Le lait de vache serait un facteur de diabète, de cataracte et plus

de | 16 février 2015

Lait de vache

Le lait de vache serait un facteur de diabète, de cataracte et plus

On nous bassine depuis plus de 60 ans avec le lait et les produits laitiers, « buvez de lait » ou encore « les produits laitiers sont nos amis pour la vie » nombreuses sont les pub TV ou autres pour nous faire boire du lait du vache, alors que l’organisme humain traite le lait de vache comme un poison dès le plus jeune âge…

  • Comment le lobby laitier noyaute la communauté scientifique et médicale ?
  • Comment l’industrie laitière a fait croire que la santé des os dépend du calcium laitier ?
  • Pourquoi l’ostéoporose progresse au lieu de diminuer avec la consommation de lait ?
  • Pourquoi les amateurs de laitages ont plus de cancers de la prostate ou du sein ?
  • Pourquoi les chercheurs soupçonnent le lait de favoriser le diabète de l’enfant ?
  • Comment l’industrie fait croire que le calcium laitier prévient l’obésité ?
  • Pourquoi les besoins en calcium ont été exagérés et quels sont vos besoins réels ?

Autant de questions sur lesquelles il vous faut trouver des réponses au plus vite, notre santé et celle de nos enfants est menacée

L’Institut américain pour la recherche sur le cancer (AICR) a ainsi estimé en 2002 que les laitages devraient être consommés « en faible quantité ». C’est aussi parce que les anglais rajoutent du lait dans leurs tasses qu’ils bénéficieraient nettement moins des vertus anti-oxydantes des thés et auraient l’un des plus fort taux de cancer en Occident…

Vous aimez le lait ? Et bien continuez donc à l’aimer !

Seuls 35% des adultes européens ont après tout du mal à digérer le lait de vache, mais 75 % des êtres humains sont intolérants aux lactose (sucre du lait) De nombreuses recherches ont conduit les professionnels de la santé à soupçonner la toxicité du lait  et à le considérer comme responsable de beaucoup de pathologies. Un lait, qui rappelons-le est optimisé pour faire passer en six mois un veau de 35 à 250 kilos…Les hormones de croissance contenues dans le lait de vache sont destinées au veau, pas à l’homme !

Tout le monde ne peut pas non plus remplacer le calcium du lait (assimilé à 32% seulement par l’organisme) par des légumes crucifères ou des amandes … Tout le monde ne souhaite pas non plus remplacer son lait de vache par du lait brebis bio ou une chèvre car son lait est beaucoup mieux adapté à la physiologie de l’être humain. Mais au fait, vous avez pensé au lait végétal ?

Plus sérieusement, une consommation raisonnable de lait et de beurre ne pose évidemment pas de problème (ou alors vous le sentirez sur l’estomac). De même, il ne faudrait pas confondre le lait et tous les produits laitiers, comme par exemple les fromages à pâte dure ou très dure qui sont dépourvus de lactose naturellement et demeurent une source appréciable de calcium.

Enfin, pour les vrais amoureux, il y a toujours la solution du lait cru (bio). Les travaux du docteur Maria Enig démontrent en effet que « c’est le fait de pasteuriser les matières grasses du lait ou de solidifier les huiles végétales par hydrogénation qui serait responsable des cancers du sein et du colon, mais aussi des maladies cardio-vasculaires ! […] Ce sont les molécules d’acide gras « trans » issus de l’industrialisation qu’il faut chasser » Ces acides gras se trouvent aussi en forte quantité dans les produits finis comme les gâteaux, les céréales de petit-déjeuner enrichies en graisse ou les frites…

Intolérance au lactose ou allergie au lait ?

Ne pas confondre allergie au lait et intolérance au lactose

La confusion règne entre intolérance et allergie au lait. Comme les deux phénomènes sont complètement différents, il paraît utile d’évoquer brièvement leurs caractéristiques:

  • Le terme d’intolérance atteste de l’absence totale ou partielle de l’enzyme (dans ce cas la lactase) assurant soit le processus de digestion d’un nutriment, soit sa métabolisation (assimilation du lactose). L’intolérance ne suscite pas de réaction du système immunitaire.
  • L’allergie, par contre, est caractérisée par une réaction immunitaire face à un allergène alimentaire ou « trophallergène », le plus souvent une protéine (dans ce cas, les protéines du lait dont les plus importantes sont: caséine, alpha-lactalbumine, bêta-lactoglobuline). Une allergie au lait est bien plus grave qu’une intolérance au lactose.

Le lait de vache n’est plus ce qu’il était

Aujourd’hui, les vaches ne sont de plus nourries avec des aliments naturels tel que du fourrage, mais avec des aliments trafiqués, bourrés d’additifs afin de stimuler la lactation avec une bonne dose systématique d’antibiotiques et de vaccins afin d’augmenter au maximum les profits. De plus, des œstrogènes (hormones sexuelles féminines) sont retrouvés en grande quantité dans le lait de vache. Les hormones contrôlent de nombreux processus de notre organisme et ceci grâce à un dosage infime et extrêmement bien réglé. L’exposition à l’action des substances œstrogéniques est la cause principale des cancers des organes génitaux. Des phyto-oestrogènes (oestrogènes d’origine végétale) sont naturellement produits par les végétaux. Cependant, les fongicides répandus sur l’herbe encouragent fortement leur production. Après ingestion, les œstrogènes s’accumulent dans les tissus graisseux de l’animal et arrivent dans le lait.

Après Le lait de vache est un facteur de diabète, de cataracte et plus voir aussi:

Une réflexion au sujet de « Le lait de vache serait un facteur de diabète, de cataracte et plus »

  1. corine

    Par expérience je peux affirmer que quand on a un enfant hyperactif ou autisme, arrêter le lait contre lait amande ou riz, il change de comportement !! Et je peux affirmer que les taux de calcium même un an après sont tjs normaux au niveau de la prise de sang..duu calcium il y en a dans le persil , le romarin, thym ,cannelle, sardines huile d’olive etc

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *