Une équation quantique suggère que le Big Bang n’a jamais eu lieu L’univers n’a pas de début

de | 29 décembre 2016

Big Bang

Image crédit : collective-evolution.com

Une équation quantique suggère que le Big Bang n’a jamais eu lieu. L’univers n’a pas de début!

Dans le domaine de la science, au sujet de la vraie nature de notre réalité, vous ne trouverez pas une pénurie de théories ni de manque de critiques de chaque théorie. Nous sommes un peu comme une race amnésique, essayant de chercher et découvrir une réponse qui existe probablement, mais qui est encore à découvrir. Comment l’univers a-t-il commencé ?

Selon une nouvelle recherche, il pourrait ne pas y avoir eu de big bang. En fait, l’univers aurait toujours existé. La théorie est dérivée des mathématiques de la relativité générale, et complète la théorie de la relativité générale d’Einstein.

« La singularité du Big Bang est le plus grand problème de la relativité générale car les lois de la physique semblent ne plus s’appliquer à ce sujet » – Ahmed Farad Ali, Benha University, Co-Auteur de l’étude. (source)

La théorie du Big Bang postule que tout dans l’existence résulte d’un événement unique qui a démarré la création de l’univers entier et que tout ce qui existe aujourd’hui était autrefois parti d’un seul point infiniment dense, également connu sous le nom de « singularité ».

Voici un bon graphique représentant ce à quoi cette théorie se réfère.

 

bang

Ainsi, le big bang, à nouveau, postule que l’univers a commencé comme un point infiniment petit dans l’espace appelé une singularité, puis a explosé et a créé un espace où il n’y avait pas d’espace avant, et est en constante expansion.  Une grande question au sujet de cette expansion est, comment est-ce arrivé ? Comme vous le voyez dans l’image, « Qui est ce type ?! ».

Selon Nassim Haramein, directeur de la recherche pour le Resonance Project :

« Pour chaque action il y a une réaction équivalente opposée » est l’un des concepts les plus fondamentaux et éprouvés dans toute la physique. Par conséquent, si l’univers est en expansion, alors « le type » (ou quoi qu’il soit) qui souffle ce ballon, doit avoir d’énormes poumons qui se contractent pour être en mesure de le faire sauter. C’est un concept que Nassim Haramein a commencé à explorer lors de la création d’une théorie du champ unifié pour expliquer l’univers. » (source)

C’est l’une des nombreuses critiques concernant la théorie du big bang. Il y a beaucoup de considérations à prendre en compte.  Est-ce que quelque chose peut venir de rien ? Qu’en est-il de la mécanique quantique et de la possibilité qu’il n’y ait aucun moment dans le temps où l’univers n’a pas existé ?

Encore une fois, toutes ces considérations sont à méditer.

Selon Phys.org :

Les scientifiques proposent que ce fluide pourrait être composé de gravitons – particules hypothétiques de masse nulle qui interviennent dans la force de gravité. Si elles existent, les gravitons sont supposés jouer un rôle clé dans une théorie quantique de la gravité.

Dans un document connexe, Das et un autre collaborateur, Rajat Bhaduri de l’Université McMaster, au Canada, ont accordé davantage de crédibilité à ce modèle. Ils montrent que les gravitons peuvent former un condensat de Bose-Einstein (nommé d’après Einstein et un autre physicien indien, Satyendranath Bose) à des températures qui étaient présentes dans l’univers à toutes les époques. » (source)

La théorie suggère également (évidemment) qu’il n’y a pas de singularités ou matière sombre et que l’univers est rempli d’un « fluide quantique ». Ces scientifiques suggèrent que ce fluide quantique est rempli de gravitons.

Comme vous pouvez le voir, quand la mécanique quantique est introduite dans l’équation, les choses semblent être bien différentes. Encore une fois, cette nouvelle théorie suggère que l’univers aurait toujours existé, qu’il n’y a jamais eu ce que nous percevons comme « le début ». Peut-être qu’il y a eu juste un événement qui s’est produit et que nous percevons comme le début, peut-être que l’événement est survenu non pas à partir de rien, mais de quelque chose. Encore une fois, qui est ce type qui souffle dans le ballon de l’image ? Il y a là quelque chose qui n’a pas encore été découvert.

« Autant que nous pouvons le voir, puisque différents points de l’univers n’ont jamais réellement convergé dans le passé, il n’a pas eu de début. Il a duré éternellement. Il n’aura pas non plus de fin, en d’autres termes, il n’y a pas de singularité. L’univers pourrait bien avoir duré éternellement. Il pourrait être passé par des cycles où il était plus petit ou plus grand, ou encore, il pourrait avoir été créé beaucoup plus tôt ». – Saurya Das de l’Université de Lethbridge en Alberta, au Canada, co-auteur de l’étude. (source)

Ce que nous savons est souvent seulement de la théorie

Pour conclure, il est clair que nous ne disposons pas encore d’une explication solide concernant ce qui est arrivé au cours du Big Bang ou s’il s’est vraiment produit. Cette nouvelle théorie combine la relativité générale avec la mécanique quantique, et en fin de compte, ce ne sont toutes que des théories.

Sans oublier le fait que les théories concernant les multiples dimensions, univers multiples et autres doivent être considérées. Lorsque vous cherchez le point de départ de la création, notre propre univers pourrait même ne pas être le point de départ. Cela pourrait être difficile étant donné que nous ne pouvons encore pas percevoir d’autres facteurs qui ont joué un rôle dans la constitution ce que nous appelons la réalité. Ce qui est encore plus difficile est le fait que la physique quantique montre que la véritable nature et la composition de l’univers n’est pas une chose matérielle physique !

Pour l’instant, nous ne savons pas, et il y a encore d’autres découvertes dans la physique moderne qui explorent la science non matérielle que de nombreux scientifiques matérialistes traditionnels ont encore à comprendre et reconnaître.

Je vous laisse avec une citation qui pourrait vous donner à réfléchir :

« Une conclusion fondamentale de la nouvelle physique reconnaît également que l’observateur crée la réalité. En tant qu’observateurs, nous sommes personnellement impliqués dans la création de notre propre réalité. Les physiciens sont obligés d’admettre que l’univers est une construction « mentale ». Le physicien pionnier Sir James Jeans a écrit : « Le courant des  connaissances se dirige vers une réalité non mécanique ; l’univers commence à ressembler davantage à une grande pensée qu’à une grande machine. L’esprit ne semble plus être un intrus accidentel dans le domaine de la matière, nous devons plutôt le saluer comme le créateur et gouverneur du royaume de la matière. » (R.C. Henry, « The Mental Universe » ; Nature 436.29, 2005) (L’Univers Mental).

Malgré le succès empirique inégalé de la théorie quantique, la suggestion même qu’elle puisse être véridique en tant que description de la nature est encore accueillie avec cynisme, incompréhension et même colère. (T. Folger, « Quantum Shmantum », Discover 22:37-43, 2001)

Sources Big Bang: collective-evolution.comarxiv.orgphys.org, Traduction : lasocietesolidaireetdurable.com

11 réflexions au sujet de « Une équation quantique suggère que le Big Bang n’a jamais eu lieu L’univers n’a pas de début »

  1. Descartes

    J’aurais aimé que cette théorie soit confrontée aux contres-arguments des la théorie du big bang afin d’évaluer laquelle des deux théories est la plus solide. Article trop bref étant donné qu’il remet en question un courant de pensée scientifique majeur.

    Répondre
  2. liaudet

    Cela semble logique puisque le temps est un concept, il n’existe pas vraiment ! Nous evoluons dans un instant d’eternité

    Répondre
  3. Frederic

    Le problème c’est que l’homme à besoin d’avoir une réponse absolue avant même de découvrir tous les secrets et mystère qui sont encore loin de notre portée dans notre univers. L’expansion des connaissances nous rapprochera toujours plus à trouver la réponse à la question de l’univers, mais il n’y aura jamais une réponse définitive parce qu’on est insignifiant devant l’immensité de l’univers.

    Répondre
  4. Séb

    Notre univers n’est peut-etre qu’une étincelle d’une nanoseconde dans un monde où il ne représente qu’une particule. Pour nous ça semble avoir duré 4,5 milliards d’années…
    Tout ce dont on peut être sûrs c’est que rien ne se gagne, mais on peut se réconforter car rien ne se perd. Enjoy!!!!

    Répondre
  5. Georges Masson

    Bravo! je trouve cette théorie parfaitement plausible, d’autant qu’elle répond à quelques unes de mes interrogations par rapport à la théorie du « big bang » . On considère généralement le temps et l’espace comme infinis (c’est plus facile que de les imaginer finis)
    mais si tout a commencé avec le big bang, (la matière, l’espace et le temps), alors ils ne sont pas infinis mais semi-infinis, comme des demi-droites, ce qui ne semble pas très satisfaisant intellectuellement. Bien sûr, on est pas obligé de considérer le temps comme linéaire, en fait il pourrait être composé d’un faisceau de ramifications, ce qui entraînerait l’existence d’univers multiples.
    Ceci ne change rien au problème au problème du big bang. Personnellement, je voterai pour l’abolition du big bang. Mais il faut bien avouer que tout cela a très peu d’impact sur nos existences infiniment petites de bipèdes minuscules qui peuvent s’estimer infiniment heureux de nager dans un océan quantique de gravitons bienfaisants, avec l’infinitude retrouvée de l’espace et du temps.

    Répondre
  6. fabrice morel

    Alors
    Alors non une théorie n’est pas une hypothèse
    Une théorie est démonstrative, prouvable ,démontrable , reproductible dans ses réflexions et preuves, jusqu’au jour où celle-ci contredite de la même façon et ça ne pose aucun problème aux scientifiques .
    L’hypothèse (ce que je viens de lire) est une idée une réflexion pour le coup en plus remplie d’incohérences et sur surtout de spiritualité en arrière plan donc rien de scientifique démontrable.

    Répondre
  7. fabrice morel

    Alors
    Alors non une théorie n’est pas une hypothèse
    Une théorie est démonstrative, prouvable ,démontrable , reproductible dans ses réflexions et preuves, jusqu’au jour où celle-ci sera contredite de la même façon et ça ne pose aucun problème aux scientifiques .
    L’hypothèse (ce que je viens de lire) est une idée une réflexion pour le coup en plus remplie d’incohérences et sur surtout de spiritualité en arrière plan donc rien de scientifique démontrable.
    Il suffit de lire aussi les réflexions pour comprendre que beaucoup sont dans une réflexion qui n’a rien avec un raisonnement scientifique mais spirituel donc aucun rapport avec le sujet .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *