in

Une neurobiologiste formée à Harvard aurait compris le mystère de la vie suite à son AVC

Partagez cet article
Annonce

mystère de la vie

Image crédit : Youtube

Jill Bolte Taylor, une neurobiologiste formée à Harvard a eu un accident vasculaire cérébral et a perdu l’accès à la moitié de son cerveau. Étant formée en neurobiologie, elle a pu réfléchir sur ce qui se passait et a réussi à survivre pour partager une vision incroyable.

Elle a appris quelque chose de vraiment remarquable.

Le Dr Jill Bolte Taylor est une neuroanatomiste publiée et a pu expérimenter ce que signifiait avoir accès uniquement à l’hémisphère droit de son cerveau.

De nombreuses années après, elle a partagé son histoire inspirante et a raconté son histoire à une conférence TED, qui est devenue l’une des conférences TED les plus visionnées de tous les temps.

Voici la discussion que nous recommandons de regarder dans son intégralité. Si vous n’avez pas le temps de la regarder, nous vous partageons les points essentiels.

« Nous sommes des êtres énergétiques connectés les uns aux autres par la conscience de nos hémisphères droits en tant que famille humaine. Et ici, maintenant, nous sommes frères et sœurs sur cette planète, ici pour rendre le monde meilleur. Et en ce moment nous sommes parfaits, nous sommes entiers et nous sommes beaux. »

Une neurobiologiste formée à Harvard comprend le mystère de la vie suite à son AVC vidéo :

Qu’est-ce que ces mots vous rappellent ?

Si vous vous intéressez aux pratiques religieuses orientales ou au mysticisme chrétien, vous reconnaîtrez cela comme un état de conscience décrit par les mystiques des toutes les religions du monde.

Dans ce cas particulier, c’était l’état qu’avait connu Bolte Taylo quand elle a eu son accident vasculaire cérébral. En tant que neuroanatomiste, elle a immédiatement réalisé ce qui lui arrivait, y compris le fait que l’AVC lui offrait une incroyable opportunité d’étudier son propre cerveau de l’intérieur.

Annonce

L’AVC de Bolte Taylo a souligné les différents aspects des deux côtés de son cerveau, quelque chose que nous n’expérimentons pas normalement, (nous n’arrêtons jamais de penser : maintenant j’utilise mon cerveau droit ou maintenant mon cerveau gauche prend le relais.)

Elle décrit que l’hémisphère droit n’a pas de langage. Il pense en images. « Tout tourne autour du droit ici, maintenant. » L’hémisphère gauche pense de façon linéaire et se concentre sur les détails, et pense dans le langage. « C’est ce bavardage continu qui relie mon monde intérieur à mon monde extérieur. »

Le matin de son AVC, pendant un moment, ses hémisphères gauche et droit ont tour à tour dominé sa conscience. Son cerveau gauche lui a signalé qu’elle devait chercher de l’aide, mais elle a continué à glisser dans un espace de paix et de légèreté.

Une neurobiologiste formée à Harvard comprend le mystère de la vie suite à son AVC

À un moment donné, le bavardage dans sa tête est devenu silencieux.

« Et j’ai d’abord été choquée de me retrouver à l’intérieur d’un esprit silencieux. Mais ensuite j’ai été immédiatement captivée par la magnificence de l’énergie autour de moi. Et parce que je ne pouvais plus identifier les limites de mon corps, je me suis sentie énorme et expansive. Je me suis sentie unie à toute cette énergie, et c’était magnifique.

Cela contraste avec la façon dont elle décrit les rouages du cerveau gauche : « C’est cette intelligence calculatrice qui me rappelle quand je dois faire ma lessive. Mais peut-être plus important encore, c’est cette petite voix qui me dit : Je suis, je suis. »

« Et dès que mon hémisphère gauche me dit « Je suis », je deviens séparée. Je deviens un individu isolé, solide, séparé du flux d’énergie qui m’entoure, et séparé de vous. »

Et c’est la partie de son cerveau qu’elle a perdue le matin de son AVC, la partie qui se focalise sur les détails et qui voit la séparation, qui juge ce qui est bien et ce qui ne l’est pas.

Il a fallu 8 ans à Bolte Taylor pour se remettre complètement de son AVC et pouvoir partager avec nous ce qu’elle a appris grâce à son expérience :

« Alors qui sommes-nous ? Nous sommes la force vitale de l’univers, avec une dextérité manuelle et deux consciences cognitives. Nous avons la capacité de choisir, instant après instant, qui et comment nous voulons être dans le monde.

Nous pouvons choisir de faire fonctionner les circuits profonds de paix intérieure de notre hémisphère droit, ou nous pouvons laisser l’hémisphère gauche nous laisser séparés. Que choisissez-vous ?

Annonce

Publié par Carole Mazeau

À propos de l’auteure: J’ai commencé à écrire pour ESM en 2017. Étant une grande passionnée de développement spirituel, j’aime mettre à contribution mes connaissances et mon savoir pour en faire profiter les autres.J’espère ainsi encourager les gens à approfondir leurs connaissances sur la spiritualité et à devenir la meilleure version d’eux-mêmes.

6 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Thank you very much, I did not know what was going with me, it happens 3 years ago, now I understand the reason of my happyness……

  2. Thank you. I love the drescription and the message you give. This has been my path since I recovered from my strokes….Thank you thank you thank you…. tears of gratitude to again be shown it was not imagined…

  3. Pour autant nous ne sommes ni l’hémisphère droit ou gauche de ce cerveau…
    Cela est dans un corps, une maison qui reçoit la présence de notre Esprit…
    L’énergie manifeste les choses, le corps physique, le corps d’énergie, le corps mental, le corps de connaissance et celui de la félicité, mais tout cela n’est que projection et manifestation du projet de l’Esprit qui nous anime.
    Le corps énergétique est bien plus vaste que le corps physique, si nous travaillons un moment dessus nous pouvons percevoir beaucoup d’éléments subtils autour de nous, même très loin, car l’énergie est bien moins limitée que le corps physique…
    Mais une grande partie de tout cela disparaîtra à notre mort…
    Donc nous ne sommes pas cela !
    Nous sommes un Esprit, et cette particule d’Esprit, une fois révélée va se fondre dans ce qu’elle n’ jamais quitté, le Premier Esprit…

  4. Vraiment superbe, je comprends pourquoi mes sixièmes sens ce sont manifestés exactement comme décrit. Perceptions extrasensoriel au point de ressentir les personnes dans leurs mémoires corporelles, ce qui aujourd’hui me sert comme thérapeute. La différence c’est que je n’ai pas fait un AVC, mais du développement personnel avec un passé de dyslexique, mon hémisphère droit a dû compenser durant des années les déficiences de connexions de H. Gauche. Ma conclusion c’est que j’ai appris à brancher plus l’un que l’autre au choix. J’ai vraiment ressenti cette paix et le tout possible au point de changer de métier, d’être capable d’étudier et synthétiser les dix de cours suivi comme kinésiologue et tout ce qui est nécessaire pour remettre les personnes en capacité. Les suites D’AVC et la vision périphérique déficiente, fond partie des choses à régler pour mieux se concentrer, idem pour les T.D.H., dyslexiques. Voir certaines personnes diagnostiquées débiles mentales ( QI inférieur à 100) qui n’ont pas accès du tout à cette vision périphérique ( comme des œillères) . Voilà un travail que je réalise en quelques minutes grâce à cette capacité de se brancher à l’infini, j’ai trouvé le moyen de régler cela définitivement pour 500 personnes , vérifié jusqu’à 11 ans après la séance .

  5. Cela va être énorme de l’autre côté on voit déjà ce que nous pouvons expérimenté dans la matière !! Quand t touché par un AVC, une mort imminente…! Nde.. Ect, chez certaines personnes ça les rend clairvoyant médium exetera… Éveillé. Et pour d’autres c’est un long apprentissage avec la découverte du soi❤️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans des lettres non publiées, Bruce Lee décrit son propre processus d’éveil personnel

Dans des lettres non publiées, Bruce Lee décrit son propre processus d’éveil personnel

Miyamoto Musashi

30 règles de vie de Miyamoto Musashi