Le Costa Rica va fermer tous ses zoos et libérer tous les animaux en captivité

de | 24 août 2015

animaux-en-captivitéLe Costa Rica va fermer tous ses zoos et libérer tous les animaux en captivité

Le Costa Rica est le premier pays au monde à fermer ses zoos et à relâcher les animaux en captivité. Le Costa Rica est un pays avec une biodiversité exceptionnelle, il détient environ 4 % des espèces connues dans le monde. Malheureusement, le pays est contractuellement obligé de garder deux de ses zoos ouverts pendant une décennie. Pourtant, après cela, ils prévoient de les fermer au profit d’un habitat sans cage pour les animaux qui y vivent.

Le pays, qui a également interdit la chasse sportive, fermera ses deux derniers zoos dans les 10 prochaines années et les animaux vivront dans un habitat plus naturel. Ils veulent montrer au monde qu’ils respectent et prennent soin des animaux sauvages.

Le Ministre de l’environnement René Castro dit,

« Nous éliminons toutes les cages et renforçons l’idée d’interagir avec la biodiversité dans les parcs botaniques de façon naturelle. »

« Nous ne voulons nullement garder les animaux en captivité ou enfermés à moins que ce soit pour les sauver. »

animaux-en-captivité

Tous les animaux actuellement en captivité qui ne survivraient pas à l’état sauvage seront pris en charge dans des centres de sauvetage et des réserves naturelles. Aucun nouveau zoo ne sera ouvert.

C’est une belle idée de la part du Costa Rica de rendre la liberté à tous ces animaux longtemps détenus en captivité dans les zoos du pays. Ça nous fait plaisir de voir qu’un gouvernement prenne ce genre de mesures.

Et vous, pensez-vous que les zoos français devraient suivre cette belle initiative ?

Source : Le Costa Rica va fermer tous ses zoos et libérer tous les animaux en captivité : www.trueactivist.com

Claire C.

32 réflexions au sujet de « Le Costa Rica va fermer tous ses zoos et libérer tous les animaux en captivité »

  1. Herve PILOT

    Des animaux nés en captivité et relâcher ? Autant les euthanasier de suite. Ils vont mourrir très rapidement.

    Répondre
    1. Fabien

      Comme les gosses qu’on fait vivre environ 20ans sous nos crochet et qu’on libère ensuite Herve ? Ils seront réhabilité en etape ou en centre si besoin. Ils ont le droit à leurs libertés. 🙂

      Répondre
    2. Françoise

      « Tous les animaux actuellement en captivité qui ne survivraient pas à l’état sauvage seront pris en charge dans des centres de sauvetage et des réserves naturelles. Aucun nouveau zoo ne sera ouvert. » Faut lire correctement!

      Répondre
      1. Cornelis Brigitte

        oui mais  » Le pays, qui a également interdit la chasse sportive, fermera ses deux derniers zoos dans les 10 prochaines années et les animaux vivront dans un habitat plus naturel. Ils veulent montrer au monde qu’ils respectent et prennent soin des animaux sauvages. – c’est long 10 ans .. 🙁

        Répondre
    3. slbn

      Mais lisez les articles COMPLèTEMENT bon sang ! C’est pas si difficile !! Il est dit ici : « »Tous les animaux actuellement en captivité qui ne survivraient pas à l’état sauvage seront pris en charge dans des centres de sauvetage et des réserves naturelles. ». C’est pourtant clair !

      Répondre
    4. Cornelis Brigitte

      c’est vrai mais ils vont peut être les mettre en observation dans un parc animalier comme ça se fait souvent .. du moins je l’espère ..

      Répondre
      1. Cornelis Brigitte

        Je lis les 2 derniers zoos fermerons dans 10 ans ..? il y en a tant que ça .. 10 encore de souffrances .. !

        Répondre
    5. sandrine trotter

      Vaut mieux mourir LIBRE que mourrir esclave….. C’est ton esprit qu’il faudrait euthanasier C****D!!!!

      Répondre
  2. aurore

    C’est complètement con il aura bcp de décès quel naïveté de votre part vous vous rendez mm pas compte de se que vous fait c’est du délire honte sur vous pauvre bete

    Répondre
    1. Françoise

      « Tous les animaux actuellement en captivité qui ne survivraient pas à l’état sauvage seront pris en charge dans des centres de sauvetage et des réserves naturelles. Aucun nouveau zoo ne sera ouvert. » Faut lire correctement!

      Répondre
    2. slbn

      Vous n’avez pas lu l’article apparemment c’est ça qui est con. Il n’est pas dit qu’ils les relâcheront comme ça hop ! Je vous copie ça vu que vous avez des problèmes de lecture : »Tous les animaux actuellement en captivité qui ne survivraient pas à l’état sauvage seront pris en charge dans des centres de sauvetage et des réserves naturelles. ».

      Répondre
    3. Audrey ☺Gaspé

      Mais lisez les articles COMPLèTEMENT bon sang ! C’est pas si difficile !! Il est dit ici : « »Tous les animaux actuellement en captivité qui ne survivraient pas à l’état sauvage seront pris en charge dans des centres de sauvetage et des réserves naturelles. ». C’est assez clair !! Je crois qu’ils ne sont pas assez stupide pour relâchée tous les animaux comme ça quand même !!! Ils vont prendre les mesures nécessaires pour réhabiliter les animaux à une liberté !

      Répondre
  3. Neil W

    C’est une bonne idée mais je pense qu’il ne peut que marcher aux zoos qui contiennent les animaux de leur propre pays. Quoi se passera aux lions et elephants de Londres et Paris? Aucun animal ne devrait etre relaché dedans un environnement ou qu’il n’appartient pas. Cela va changer la balance delicate de la nature. Il y en a beaucoup de mauvais exemples comme les lapins et les renards en Australie.

    Répondre
    1. Am

      Lisez mieux l’article ça vous évitera de dire des bêtises..
      Les animaux ne vont pas être livrés a eux même du jour au lendemain, le but n’étant pas de laisser mourir ces animaux mais de leur offrir une vie plus proche de l’état naturel:
      « Tous les animaux actuellement en captivité qui ne survivraient pas à l’état sauvage seront pris en charge dans des centres de sauvetage et des réserves naturelles. Aucun nouveau zoo ne sera ouvert.  »
      En ce qui concerne la France et ses zoo il est évident qu’aucun lions ou singes soient libérés en pleine ville ou dans nos forêts! il n’est pas question de ça soyez un peu réaliste, l’initiative que prend le Costa Rica est bonne et devrait servir d’exemple, seulement faudrait-il encore que nos pays soient disant plus développés se donnent les moyens..

      Répondre
    2. slbn

      Mais où avez-vous lu qu’on allait relâcher des animaux de la jungle dans Paris et Londres ?! Ce n’est pas possible de ne pas savoir lire un texte simple et clair !! Je vous copie ça puisque ça vous pose problème de lire correctement : « Tous les animaux actuellement en captivité qui ne survivraient pas à l’état sauvage seront pris en charge dans des centres de sauvetage et des réserves naturelles. ». ..

      Répondre
  4. Guibourt

    Belle initiative de la part du Costa Rica. Bravo! C’est évident que les espèces qui ne pourraient pas vivre à l’état sauvage ne sauraient être relâchées sans préoccupation de leur avenir.

    Répondre
  5. Djouk

    D’où tenez vous cette « info » Claire C.? Une annonce identique avait été faite par la gouvernement du Costa Rica en 2013 mais il semble que rien n’ait été fait… Et effectivement on ne peut pas relâcher aussi facilement des animaux captifs dans la nature car ils sont inadaptés. C’est un peu comme comme si on nous relâchait nous, humains, au milieu de la jungle… Info et sources à vérifier donc…

    Répondre
  6. LE GUELLEC

    c’est un progrès car j’ai visité un zoo à San José…la honte…donc c’est là une bonne décision

    Répondre
  7. John smith

    Bravo
    Pour le costa rica
    J’y suis en ce moment meme
    Apres avoir interdit la chasse
    Cette belle initiative
    Et pour ceux qui ne comprennent pas
    Pas la peine de laisser des commentaires idiots
    Encore bravo

    Répondre
  8. franck

    j’ai visité le zoo de san josé , ça n’a rien à voir avec les parcs animaliers français style beauval , c’est pas un zoo c’est un mouroir avec très peu d’animaux et maintenus dans un état lamentable donc bonne décision de les fermer mais aussi arrêt du gouffre financier que ça représente de les maintenir en activité

    Répondre
    1. CLARA

      TU AS VSIté un zoo à Paris ?? je sais pas son nom ,mon fils oui et il a dit les animaux sont dans des cages à tourner en rond ,c’est choquant , ils feraient mieux e fermer tout ça

      Répondre
  9. Gaspard

    Ils ont 20 ans d’avance sur nos croyances!ils sont déjà en avance sur « leurs animaux ».Mais pour certains,au lieu d’écrire des âneries,allez visiter ce pays où la biodiversité n’ ont rien à voir avec la notre.Faireçàa chez nous?quand on voit les lions en cage de 2m 2 tourner en rond,où ses éléphants à Lyon au Parc de le Tête d’or devenus fous,c’est nous qu on devrait enfermer!

    Répondre
  10. Isajapan

    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/09/01/non-le-costa-rica-n-a-pas-ferme-ses-zoos-et-libere-ses-animaux-en-captivite_4742608_4355770.html

    Non, le Costa Rica n’a pas fermé ses zoos et libéré ses animaux en captivité

    C’est l’une de ces belles histoires que l’on voit circuler sur les réseaux sociaux, et qui souvent prolifèrent, en réaction aux informations « négatives » qui font les titres de l’actualité : le Costa Rica aurait décidé cet été de fermer ses zoos, de libérer tous ses animaux en captivité et d’interdire la chasse sur son territoire.
    image: http://tag-dyn.omnitagjs.com/fo-dyn/native/preview/image?key=db3c3abf5d5816f0a263cdad946cf1dd&ztop=0&zleft=0.22194884985540303&zwidth=0.5617977528089888&zheight=1&width=94&height=63&kind=INTERNAL
    Découvrez l’Hybride
    image: data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAC4AAAAFCAMAAAANDC7wAAAAGXRFWHRTb2Z0d2FyZQBBZG9iZSBJbWFnZVJlYWR5ccllPAAAAyNpVFh0WE1MOmNvbS5hZG9iZS54bXAAAAAAADw/eHBhY2tldCBiZWdpbj0i77u/IiBpZD0iVzVNME1wQ2VoaUh6cmVTek5UY3prYzlkIj8+IDx4OnhtcG1ldGEgeG1sbnM6eD0iYWRvYmU6bnM6bWV0YS8iIHg6eG1wdGs9IkFkb2JlIFhNUCBDb3JlIDUuNS1jMDE0IDc5LjE1MTQ4MSwgMjAxMy8wMy8xMy0xMjowOToxNSAgICAgICAgIj4gPHJkZjpSREYgeG1sbnM6cmRmPSJodHRwOi8vd3d3LnczLm9yZy8xOTk5LzAyLzIyLXJkZi1zeW50YXgtbnMjIj4gPHJkZjpEZXNjcmlwdGlvbiByZGY6YWJvdXQ9IiIgeG1sbnM6eG1wPSJodHRwOi8vbnMuYWRvYmUuY29tL3hhcC8xLjAvIiB4bWxuczp4bXBNTT0iaHR0cDovL25zLmFkb2JlLmNvbS94YXAvMS4wL21tLyIgeG1sbnM6c3RSZWY9Imh0dHA6Ly9ucy5hZG9iZS5jb20veGFwLzEuMC9zVHlwZS9SZXNvdXJjZVJlZiMiIHhtcDpDcmVhdG9yVG9vbD0iQWRvYmUgUGhvdG9zaG9wIENDIChNYWNpbnRvc2gpIiB4bXBNTTpJbnN0YW5jZUlEPSJ4bXAuaWlkOjFERjkyQjgzNDk1QTExRTM5MDkxOEQyNjU5RUVFRjBCIiB4bXBNTTpEb2N1bWVudElEPSJ4bXAuZGlkOjFERjkyQjg0NDk1QTExRTM5MDkxOEQyNjU5RUVFRjBCIj4gPHhtcE1NOkRlcml2ZWRGcm9tIHN0UmVmOmluc3RhbmNlSUQ9InhtcC5paWQ6MURGOTJCODE0OTVBMTFFMzkwOTE4RDI2NTlFRUVGMEIiIHN0UmVmOmRvY3VtZW50SUQ9InhtcC5kaWQ6MURGOTJCODI0OTVBMTFFMzkwOTE4RDI2NTlFRUVGMEIiLz4gPC9yZGY6RGVzY3JpcHRpb24+IDwvcmRmOlJERj4gPC94OnhtcG1ldGE+IDw/eHBhY2tldCBlbmQ9InIiPz5eE2d9AAAABlBMVEWUnaT////IsaZ7AAAAAnRSTlP/AOW3MEoAAAA+SURBVHjalI7RCgAwCALP///pQaRtgz0MIgpPEUASNcrjZY1Wwey4gh+Cfe/0Oja84Z90KS2n49U96UuAAQBGHwCaOLUkNAAAAABJRU5ErkJggg==

    Découvrez l’Hybride
    Partout en France, des conducteurs d’Hybride vous font essayer leur Toyota
    La bonne nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre ces derniers jours sur divers sites d’information « positive », de « buzz » et consacrés à l’environnement… au mépris des règles les plus basiques de vérification.
    En effet, tous les animaux costaricains sont encore bien loin de gambader librement dans leur habitat naturel. Le gouvernement de ce petit pays d’Amérique a bien annoncé son intention d’en finir avec les cages en… 2003. Le chrétien-démocrate Abel Pacheco avait alors échoué à fermer les deux zoos publics du pays pour des raisons de procédure.
    Rebelote en 2013, quand le gouvernement socialiste de Laura Chinchilla a promis de transformer les deux zoos publics du pays en jardin botanique et en parc urbain d’ici à mai 2014, et de réimplanter dans leur habitat naturel les 400 animaux de 60 espèces différentes qui y résidaient.
    Bras de fer judiciaire
    Problème : comme en 2003, la Fundación Pro Zoológicos (Fundazoo), qui administre les deux zoos en question et dit craindre pour la sécurité des animaux remis en liberté, conteste en justice la fermeture des zoos pour une question de procédure. En septembre 2013, la justice costaricaine lui donne raison, au motif que le ministère de l’environnement s’y est pris trop tard pour annuler le renouvellement décennal automatique de la concession. Résultat : les zoos devraient rester ouverts au moins jusqu’à la fin de la nouvelle concession, en 2024.
    Débouté en appel en mars 2014, le ministère a engagé un bras de fer judiciaire en faisant appel du jugement en cassation. La décision n’a visiblement pas encore été rendue, le porte-parole du ministère ayant indiqué le 29 août au Tico Times n’avoir pas de « connaissance immédiate du statut de cet appel ».
    En attendant, le gouvernement a suspendu le financement public de la Fundazoo, ce qui n’a pas empêché la fondation d’engager d’importants travaux de rénovation dans l’un des deux zoos, le parc Simon-Bolivar, en vue du centenaire du zoo, en juillet 2016.
    Autre moyen de pression possible pour les autorités costaricaines : à défaut de pouvoir évacuer de force les animaux existants, l’Etat souhaite bloquer l’entrée de nouveaux spécimens pour empêcher de remplacer les morts. Par ailleurs, des groupes écologistes ont organisé en juillet une manifestation et lancé une pétition pour contraindre la Fundazoo à fermer le parc, ce qui suffit à montrer qu’on en est encore loin.
    Des animaux sauvages chez les particuliers
    Reste un problème de taille, même en cas de succès : la prolifération des animaux en captivité en dehors des zoos publics, notamment chez les particuliers (un Costaricain sur quatre garde chez lui un animal sauvage, souvent illégalement), pour laquelle le ministère de l’environnement a édité en 2014 un « Manuel de bonnes pratiques ».
    La bataille pour la libération des animaux est donc loin d’être gagnée, d’autant que la prochaine élection présidentielle, prévue en 2018, pourrait tout à fait rebattre les cartes politiques de ce dossier.
    Il n’est bien entendu fait aucune mention de ces éléments dans les articles récents qui annoncent la fermeture prochaine des zoos costaricains. Et pour cause : l’article qui a relancé l’intérêt pour ce sujet, publié le 14 août par True Activist (qui n’est pas exactement un site d’information) et partagé depuis plus de 86 000 fois sur Facebook, se réfère uniquement aux premiers articles sur le sujet, qui remontent à 2013 et 2014. Méfiez-vous donc des articles recyclés à l’infini !
    Quid de la chasse et des énergies renouvelables ?
    Les mêmes sites qui se félicitent un peu précipitamment de la nouvelle de la fermeture des zoos costaricains mettent en avant le rôle pionnier du pays d’Amérique centrale dans le bannissement de la chasse et la promotion des énergies renouvelables.
    Si San José a effectivement interdit en 2012 la chasse comme sport, il est faux de dire qu’il a réussi à se passer totalement des énergies fossiles. Le Costa Rica est certes arrivé à l’exploit de produire de l’électricité pendant soixante-quinze jours en recourant uniquement aux énergies renouvelables, mais il est loin de pouvoir en faire de même sur la longue durée, comme l’explique le Guardian. La production hydroélectrique du pays est en effet dépendante de pluies abondantes, qui pourraient se faire de plus en plus rares avec le réchauffement climatique.
    image: http://s1.lemde.fr/image/2014/01/25/24×24/1100510900_4_5eb1_13906608042062-photo-serieuse-petite_7c5367bcba0461ebd31283854355245a.jpg
    Maxime Vaudano
    Journaliste au Monde.fr

    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/09/01/non-le-costa-rica-n-a-pas-ferme-ses-zoos-et-libere-ses-animaux-en-captivite_4742608_4355770.html#6rA8UXoFfuaOexuy.99

    Répondre
  11. mat

    1° a vérifier et a prendre avec une extrême prudence: j’ai lu quasi le même article, quasi mot pour mot concernant l’argentine il y a quelques jours.

    2° simplement lachés en liberté, l’immense majorité risque de mourir a court ou moyen terme (l’un des derniers projets en date pour la réintroduction de tigres issus d’individus en captivité ne se fait qu’a partir d’individus nés en parcs d’acclimatation de parents nés en captivité, et même alors, 50% seulement sont jugés aptes a être relachés), sans compter les répercussions de l’arrivée de nouvelles espèces dans cet écosystème très riche mais fragile, qu’on est incapable de quantifier (l’ALF et ses attaques de fermes a fourrure suivies de relachés de visons d’amérique ont quasi fait disparaitre le vison d’europe et décimé le putois, l’anaconda met en péril les populations d’alligators de floride, etc etc…)

    Répondre
  12. cslevine

    La partie intéressante de l’article à lire a dû être copiée collée tant de fois dans les commentaires qu’on croirait trouver les feuilles sorties de la machine à écrire du forcené dans Shining…
    Belle initiative.

    Répondre
  13. PHILIPPE

    Super ! On devrait les imiter. J’espère voir bientôt des lions de gouttières !

    Répondre
  14. Éric

    Super ! On devrait ouvrir toutes les cages, et j’espère voir bientôt des lions de gouttières !

    Répondre
  15. Shanangie

    L’article date de 2015, est ce que vous pouvez nous confirmer que depuis ils ont bien été libérés? merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *