Un biologiste explique comment le THC tue complètement le cancer

de | 13 février 2015

Un biologiste moléculaire explique comment le THC tue complètement le cancer

THC tue complètement le cancer

De l’Université Compultense de Madrid, Espagne, le Dr Christina Sanchez a étudié les effets anti-tumoraux du THC, le principal composant psychoactif du cannabis, pendant plus d’une décennie. Elle fournit de l’information saine qui explique exactement comment le THC tue entièrement les cellules cancéreuses – sans effets nocifs sur les cellules saines.

Sa recherche est un complément au travail d’autre, comme le scientifique britannique, Wai Liu, un oncologue de l’Université de l’école de médecine de Saint-George de Londres. La recherche de Liu révèle aussi comment le THC a « une puissante activité anti-cancer, » et peut « cibler et désactiver » les voies qui permettent aux cancers de se développer de manière significative.

Un biologiste explique comment le THC tue complètement le cancer Liu souligne que les compagnies pharmaceutiques dépensent des milliards sur des médicaments qui font la même chose, alors que la plante de cannabis le fait naturellement. Dans la vidéo suivante:

Dr. Christina Sanchez from Cannabis Planet on Vimeo.

le Dr Sanchez explique exactement comment THC fait le sale boulot d’éliminer les cellules cancéreuses en activant les récepteurs cannabinoïdes propres de l’organisme, la création d’endocannabinoïdes. De plus, le cannabis peut le faire sans effets psychoactifs.

« Il y a beaucoup de cancers qui devraient répondre assez bien aux agents du cannabis », a déclaré Liu. « Si vous parlez d’une société pharmaceutique qui a dépensé des milliards de livres en essayant de développer ces nouveaux médicaments qui ciblent ces voies, le cannabis fait exactement la même chose – ou certains éléments des composés du cannabis font exactement la même chose – si vous avez quelque chose qui est naturellement produit et qui a des répercussions sur les mêmes voies que ces fantastiques médicaments qui coûtent des milliards alors travaillont aussi dessus ».

Cela arrive à un moment important où les états légalise la marijuana médicale et ou le gouvernement fédéral reçoit la pression de radier le cannabis des drogues illégale. Une définition archaïque et erronée d’une plante dont les Feds disent «n’a pas de valeur médicinale», même si elles détiennent de nombreux brevets sur la plante…  Les fédéraux se battent toujours contre la marijuana, en dépit d’avoir de nombreux brevets sur la plante.

Brevet US n ° 6.630.507, par exemple, est pour les cannabinoïdes en tant qu’antioxydants et neuroprotecteurs. Serait-ce la raison pour laquelle ils traînent les pieds sur la déclassification de cette plante précieuse?

Un biologiste explique comment le THC tue complètement le cancer :

En fait, trois scientifiques du ministère de la Santé et des Services sociaux ont déclaré dans l’abstrait – ou un résumé – de leurs résultats soumis avec la demande de brevet:

« Les cannabinoïdes ont prouvés leurs application particulière comme neuroprotectant, par exemple en limitant les dommages neurologiques suivant des lésions ischémiques, tels que l’AVC ou un traumatisme, ou le traitement de maladies neurologiques, comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et la démence du VIH. »

Certes, ils savaient qu’il pouvait traiter le cancer aussi.

Dans les textes hindous le cannabis était connu comme une «herbe sacrée. ‘Il a également été utilisé en médecine traditionnelle chinoise depuis des siècles. Le cannabis peut remplacer les médicaments toxiques, et réduire considérablement la douleur. Les études du Dr Sanchez ne font qu’ajouter à la sagesse séculaire qui entoure l’usage médicinal de cette plante phénoménale.

Vidéo en anglais

La Ligue Nationale contre le Cancer dit ceci :

Le cannabis est-il un médicament ?

Le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), principale substance euphorisante du cannabis, est parfois utilisé dans le traitement du cancer pour améliorer la qualité de vie du patient (douleur, manque d’appétit, nausées…). Les recherches ont en effet montré que le THC entraîne la mort des cellules du gliome humain (une tumeur cérébrale agressive) par apoptose (mort programmée).

L’apoptose est un processus dans lequel la cellule se détruit elle-même. Les cellules saines ne sont pas affectées. Le cannabidiol (CBD), deuxième cannabinoïde du cannabis, renforce apparemment cet effet.

Le THC semble aussi exercer une action anti-invasive. Cela signifie qu’il s’oppose à la prolifération des cellules cancéreuses vers les tissus voisins. Cette action peut être utile dans le cas de cancers très invasifs.

Le bon côté des cannabinoïdes

L’effet antitumoral du THC et des autres cannabinoïdes synthétiques et naturels ne concerne pas seulement les gliomes. Il s’exerce aussi sur un grand nombre d’autres types de cancer. Des expériences sur des animaux et sur des cultures de cellules humaines l’ont montré.

Quelques exemples :

Le cannabidiol (CBD) exhibe une activité marquée contre le cancer du sein en provoquant l’apoptose.

Il en va de même du cannabigérol et du cannabichromène . L’anandamide endogène (produit dans l’organisme) possède une action antiprolifération (= il freine la prolifération des cellules cancéreuses) et favorise l’apoptose dans les cultures de cellules du cancer de la prostate humaine.

Les cannabinoïdes luttent aussi contre l’inflammation, ce qui peut également freiner le développement des cancers. La réponse inflammatoire est en effet liée à 15 à 20 % des décès par cancer dans le monde.

Substances cancérigènes

La fumée de cannabis contient dans une large mesure les mêmes substances cancérigènes que le tabac (hydrocarbures aromatiques, nitrosamines, aldéhydes, etc.), parfois en concentration plus forte.

En fumant du cannabis, on absorbe plus de monoxyde de carbone qu’en fumant du tabac.

On a montré que le cannabinoïde méthandamide synthétique intensifiait le développement des cellules du cancer du poumon.

Conclusions

Les traitements possibles du cancer à base de cannabis doivent être développés suivant le modèle de la chimiothérapie classique, c’est-à-dire via l’identification et l’obtention des composants actifs. Il ne peut être question de recommander de fumer du cannabis.

Au stade actuel, il n’existe qu’une étude clinique concernant l’impact des cannabinoïdes sur les malades du cancer.
Cette étude, qui date de 2006, présente aussi des limitations manifestes. Le but principal était de tester une méthode d’administration (intracrânienne) du THC. Le test a été réalisé sur neuf patients souffrant d’une tumeur cérébrale très agressive, en phase terminale.

Ce chiffre limité ne permet pas de tirer des conclusions statistiques pertinentes quant à un éventuel effet de prolongation de la durée de vie, même si deux patients ont encore survécu un an. Lorsque les chercheurs ont cultivé les cellules tumorales des patients avec du THC, elles ont été tuées.

Les chercheurs en ont conclu qu’il fallait des études cliniques plus importantes, portant aussi sur d’autres cannabinoïdes que le THC. Il est possible que la conjugaison de plusieurs cannabinoïdes présente le meilleur potentiel dans le traitement du cancer.

Après Un biologiste explique comment le THC tue complètement le cancer voir aussi

Source: http://naturalsociet…cer-completely/

Une réflexion au sujet de « Un biologiste explique comment le THC tue complètement le cancer »

  1. THOUVENOT

    étant atteint de la sclérose en plaque la marijuana m aide énormément, l état dépressif due au médicament et a la vie engendré par tout ça est absent de méme mes mouvement sont plus fluide, contairement a se que les gens et l état pense de tout ça il y a beaucoup a faire a se sujet,médecine,emploi,tva… j ai fait l essai d arreter et j ai bien vu la différence,depression morosité de pas trouver de travail,faignantise …que du négative,alors j ai repris a faible dose biensure le but n est pas d etre stone mais d aller mieux depuis je travail,je crée (antika deco),et j ai envie d avancer.alors plutot que de voir les jeune des citées trafiquer dans la rue pourquoi ne pas les faire travailler dans les serres j en suis sure qu il serait favorable et au moins il cotiserer mais bon l etat prefere lutter et emprisonner les gens plutot que de gagner de l argent…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *