveau, qui est un capteur pour nous aider à rester en sécurité.

L’activation de l’amygdale nous conduit à trois choix réactifs: combat, fuite ou blocage. Cela limite aussi l’activité dans le cortex préfrontal où tout le raisonnement logique a lieu, de sorte que nous pouvons utiliser toute notre capacité cérébrale pour répondre de manière intuitive.

La peur active aussi le système nerveux sympathique qui libère des hormones comme l’adrénaline, la noradrénaline et le cortisol qui accélèrent la fréquence cardiaque, augmentent la tension artérielle, resserrent les vaisseaux sanguins, dilatent les pupilles et nous préparent au combat.

La peur nous fait trembler et nous inquiète à cause de ces réactions hormonales.

À cause cela, nous devenons incapables de penser de manière calme et rationnelle.

La peur est importante car elle nous garde en sécurité mais la plupart du temps, nos peurs menacent notre vie au lieu de nous aider. Le problème, c’est que nous confondons souvent la peur avec l’intuition, et c’est là que ça devient vraiment dangereux.

Pour canaliser votre intuition au lieu de la peur, vous devez calmer votre amygdale par différents moyens comme le sommeil, l’exercice, etc.

Découvrez aussi : Notre intuition a un rôle tout aussi important que notre esprit analytique dans la prise de décision

Voici 3 choses à essayer pour calmer votre amygdale:

1. Respirez profondément

L’oxygène aide à calmer l’amygdale, lui envoyant le message qu’elle n’a pas besoin d’être activée. Cela nous libère du cortex préfrontal et nous retrouvons un sentiment de sécurité.

2. Soyez optimiste

En étant optimiste, vous allez réduire le cortisol, l’hormone de stress et calmer l’amygdale. Les gens qui sont optimistes sont plus créatifs et peuvent résoudre les problèmes plus rapidement et efficacement. Essayez de prendre l’habitude de rester positif.

3. Apprenez à être reconnaissant

La gratitude permet de surmonter la peur qui nous envahit quotidiennement. Faites une liste des choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant pour chaque jour. Cela apaisera peu à peu vos peurs.

Pour canaliser votre intuition, faites les choses qui vous rendent heureux, faites fonctionner votre mode créatif et faites des choses qui vous aident à vous sentir fort, confiant et en sécurité.

Ce changement demandera du temps et des efforts pour y arriver correctement. Mais continuez à vous mettre dans un état réceptif, pour pouvoir ressentir clairement votre intuition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *