Annonce

introvertis
Depositphotos

La solitude, est un bien-être essentiel, afin d’entrer en connexion avec son soi profond. Il y règne alors, un silence d’apaisement et de quiétude, d’une âme libre, ayant accepté ses parts d’ombres et de lumière.

Joëlle Laurencin

Nous vivons dans une culture qui célèbre l’extraversion et voit l’introversion comme une faiblesse ou quelque chose à surmonter.

Si vous êtes introverti, vous avez peut-être grandi en pensant que quelque chose n’allait avec votre personnalité. Vous ne saviez peut-être même pas qu’il existait un mot pour votre type de personnalité, que 26 à 50% de la population le serait ou aurait des tendances à l’introversion, et que nos cerveaux sont en fait câblés différemment des cerveaux des extravertis.

Annonce

Et tout se résumerait au neurotransmetteur de dopamine.

Lorsque notre cerveau libère de la dopamine, nous nous sentons plus motivés à essayer quelque chose ou à atteindre des objectifs et des récompenses externes, comme une augmentation ou un cercle social toujours plus large. Bien que nous ayons tous la même quantité de dopamine dans notre cerveau, le centre de récompense est plus actif chez les extravertis. 

C’est pourquoi un extraverti peut se sentir énergique et excité en anticipant un événement social, tandis que les introvertis peuvent se sentir oppressés.

Nous, les introvertis, comptons sur un neurotransmetteur différent, l’acétylcholine, qui nous fait nous sentir bien chaque fois que nous nous tournons vers l’intérieur – quelque chose que nous sommes beaucoup plus en mesure de faire dans des environnements calmes, avec le minimum de stimulation externe.

introvertis
Depositphotos

Oui, j’ai dit «nous». Je suis fière de réfléchir profondément, de passer du temps au calme et de préférer les conversations profondes aux petites conversations. Je préfère disséquer le sens de la vie sous une nuit étoilée, avec un ami proche à mes côtés, plutôt que de crier sur une musique forte au milieu d’une foule bruyante lors d’une fête ou dans un bar.

Annonce

Pendant des années, je me suis sentie un peu isolée parce que j’avais moins d’amis que la plupart des gens et parce que je passais plus de temps seule. Mais ce n’est parce que je suis moins sympathique que les autres (ou du moins, je l’espère). C’est juste que je déteste la socialisation forcée, les relations superficielles et la pression de «devoir faire» pour un groupe.

Bien que je sois plus que soulagée de reconnaître que mon type de personnalité n’est pas un défaut de caractère, j’apprécie quand les gens autour de moi comprennent et apprécient également ma nature. Et je sais que je ne suis pas seule.

Si vous êtes introverti, cette liste pourrait mettre des mots sur ce que vous avez pensé à plusieurs reprises – sous tous les angles, tout en profitant de diverses activités que vous faites seul. Si vous êtes extraverti, cela vous donnera, espérons-le, un peu plus d’informations sur ce que ressentent vos amis introvertis, ce qu’ils veulent et ce dont ils ont besoin, et pourquoi ils font certaines choses.

24 choses que les introvertis souhaiteraient que les gens comprennent à leur sujet

Depositphotos

1. Je ne suis jamais seule. J’aime, j’aime, j’aime le temps que je passe seule (ou juste avec ma famille proche). Cela nourrit mon âme. 

2. Je préfère avoir une conversation profonde avec une ou deux personnes plutôt qu’une petite conversation avec vingt-cinq. J’apprécie la qualité plutôt que la quantité. 

Annonce

3. Je ne suis pas grincheuse ou insociable, je ne sais tout simplement pas comment avoir de petites conversations. De plus, je ne suis ni ennuyeuse ni inintéressante; vous n’entamerez que des conversations profondes avec moi. 

4. Je n’aime pas les conversations et les situations forcées. Elles me donnent seulement envie de me retirer dans mon propre espace. Laissez-moi simplement m’asseoir pour observer, et je déciderai si je dois me joindre à vous.

5. Je ne pense pas être meilleure qu’une autre personne.

6. Je pense ce que je dis et ne parle que lorsque je dois dire quelque chose.

7. Ne pas vouloir sortir n’est pas personnel. J’ai besoin de beaucoup plus de temps libre et de repos que les autres, et cela ne veut pas dire que je suis paresseuse. 

8. Nous ne sommes pas tous des papillons sociaux; nous sommes plus comme des chenilles sociales. Nous mettons un certain temps à nous ouvrir. Lorsque nous le faisons, nous pouvons être comme un papillon autour de vous, mais si les choses ne nous plaisent pas, nous voudrons rester pour toujours dans la phase «chenille»! 

9. Annuler des projets avec des gens moins de vingt-quatre heures à l’avance n’a rien à voir avec eux, je ressens simplement le besoin de prendre du temps pour moi.

10. Ce n’est pas parce que je ne suis pas toute souriante et enthousiaste que je ne suis pas heureuse. 

introvertis
Depositphotos

11. Lorsque vous dites que je suis trop calme parce que je ne parle pas beaucoup dans les grands rassemblements ou que je ne fais pas grand-chose quand je parle, je me sens encore plus gênée et cela me donne encore plus envie de me replier davantage sur moi-même. 

12. Je ne peux pas être «sociale» quand les autres le veulent. Il y a des moments où je peux participer à la conversation ou à la fête, et des moments où je ne peux tout simplement pas. 

13. Ce n’est pas parce que je suis introvertie que je suis antisociale ou coincée. Il me faut juste plus de temps pour me remettre des événements et des grands rassemblements de personnes.

Annonce

14. Je tiens vraiment aux autres et je compatis avec les autres personnes dans ma vie, même celles que je ne connais pas personnellement. Je ne peux pas me connecter rapidement. Rentrer chez moi est ma façon d’éviter de surcharger mes émotions. C’est pour que je puisse me reposer et être une bonne amie, collègue, employée et partenaire.

15. Mon silence dans les conversations de groupe n’est pas de la distance, de l’indifférence ou un manque de personnalité. Je préfère simplement apprendre à vous connaître en tête-à-tête avant de commencer à révéler mes pensées et mes opinions.

16. Ce n’est pas parce que je ne suis pas bruyante et que je ne partage pas mes sentiments avec tout le monde que je n’en ai pas. Au contraire, je ressens les choses très profondément. 

17. Je ne suis pas une personnalité flamboyante, mais j’ai autant de substance que les autres. 

18. Parfois, je veux juste marcher en silence, mais je ne suis ni triste ni solitaire.

19. Ce n’est pas parce je reste isolée ou que je ne suis pas bavarde que je n’ai pas d’opinion ou que je suis moins intelligente que les autres. 

20. Ce n’est pas parce que je suis calme que je suis contrariée ou en colère, il n’est donc pas nécessaire de me demander continuellement si «Ça va?» Cela devient épuisant parfois. 

Annonce

21. Je ne parle pas parce que je n’ai rien de valable à dire et que je suis d’accord avec le silence.

Parfois, je peux agir de manière extravertie, mais c’est une sorte d’attitude de survie que j’ai adoptée dans un monde centré sur l’extraversion. Je me sens toujours mentalement épuisée. Et parfois je me sens obligée d’agir contre ma nature.

23. Si vous me posez une question et que je ne réponds pas tout de suite, c’est parce que je réfléchis à toutes les réponses possibles, à la manière dont vous pourriez réagir à chaque réponse, si c’est réellement la vérité, et alors je pourrais être distraite et éventuellement réfléchir à la signification de la vie… même si vous venez de me demander comment je vais. 

24. Je ne déteste pas les gens. J’économise juste mon énergie pour de véritables interactions.

«La solitude compte, et pour certaines personnes, c’est l’air qu’elles respirent. ~ Susan Cain

Extravertis, avez-vous des commentaires ? Et les introvertis, y a-t-il quelque chose que vous ajouteriez à la liste?