Soda : Une nouvelle étude pourrait marquer la fin des sodas

de | 14 février 2015

Soda : Une nouvelle étude pourrait marquer la fin des sodas

fin des sodas

Les consommateurs cherchent à prendre de meilleures décisions en raison des épidémies qui envahissent le pays. L’aspartame, édulcorant principal des sodas light, est l’un des ingrédients les plus dangereux utilisés dans notre alimentation, provoquant des convulsions et bien d’autres problèmes pour la santé.

Dans une étude réalisée pendant plus de 10 ans, durant laquelle 60 000 échantillons ont été prélevés sur des femmes, on a montré que les femmes qui boivent au moins 2 sodas light par jour ont un taux de maladies cardiovasculaires beaucoup plus élevé et sont susceptibles de mourir de l’une de ces maladies, cette étude pourrait marquer la fin des sodas.

fin des sodas

Dans la plus grande étude réalisée en son genre, l’Université de l’Iowa a conclu:

« … Par rapport aux femmes qui consomment rarement ou jamais de sodas sans sucre, celles qui consomment au moins 2 sodas light par jour sont 30 pour cent plus susceptibles d’avoir un accident cardiovasculaire (crise cardiaque ou accident vasculaire cérébral) et 50 pour cent plus susceptibles de mourir d’une maladie liée à cela. C’est l’une des plus grandes études sur ce sujet, et nos résultats sont compatibles avec des données antérieures, en particulier celles reliant les sodas light au syndrome métabolique », explique le Dr Ankur Vyas … chercheur principal de l’étude.

… L’association a persisté même après que les chercheurs ont ajusté les données pour tenir compte des caractéristiques démographiques et d’autres facteurs de risques cardiovasculaires, y compris l’indice de masse corporelle, le tabagisme, l’utilisation de l’hormonothérapie, l’activité physique, la consommation d’énergie, la consommation de sel, le diabète, l’hypertension, le taux élevé de cholestérol et la consommation de boissons édulcorées.

En moyenne, les femmes qui consommaient au moins deux sodas light par jour étaient plus jeunes, plus susceptibles de fumer, et affichaient une prévalence plus élevée de diabète, d’hypertension artérielle, et un indice de masse corporelle plus élevé. »

Heureusement que cette étude est au centre des rapports de ventes fragilisés des sodas light, l’un des plus grands marchés de l’aspartame

Fin des sodas; Selon le Time Magazine :

« L’une des raisons de la baisse pourrait être une prise de conscience croissante de l’épidémie d’obésité aux États-Unis et de plus en plus de problèmes de santé liés aux boissons édulcorées. Selon Reuters, les experts de l’industrie disent que l’industrie des boissons est en train de couler et d’atteindre un niveau très bas. Même les boissons de régime de marque ont subi une perte de chiffre d’affaires avec des préoccupations concernant les édulcorants artificiels « .

Quelle que soit la raison de cette baisse, cette nouvelle étude devrait entretenir une dynamique loin des édulcorants artificiels. Il existe de nombreux édulcorants naturels que les gens peuvent choisir qui sont beaucoup plus sains que l’aspartame

-le fructose  -le maltitol  -le sirop d’agave  -le sirop d’érable  -le sirop de riz  -la stévia  -le tagatose  -le xylitol ou sucre de bouleau  -Sukrin  -le sucre de fleur de coco

Une autre remarque importante est que la baisse des ventes globales de sodas signifie également que moins de gens sont exposés au sirop de maïs (OGM la plupart du temps) à haute teneur en fructose qui comporte une multitude de risques pour la santé.

Après Soda : Une nouvelle étude pourrait marquer la fin des sodas voir aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *