Fast-foods : voici à quoi ressemblent leurs dessous

de | 16 février 2015

Fast-foods : voici à quoi ressemblent leurs dessous

Fast-foods

Fast-foods : – 8 Américains sur 10 mangent dans des chaînes de restaurant au moins une fois par mois. Et un sur deux, une fois par semaine. Avec 263 944 fast-foods en 2012, le moins que l’on puisse dire, c’est que les Américains en raffolent. Ce serait peut-être moins le cas s’ils avaient en tête les images repérées par le HuffPostaméricain lorsqu’ils franchissent la porte de leur restaurant préféré.

Et la France n’est pas en reste, ce qui suit va probablement vous intéresser. En effet la France est le deuxième marché du fast-food dans le monde. Les ventes dans ce secteur ont éclaté depuis 2004, de 74%. En 2012, le marché de la restauration rapide a représenté 34 milliards d’euros de chiffre d’affaire.

Dans son documentaire à succès Super Size Me, le réalisateur Morgan Spurlock décide de se nourrir uniquement dans des fast-foods McDonald durant un mois. Il prend alors 11 kg et augmente son taux de cholestérol de 0,65 gramme par litre de sang.Pourtant, une étude semblable a démontré, à l’inverse, qu’il était possible de maigrir!

Certaines chaînes de fast-foods prétendent offrir un menu santé qui correspond aux exigences du Guide alimentaire canadien. Vérité ou marketing? Force est de constater que le fast-food demeure très nocif pour la santé. Voici quelques explications et chiffres qui vous feront perdre l’appétit…

Quelques chiffres à l’appui

  • Entre 5 et 6 millions de personnes âgées de 20 à 64 ans souffriraient d’obésité au Canada. C’est presque le tiers de la population. En 2000, les obèses représentaient moins de 15 % de la population.
  • Chez les enfants, le pourcentage s’élève à 20 % alors qu’il était de 10 % en 2000 et seulement de 2 % en 1981!

La faute aux fast-foods?

Étrangement, cette dangereuse tendance coïncide avec l’arrivée des chaînes de restauration rapide dans nos vies. Il serait bien certainement faux de dire que les fast-foods sont les seuls responsables de cette épidémie d’obésité, mais ils sont un facteur majeur. Par exemple, une étude publiée par le National Bureau of Economic Research aux États-Unis en 2009 démontre que la présence d’un restaurant de malbouffe situé dans un rayon de 150 mètres d’une école augmente l’obésité de 5 %.

Dans la même veine, l’Institute for Clinical Evaluative Sciences en Ontario a démontré un lien direct entre la présence de chaînes de restauration rapide et un taux plus élevé d’obésité, de maladies cardiaques et de diabète dans la population en général. Dans un quartier où l’on retrouve 10 à 19 fast-foods ce genre, le taux de mortalité augmente de 35 % et le taux d’hospitalisation de 28 % et ce, que l’on soit dans un quartier riche ou pauvre. Dans les quartiers avec plus de 20 restaurants, l’augmentation du taux de mortalité grimpe à 62% !

Un adorable sandwich aux œufs de Subway

Fast-foods

Si seulement ce n’étaient que des œufs

Fast-foods

David DiSalvo, qui écrit chez Forbes, a enquêté sur ces œufs. En fait, ils seraient une étrange mixture d’oeufs et… de « mélange d’oeufs »: de la glycérine, un solvant qu’on trouve dans des crèmes de rasage, un peu de silicone…  Le glycérol est toutefois une substance naturelle. Depuis 1976, le FAO certifie qu’il ne représente aucun danger, à moins d’être utilisé dans des proportions contre-indiquées.

En France, Subway n’offre pas de formule petit déjeuner. Pas de sandwiches aux œufs à l’horizon, donc. Mais ce même David DiSalvo explique que les oeufs de McDonald’s ne sont pas forcément meilleurs. Ils seraient pasteurisés avec du phosphate de sodium, de l’acide citrique, et d’autres conservateurs, pour empêcher qu’ils ne moisissent.

Mmmmh, les bons McNuggets

Sauf qu’en fait…

Le « poulet » est en réalité un mélange pas très ragoûtant d’os, de carcasses de ce qui reste des poulets. C’est ce qui s’appelle de la « viande séparée mécaniquement ». Sur cette photo, c’est un chef cuisinier, Jamie Oliver, qui a décidé de créer cette mixture rose pour montrer à quoi ça ressemble, en théorie. Sur Reddit, l’utilisateur « Dfunkatron », qui revendiquait être un ancien employé de McDonald’s, a rapporté une histoire un peu terrifiante…  » […] J’ai involontairement laissé un sac entier d’à peu près 100 nuggets de poulet sur un comptoir pendant bien trop longtemps. Ils ont fondu. Une sorte de flaque liquide. Je n’ai jamais compris pourquoi. Mais ils étaient complètement indiscernables des nuggets que j’avais l’habitude de voir . »

Rassurez-vous, au sein de l’Union européenne, les viandes séparées mécaniquement sont normalement interdites. Suite au commentaire d’un internaute, une précision: l’interdiction en Europe concerne les viandes à partir d’os de ruminants. Il y a donc de fortes chances que les nuggets que nous connaissons soient les mêmes que ceux des Etats-Unis.

 

 

Un taco « Doritos Locos » de Taco Bell, une chaîne de Fast-foods à thème mexicain

La viande, avant qu’elle ne finisse dans ce taco

Ce truc bizarre qui ressemble à du pain d’épice, c’est de la viande en sac. En 2011, un scandale avait frappé Taco Bell: leur viande ne serait constituée que de 36% de bœuf. Depuis, la controverse a pris fin mais ils reçoivent toujours leur viande enrobée dans du plastique. De quoi se méfier de la qualité.

Un bon McRib

Et voici comment McDonald’s la reçu

Le McRib est un hamburger à base de côtes de porc, qui était en édition limitée. Il a créé la polémique lorsqu’un utilisateur de Reddit a posté l’image ci-dessus, qui montre à quoi ressemble la viande de ce burger quand elle est congelée. Heureusement les Français, ce hamburger n’est pas vendu en France mais notamment aux Etats-Unis, au Canada, en Allemagne.

Essayons avec quelque chose de plus sain: une salade

Mais la salade est un peu chimique

La plupart des fast-foods, indique le HuffPost US, n’indiquent pas la liste exacte des ingrédients. Pour garder les feuilles de salade bien croquantes, ils ajoutent du propylène glycol. Ce produit est considéré comme étant sans danger mais on peut en trouver dans des antigels ou des lubrifiants. Il en faudrait de très grandes quantités pour qu’il soit toxique, 22g/kg pour un rat, selon l’INRS.

Ici, une salade de Burger King, qui devrait revenir en France prochainement.

La sauce tomate

Mais cette sauce pourrait contenir des asticots et des mouches…

Dans un bulletin, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), dit qu’il est « acceptable » pour les sauces de contenir, dans 100 grammes « 30 œufs de mouche ou plus » et « un asticot ou plus ». Nous sommes les premiers à vanter les mérites des insectes dans le futur, et il serait impossible de remarquer ces mouches dans la sauce, c’est simplement qu’en trouver là où on ne s’y attend pas… ça ne donne pas très envie.

Les frites que tout le monde adore

Et voici à quoi elles ressemblent 3 ans plus tard

(Credit: Imgur/atopiary)

Ces frites de McDonald’s et de KFC ont été placées dans ces pots bien étanches en 2008. La photo a été prise en 2012. On voit que les frites de McDonald’s n’ont pas l’air d’avoir pris une ride. Et pour cause, elles seraient pleines de conservateurs. Marion Nestle, présidente d’un programme d’études sur la nourriture, explique que McDo a dû utiliser une quantité considérable de propanoate de sodium pour éviter la moisissure.

Et le plus classique: le hamburger de chez McDonald’s

Toujours le même 14 ans plus tard, quelle chance

En 1999, un homme oublie son hamburger dans la poche de son manteau. Il le retrouve 14 ans plus tard, et c’est comme s’il était encore chaud (ou presque). Aucune trace de moisissure, aucune odeur. Selon les spécialistes, c’est le résultat des substances ajoutées pour éviter que les ingrédients ne moisissent.

Bon appétit.

Source Fast-foods Le HuffPost

Claire C.

Une réflexion au sujet de « Fast-foods : voici à quoi ressemblent leurs dessous »

  1. Maryse Baillargeon

    J’aimerais connaître un produit naturel pour soigner un problème de peau s.v.p.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *