4 choses que vos médecins et enseignants ne vous ont jamais dit sur le TDAH

de | 15 février 2016

TDAH

4 choses que vos médecins et enseignants ne vous ont jamais dit sur le TDAH

Le Trouble du déficit de l’attention ( TDAH ), c’est quoi?

Le TDAH est un trouble neurologique. Les personnes qui en sont atteintes éprouvent de la difficulté à contrôler leur comportement et/ou à maintenir leur concentration. Généralement diagnostiqué à l’étape de l’enfance, ce trouble continue très souvent à se manifester à l’âge adulte.

Les symptômes du TDAH

Les principaux symptômes du TDAH tiennent aux difficultés de concentration, à l’hyperactivité (activité excessive) et à l’impulsivité (agir avant de réfléchir aux conséquences). Le comportement en question doit présenter un caractère excessif, se manifester avant l’âge de sept ans et perturber considérablement au moins deux aspects de la vie de la personne touchée (la vie à la maison et à l’école, par exemple).

Les trois principales catégories de symptômes sont les suivantes :

  • Inattention : difficulté à se concentrer ou à demeurer concentré sur une tâche ou une activité
  • Hyperactivité-impulsivité : activité et impulsivité excessives
  • Combiné : combinaison des problèmes de concentration et d’activité/impulsivité excessives

Qui est atteint du Trouble du déficit de l’attention ?

  • De 3 % à 5 % des enfants présentent un trouble du déficit de l’attention
  • Les garçons ont trois fois plus de risque d’être atteints que les filles
  • Il touche les personnes de tous les âges (y compris les adultes)

Voici les 4 choses que vos médecins et enseignants ne vous ont jamais dit sur le trouble du déficit de l’attention :

1. Votre enfant est créatif et imaginatif.

Les élèves diagnostiqués avec le TDAH ont plus tendance à être freinés, suspendus de l’école, et écartés des programmes pour surdoués. C’est parce que les enseignants ne savent pas comment s’y prendre pour leur donner la bonne éducation , pas parce qu’il y a quelque chose qui ne va pas avec votre enfant.

« En traitant automatiquement les caractéristiques du TDAH comme un handicap- comme nous le faisons si souvent dans un contexte éducatif- nous laissons inutilement trop d’enfants compétents et créatifs tomber dans les mailles du filet. »- Scott Barry Kaufman, directeur scientifique de l’Institut de l’Imagination du Centre de Psychologie Positive à l’Université de Pennsylvanie.

2. L’industrie pharmaceutique se fait beaucoup d’argent sur votre enfant.

C’est vrai, au cours des 20 dernières années, l’industrie pharmaceutique a délaissé les traitements des troubles réels pour faire de l’argent avec des médicaments douteux pour des fausses maladies comme le TDAH.

« La profession médicale se fait acheter par l’industrie pharmaceutique, non seulement en termes de pratique de la médecine, mais également en termes d’enseignement et de recherche. Les établissements universitaires se laissent être les agents payés de l’industrie pharmaceutique. Je pense que c’est honteux. » – Arnold Saymour Relman, Professeur de médecine à Harvard.

3. Vous pouvez aider vos enfants à se concentrer sans médicaments.

  • Jouez avec vos enfants
  • Sortez-les du canapé et essayez d’obtenir d’eux qu’ils fassent un peu d’exercice
  • Posez des questions à votre médecin de famille sur une carence possible en fer pour votre enfant.
  • Évitez de donner des aliments à vos enfants qui contiennent des colorants artificiels, des agents de saveurs et des conservateurs.

Cette vidéo le résume bien :


ABC Breaking News | Latest News Videos

4. Il n’y a rien de mal à avoir une mauvaise attention.

Ce n’est pas parce que votre enfant a du mal à faire attention qu’il ne peut pas se concentrer sur quelque chose qu’il aime. Il se pourrait très bien que votre enfant soit tout à fait normal, et qu’il ait tout simplement du mal à se concentrer parce qu’il s’ennuie. Si vous vous demandez vraiment si votre enfant est atteint d’un TDAH, faites-le se concentrer sur quelque chose qu’il aime. S’il peut se concentrer facilement dessus, mais pas sur ses problèmes de mathématiques, votre enfant n’est pas atteint d’un trouble de l’attention. Envisagez une éducation alternative, pas des médicaments.

Les conséquences du trouble du déficit de l’attention sont

Une piètre estime de soi est une cruelle conséquence des TDAH. Ces enfants, incapables de rester en place, d’attendre leur tour ou de se concentrer, se démarquent, bien malgré eux, des autres compagnons de leur groupe. De plus, beaucoup ont du mal à comprendre les conventions sociales et peuvent parfois paraître gauches ou bizarres. Ces enfants sont aussi plus à risque pour d’autres désordres psychologiques tels l’anxiété, la dépression et les troubles de comportements (comportements perturbateurs, agressivité et désobéissance).

À l’âge adulte, ils sont plus susceptibles que la moyenne de divorcer, d’avoir des problèmes professionnels et de se suicider. De 3 à 5 % des enfants sont atteints du trouble du déficit de l’attention ; approximativement 50 % d’entre eux devront, à l’âge adulte, relever des défis de taille.

Heureusement, les enfants atteints d’un TDAH, souvent très créatifs, peuvent devenir des adultes fort accomplis. Ils ont tendance, grâce à leur facilité à passer d’une idée à l’autre, à aborder les problèmes de manière unique. Il est important de comprendre que le potentiel intellectuel de ces enfants n’est pas différent ou inférieur à celui des autres enfants.

Des avocats, des médecins, des directeurs d’école et d’autres professionnels ont surmonté avec succès les obstacles représentés par leur trouble du déficit de l’attention. Plusieurs des problèmes liés au malaise social, à l’inattention chronique et à l’importunité répondent bien au counseling et à la thérapie de groupe. De plus, une vie familiale heureuse et un bon encadrement scolaire jouent un rôle significatif sur le passage à une vie adulte positive.

Claire C.

3 réflexions au sujet de « 4 choses que vos médecins et enseignants ne vous ont jamais dit sur le TDAH »

  1. AsNil

    A ce propos, je réalise une étude sur les troubles dys 🙂

    Pourriez-vous consacrer qqs instants pour remplir ces questionnaires et m’aider à les faire circuler ? Le 1er est spécifiquement dédié aux enseignants, le second aux accompagnants (médecins et infirmiers sco, AVS-AESH, personnels soignants des structures de soins…)

    Merci beaucoup de votre soutien dans cette démarche

    questionnaire enseignants :
    https://docs.google.com/forms/d/1iQ7xFxOW1ihdN47FyMY9mXixkQR7PXzdKZBno7xdZvw/viewform

    questionnaires soignants/accompagnants :
    https://docs.google.com/forms/d/1LUrnroJS5mAnSYw_lpIS8Wb2GL5AgZhr3vhStb9t3zM/viewform

    Répondre
  2. Isabelle

    Mon fils a ete dignastostique TDHA +++ avec un retard de 3 ans a l’age de 5 ans . Avec l’aide de ecole jai decider que mon fils irait dans une ecole pour lui etant donner qui etait sujet a l’intimidation ,Nous avons reusis a trouver une place pour Mon fils cette endroit est privee et s’appel CENTRE FRANCOIS MICHELLE . Une place extraordinaire mais il a des condition 1: que enfants sois dignastostique TDHA , qui sois autonome aller au toilette ,et qui sois medicamenter . Donc mon fils a eter acepter mais il veule que mon fils sois sur medicament pour moi ses tres clair aucun medicament ne sera admis a mon fils je suis contre la prise de medicament . Mon fils avait 5 ans a se moment et apres une dure bataille jai gagner mon fils est maintenant rendu a 15 ans et va toujour au centre Francois michelle et sans medication je leur est prouve qui a dautre moyen pour aider son enfants qui a un TDHA . Mon fils est tres calme maintenant il a aprit a se controler et a trouver des moyens pour laider et sa sans medicament ! Donc battez vous pour vos enfants !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *