Serait-ce la fin annoncée de Monsanto?

de | 4 octobre 2015

Serait-ce la fin annoncée de Monsanto?

La fin de Monsanto?

De plus en plus de pays interdisent l’herbicide Roundup (alias glyphosate ) de Monsanto qui causerait de nombreux cancers. D’autres interdisent les OGM de Monsanto. Tandis que, la candidate à l’élection présidentielle Hillary Clinton financée par Monsanto dit  » il y a un grand écart entre les faits et la perception  », En fait, les faits sont établis: les herbicides et les OGM de Monsanto sont nocifs pour les humains et les animaux. Plusieurs études ont démontré et même conduit l’ Organisation Mondiale de la Santé à émettre un avertissement contre le glyphosate qui provoquerait le cancer .

En fait, Monsanto savait depuis 35 ans que son glyphosate était lié au cancer et à d’autres problèmes de santé. Cymru GM-Free le découvre en regardant des archives du début des années 80 de la US Environmental Protection Agency (EPA):

Entre 1978 et 1986, il y a eu de nombreuses expériences sur les animaux ( des rats, des souris et des chiens) conçues pour tester la toxicité aiguë et chronique du glyphosate réalisée par des laboratoires comme Bio / Dynamics Inc. pour le compte de Monsanto et soumis au contrôle de l’EPA … mais comme toutes les autres études plus anciennes, elles étaient et seront toujours traitées comme des secrets commerciaux ne pouvant être librement accessibles pour un examen indépendant. Cela suggère que ces études contiennent des données que Monsanto ne souhaite toujours pas que des experts en toxicologie examinent. Il est également très préoccupant que l’EPA ait accédé aux demandes de routine de Monsanto sur le secret pour des prétextes aussi futiles.

Cependant, les archives déclassifiées du début des années 1980 de l’APE donnent quelques indications sur le contenu des études faites sur le rat . Bien que les études soient antérieures à l’adoption des lignes directrices d’essais internationales et des normes de BPL, l’étude faite sur 3 générations suggère qu’il y avait d’importants dommages aux reins des rats .. Dans les résultats , les changements dans la muqueuse de la vessie sont importantes parce que métabolites. Les études faites sur les reins, montre une hyperplasie qui pourrait être considérée comme une étape très précoce et nécessaire dans l’initiation de la tumeur.

Les aliments génétiquement modifiés sont également liés à des problèmes de santé, notamment des intolérances au gluten:

Le directeur exécutif de l’Institut des technologies Responsable (IRT Institute for Responsible Technology) Jeffrey M. Smith a découvert un lien entre l’intolérance au gluten et les aliments génétiquement modifiés dans une étude qu’il a menée l’an dernier.L’intolérance au gluten a fortement augmenté au cours des deux dernières décennies, ce qui est en corrélation avec les aliments génétiquement modifiés introduits dans l’alimentaton. Smith affirme que les aliments GM y compris le soja et le maïs sont les «déclencheurs environnementaux » possibles qui ont contribué à l’augmentation rapide des intolérances au gluten touchant près de 20 millions d’ américains aujourd’hui.

fin annoncée de Monsanto

Serait-ce la fin annoncée de Monsanto?

Ironiquement, Hillary loue les OGM, mais au cours de leur séjour à la Maison Blanche, les Clinton, tout comme la famille Obama, ont été nourris avec des aliments bio:

Les familles Clinton et Bush II mangeaient des aliments bio.

Walter Scheib chef cuisinier de la maison blanche de 1994 à 2005 raconte que,

Pendant le mandat de Hillary Clinton il devait promouvoir à la Maison Blanche une cuisine américaine contemporaine faite avec des aliments nutritionnellement viables.

Presque tous les aliments utilisés étaient obtenus à partir de producteurs et fournisseurs locaux. Un petit jardin sur le toit de la Maison Blanche a été utilisé pour des produits cultivés sans pesticides et engrais. Les aliments biologiques ont été priorisés.

Premières familles à promouvoir des aliments sans OGM et pesticides et en même temps la nourriture Frankenstein de Monsanto et d’autres géants de la biotechnologie qui sont dangereux pour la santé humaine.

Comme le rapporte Mike Adams , Hillary Clinton a embauché un ancien lobbyiste de Monsanto pour lancer sa campagne, et son cabinet d’avocats a eu Monsanto comme client. Il n’y a donc pas de surprise qu’elle préconise fortement les OGM.

Si les OGM sont aussi bons qu’ Hillary le prétend pourquoi est-ce la première famille présidentielle à ne pas en manger du tout et pourquoi tant de pays les interdisent?

Les raisons de ces interdictions rappellent l’étude prétendument frauduleuse de Séralini en 2012.

En réponse à une étude de 2004 déclarant sain le maïs OGM NK603 de Monsanto :

« … Une équipe majoritairement française dirigée par le professeur Gilles-Eric Séralini a entrepris une étude de deux ans (plus de 700 jours), « le procès de l’alimentation » [2], qui était par ailleurs similaire. Leur travail a été publié en Septembre 2012, également dans FCT(Food and Chemical Toxicology). Les premiers avertissements qui avaient été publiés dans le document sur Monsanto parlent des maladies graves développées, y compris des dommages au foie, aux reins, et la glande pituitaire et, plus particulièrement, les décès prématurés et le développement des grandes tumeurs chez les rates . En outre, l’étude comprenait des essais sur des quantités infimes de Roundup l’herbicide de Monsanto,auquel la tolérance a été génétiquement modifiée dans le NK603, dans l’eau des rats. « (Christina Sarich ancienne employée de Monsanto congédiée du Major Scientific Journal , 30 Mars 2015)

L’étude a été classée comme frauduleuse dès sa publication et a été retirée du Journal Food and Chemical Toxicology. Peu de temps avant que l’étude soit rétractée, l’ex-employé de Monsanto Richard Goodman a été nommé rédacteur en chef adjoint. Il a depuis été retiré du comité de rédaction de la revue scientifique ainsi que le rédacteur en chef, A. Wallace Hayes:

Après la rétractation de l’étude Séralini, des centaines de scientifiques ont contacté le journal pour leur demander pourquoi il le faisait, affirmant qu’il cédait à la pression de l’industrie de la biotechnologie. (Ibid.)

Le récent avertissement de l’OMS semble avoir déclenché un effet domino, des pays incitent à interdire les produits Monsanto et ceci pourrait bien conduire à sa disparition.

Voici une liste des interdictions qui sont soit en vigueur ou sur le point de l’être dans le monde entier, ainsi que des études montrant les dommages causés par les produits de Monsanto:

Serait-ce la fin annoncée de Monsanto? l’ Interdiction du glyphosate

Sri Lanka

Le président nouvellement élu du Sri Lanka, Maithripala Sirisena, a annoncé que l’importation du , glyphosate de Monsanto, ne sera plus autorisé dans le pays. Car les maladies rénales chroniques et mortelles ont été multipliées par cinq

Sirisena est un fermier et ex ministre de la Santé , il accuse le glyphosate d’être la cause des hausses des taux de maladies rénales chroniques (IRC) dans toute la communauté agricole du Sri Lanka.

Les Pays-Bas

Les Pays-Bas interdisent le Roundup de Monsanto pour protéger les citoyens contre l’agent cancérogène glyphosate

L’année dernière, le parlement néerlandais a voté l’interdiction de la vente d’herbicides à base de glyphosate pour les particuliers. L’interdiction, ne visant toutefois pas le milieu agricole , a d’abord été proposée il y a plusieurs années. Cependant, on pense que le lobbie Monsanto a empêché l’application de cette interdiction à l’époque.

Le Brésil

Le procureur général du Brésil veut interdire les produits Monsanto au vu des récents liens entre glyphosate et cancer

Alors que certaines agences du Brésil ont donné le feu vert, à 3 nouvelles cultures d’OGM, le procureur du pays a écrit à l’ Agence Nationale de Surveillance de la Santé du Brésil (ANVISA) lui demandant de toute urgence de réévaluer sa position sur la «probable cancérogénicité du glyphosate . La lettre a été écrite en espérant que l’agence interdise l’ingrédient principal de l’herbicide le plus vendu de Monsanto.

L’Allemagne (Union européenne)

Les Ministres allemands exhortent l’UE à l’interdiction du glyphosate l’ herbicide mortel de Monsanto

Le ministre de protection des consommateurs allemand préconise une interdiction à l’échelle européenne des herbicides à base de glyphosate en réponse à l’OMS sur la catégorisation de la substance chimique comme «probablement cancérogène».

L’Argentine

30 000 médecins en Argentine exigent que le glyphosate (Roundup) soit interdit

Les médecins font partie de FESPROSA, Union Argentine des professionnels de la santé. Citant les récentes déclarations de l’Organisation mondiale de la Santé sur les produits chimiques à base de glyphosate ,l’herbicide utilisé dans le best-seller de Monsanto le Round Up , est « susceptible d’être cancérogène», ils ajoutent un avertissement supplémentaire :

Le glyphosate est également associé à:

Les avortements spontanés

Les malformations congénitales

Maladies de la peau

Les maladies respiratoires

Maladies neurologiques

Les Bermudes

Les Bermudes suspendent l’importation du glyphosate et du Roundup Indéfiniment

Suite à une étude récente sur le best-seller de l’herbicide Roundup de Monsanto et son principal ingrédient chimique au glyphosate, les Bermudes ont décidé de suspendre toute importation de glyphosate / Roundup jusqu’à ce que de nouvelles recherches donnent des raisons suspendre l’interdiction

La France

Le Parlement français va au-delà de l’interdiction du maïs OGM de Monsanto.

Le Parlement Français a interdit le maïs OGM . Maintenant, aucune variété de maïs GM ne peut être cultivée en raison de la toxicité pour le sol, les insectes et la santé humaine.

Les États-Unis

Maui interdit les OGM et l’expérimentation du Monsanto-Dow

À la dernière élection, les électeurs de Maui, , ont décidé une interdiction temporaire sur les nouvelles expériences / de pesticides Dow / Monsanto OGM dans le comté de Maui.

Immédiatement, le gouvernement de Maui s’est insurgé contre le vote sur le pesticide Dow,de Monsanto, (et oui, même le gouvernement du comté de Maui trahit ses propres électeurs),

La Hongrie

Hongrie détruit tous les champs de maïs OGM de Monsanto

La Hongrie a pris une position courageuse contre le géant de la biotechnologie Monsanto, et la modification génétique en détruisant 1000 acres de maïs qui étaient cultivés avec des semences génétiquement modifiées, selon le Secrétaire d’État adjoint du Ministère du Développement Rural de Hongrie Lajos Bognar.

Contrairement à de nombreux pays de l’Union européenne, la Hongrie est un pays où les semences génétiquement modifiées sont interdites.

Le Pérou

Le Pérou a voté une loi décennale d’interdiction des aliments génétiquement modifiés

Dans un acte de défiance contre les sociétés de biotechnologie comme Monsanto , le Pérou a officiellement adopté une loi interdisant les substances génétiquement modifiées au sein de la nation pour une période de 10 ans …

Bien que l’interdiction arrêtera le flux des aliments génétiquement modifiés au sein des frontières de la nation, un test récent mené par l’Association péruvienne des Consommateurs et Usagers (ASPEC) a révélé que 77 pour cent des produits de supermarchés testés était contaminés par des OGM.

La Russie

Pourquoi la Russie interdit les OGM alors que les États-Unis ne cessent de les approuver?

La vice-présidente de l’Association nationale pour la sécurité génétique, Irina Ermakova de la Russie, a déclaré :

« Il est nécessaire d’interdire les OGM, d’imposer un moratoire pour 10 ans … Il a été prouvé que non seulement en Russie, mais aussi dans de nombreux autres pays dans le monde, que les OGM sont dangereux. Les méthodes d’obtention des OGM ne sont pas parfaites, donc, à ce stade, tous les OGM sont dangereux. La consommation et l’utilisation des OGM obtenus de cette manière peuvent conduire à des tumeurs, des cancers et à l’obésité chez les animaux.

Sources Serait-ce la fin annoncée de Monsanto? :

  • Cet article a été publié en premier sur  : metatv.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *