Je n’aide pas ma femme

de | 30 août 2017

Je n'aide pas ma femme

Image crédit : pixabay.com

Je n’aide pas ma femme

Un ami est venu à la maison pour prendre le café, nous nous sommes assis et avons parlé de la vie. À un moment donné durant la conversation, j’ai dit: « Je vais faire la vaisselle et je reviens tout de suite ».

Il m’a regardé comme si je lui avais dit que j’allais construire une fusée spatiale. Puis il m’a dit avec admiration, en me laissant un peu perplexe:

« Je suis content que tu aides ta femme, je n’aide pas la mienne, car quand je le fais, elle ne m’applaudit pas. La semaine dernière, j’ai nettoyé le plancher et je n’ai même pas reçu un ‘merci’. »

Je suis retourné m’asseoir avec lui et je lui ai expliqué que je n’avais pas « aidé » ma femme.

En fait, ma femme n’a pas besoin d’aide, elle a besoin d’un partenaire. Je suis un partenaire à la maison, et même si les fonctions de la société sont divisées en deux groupes, ceci n’est certainement pas une « aide » aux tâches ménagères.

Je n’aide pas ma femme à nettoyer la maison parce que je vis ici aussi et qu’il me revient de la nettoyer aussi.

Je n’aide pas ma femme à cuisiner parce que je veux manger et que je dois aussi cuisiner.

Je n’aide pas ma femme à faire la vaisselle après avoir mangé car j’utilise aussi une assiette pour manger.

Je n’aide pas ma femme avec ses enfants parce que ce sont aussi mes enfants et que mon travail est d’être leur père.

Je n’aide pas ma femme à laver, à pendre ou à plier le linge, parce que il y aussi mes vêtements et ceux de mes enfants.

Je ne suis pas une aide à la maison, je fais partie de la maison. Et en ce qui concerne ‘les applaudissements’, j’ai demandé à mon ami: « Quand as-tu dit « merci » à ta femme pour la dernière fois après avoir fini de nettoyer la maison, lavé les vêtements, changé les draps, donné le bain à tes enfants, cuisiné, tout organisé, etc?».

Mais un merci du genre: Waouh mon amour! Tu es juste incroyable!

Cela paraît-il absurde? C’est bizarre n’est-ce pas? Lorsque tu as passé la serpillère, cette fois là, tu t’attendais à quelque chose, à un prix d’excellence … mais pourquoi donc? Tu n’y avais jamais songé, mon ami?

Peut-être parce que la culture machiste t’a fait croire que tout le boulot lui revenait.

Peut-être parce qu’on t’a éduqué à croire que tout cela doit être fait sans que tu fasses quoi que ce soit?

Alors, applaudis-la comme tu voudrais être applaudi, de la même manière, avec la même intensité. Donne-lui un coup de main, comporte-toi comme un vrai compagnon, et non comme un invité qui vient manger, dormir, et satisfaire ses besoins …

Le véritable changement de notre société commence dans nos maisons, donc enseignons à nos enfants le vrai sens de la solidarité.»

Source : ladiespassiton.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *