Une neurobiologiste formée à Harvard comprend le mystère de la vie suite à son AVC

de | 28 octobre 2017
mystère de la vie

Une neurobiologiste formée à Harvard comprend le mystère de la vie suite à son AVC

Image crédit : Youtube

Une neurobiologiste formée à Harvard comprend le mystère de la vie suite à son AVC

Jill Bolte Taylor, une neurobiologiste formée à Harvard a eu un accident vasculaire cérébral et a perdu l’accès à la moitié de son cerveau. Étant formée en neurobiologie, elle a pu réfléchir sur ce qui se passait et a réussi à survivre pour partager une vision incroyable.

Elle a appris quelque chose de vraiment remarquable.

Le Dr Jill Bolte Taylor est une neuroanatomiste publiée et a pu expérimenter ce que signifiait avoir accès uniquement à l’hémisphère droit de son cerveau.

De nombreuses années après, elle a partagé son histoire inspirante et a raconté son histoire à une conférence TED, qui est devenue l’une des conférences TED les plus visionnées de tous les temps.

Voici la discussion que nous recommandons de regarder dans son intégralité. Si vous n’avez pas le temps de la regarder, nous vous partageons les points essentiels.

« Nous sommes des êtres énergétiques connectés les uns aux autres par la conscience de nos hémisphères droits en tant que famille humaine. Et ici, maintenant, nous sommes frères et sœurs sur cette planète, ici pour rendre le monde meilleur. Et en ce moment nous sommes parfaits, nous sommes entiers et nous sommes beaux. »

Une neurobiologiste formée à Harvard comprend le mystère de la vie suite à son AVC vidéo :

Qu’est-ce que ces mots vous rappellent ?

Si vous vous intéressez aux pratiques religieuses orientales ou au mysticisme chrétien, vous reconnaîtrez cela comme un état de conscience décrit par les mystiques des toutes les religions du monde.

Dans ce cas particulier, c’était l’état qu’avait connu Bolte Taylo quand elle a eu son accident vasculaire cérébral. En tant que neuroanatomiste, elle a immédiatement réalisé ce qui lui arrivait, y compris le fait que l’AVC lui offrait une incroyable opportunité d’étudier son propre cerveau de l’intérieur.

L’AVC de Bolte Taylo a souligné les différents aspects des deux côtés de son cerveau, quelque chose que nous n’expérimentons pas normalement, (nous n’arrêtons jamais de penser : maintenant j’utilise mon cerveau droit ou maintenant mon cerveau gauche prend le relais.)

Elle décrit que l’hémisphère droit n’a pas de langage. Il pense en images. « Tout tourne autour du droit ici, maintenant. » L’hémisphère gauche pense de façon linéaire et se concentre sur les détails, et pense dans le langage. « C’est ce bavardage continu qui relie mon monde intérieur à mon monde extérieur. »

Le matin de son AVC, pendant un moment, ses hémisphères gauche et droit ont tour à tour dominé sa conscience. Son cerveau gauche lui a signalé qu’elle devait chercher de l’aide, mais elle a continué à glisser dans un espace de paix et de légèreté.

Une neurobiologiste formée à Harvard comprend le mystère de la vie suite à son AVC

À un moment donné, le bavardage dans sa tête est devenu silencieux.

« Et j’ai d’abord été choquée de me retrouver à l’intérieur d’un esprit silencieux. Mais ensuite j’ai été immédiatement captivée par la magnificence de l’énergie autour de moi. Et parce que je ne pouvais plus identifier les limites de mon corps, je me suis sentie énorme et expansive. Je me suis sentie unie à toute cette énergie, et c’était magnifique.

Cela contraste avec la façon dont elle décrit les rouages du cerveau gauche : « C’est cette intelligence calculatrice qui me rappelle quand je dois faire ma lessive. Mais peut-être plus important encore, c’est cette petite voix qui me dit : Je suis, je suis. »

« Et dès que mon hémisphère gauche me dit « Je suis », je deviens séparée. Je deviens un individu isolé, solide, séparé du flux d’énergie qui m’entoure, et séparé de vous. »

Et c’est la partie de son cerveau qu’elle a perdue le matin de son AVC, la partie qui se focalise sur les détails et qui voit la séparation, qui juge ce qui est bien et ce qui ne l’est pas.

Il a fallu 8 ans à Bolte Taylor pour se remettre complètement de son AVC et pouvoir partager avec nous ce qu’elle a appris grâce à son expérience :

« Alors qui sommes-nous ? Nous sommes la force vitale de l’univers, avec une dextérité manuelle et deux consciences cognitives. Nous avons la capacité de choisir, instant après instant, qui et comment nous voulons être dans le monde.

Nous pouvons choisir de faire fonctionner les circuits profonds de paix intérieure de notre hémisphère droit, ou nous pouvons laisser l’hémisphère gauche nous laisser séparés. Que choisissez-vous ?

2 réflexions au sujet de « Une neurobiologiste formée à Harvard comprend le mystère de la vie suite à son AVC »

  1. Frank Majeau

    Thank you very much, I did not know what was going with me, it happens 3 years ago, now I understand the reason of my happyness……

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *