Le tueur silencieux des relations

de | 1 décembre 2016
tueur-silencieux

Le tueur silencieux des relations

Image crédit : Shutterstock

Le tueur silencieux des relations

Juste après que ma femme et moi nous sommes mariés, nous avons assisté à un séminaire sur la réintégration des personnes victimes de la traite des êtres humains, et en particulier des personnes victimes d’exploitation de la vie intime. Lors d’une conférence, le  présentateur a demandé au public quelle était la cause principale du divorce.

Vu que je venais de recevoir des conseils prénuptiaux, j’avais l’impression d’être un expert en mariage. J’ai alors rapidement levé la main pour répondre à la question, et j’ai dit: « Intimité, argent et communication! » … puis j’ai regardé ma femme qui était assise à côté de moi et j’ai souri. Trop facile, je me suis dis.

« Faux », le présentateur hurla. « Ce sont là les symptômes du vrai problème. »

Aïe. J’étais soudainement embarrassé.

Non seulement je prenais une leçon d’humilité, mais ce qui suivit changea ma vie. J’étais sur le point de recevoir le meilleur conseil sur le mariage.

Il a continué en disant…

« La raison pour laquelle les mariages se terminent par un divorce est dû à une chose … les attentes non satisfaites. »

*J’étais bluffé*

Mon cerveau de jeune marié avais du mal à gérer cette révélation. Je ne me rappelle plus trop ce qui a été dit par la suite. J’étais trop occupé à penser à toutes les attentes non satisfaites qui se présentaient déjà après un mois de mariage seulement.

Depuis ce séminaire, il y a six ans, j’ai pu voir la douleur et la frustration se manifestant suite à des attentes non satisfaites, et non seulement dans mon mariage, mais aussi dans toutes mes relations. C’est un venin mortel qui coule vers le cœur et qui fait des dégâts dans les relations.

« L’attente est la mère de toutes les frustrations » – Antonio Banderas

Mais avoir des attentes non satisfaites n’est pas seulement un problème rencontré dans le mariage. Mais un problème aussi rencontré dans la vie de tous les jours.

Que vous soyez célibataire, marié, travailleur, chômeur, vieux, jeune, cela importe peu. Avoir des attentes non satisfaites est un poison pour quiconque. Personne n’en est immunisé.

Alors … quelle est la solution?

Je suis mathématicien. J’aime les équations. J’aime effectuer des calculs et j’ai toujours apprécié l’algèbre et le calcul différentiel au lycée (bien que je ne sois pas toujours en mesure de les résoudre maintenant). Donc j’en suis venu à une équation.

ATTENTE – OBSERVATION = FRUSTRATION

Voici ce que cela signifie. Vous retrouverez ci-dessous deux situations hypothétiques …

 

ATTENTE

Quand je rentre chez moi après une longue journée de travail, je m’attends à ce ma femme ait préparé le dîner et que tout soit prêt lorsqu’on passe tous à table en tant que famille. Elle porterait un tablier sans taches d’aliments (parce que c’est plus joli comme ça) et elle serait parfaitement coiffée. Pendant ce temps, ma fille de 16 mois serait assise dans sa chaise haute et mangerait avec des couverts … tout en mangeant proprement.

Après la fin du repas précisément au même moment, nous nous tournerions vers le coucher du soleil pour une belle promenade en famille, tandis que le majordome (oui vous avez bien lu … le majordome) nettoierait la cuisine et préparerait notre maison pour les activités en soirée.

OBSERVATION

Je rentre trente minutes en retard du travail, et le dîner est loin d’être prêt … très loin. Et pour cette raison, mon enfant est en train de pleurer toutes les larmes, et je panique en lui disant « Arrête! S’il te plaît arrête de pleurer ». Quand je cherche ma femme, je la trouve en train de travailler sur la conception d’un projet tout en essayant de respecter un délai qui est techniquement limite. Quand je lui demande ‘qu’est ce qu’on mange pour le dîner?’, elle me lance un regard (carrément surréel) de travailleur surmené, fatigué – digne d’une femme complètement débordée. Après avoir pris mon nourrisson dans les bras, je me dirige vers la cuisine pour trouver une absence totale DE NOURRITURE.

mieux-vous-connaitre

Le tueur silencieux des relations

Image crédit : pixabay

Donc, sans trop fléchir, je vois un morceau de fromage égaré dans le fond du frigo, et je me dis, ‘ok je vais faire un sandwich au « Fromage! ». Je mets ma fille qui est en état de rage dans sa chaise haute. Je saisis rapidement le pot de compote aux pommes pour l’apaiser. Ça marche … pour l’instant. Je commence à faire mes sandwichs au fromage. Tout le monde mange. La cuisine est laissée en désordre total. Les jouets sont dispersés dans tout le salon juste en attente que quelqu’un se casse la cheville. Ma femme et moi nous effondrons sur le canapé, évitant le contact visuel et oubliant délibérément de nettoyer la cuisine. Je pourrais continuer mais … vous imaginez la suite.

FRUSTRATION = La différence entre les deux.

ATTENTE –

OBSERVATION

= FRUSTRATION

C’est une illustration assez complexe, je sais. Mais j’essaie de vous faire comprendre ce que nos attentes peuvent représenter contrairement à la vie réelle … de ce qui s’observe. (AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ: En aucun cas, cette illustration ne représente ma vie réelle, elle est fictive, voire très exagérée … puisque rien n’est encore décidé.

Comme Antonio Banderas le dit si bien,

« L’attente est la mère de toutes les frustrations. »

La réalité est la suivante: Dans la vie, nous avons souvent des attentes qui ne sont pas satisfaites, et nous sommes souvent frustrés à cause de cela.

Mais nous n’avons pas à l’être.

Avez-vous ressenti de la frustration dans vos relations?

Voici un conseil: Laissez votre OBSERVATION primer sur votre ATTENTE. Point final.

En d’autres termes, surfez sur la vague.

Certains diront qu’ils n’ont aucune attente. Mais je n’irais pas jusque-là. Je pense que les attentes saines et réalistes qui sont communiquées sont constructives. C’est une démarche spontanée.

Mais quand vous vous trouvez dans une situation où vos attentes ne sont pas satisfaites, laissez votre observation prendre l’initiative. Mettez votre attente dans les oubliettes pendant un moment et faites face à la réalité sur le terrain.

Fatigué d’être frustré? Alors, mettez de côté vos attentes non satisfaites et regardez la réalité en face. Ensuite, après coup,parlez avec la personne qui est associée à vos attentes, et cherchez le ‘pourquoi’.

De quelle manière avez-vous réglé les attentes non satisfaites? Comment avez-vous fait positivement face à la réalité? Par quelles autres façons avez-vous lutté contre la frustration? Laissez un commentaire ci-dessous et partagez votre histoire avec nous!

Le tueur silencieux des relations.

 Source: www.derekharvey.me

 

9 réflexions au sujet de « Le tueur silencieux des relations »

  1. SDL

    Votre article me parle. Si je l avais lu quelques jours plus tôt ça nous aurait certainement bien aidés mon ex et moi. Dommage. Vous n êtes pas seulement un matheu, Vous êtes un communicatif. Merci pour cet article.

    Répondre
  2. Julian weigl

    Putains j’ai compris maintenant
    Très bonne illustration de la vie dans un couple

    Répondre
  3. lenaerts johan

    J’ai tt simplement prit le pas de ne plus rien attendre. je vis chaque instant et la libération est grande.ce qui est fait est fait et si je veux un sandwich, un calin ou autre je le prends.je suis le seul maitre et donc plus facile a gérer les attentes que j’ai envers moi mm

    Répondre
  4. Chamina

    Cela revient à un problème de communication. Car des attentes insatisfaites sont des attentes sans demande claire. Qui ne peuvent donc pas induire une entente. D’où la frustration. Avoir des attentes est sain. Savoir exprimer ses attentes en prenant le risque d’avoir un refus crée une peur inconsciente qui nous empêche de nous exprimer. D’autant que la plupart du temps ne connaissant pas nos vrais besoins , nous passons notre temps à croire que l’autre doit deviner ce que nous voulons. Mais le savons nous nous même? sinon nous pourrions répondre à notre besoin sans tourner autour du pot. Merci piur cet article. Intéressant.

    Répondre
    1. Grelet

      Trop vrai donc très intéressant et comme souvent tellement évident qu’on ne le dis pas et qu’on l’oublie

      Répondre
  5. Chatelain

    Nous avons tous un chemin à faire et pour moi seul l’âge m’a appris à comprendre tout ca.

    Répondre
  6. Celine

    En reprenant l exemple de ce récit, l homme en question devrait rentrer chez lui en pensant sur les trajet comment il pourrait agrémenter sa soiree positivement , à savoir se qu il veut faire à manger , comment il va prendre sa femme dans ses bras etc .. une fois chez lui il ne s attend pas à se que l autre aura fait mais se concentre uniquement sur se que lui seul propose ! Il prend les choses en main en gros sans attendre que quelqu un d autre le fasse . C est valable pour tout : si tu ne veux pas etre decu n attend pas , fais le !

    Répondre
  7. ROSE

    C’est tout à fait ça!
    Ma solution: se détacher de son attente en l’exprimant à la personne concernée. Perso par écrit, via le texto, ça marche pas mal. Attention! Ne surtout pas attendre une réponse, et surtout LA réponse dont on rêve! Déposer sa demande dans une sorte de sas… et laisser faire… ne plus y penser. La réponse viendra tôt ou tard, d’une façon ou d’une autre. On est alors agréablement surpris par la réponse de l’autre, parce que à l’écoute de ses désirs à lui, et surtout on devient réceptif à tout ce qui ne dépend des désirs ni de l’un et et de l’autre et avec quoi nous devons composer. La satisfaction de notre attente n’est plus LA priorité. Trouver LE point de rencontre entre 3 facteurs, sa propre demande, le désir de l’autre et le contexte, devient l’enjeu. Le résultat est étonnant, et surtout… la frustration laisse la place à un authentique plaisir partagé!

    Répondre
  8. PATICOCO

    au lieu d’attendre, d’être frustré, parler, communiquer, demander, déballer le ou les problèmes, parce que attendre ça tue et ça sépare…crever l’abcès…chercher la ou les solution(s) et pour l’instant…je croise les doigts…de pied de main…ça marche pour mon couple…mais ruminer en silence et croire que l’autre va…deviner….ben…y en a qui sont « morts » comme ça…y en qui se sont hélas séparés pour ça…ne pas tourner autour du pour…dire…mettre des mots…PARLER

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *