Tumeurs cérébrales : méfiez-vous du téléphone portable

de | 28 novembre 2014

Tumeurs cérébrales : méfiez-vous du téléphone portable

Tumeurs cérébrales

Il y a de nouveau un débat sur la nocivité du téléphone portable. Trop de téléphone portable est mauvais pour la santé du cerveau et peut activer le développement detumeurs cérébrales, d’après une nouvelle étude scientifique suédoise.

Cette étude suédoise, publiée dans la revue Physiopathologie , a constaté que quelqu’un qui parle au téléphone portable en termes d’heures et d’années – a plus de chances dedévelopper un gliome , une forme mortelle de cancer du cerveau.

D’après les résultats de l’étude publiée dans la revue médicale, le téléphone portable augmente le risque de développer un gliome (tumeur cérébrale) de 30%. L’étude a aussi indiqué que, dans l’ensemble, les gens qui ont utilisé un téléphone sans fil pendant plus d’un an avaient 70% plus de risques de cancer du cerveau que ceux qui ont utilisé des téléphones sans fil pendant moins d’un an. Et au bout de 25 ans d’utilisation abusive, le cerveau multiplierait par 3 le risque de développer ce type de pathologie.

Le Dr Gabriel Zada, neurochirurgien à l’Université de Keck School de Californie du Sud de médecine qui n’a pas participé à l’étude, a déclaré que l’étude fournit plus de preuves que les téléphones portables et le cancer du cerveau peuvent être liés.

Les chercheurs de l’University Hospital d’Örebro ont réalisé une nouvelle étude pour déterminer le lien entre l’utilisation du téléphone portable et le risque de développer des tumeurs cérébrales.

Pour établir un lien, les scientifiques ont comparé, grâce à des questionnaires précis, les habitudes d’utilisation de téléphones portables de 1800 malades qui ont développé cette tumeur et celles de patients sains.

Ils ont comparé leur usage du téléphone, fixe et mobile, le type de smartphone utilisé, l’utilisation d’une oreillette, la durée quotidienne d’appels et depuis combien de temps ils avaient ce type d’appareil.

Les résultats de cette étude révèlent que l’utilisation du mobile augmente de 30% le risque de gliome, et que ce danger augmente de manière significative pour chaque « tranche » de 100 heures et pour chaque année d’utilisation. A tel point qu’avoir été en contact prolongé avec un téléphone portable pendant 25 ans triple ce risque.

Cette étude révèle également que téléphoner avec un mobile ou un sans fil avant l’âge de 20 ans multiplie aussi la probabilité de développer des tumeurs cérébrales chez les personnes âgées.

Ces nouvelles conclusions confirment les inquiétudes du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), agence spécialisée de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a déjà classé en 2011 le téléphone portable comme potentiellement cancérogène pour l’homme.

On recommande de ne pas utiliser son téléphone dans les ascenseurs et les véhicules (où la réception est mauvaise) et en se déplaçant (changement répétés d’antennes relais) car cela augmente l’exposition aux ondes. On conseille aussi de privilégier les conversations courtes, d’utiliser les kits oreillettes et d’éviter de laisser les jeunes enfants utiliser un portable, selon le rapport de l’Agence européenne de l’environnement.

Voici les bonnes nouvelles: Une étude a révélé que un peu plus de 5 sur 100.000 Européens (0,005%) ont été diagnostiqués avec une tumeur maligne au cerveau entre 1995 et 2002. Tripler ce taux met les chances de développer un gliome à 0,016%.

Cependant, il existe de nombreuses autres façons dont les téléphones portables pourraient nuire à votre cerveau . Alors, que pouvez-vous faire pour prévenir ces effets négatifs potentiels? Si vous avez la toute dernière technologie LTE ou un vieux téléphone repliable,vous pouvez réduire votre exposition aux radiations des téléphones portables par:

  • Ne mettez pas votre téléphone à votre oreille quand vous téléphonez. Utilisez le haut-parleur ou le casque avec un microphone attaché.
  • Ne dormez pas avec votre téléphone à côté de vous, et éteignez-le la nuit.
  • Observez, faites des recherches approfondies et optez pour une protection contre les rayonnements pour votre téléphone.
  • Mettez votre téléphone en mode «avion» si vous ne pouvez pas le désactiver entièrement.
  • Informez tout le monde des dangers du téléphone portable.

Après le téléphone portable qui provoque des tumeurs cérébrales

 

Sandra Véringa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *