Pourquoi les gens ont souvent du mal à dire « je suis désolé »

de | 7 septembre 2018

je suis désolé

Image crédit : depositphotos.com

Pourquoi les gens ont souvent du mal à dire « je suis désolé »

Dire « je suis désolé » demande une certaine force car nous mettons notre âme à nu. J’ai passé beaucoup de temps à me demander pourquoi certaines personnes refusent de dire « je suis désolé », même quand elles ont conscience qu’elles ont fait quelque chose qui leur a causé du tort, et même quand ce n’est pas grand chose.

Il y a quelques semaines, un ami n’a pas voulu me dire qu’il était désolé d’avoir perdu un objet que je lui avais prêté. Un simple « je suis désolé » aurait suffi à me faire tout oublier, mais il ne l’a jamais fait, et moi, je l’ai gardé pour moi jusqu’à ce que je me fâche et que j’exige des excuses pour quelque chose dont je ne me souciais pas vraiment.

Pour certaines personnes, il est impossible de reconnaître qu’elles ont fait quelque chose de mal, même lorsqu’elles ont conscience que c’est mal, et même quand elles se sentent mal de l’avoir fait. C’est étrange, mais cette personne peut en réalité être désolée et refuser de prononcer les mots qui reconnaissent à la fois ses remords et ses fautes.

Pour admettre que nous avons fait quelque chose de mal, il faut un certain niveau d’estime de soi ou de force de l’égo.

Les personnes profondément anxieuses peuvent avoir du mal à dire « je suis désolé » en partie parce qu’une seule erreur peut potentiellement effacer leur valeur personnelle. L’idée qu’elles pourraient se tromper et rester une personne précieuse et bonne est impensable pour quelqu’un dont l’estime de soi fait cruellement défaut.

Les excuses sont un aveu de faiblesse, ce qui peut déclencher le vaste réservoir de honte qu’elles portent, menaçant ainsi le récit fragile qu’elles ont construit sur elles-mêmes. Pour une personne qui a un sentiment de perte de valeur personnelle, reconnaître une erreur peut équivaloir à sa destruction.

Il y a également la personne qui a été accusée sans cesse lorsqu’elle était enfant, à qui on a toujours dit qu’elle était responsable de tous les problèmes survenus et qui a été punie en conséquence. Une fois que ces personnes deviennent adultes, elles ont tendance à aller dans l’une des deux directions: soit elles s’excusent pour tout, même ce qu’elles n’ont pas fait, soit elles refusent automatiquement de s’excuser, même pour ce qu’elles ont fait. Pour celles qui choisissent la deuxième option, elles décident, consciemment ou inconsciemment, qu’elles n’accepteront plus jamais le blâme. Pour ces personnes, dire je suis désolé les renvoie à leur première expérience d’être jugées inévitablement coupables et mauvaises.

Et puis, il y a les personnes qui refusent de dire « je suis désolé » parce qu’elles manquent d’empathie et ne se sentent pas désolées de vous avoir fait du mal avec leurs actions. Ces individus pensent que des excuses ne sont appropriées que dans des situations où ils vous ont causé un préjudice de manière intentionnelle. Mais votre blessure en elle-même, n’a aucune valeur particulière.

Je n’ai abordé que trois aspects de ces personnes, mais il y a bien plus de raisons pour lesquelles certaines personnes ne peuvent pas ou ne veulent pas s’excuser auprès de quelqu’un. Pouvoir dire « je suis désolé », c’est pouvoir être vulnérable, ce qui est trop effrayant, triste, dangereux, ou un nombre infini d’autres choses pour certains.

Dire «  je suis désolé », c’est également avoir conscience de ce que l’autre personne ressent, que cela nous fait de la peine de lui avoir causé du tort. Cela signifie qu’on tient suffisamment à elle pour mettre notre égo de côté, et que nous reconnaissons notre imperfection.

Avoir des excuses sincères est un cadeau incroyable.

Nous nous sentons entendus et reconnus, compris et appréciés. Un véritable et sincère « je suis désolé » peut pardonner beaucoup de choses. Lorsqu’une autre personne nous regarde dans les yeux et nous dit qu’elle est désolée pour quelque chose qu’elle a fait et qui nous a causé du tort, nous nous sentons aimés, appréciés et importants.

Il y a quelques mois, j’ai parlé à un ami qui compte beaucoup de quelque chose qu’il faisait qui, pour moi, nuisait à notre amitié et me donnait envie de m’en éloigner. J’avais peur de sa réaction pour être honnête. Mais cette amitié compte beaucoup pour moi et je ne pouvais pas tout laisser tomber. J’avais besoin d’exprimer ce qui ne fonctionnait pas, il fallait que je prenne ce risque.

Mais cela a sauvé notre amitié. Je lui ai dit ma vérité, combien son comportement était douloureux pour moi. Il a écouté, puis m’a dit quelque chose d’extraordinaire, il m’a dit « je suis désolé ». Il était désolé d’avoir provoqué cette blessure, même si c’était involontaire, même s’il ne savait pas qu’il me blessait.

Mais la plupart du temps, je n’ai pas réussi à obtenir d’excuses. J’ai seulement fini par accepter les choses que je ne peux pas changer et mettre moins d’énergie dans la lutte pour obtenir des excuses de la part de quelqu’un qui est incapable d’en faire.

Lorsque vous avez la chance de recevoir de vraies excuses, ressentez la majesté de ce que cette autre personne offre, recevez cette volonté d’être vulnérable et responsable, de prendre soin de vous au lieu de leur propre égo. Et lorsque vous reconnaissez une opportunité de dire « je suis désolé et je le pense », savourez la chance de sortir de votre zone de confort et d’être généreux . Quand vous le pouvez, honorez la profondeur de votre cadeau.

Découvrez également : Chère fille, je suis désolée que tu me ressembles autant

Une réflexion au sujet de « Pourquoi les gens ont souvent du mal à dire « je suis désolé » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *