5 situations sociales que les introvertis ne peuvent pas supporter

de | 1 mars 2015

5 situations sociales communes que les introvertis ne peuvent pas supporter.

Les introvertis sont des gens qui regardent surtout vers l’intérieur, attentifs à leurs pensées et à leurs émotions. Ils font beaucoup de traitement interne. Ce n’est pas qu’ils sont incapables de prêter attention à ce qui se passe autour d’eux, c’est juste qu’ils ne voient pas vraiment l’intérêt de faire cela.

situations- sociales5 situations sociales que les introvertis ne peuvent pas supporter

Les introvertis sont connus pour être des personnes calmes et solitaires. Ce n’est pas parce qu’ils sont timides, c’est parce qu’ils ne voient pas l’intérêt de dire des mots qu’il n’y a besoin de dire. Ils ne sont pas antisociaux, ils sont juste sociaux de manière sélective et choisissent soigneusement avec qui ils passent leur temps et dépensent leur énergie. Ce ne sont pas des geeks, ils préfèrent simplement rester à l’intérieur, au lieu d’être dehors toute la nuit le week-end.

En tant qu’introverti, je sais ce que c’est d’avoir à traiter avec toutes les luttes sociales . J’ai appris beaucoup de choses sur les stratégies d’adaptation pour m’aider à trouver mon chemin à travers les situations en tant qu’introverti.

Voici cinq situations sociales communes que les introvertis ne peuvent pas supporter.

D’abord nous examinerons la situation sociale, puis les processus de pensée qui passent par l’esprit de l’introverti au cours de la situation sociale :

1) Les présentations

Les présentations sont difficiles pour les introvertis. Rencontrer de nouvelles personnes n’est pas quelque chose qui vient naturellement pour eux, et franchement, ce n’est pas quelque chose de très important pour eux. Lorsque les introvertis rencontrent de nouvelles personnes naturellement, cela arrive en douceur. Mais quand les présentations sont forcées, il en résulte toujours de l’anxiété, du stress et de l’inconfort.

Processus de pensée : « Maintenant je dois faire semblant de me soucier de rencontrer cette personne. Comment faire pour poursuivre une conversation ? Que dois-je faire quand ça devient gênant ? Souris plus, fais semblant d’être heureux de les rencontrer. Établis un contact visuel. L’énergie de la conversation meurt petit à petit, cela semble être le bon moment pour y mettre fin. Je dirai juste que j’ai besoin d’utiliser les toilettes. »

2) Fêtes et événements

Les introvertis détestent généralement les fêtes et les événements sociaux. Trop d’énergie. Trop de bruit. Trop de gens qui n’ont rien en commun avec eux. La partie préférée de la fête pour un introverti est d’être assis dehors avec un petit groupe d’amis et de parler, ou d’avoir une conversation profonde avec quelqu’un sur la vie. Parfois, même de petits rassemblements sociaux sont suffisants pour mettre les introvertis mal à l’aise, car ils ont l’impression que les gens autour d’eux s’attendent à ce qu’ils participent à la conversation.

Processus de pensée : « J’ai hâte de rentrer à la maison et de retrouver mon lit. Je voudrais regarder ma série préférée en ce moment. N’établis pas de contact visuel avec John à travers la pièce. Tu n’as pas grand chose en commun avec lui et tu ne lui as pas parlé depuis le lycée. Mis à part « salut », tu n’as rien à lui dire. Une conversation avec lui serait peu profonde et sans intérêt. Je vais juste te dire que je suis malade et prendre un taxi pour rentrer à la maison. Au moins j’ai fait une apparition. »

3) Les ascenseurs

Les ascenseurs sont très bien, tant qu’il n’y a personne d’autre dedans. Les introvertis espèrent que l’ascenseur sera vide, et ont un bref moment de suspens quand les portes de l’ascenseur s’ouvrent. Une fois qu’ils sont coincés à l’intérieur avec quelqu’un, soit ils prennent leur téléphone, soit ils essaient de se distraire de l’énergie gênante. Faire la conversation dans de telles situations est tellement inutile, mais pour une raison quelconque on s’y attend toujours.

Processus de pensée : « S’il vous plaît ne dites rien sur la météo. À quel étage vont-ils ? Ah cool, ils vont bientôt sortir. J’ai l’impression qu’ils veulent me dire bonjour mais je ne veux pas. Plus que 30 secondes à attendre. Je vais faire semblant d’envoyer un message pour qu’ils croient que je suis occupé. »

4) Rassemblements de famille et réunions

Pour les introvertis, les réunions de famille sont bien quand il s’agit de la famille proche avec laquelle ils ont grandi. Plus vous commencez à aller loin dans l’arbre généalogique, plus les introvertis commencent à se sentir mal à l’aise. Les oncles et les tantes sont très bien parfois, mais traîner dans une salle remplie de famille éloignée est presque insupportable. Dieu merci, il y a le super oncle qui aime parler de complots et de spiritualité avec vous.

Processus de pensée ; « Veux-tu vraiment un câlin de moi ? Nous faisons à peine partie de la même famille et je ne te connais même pas. Comment puis-je faire pour donner l’impression d’être heureux entouré de ces personnes. Suis-je même lié par le sang à ces gens ? Ce n’est pas parce que tu es la sœur de la femme du beau-frère de mon père que j’ai envie d’entendre parler de ta vie. Dieu merci mon frère est là, sinon je me sentirais tellement mal. »

5) Entretiens d’embauche

Pour les introvertis, les entretiens sont un moment où ils doivent réussir à faire semblant d’être vraiment sociaux. Ils doivent faire un effort conscient pour être extravertis et heureux pour faire impression, et c’est une tâche difficile pour les introvertis.

Processus de pensée : « Souris, ris quand il fait une blague. Était-ce une blague ? Ris légèrement de toute façon. Dis que tu aimes interagir avec les gens pour qu’il pense que tu seras un bon employé. N’oublie pas de lui serrer la main à la fin. Continue à faire semblant, c’est presque fini. »

Si vous lisez ceci en tant qu’extraverti ou tant qu’introverti seulement en partie, les introvertis peuvent vous sembler grossiers ou impolis. En réalité, les introvertis veulent juste être acceptés pour ce qu’ils sont, sans que la société n’attende quoi que ce soit d’eux.

La vie n’est pas facile pour les introvertis. La société attend beaucoup et a tendance à qualifier les introvertis d’antisociaux, de déprimés ou de timides quand ils veulent un peu de temps tranquille pour eux-mêmes. Qui a écrit les règles disant que nous devions faire la fête à 20 ans, ou aimer parler avec les parents ou amis des enfants à 40ans ?

Si vous êtes introverti et que vous avez affaire à ce genre de situations, la clé est d’arrêter de se préoccuper de ce que les gens attendent de vous. Soyez à l’aise d’être vous-même. Si les gens autour de vous n’approuvent pas, c’est leur problème.

Après 5 situations sociales que les introvertis ne peuvent pas supporter voir aussi

Claire C.

11 réflexions au sujet de « 5 situations sociales que les introvertis ne peuvent pas supporter »

  1. Gabwyèl

    Merci pour ce super article Claire , je me suis bien reconnu sur de nombreux point !
    J’ai même ris aux larmes en voyant certains exemple de situations où je me suis retrouvée auparavant… 🙂

    Répondre
  2. francis

    Bonjour: Pas possible voilà un texte sur moi !
    vous me connaissez ! ou bien ?

    Répondre
  3. Ma

    Des processus de pensées qui donnent envie de retourner dans le vagin de sa mère

    Répondre
  4. MARTINATTO severine

    bonjour j ai lu avec grand interet car mon fils ainé agé de 12 ans est introverti et votre article ma aider a mieux cerner mon fils et a mieux le comprendre.Je suis extraverti et mon fils de 9 ans l est également alors nous ne le comprennons pas tres souvent et de ce fait un petit fossé est entrain de se creuser entre lui et nous.
    Dou mon interet pour votre article.
    merci pour votre aide .bon dimanche a vous

    Répondre
  5. Manon

    Et…oui « moi aussi !  » Voilà où je pense….il n’y a qu’un « introverti » ou un semblable qui peut décrire tel quel ces situations…. exactement !
    Oui faut bien apprendre à fonctionner, en « social » pas que nous ne sommes pas sociable, mais si le monde était plus équilibré chacun trouverait sa place, et peut-être que le monde s’en porterais mieux..

    Répondre
  6. Kory

    Je ne me pensais pas particulièrement introvertie mais je me retrouve totalement dans les 5 points. ça fait du bien de savoir que je ne suis pas la seule à ressentir ça 🙂 merci pour ce super article, je vais le partager à mon entourage qui comprendra certainement mieux mon attitude à certains moments 🙂

    Répondre
    1. Nathalie Poltera-Mesot

      nous ne nous connaisons pas, c’est un long processus que d’apprendre à se connaitre et ce n’est jamais fini

      Répondre
  7. franck

    il y a aussi un autre genre de situation qui est très pénible. Celle où il faut allez s’acheter une voiture ou une maison. Des investissements importants où l’on a du mal à se positionner ou à défendre ses intérêts pour ne pas se faire avoir.
    Dans un même ordre d’idée, acheter des vètements parce que souvent il faut avoir à faire avec un(e) vendeur(euse) 🙂

    Répondre
  8. Mike

    « la clé est d’arrêter de se préoccuper de ce que les gens attendent de vous. Soyez à l’aise d’être vous-même. Si les gens autour de vous n’approuvent pas, c’est leur problème. »

    Je suis introverti, je suis à l’aise de l’être, d’être moi même sans faux semblant. Vu la clé, Je connais alors beaucoup de gens qui ont un problème, tant pis.

    Bilan: Grand solitaire, pas d’amis, pas de vie sociale non plus et ce n’est pas donné à tout le monde d’être ainsi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *