11 façons de compliquer votre vie plus qu’elle ne devrait l’être

de | 24 avril 2017
compliquer votre vie

11 façons de compliquer votre vie plus qu’elle ne devrait l’être

Image crédit : shutterstock

11 façons de compliquer votre vie plus qu’elle ne devrait l’être

Souvent les personnes ne se rendent pas compte qu’elles se compliquent elles-mêmes la vie. Nous avons souvent l’impression que toutes les sources de nos problèmes viennent exclusivement des autres et que les blâmer nous suffit à nous en convaincre. Parfois cela est vrai mais pour beaucoup de ces situations, il nous suffirait de prendre conscience que cela vient de nous et que nous laissons faire, pour arriver à palier à ces problèmes.

Voici donc 11 façons de compliquer votre vie plus qu’elle ne devrait l’être :

1. Vous laissez d’autres personnes vous voler.

Si vous aviez un million d’euros en espèces sous votre matelas, vous vérifieriez régulièrement et prendriez vos précautions pour veiller à ce qu’il soit en sécurité. Le temps est la seule possession plus importante que l’argent. Mais vous ne faites rien pour le protéger. En fait, vous le donnez volontiers. Aux personnes égoïstes, aux gens négatifs. Offrez-le seulement à ceux qui le méritent et qui le respectent.

2. Vous ne pouvez pas lâcher prise.

Certains obstacles sont trop difficiles à surmonter en ajustant simplement votre point de vue ou en adoptant un état ​​d’esprit positif.

Avez-vous besoin de pardonner quelqu’un? Avez-vous besoin de faire le deuil de la mort d’un être cher?

La vie est remplie de pertes. Mais, le vrai bonheur ne pourrait pas exister sans cela. Car cela nous aide à apprécier et à savourer les choses qui comptent vraiment. Cela nous aide à grandir. Cela peut nous aider à aider les autres.

3. Vous ne donnez pas en retour.

Une façon de faire face à la perte est de vous immerger en faisant le bien. Faites du bénévolat.
Vous n’avez pas besoin de faire grand-chose. Dites un mot gentil. Encouragez quelqu’un. Rendez visite à quelqu’un qui est seul.
Il y a deux types de personnes dans ce monde. Il y a les donneurs et il y a les preneurs. Les donneurs sont heureux. Les preneurs sont malheureux.

4. Vous prenez les choses trop à coeur.

Un autre conducteur vous a coupé. Votre ami n’a jamais répondu à votre message Votre collègue est allé à déjeuner sans vous. Tout le monde peut trouver une raison d’être offensé régulièrement. Alors qu’est-ce qui vous a offensé? Vous avez affecté une mauvaise intention à ces actions anodines. Vous l’avez pris comme un affront personnel.

Les gens heureux ne font pas cela. Ils ne prennent pas les choses personnellement. Ils ne prennent pas à coeur des actes non intentionnels des autres.

5 . Vous ne voulez pas laisser tomber.

La fermeture est un mot pour les gens qui n’ont jamais vraiment souffert. Cela n’existe pas. Essayez simplement de «gérer» votre perte. Mettez-la en perspective. Vous aurez toujours un certain regret et un doute quand à votre perte. Vous pouvez toujours ressasser les même choses. Si seulement vous aviez dit cela, ou essayé.
Vous n’êtes pas seul. cherchez quelqu’un qui comprend et parlez avec cette personne. Acceptez son aide.

6. Vous imaginez toujours le pire des scénarios.

J’ai pour mauvaise habitude d’imaginer le pire dans n’importe quelle situation et d’être agréablement surpris quand le résultat est légèrement meilleur qu’un véritable désastre ou une peine de prison. Mon esprit lutte inutilement contre des événements qui n’auront même pas lieu et qui sont improbables. Mon mal de gorge est un cancer. Mon permis de conduire perdu est tombé dans les mains d’un bandit.

La négativité ne fait qu’engendrer plus de négativité. Cela vous empêche d’être heureux. La négativité vous éloignera du rivage et si vous ne vous en éloignez pas, elle vous coulera.

7. Vous ne prenez pas de risques.

Un conseil : Vivez pleinement. Chaque fois qu’on vous offre une opportunité qui comporte plus de risques, saisissez-la. Vous échouerez à plusieurs reprises, mais au bout du compte, vous serez heureux d’avoir essayé. Il vaut mieux vivre dans le remord que dans le regret.

8. Vous comparez constamment votre vie avec celles des autres.

Il y a quelques années, j’ai été invité à une belle fête dans un grand entrepôt en centre-ville. J’aimais écouter du jazz, boire du vin et manger des sandwichs sans croûte. Que demander de plus? Plus tard dans la soirée, j’ai remarqué un défilé constant de personnes qui portaient des talons hauts passer et disparaître dans une autre pièce.

J’y ai jeté un œil et j’ai vu une grande fête avec de grands fêtards danser et très bien habillés. Soudain, mon concert n’était pas aussi amusant que cette fête. Je ne savais même pas que cela existait jusqu’à maintenant.

Je fais cela fréquemment. Ces gens s’amusent plus. Louis a un plus gros bateau. Sophie a beaucoup de chance. David a plus d’argent. Patrick est plus musclé.

Arrêtez.

N’oubliez jamais ce que Teddy Roosevelt a dit: “La comparaison est un voleur de joie.”

9. Vous êtes la vedette de votre propre film.

Il est peu surprenant que vous pensiez que le monde tourne autour de vous. Après tout, vous avez été au centre de toutes les expériences que vous avez déjà vécues.

Vous êtes la vedette de votre propre film. Vous avez écrit l’histoire. Vous savez comment vous voulez qu’elle se passe. Vous savez même comment vous voulez qu’elle se termine.

Malheureusement vous avez oublié de donner votre script à quelqu’un d’autre. Par conséquent, les gens ne savent pas le rôle qu’ils sont censés de jouer. Ainsi, quand ils ne tombent pas amoureux de vous ou qu’ils ne vous donnent pas une promotion, votre film est gâché.

Oubliez votre scénario. Laissez quelqu’un d’autre être la star de temps en temps. Accueillez les nouveaux personnages.

10. Vous avez des attentes irréalistes et/ou que vous ne communiquez pas.

Votre famille et vos amis ont un gros défaut, ils ne peuvent pas lire dans vos pensées ou anticiper vos caprices.
Votre partenaire a-t-il oublié les six mois et demi d’anniversaire de votre première sortie au cinéma? Votre ami n’a-t-il fait aucun commentaire sur votre tatouage tribal?

Les attentes non satisfaites seront à l’origine de la plus grande partie de votre malheur dans la vie. Minimisez vos attentes, maximisez votre joie.

11. Vous attendez un signe.

J’ai une amie qui ne prendra pas de décision tant qu’elle n’aura pas reçu de “signe”. J’imagine qu’elle attend une annonce claironnée de Dieu. Elle est constamment paralysée par une divinité qui est soit très obscurcie soit désespérément en retard. Je ne renie pas que le destin ou une puissance plus élevée joue un rôle dans notre vie. Je dis juste qu’il est préférable d’aider à façonner le destin plutôt que d’être gouverné par lui.

Après 11 façons de compliquer votre vie plus qu’elle ne devrait l’être voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *