Le paradoxe de notre époque, comment notre société régresse

de | 12 juin 2014

paradoxe de notre époque

Le paradoxe de notre époque, comment notre société régresse

Le texte suivant est un extrait de « The Paradox of our Age » du Dr. Bob Moorehead , extrait de « Words Aptly Spoken »

Nous avons plus de connaissances mais moins de patience et de tolérance; des autoroutes plus grandes mais des points de vue plus étroits ; nous dépensons plus mais nous avons moins ; nous achetons plus mais nous apprécions moins ; Nous avons des maisons plus grandes mais des familles plus petites ; plus de commodités mais moins de temps ; nous avons plus de diplômes mais moins de bon sens ; plus de connaissances mais moins de jugement ; plus d’experts mais plus de problèmes ; plus de gadgets mais moins de satisfaction ;plus de médicaments mais moins de bien-être ; nous prenons plus de vitamines mais nous voyons moins de résultats.

Nous buvons trop ; fumons trop ; dépensons sans réfléchir ; ne rions pas assez ; conduisons trop vite ; nous mettons en colère trop rapidement ; nous couchons trop tard ; nous levons trop fatigués ; ne lisons pas assez ; regardons trop la télévision et nous ne prions pas assez.

paradoxe de notre époque

Le paradoxe de notre époque

Nous avons multiplié nos possessions mais perdu nos valeurs ; nous volons dans des avions plus rapides pour arriver plus vite, pour faire moins et pour rentrer plus tôt ; nous signons plus de contrats seulement pour réaliser moins de profits ; nous parlons trop, nous aimons trop rarement et nous mentons trop souvent.

Nous avons appris à gagner notre vie mais pas à vivre ; nous avons ajouté des années à la vie mais pas de vie aux années ; nous sommes allés sur la lune mais nous avons du mal à traverser la rue pour rencontrer le nouveau voisin ; nous avons conquis l’espace mais pas l’espace intérieur ; nous avons fait des choses plus grandes mais pas meilleures ; nous avons assaini l’air mais nous avons pollué notre âme ; nous avons brisé l’atome mais pas nos préjugés.

Nous écrivons plus mais apprenons moins ; nous planifions plus mais accomplissons moins ; nous avons appris à nous précipiter mais pas à patienter ; nous avons plus d’armes mais moins de paix ; des revenus plus élevés mais une baisse du moral ; plus de fêtes mais moins amusantes ; plus de nourriture mais moins de complaisance ; plus de connaissances mais moins d’amis ; plus d’efforts mais moins de succès ; nous fabriquons des ordinateurs pour retenir plus d’informations, pour produire plus de copies que jamais, mais nous communiquons de moins en moins ; nous conduisons des voitures plus petites qui ont de plus gros problèmes ; construisons de plus grandes usines qui produisent moins ; nous produisons en plus grosses quantités mais avec une plus faible qualité.

paradoxe de notre époque

Le paradoxe de notre époque

Nous sommes à l’époque de la restauration rapide et de la digestion lente ; des grands hommes mais des petites personnalités, des profits records mais des relations superficielles. C’est une période de paix dans le monde mais de guerre domestique ; plus de loisirs mais moins amusants ; des frais de port plus élevés mais le courrier plus lent ; plusieurs sortes de nourriture, mais moins de nutrition. Nous sommes à l’époque de deux salaires mais avec plus de divorces ; plus de maisons chics mais des foyers brisés.

Nous sommes à l’époque des voyages courts ; des couches jetables ; des basses mœurs ; des nuits sans lendemain, de l’obésité, et des pilules qui font n’importe quoi, de donner de la joie, endormir, calmer ou tuer. Nous sommes à l’époque des showrooms bien remplis mais avec des entrepôts vides. Eh oui voilà notre époque !

De Bob Moorehead.

voir aussi : Quatre étapes clés pour trouver votre partenaire idéal /Après Le paradoxe de notre époque, comment notre société régresse « Violence et cruauté», le coût réel des vestes Canada Goose

/ A voir aussi : 5 mensonges racontés par le système qui pourraient ruiner votre vie ou >A voir aussi :À 3 ans il se rappelle de sa vie passée et identifie son assassin

2 réflexions au sujet de « Le paradoxe de notre époque, comment notre société régresse »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *