Notre manque de patience et notre soif de satisfaction immédiate nous empêchent de nous engager pleinement dans une relation

de | 14 février 2018

 manque de patience

Image crédit : Shutterstock

Notre manque de patience et notre soif de satisfaction immédiate nous empêchent de nous engager pleinement dans une relation

Pourquoi avons-nous tant de mal à entretenir une relation saine aujourd’hui?

Pourquoi continuons-nous à échouer encore et encore, alors que nous fournissons de nombreux efforts? Pourquoi les gens sont-ils devenus si soudainement incapables d’entretenir une relation durable?

Avons-nous oublié comment aimer? Ou pire encore, avons-nous oublié ce qu’est réellement l’amour?

Nous ne sommes pas prêts. Nous ne sommes pas prêts à faire des sacrifices, des compromis, nous ne sommes pas prêts pour l’amour inconditionnel. Nous ne sommes pas prêts à donner ce qui est nécessaire pour faire fonctionner une relation.

Nous la voulons simple. Nous la voulons instantanée comme le café que nous prenons! Nous sommes dans une génération qui abandonne rapidement et facilement.

Nous nous décourageons au premier obstacle qui se met sur notre chemin. Nous ne donnons même pas à notre amour une chance d’évoluer. Nous partons, toujours prématurément.

Ce que nous cherchons réellement, ce n’est pas l’amour. C’est l‘excitation et le frisson.

Nous voulons seulement quelqu’un avec qui regarder des films et avec qui nous amuser, juste quelqu’un pour profiter du moment présent. Et quand toute l’excitation est partie, nous réalisons que personne ne nous a préparé à un atterrissage difficile.

Nous ne croyons pas à la beauté de la prévisibilité parce que les frissons procurés par les aventures nous aveuglent.

Nous n’avons pas vraiment le temps pour l’amour, nous n’avons pas la patience de travailler sur nos relations. Nous sommes des gens occupés à courir après nos rêves matérialistes et cela ne laisse aucune place à l’amour.

Nous nous attendons à obtenir une satisfaction immédiate dans tout ce que nous postons en ligne, la carrière que nous avons choisi de suivre, les personnes avec lesquelles nous avons choisi d’être. Ne vous laissez pas berner, dans une relation nous recherchons toujours la maturité, la connexion émotionnelle ou le sentiment d’appartenance, mais nous nous attendons à ce que tout cela se produise immédiatement et pourtant cela ne vient qu’avec temps, au fil des années, lorsque nos liens sont devenus forts.

Évidemment, rien ne vaut notre temps et notre patience, pas même l’amour.

Nous préférons passer une heure avec une centaine de personnes qu’une journée entière avec une seule personne. Nous croyons fermement aux multiples «options». Nous sommes des êtres « sociaux ». Nous préférons rencontrer des gens plutôt qu’apprendre à les connaître.

Nous nous impliquons avec une personne dès que nous ressentons la moindre attirance, et partons dès que quelqu’un de «mieux» se montre. Nous ne voulons pas prendre la peine de tirer le meilleur parti de nos partenaires. Nous voulons qu’ils soient parfaits. Nous commençons des relations avec de nombreuses personnes, mais rarement quand nous leur donnons une chance. Nous sommes déçus de tout le monde et de tout.

La technologie nous a tellement rapprochés, qu’il est devenu presque impossible de respirer. Notre présence physique a été remplacée par des messages, des articles, des messages vocaux et des appels vidéo. Nous ne ressentons pas le besoin de passer du temps ensemble. Ce que nous avons est déjà trop,  il n’y a plus rien à dire car nous avons déjà tout partagé.

Nous sommes une génération de «vagabonds» refusant de rester trop longtemps au même endroit. Chaque engagement entraîne la peur. Nous ne voulons pas nous poser. Rien que le fait d’y penser nous fait peur. Nous avons trop de mal à imaginer notre vie avec une seule personne. Donc nous partons.

Nous méprisons la permanence et la stabilité comme s’il s’agissait d’une sorte de maladie sociale. Nous voulons croire que nous sommes «différents» de l’autre; que nous sommes originaux, uniques. C’est devenu une nouvelle tendance de ne pas fonctionner conformément aux normes et standards sociaux. Nous sommes une génération qui se dit libérée. Les rapports intimes viennent facilement, mais pas la loyauté. C’est l’accomplissement temporaire dont nous avons besoin.

Les relations ne sont plus si simples.

Il y a des relations ouvertes, des amis avec des avantages, des soirées d’une nuit, il y a à peine de la place pour un véritable amour dévoué dans notre vie. Cette génération est pratique, elle crée sa propre logique. Malheureusement, nous ne voyons pas la logique d’être vraiment, follement, profondément amoureux. Nous ne traverserions pas l’océan juste pour voir la personne que nous aimons.

Nous mettons fin à nos relations parce que les kilomètres nous séparent. Nous ne ressentons pas l’amour, nous pensons aimer. Notre génération est triste et effrayée, terrifiée par l’amour et l’engagement, effrayée d’avoir le cœur brisé. L’amour inconditionnel est quelque chose qui nous est complètement étranger.

Ce que nous faisons le mieux, c’est nous cacher derrière les murs dans notre quête d’amour et de bonheur, mais dès que nous arrivons à l’atteindre, nous nous enfuyons. Tout à coup «c’est trop, on ne peut pas le supporter». Nous ne voulons pas être vulnérables, nous n’aimons pas le risque, nous craignons l’exposition … l’exposition à de vraies émotions. Nous sommes devenus trop prudents. Nous n’apprécions plus les relations significatives. Nous laissons partir des gens merveilleux simplement parce qu’il y a d’autres «poissons dans la mer».

Il n’y a rien dans ce monde que nous ne puissions conquérir et, encore une fois, nous luttons contre quelque chose d’aussi naturel que l’amour.

3 réflexions au sujet de « Notre manque de patience et notre soif de satisfaction immédiate nous empêchent de nous engager pleinement dans une relation »

  1. Guillaume W.

    Malheureusement il y a beaucoup de vérité dans ces lignes… j’ai vécu beaucoup de ruptures et pourtant je sais que j’aimerai à nouveau une autre femme, qui à son tour me quittera. Et comme une boucle temporelle, je recommencerai en gardant et en comprenant les échecs de mes relations passées… l’amour est là si on l’accepte et si on a le courage de prendre des risques, car il peut être merveilleux…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *