5 conseils pour vous aider à faire face au côté sombre de l’empathie

de | 23 janvier 2018

faire face au côté sombre de l'empathie

Image crédit : Shutterstock

5 conseils pour vous aider à faire face au côté sombre de l’empathie

Tous les êtres humains absorbent et émettent des vibrations énergétiques, sciemment ou inconsciemment. Rumi disait qu’on absorbe les énergies de ce monde, et qu’on en fait un fardeau. Ce qui est important, c’est de s’élever au-dessus de ce monde et de son fardeau, car il existe une autre vision.

Nous avons tous des tendances à l’empathie en nous.  Certains d’entre nous le savent, d’autres non. Cela justifie l’anxiété, l’agonie, la confusion et la série d’émotions mixtes auxquelles nous sommes confrontés lorsque nous parlons à quelqu’un.

Certains d’entre nous se sont protégés de ces vibrations, y compris les nôtres, tandis que les empathes énergétiquement sensibles ont été influencés par ce monde.

Être un empathe a des côtés positifs et négatifs.

Les empathes sont capables de détecter la véritable forme d’énergie qui se trouve chez les autres. Ils peuvent juger une personne sans aucune preuve. Ils peuvent non seulement comprendre les autres, mais également se guérir et guérir le monde.

En revanche, l’empathe tombe dans un état de chaos. À cause de l’énergie qui l’entoure, il est enclin à devenir confus et finit souvent par devenir lui-même victime des énergies négatives.

Mais il existe plusieurs façons de faire face au côté sombre. En tant qu’empathe, vous devez utiliser votre potentiel de guérison pour ne pas vous blesser dans le processus de guérison du monde.

Voici 5 façons pour vous aider à faire face au côté sombre de l’empathie :

1. RESTEZ CALME:

Peu importe à quel point la situation est stressante, gardez votre calme. Même si quelqu’un vous attire dans une zone de tension, vous pouvez tout guérir, tout ira bien, ne l’oubliez pas.

Ne réagissez pas et ne devenez pas anxieux, car cela créera des vibrations négatives  pour vous et entraînera plus de problèmes.

2. AIDEZ LES AUTRES À VOIR CE QU’IL Y A DE POSITIF EN EUX:

Bien qu’il soit important de vous aimer, il est également important de faire en sorte que les autres s’aiment aussi. C’est comme ça que vous pourrez les guérir.

Montrez-leur leurs côtés positifs, leurs talents. Faites-les se sentir bien dans leur peau afin qu’ils puissent renvoyer de l’énergie positive et apprendre à être optimistes aussi.

3. ÉLIMINEZ VOS INSÉCURITÉS:

L’insécurité est l’un des principaux obstacles qui vous empêchent de devenir un guérisseur. Vous n’avez pas besoin de plaire à tout le monde pour vous aimer.

S’ils ne vous aiment pas, s’ils ne vous rendent pas votre énergie, il n’y a absolument aucune raison de se concentrer sur eux. Vous êtes suffisamment fort pour faire face à tout et tout surmonter. Si vous dépendez des autres, vous perdrez confiance en vous.

4. AYEZ CONFIANCE:

Selon Barbara Marciniak, au moment où vous commencez à graver vos vibrations dans l’univers, commencez à émettre votre propre fréquence au lieu de la recevoir, vous commencerez à tout changer. Pour ce faire, vous avez besoin de confiance.

Croyez en vous. Vous avez le pouvoir de changer. Utilisez le.

5. SOYEZ OPTIMISTE

Les empathes qui ne sont pas sûrs ont tendance à être entraînées dans les émotions négatives des autres. Ils absorbent ces émotions pour ressentir la douleur. Mais vous devez être un guérisseur.

Ainsi, au lieu d’absorber la douleur, comprenez-la et transformez-la en quelque chose de positif.  Si quelque chose ne va pas, cela signifie qu’il y a d’autres alternatives.

Cherchez les aspects positifs dans tout. Non seulement vous vous sentirez bien, mais vous guérirez aussi l’autre personne.

Ce n’est pas si difficile de devenir un guérisseur. Vous devez simplement vous concentrer sur vous-même et sur la positivité de cet univers. Vous êtes un empathe. Vous pouvez guérir le monde.

2 réflexions au sujet de « 5 conseils pour vous aider à faire face au côté sombre de l’empathie »

  1. Serge

    Je ne sais pas vraiment si je suis empathe. Je sais que je suis hypersensible à toutes les choses négatives ou positives, j’ai tendance à être hyper-émotif dans des cas extrêmes, jusqu’aux larmes !! Mais, pour rien au monde, je voudrais changer cette sensibilité là, elle m’a permis d’avancer, petit à petit, mais aussi surement que je respire ! J’applique, sans le vouloir, les cinq conseils que vous nous donnez, plus ou moins bien certes ! Mais, aujourd’hui, j’aborde le monde avec plus de sérénité qu’il y a un an à peine !! Ce sont des changement radicaux qui m’ont permis d’accéder à cette plus grande confiance en moi !! Et je n’ai qu’une envie, partager ce que je ressens !!
    Merci pour votre article très intéressant !
    Serge.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *