Les rhumes seraient causés par les conflits

de | 8 mars 2015

Les rhumes (2)

Les rhumes seraient causés par les conflits

Selon la Nouvelle Médecine Allemande, attraper un rhume n’est pas un hasard. Le rhume est lié à des événements dans votre vie actuelle, et non à ce que vous pourriez penser. Se laver les mains et manger des aliments contenant de la vitamine C sont bons pour la santé, mais les événements dont nous parlons ici sont autres.

Des chercheurs ont constaté qu’il y a deux phases principales dues à la maladie.

Il y a la phase active du conflit  et le processus vagotonique de guérison. La plupart des chercheurs et professionnels de la santé sont seulement conscient de la deuxième phase parce que c’est là que se déroulent tous les symptômes négatifs tels que l’écoulement nasal, la fièvre et la toux.

Les rhumes esprit science

Les rhumes sont causés par les conflits http://germannewmedicine.ca/

Dans la phase active du conflit, notre corps réagit aux conflits que nous rencontrons. Cela peut être un événement dans votre vie, comme le décès d’un animal, la perte de votre emploi, ou peut-être même une cause émotionnelle comme les disputes avec votre conjoint ou le fait d’être trop stressé au travail.
La raison pour laquelle cela a un sens, c’est que ces différents facteurs de stress se passent activement lorsque vous vous disputez ou que vous êtes dans un avion. Pendant une dispute ou lors d’un voyage en avion, vous effectuez un mode de survie pour gérer le conflit. Si vous êtes en mode survie pendant trop longtemps, vous pouvez finir par avoir un contrecoup ou être en phase de reconstitution de ce conflit.

Imaginez que vous courez rapidement et intensément jusqu’à ne plus avoir d’énergie. Qu’est-ce qui se passe après cela? En général, soit la fatigue s’installe, soit vous avez besoin d’eau ou de nourriture. Il est possible que vous ayez mal aux muscles le lendemain, étant donné qu’ils ont besoin de récupérer de la course. De la même façon, après un événement qui crée un stress, que ce soit psychologique ou physique, vous vous retrouverez peut-être dans une phase de cicatrisation pour récupérer de ce conflit.

Typiquement, la phase de guérison viendra de deux façons.

La première est par la résolution du conflit: par exemple en discutant avec la personne avec qui vous êtes en colère, en réparant votre voiture, ou en réussissant ce test scolaire pour lequel vous avez beaucoup révisé. Quand le conflit est résolu, votre corps passe par une étape de récupération qui est indispensable.

La deuxième façon par laquelle vous entrez dans la phase de guérison, c’est lorsque votre corps devient tellement épuisé par le conflit que vous vous effondrez à cause du stress et à la pression que vous supportez. C’est votre corps qui vous oblige à vous reposer afin de pouvoir guérir suffisamment pour faire face au conflit qui vous a physiquement épuisé pendant toute cette période. Comme vous pouvez l’imaginer, cette façon suivante est dangereuse parce que si le conflit n’est pas résolu, le cycle se répètera et vous retomberez à nouveau malade. Les cycles répétitifs à long terme tels que celui-ci peuvent se manifester en maladies graves qui risquent même de vous désemparer.

Même si nous nous sentons bien en ce moment, nous pouvons être encore dans la phase active du conflit. C’est pourquoi nous devons écouter notre corps, en prendre bien soin et reconnaître que les émotions rattachées au système d’avertissement que notre corps a mis en place pour se maintenir fort et en bonne santé. Écoutez vos sentiments. Est-ce que vous pourriez ignorer les signes d’une crise cardiaque? Alors pourquoi ignorez-vous votre anxiété, votre tristesse ou votre colère?

Dans la vie, il est important de réévaluer combien d’heures on travaille, ce que l’on mange, et notre manière d’interagir avec les gens. Lors d’un moment de méditation, soyez honnête envers vous-même et sur ce que vous ressentez vraiment. Osez vous poser ces questions: Qui dois-je atteindre? Que dois-je faire pour garder mon esprit et mon corps équilibrés? Peut-être que j’ai besoin de jouer, ou de faire de l’exercice, ou d’avoir une conversation sur l’amour avec un ami.

Les rhumes sont causés par les conflits suite :

Nous sommes des êtres entiers, et pour être entiers, nous devons commencer à regarder notre vie sous autant d’angles que possible. Essayez d’observer les tendances de votre vie et voyez si vous pouvez trouver une corrélation entre la maladie et les événements dans votre vie. Si votre famille vit un traumatisme et que tout le monde a la diarrhée, c’est un signe.
Êtes-vous atteint d’une maladie? Nous vous recommandons fortement de suivre la recherche sur la Nouvelle Médecine Allemande du Dr Frank Hamer. Il a quelques documents incroyables sur le cancer et les maladies graves que tout le monde devrait connaître.

Avez-vous vécu une telle expérience dans votre vie? Qu’est ce qui était réellement lié à la dégradation de votre santé? Vous pouvez vous exprimer et laisser votre commentaire ci-dessous.
Merci 🙂

Sources Les rhumes sont causés par les conflits –

German New Medicine recherche du Dr Frank Hamer:  Common Cold research.

Merci à  MRay Kamille.

Sandra Véringa

21 réflexions au sujet de « Les rhumes seraient causés par les conflits »

  1. Emmanuelle

    Que pensez alors de la transmission ? Pourquoi il y a des périodes de l’année où notre entourage est malade et l’on se transmet nos rhumes (maison, famille, travail, sport,…) ?

    Répondre
    1. Ned

      Comme expliqué , brièvement certes, si votre entourage vit les mêmes stress et conflits tous le monde à les même problèmes en même temps .
      L’hiver est propice aux rhumes car les voies respiratoires sont fragilisées EN PLUS par le froid !
      C’est aussi la période de pré et post cadeaux de NOËL !

      Période ou on cherche à savoir à mettre son nez partout et éventuellement être déçus par les découvertes ou ce que l’on à reçu ou obligé d’offrir !

      Il y a aussi les réception de famille avec ses conflits cachés ou larvés et les histoires qui  » puent  » ( encore le nez qui trinque ou la gorge si les mots pour le dire ne viennent pas !

      Puis « on » sort moins et on s’entasse un peu plus et c’est les problèmes de territoire + ou – discrets et ancient qui nous pompent l’air et nous voilà avec une bronchite !

      Répondre
  2. z2bulle

    Bonjour, pour ma part, dès que je suis contrariée, je déclenche une angine.

    Répondre
  3. triadeus

    ça fait bien longtemps que je m’en suis rendu compte
    et ça fait bien longtemps que je n’ai pas eu de rhume

    Répondre
  4. Marc Lemelin

    Depuis quelques années je réalise que le rhume apparait sous 2 conditions qui peuvent être indépendants, soient le manque de sommeil prolongé (donc une trop grande fatigue) et des chocs émotifs. Si ces 2 conditions sont absentes alors je n’ai pas le rhume, tout simplement.

    Répondre
  5. Joe

    Il y a eu certaines années où j’étais enrhumée de façon presque chronique et effectivement ça correspond beaucoup à des périodes de chaos… ko
    Puis il y a eu les années sans aucune infection, les années bénites !
    Et là ça recommence :'(

    Répondre
  6. Maxime Dos Santos

    les angines ou maladies de la gorge vont être précipités par une absence de communication avec une personne ou des non-dits, ceux-ci restant bloqué profondément ils empêchent de « cracher le morceau »

    Apprendre à écouter son corps et à la base de la médecine dites alternative ou préventive, lorsque nous le faisons nous pouvons intervenir en écoutant les battements du cœur qui se présentent sous différentes formes ( tremblements, sensation de ne pas être à sa place, … ) C’est un signal d’alerte que les énergies ambiantes sont nocives et qu’il est nécessaire de se ressourcer afin de s’épurer ( en foret, bord de mer, … )

    Se permettre d’être à l’écoute c’est s’autoriser de vivre sainement et sereinement

    Répondre
  7. Philias K

    C’est tout à fait vrai! le livre « la maladie cherche à me guérir » l’explique très bien également. Tout ce dont on a pas accepté comme événements, conflits, dires, attitudes. ..le corps nous le signale par une maladie différente en fonction du problème.
    A prendre avec sérieux!

    Répondre
  8. diana

    Traditionnellement utilisé dans le cadre des rhinites allergiques, rhume des foins.

    4 à 6 oeufs de caille par jour, si possible loin ou au début du repas à la coque ou gobés.

    Durée de ma cure 9 jours, puis on arrête. A recommencer si nécessaire plus tard.

    Répondre
  9. Carine

    A vrai dire tous nos maux ont une origine émotionnelle (mal a dit 😉 )
    A découvrir « Le grand dictionnaire des malaises et des maladies » de Jacques Martel

    Répondre
  10. REICH

    Ma petite Alexia, 9 ans, prend conscience que moi, sa maman puisse mourir. Ça la fait pleurer, on en discute…
    L’autre jour, elle a fait une pyélonéphrite, absente une semaine de l’école, soignée chez le médecin.
    Une semaine d’absence a causé du retard scolaire, la peur d’avoir de mauvaises notes, beaucoup de tensions dans son petit corps. Pour la poésie, encore une excellente note, mais nous voici avec un petit rhume. On n’en sort pas ! Je vois bien depuis 10 ans que je lis et raisonne « HAMER » que les émotions ressortent par le corps…

    Répondre
  11. Mama

    C’est intéressant à quel point notre corps est un livre ouvert sur notre propre savoir. Pour ma part une fin d’année bouleversante émotionnellement en famille, ainsi que la mort de notre animal de compagnie après 10 années partagées… et bam!! gros rhum! Comme si effectivement toutes les tensions accumulées ressortent maintenant par le corps.

    Répondre
  12. Mary

    Merci pour votre article. Je me reconnais bien dans les symptômes que vous décrivez. Actuellement en période de stress intense du a mon divorce en moins de 2 j’ai choppé la grippe qui m’a vraiment clouée au lit avec 40°. J’ai encore du mal à retrouver ma forme et je suis encore très fatiguée.J’ai vu un Ethiopathe qui a fait un travail de réquilibrage car j’étais vraiment émotionnellement très vulnérable. Tout recommence à rentrer dans l ordre à présent.
    Merci beaucoup pour votre article.
    Mary

    Répondre
  13. Maya

    Ma foi… qu’en penser ?
    Moi je suis malade depuis ma naissance, tout le temps (affections ORL avec otites, rhino-pharyngites, laryngites, sinusites, rhumes, etc.). Un souffle d’air et hop ! C’est parti. Là ça va faire un mois que j’ai une sinusite malgré les antibiotiques. On m’a dit que c’était à cause du mode biaisé de ma naissance (césarienne), et que donc je n’avais pas l’immunité qu’il faut au niveau ORL. Bref, je suis perplexe.
    Bonne journée à tous !

    Répondre
    1. hantat caroline

      pareil, j’ai des sinusites au moindre courant d’air. Mais je suis née à la maison !!! En revanche, je n’ai pas été allaitée et ai subi une tonne de vaccins comme tout le monde 🙁

      Répondre
  14. Stef

    Suite au départ de Mon ex conjoint qui est un pervers narcissique ma fille s’est fait manipuler et l’a suivi … depuis j’ai le syndrome du colon irritable et la … après une dispute avec elle Lundi dernier j’ai une bronchite et une sinusite en même temps … impossible de résoudre ce conflit pour l’instant … 😢

    Répondre
  15. hantat caroline

    Bonjour, juste pour partager mon expérience. Je suis malade depuis ma rupture amoureuse que je n’arrive pas accepter…

    Répondre
  16. Anna-Mia

    Je me permets de vous demander de rectifier le prénom du Dr Hamer qui n’est pas Franck mais Ryke Geerd.
    Merci d’avance

    Répondre
  17. Nancy

    je suis convaincue par le bien-fondé du décodage des maladies, que ce soit version Geerd Hamer ou Claude Sabbah (ce dernier s’inspirant par ailleurs grandement du précédent). J’ai ainsi pu constater que ma fille avait eu un cancer, parce qu’elle avait fait « l’entonnoir » de nos deux conflits de séparation (à son père et à moi), + le sien propre (quand nous nous disputions). Malheureusement, à cette époque je n’avais pas encore entendu parler de décodage biologique… même constat chez mon oncle (qui avait un cancer de la peau), et bien d’autres parmi mes connaissances.
    Malheureusement, c’est une méthode qui cible les origines de la maladie, ce n’est pas un traitement ! En Belgique (et probablement dans d’autres pays) on a jeté l’anathème sur ce genre de médecine parce que quand la plupart des gens entend « médecine », ils entendent « méthode de guérison ». Ce n’est pas parce qu’on a tel problème, qu’on sait d’où il vient, que ça suffit à le guérir…

    Répondre
  18. Kiwii

    Bonjour

    Perso, à chaque rupture sentimentale éprouvante ou je me suis épuisée dans la relation je déclenche un rhume, fièvre.. En ce moment c’est le cas. En vacances et après une grande dispute par téléphone j’ai de suite été malade.. Sniff

    Merci pour l’irticle

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *