Un riz biologique indien révolutionnaire prouve que les OGM ne sont pas indispensables

de | 2 octobre 2016

ricehusks

Un riz biologique indien révolutionnaire prouve que les OGM ne sont pas indispensables

Des agriculteurs dans les régions les plus pauvres de l’Inde enregistrent des rendements records en faisant pousser du riz biologique, démystifiant une fois pour toutes le mythe que les OGM sont nécessaires pour nourrir la population mondiale qui ne cesse d’augmenter.

Dans un monde avec une population humaine en constante augmentation, l’ augmentation de la production alimentaire est une préoccupation évidente. Avec une population mondiale qui devrait atteindre les 9,6 milliards d’ici à 2050 , de nombreuses personnes, en particulier celles qui ont des liens avec des sociétés biotechnologiques et agrochimiques, disent que les aliments génétiquement modifiés (OGM) sont nécessaires pour satisfaire la demande alimentaire mondiale croissante. Mais avons-nous vraiment besoin des OGM pour nourrir le monde?

Des preuves scientifiques objectives indiquent clairement que la réponse est non. Les aliments génétiquement modifiés n’augmentent pas les rendements et souvent ils endommagent les cultures voisines qui ne sont pas génétiquement modifiées pour résister aux herbicides, ce qui les obligent à réduire les rendements régionaux. Même le ministère américain de l’ Agriculture (USDA), qui est souvent dominé par des intérêts agrochimiques, a publié un rapport révélant que les cultures GM n’ont pas fait augmenter le potentiel de rendement au cours des 15 dernières années. En outre, la majorité des OGM cultivés ne sont même pas utilisés pour nourrir les personnes qui souffrent de faim.

Aux Etats-Unis, le plus grand producteur mondial de cultures GM, utilise 40% de tout le maïs GM pour la production d’éthanol et la majorité du soja GM est utilisé pour nourrir les animaux. Même si l’ on pourrait affirmer que l’alimentation animale GM signifie une augmentation de la production de viande et une viande moins onéreuse, la production de viande est actuellement absolument non viable et nuit à l’environnement. En outre, les animaux nourris aux OGM produisent de la viande qui est malsaine et de faible qualité.

kumarricefarmer

Sumant Kumar dans son champ de riz biologique, crédit – The Guardian

La dernière preuve mettant en évidence l’inefficacité des OGM provient d’une des régions les plus pauvres de l’ Inde. Dans l’État du Bihar, en Inde, les agriculteurs battent des records de production de riz sans produits agrochimiques ni OGM. En 2013, Sumant Kumar et sa famille ont produit 22,4 tonnes de riz sur un seul hectare de terre, beaucoup plus que les entreprises de semences génétiquement modifiées et leurs herbicides coûteux.

Puisque le riz est l’aliment de base pour plus de la moitié de la population mondiale, cet exploit incroyable est une excellente nouvelle. Kumar n’a pas été le seul agriculteur à avoir eu des rendements aussi élevés. Beaucoup d’autres familles dans sa communauté, ainsi que ceux des communautés voisines, ont enregistré des rendements de 17 tonnes par hectare. Ces rendements spectaculaires sont tous dus à l’adoption d’une nouvelle méthode biologique de riziculture connue sous le nom de Système de Riziculture Intensive (SRI).

Le SRI consiste à replanter les jeunes plants de riz espacés largement en carré et à utiliser le sol en permanence humide , au lieu de la pratique courante qui consiste à inonder le champ de riz. Les engrais organiques et le sarclage rotatif ont également été utilisés. Cette technique permet également aux agriculteurs de s’adapter au climat, comme les conditions météorologiques irrégulières deviennent un événement régulier. Cela empêche également les agriculteurs de devenir dépendants des produits agrochimiques coûteux.

Reuters/Ajay Verma

riz biologique Reuters/Ajay Verma / Reuters

Cette nouvelle méthode de riziculture biologique ne pouvait pas mieux tomber pour l’ Inde. Depuis que les OGM ont été introduits dans le pays en 2002, les agriculteurs indiens pauvres ont été entraînés dans un cercle vicieux de dette en adoptant les semences et les herbicides GM. Initialement commercialisés en tant que méthode pour enrichir les agriculteurs et produire plus, ils sont au contraire devenus tellement endettés à cause des semences étrangères GM et des entreprises agrochimiques que de nombreux agriculteurs ont mis fin à leurs jours.

En 2009, le nombre de suicides liés aux dettes causées par les OGM était tellement élevé , qu’on estimait qu’un agriculteur indien se suicidait toutes les 30 minutes . Grâce aux progrès réalisés par ces agriculteurs biologiques dans l’État du  Bihar, en Inde, nous pouvons espérer l’inversement de cette tendance horrible, permettant aux agriculteurs en Inde et dans le monde entier de récupérer leurs moyens de subsistance et de devenir plus autonomes tout en faisant une agriculture durable.

Source riz biologique  : TrueActivist.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *