in

Nuit obscure de l’âme : 7 signes qui pourraient indiquer que vous en faites l’expérience.

Partagez cet article
Annonce
Nuit obscure de l'âme
Image crédit : Pixabay

Quand nous sommes sur le point de nous unir à la longueur d’onde infinie de la vibration éternelle, notre ancienne fréquence peut parfois stagner. Elle essaie alors de s’ajuster et de s’accorder avec l’orchestre cosmique.

Nous avons tendance à douter de tout ce que nous connaissons. Dans les pires (meilleurs) scénarios, nous avons tendance à tomber dans une crise existentielle ou nuit obscure de l’âme. Mais si nous parvenons à nous sortir de cette période sombre et à laisser derrière nous ce qui aurait pu nous alourdir, alors nous pourrons nous ouvrir à nouveau, voire plus qu’avant.

Nous pourrions en faire l’expérience à plusieurs reprises au cours de notre voyage spirituel, et chaque fois nous aurons tendance à atteindre un nouveau niveau de sagesse.

Annonce

Voici 7 signes qui pourraient indiquer que vous faites l’expérience d’une nuit obscure de l’âme.

1) Vous vivez ou avez vécu la mort de l’ego

«Je ne pouvais plus vivre avec moi-même un instant de plus. Et de ceci sortit une question sans réponse : « Qui est ce « je » qui ne peut plus vivre avec son ego ? Qu’est-ce que l’ego ? ». Je me sentis plongé dans un vide ! Je ne comprenais pas alors que, ce qui se passait, c’était que l’ego de l’esprit, avec sa pesanteur, ses problèmes, qui vit entre les regrets du passé et la peur du futur, s’était effondré. Il s’était dissout. Le lendemain matin, je me suis réveillé et tout était si paisible. La paix était là car il n’y avait pas d’ego. Juste la sensation d’une présence, un « état d’être », juste observant et regardant. » Eckhart Tolle

Votre sens de la réalité, ou vision du monde, a été brisé. Vous en êtes venu à comprendre les aspects illusoires de l’ego et êtes en train de vous libérer de l’attachement. Vous vivez une réorganisation, une réidentification et une réinterprétation des limites entre soi et le cosmos.

Comme l’a écrit Stanislav Grof, «la mort de l’ego signifie une fin irréversible à l’identification philosophique de ce qu’Alan Watts a appelé l’ego dans sa capsule de peau».

Il s’agit de l’état mystique où l’ego subit une petite mort pour renaître en tant qu’âme. En termes mythologiques, il s’agit d’un voyage dans les Enfers, où le héros doit traverser des épreuves difficiles avant de pouvoir revenir dans le monde «réel».

2) C’est lorsque vous êtes seul que vous réalisez que vous n’êtes jamais seul

«La capacité d’être seul est la capacité d’aimer. Cela peut sembler paradoxal pour vous, mais ça ne l’est pas. C’est une vérité existentielle : seules les personnes qui sont capables d’être seules sont capables d’amour, de partage, d’aller au plus profond du cœur de quelqu’un d’autre, sans posséder l’autre, sans devenir dépendant de l’autre, sans réduire l’autre à une chose, et sans devenir accro à l’autre. Ils permettent la liberté absolue pour l’autre, car ils savent que si les autres partent, ils seront aussi heureux qu’ils le sont aujourd’hui. Leur bonheur ne peut pas être pris par les autres, parce qu’il n’est pas donné par les autres. » – Osho

Parfois, vous pouvez vous sentir seul dans le monde, mais en réalité, vous réalisez que c’est lorsque vous passez du temps seul que les choses deviennent plus claires et plus connectées. Vous réalisez l’importance de la solitude et de la méditation. Vous découvrez alors que le fait d’être seul et silencieux est une partie très importante de l’individualisation de l’ego et de l’actualisation de l’âme.

Chacun de nous est un microcosme dans un macrocosme, un petite étoile dans un univers plus grand, une goutte d’eau dans un puissant océan cosmique.

Voici ce que nous enseigne la solitude: nous ne pouvons pas plus séparer le micro de la macro que l’humain du naturel. Les deux sont nécessaires pour qu’il y ait un équilibre.

Annonce

3) Vous avez une nouvelle appréciation de votre mortalité

«Grâce à l’impermanence, tout est possible.» ~ Thich Nhat Hanh

Vous êtes devenu très introspectif. Le poids du temps est comme un géant assis sur vos épaules. Mais vous commencez à apprendre à inverser cette dynamique.

Vous appréciez davantage le temps qui passe: la réminiscence du passé, le présent contemplatif et la patience des choses futures. Il s’agit d’une projection télescopique de votre troisième œil qui se focalise sur la valeur intrinsèque de la mortalité et sur la façon dont elle donne un sens à l’immortalité.

4) Le but de votre vie a un nouveau sens

«Ne demandez pas ce dont le monde a besoin. Demandez ce qui vous rend vivant et faites-le ! Car ce dont le monde a besoin, c’est de gens qui se sentent vivants. » ~ Howard Thurman

Vous réalisez que vous devez tout à coupe que le sens de la vie est la signification que vous voulez donner à votre vie. Mais c’est une très grande responsabilité, qui équivaut à une crise existentielle.

Vous réalisez soudainement que vous êtes le héros de votre propre histoire.

C’est à vous, et à vous seul, de dépasser la division que vous avez créée entre vous et le monde. Le chemin qui conduit à votre propre sens est intimidant, mais c’est un chemin que vous seul pouvez emprunter.

Annonce

5) Vous êtes plus conscient de l’importance de votre liberté

« Chaque fois que vous êtes tenté de réagir de la même manière que d’habitude, demandez si vous voulez être un prisonnier du passé ou être l’un des pionniers du futur. » – Deepak Chopra

Vous réalisez que la liberté est essentielle. Mais vouloir vous libérer n’est pas simple. La liberté est quelque chose que vous faites, pas quelque chose que vous êtes. Cela exige des efforts, du courage et de la détermination, généralement face à ceux qui vous forceraient à vivre à leur manière.

Vous voyez à quel point l’homme inerte et civilisé n’a échappé à l’angoisse de la liberté que pour tomber dans un état de préoccupation et de paranoïa.

Vous voyez à quel point le style de vie inerte peut conduire au nihilisme et à la tyrannie. Vous voyez à quel point le courage d’agir face à cette inertie est une manière puissante de contrecarrer le prétendu tyran intérieur.

Vous réalisez peu à peu qu’il vaut mieux être un homme libre insatisfait qu’un esclave comblé.

6) Vous expérimentez l’anomie et la dissonance cognitive

L’anomie est un terme popularisé par le sociologue français Émile Durkheim. Cette condition découle du manque de moralité et d’éthique sociale dans la culture de chacun. Vous avez expérimenté la douleur de cette condition et êtes en train de l’accepter et de la libérer pour trouver votre propre sens des valeurs.

Votre ancienne vision du monde a également été dépassée par la nouvelle vision du monde créée par l’individuation de votre ego et l’actualisation de votre âme. C’est ce que l’on appelle la dissonance cognitive. Il s’agit du sentiment étrange d’avoir deux visions du monde qui s’entrechoquent à l’intérieur de vous.

7) Vous vous rendez compte que la capacité de s’effondrer et de se relever est une véritable force

Vous réalisez que l’annihilation saine est possible et nécessaire. Vous découvrez que votre force provient précisément de votre capacité à vivre une nuit obscure de l’âme et à en sortir avec des cicatrices flamboyantes comme des marques d’honneur.

Votre force provient de votre capacité à vous adapter et à vaincre, à vous effondrer et à vous relever, à vous briser et à revenir plus fort qu’avant.

Annonce

Publié par Carole Mazeau

À propos de l’auteure: J’ai commencé à écrire pour ESM en 2017. Étant une grande passionnée de développement spirituel, j’aime mettre à contribution mes connaissances et mon savoir pour en faire profiter les autres.J’espère ainsi encourager les gens à approfondir leurs connaissances sur la spiritualité et à devenir la meilleure version d’eux-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trouver son bonheur: le secret de l’épanouissement

Les 4 signes du zodiaque les moins susceptibles de tenir parole