16 faits choquants que vous ne connaissiez pas sur la Corée du Nord

de | 1 avril 2017

Image crédit : www.leparisien.fr

16 faits choquants que vous ne connaissiez pas sur la Corée du Nord

La Corée du Nord, officiellement République populaire démocratique de Corée, est située dans la partie nord de la péninsule coréenne. Ce pays limitrophe de la Russie et de la Chine fait partie de l’Asie orientale. Dirigé par Kim Jong-un, le régime communiste en place est qualifié de totalitaire et entretient le culte de la personnalité de son dirigeant.

Il est connue pour être le pays le plus fermé du monde. Kim Jong-un le dirige avec autorité, beaucoup de propagande et une très large répression. Cependant, au fur et à mesure des années, malgré une dictature féroce, les langues se délient. Résultat, on finit par savoir beaucoup de choses sur ce pays, toutes plus surprenantes les unes que les autres.

1. Choisir son métier

Dans ce pays, si vous souhaitez devenir journaliste, avocat, médecin etc… Cela risque d’être compliqué. Si votre père est agriculteur, alors vous serez agriculteur et s’il est boulanger, vous serez boulanger. Et ne pensez pas à essayer de changer. Il n’y a aucune retraite, car quand l’état vous a choisit un travail, c’est pour toute votre vie.

2. Les jeans sont interdits.

Les jeans bleus sont interdits en Corée du Nord, pour la simple raison que le régime les considère comme un symbole de l’impérialisme américain.

Il faudrait peut être que quelqu’un aille expliquer au leader Kim Jong-un que la plupart des jeans de notre époque sont fabriqués en Chine et ne représentent donc absolument pas le symbole d’une éventuelle suprématie américaine.

3. S’appeler Kim

Comment voulez-vous être un dictateur craint et respecté si même le plus insignifiant des paysans a le droit de porter le même nom que vous ?

Il est donc interdit de s’appeler Kim depuis que le premier chef d’état possède ce nom. Ainsi, en 2011, juste avant que Kim Jong-un ne devienne leader suprême, les autorités du régime ont fait le tour du pays pour demander aux habitants portant le même nom de le changer.

Kim Il-Sung, fondateur de la Corée du Nord, est né le jour du naufrage du Titanic.

source : seekingalpha.com

4. Téléphoner à l’étranger

Depuis que l’entreprise égyptienne Orascom a installé en 2009 un réseau de téléphonie mobile dans le pays, 10% de la population possède un portable. Un chiffre faible car le salaire moyen d’un nord coréen est d’environ 60€.

Le régime est fait de sorte que tout est fourni aux citoyens pour qu’ils n’aient rien à acheter et qu’ils consomment quasiment tous la même chose. C’est pour cela que très peu de personnes sont capables de s’acheter un téléphone qui coute plusieurs centaines d’euros. De plus, un smartphone est peu utile là bas car il n’y a aucun réseau 3G/4G, ni d’internet, et il est strictement interdit de téléphoner à quelqu’un à l’étranger.

5. Pratiquer une religion

Normalement en Corée du Nord, tout le monde a le droit d’exercer sa religion. C’est même écrit noir sur blanc dans la constitution. Mais dans les faits, la liberté religieuse n’existe pas. Le but de l’état nord coréen est d’éliminer drastiquement tous les croyants ou de les convertir à l’idéologie socialiste athée.

Quiconque qui refuse se fait emprisonner, bannir ou déporter dans une contrée isolée. Quant aux responsables religieux, ils sont tout bonnement exécutés. Depuis l’instauration du régime communiste en 1953, plus de 450 000 religieux pratiquants ont mystérieusement disparu. Surement persécutés ou tués secrètement.

6. Froisser ou plier un journal

Si un jour vous vous retrouvez en Corée du Nord et que vous avez entre les mains un journal où se trouve une photo du leader du pays ou de ses prédécesseurs, ne vous avisez jamais de le froisser, ou pire, de le plier. Ceci est considéré comme un « énorme » crime, surement vu comme une forme de non respect. Un acte passible de la peine de mort !

source : numerama.com

7. Posséder une voiture

Tous les touristes qui reviennent de Corée du Nord le disent, s’il y a bien un truc vraiment cool là bas c’est le calme et l’absence de circulation. En effet, les nord-coréens n’ont pas le droit de posséder ou de conduire une voiture.

Il n’y a d’ailleurs même pas de feu de signalisation sur la plupart des routes. Seuls les militaires et les fonctionnaires du gouvernement ont le droit d’être motorisés, et les proches de Kim Jong-un ont le droit de posséder un véhicule motorisé. Pour les autres, il faut donc se déplacer en vélo ou utiliser les transports en commun.

Selon un manuel scolaire, Kim Jong Un aurait appris à conduire à l’âge de 3 ans !!

8. Surfer sur internet

Tout bon dictateur qui se respecte le sait, pour maintenir efficacement une population sous ses ordres, il faut commencer par l’empêcher de voir ce qu’il se passe ailleurs. Ainsi dans ce pays,  presque personne n’a le droit d’aller sur internet. Rien que pour accéder à un ordinateur, vous devez présenter une autorisation spéciale que seuls quelques rares membres de l’élite nord-coréenne possèdent.

Une fois en face de l’ordinateur, vous ne pourrez seulement qu’avoir accès à des sites de propagande nord coréens et vos mails.

9. Quitter la Corée du Nord

Les nord-coréens n’ont pas le droit de quitter leur pays sans autorisation officielle. Mais peu importe la raison, il est particulièrement difficile d’avoir un billet de sortie. Et pour ceux qui essayeraient de passer de force, c’est mission impossible.

Des mines anti-personnelles et 1,5 million de gardes surveillent quotidiennement les frontières russes et sud-coréennes. Toutefois, certains étudiants peuvent suivre un cursus universitaire en Europe. Kim Jung-un lui-même a étudié à l’étranger. À la fin des années 90, il a intégré l’international School of Berne à Gümligen, dans le canton de Berne en Suisse.

10. Jouer de la musique

En Corée du Nord, toutes les musiques sont contrôlées par l’Etat et doivent glorifier ou honorer le système en cours. Difficile donc pour les artistes de s’exprimer comme ils le souhaitent. Notre musique occidentale est considérée comme un crime contre le régime. Pour éviter de ne pas se faire exécuter, mieux vaut ne pas écouter de la musique européenne ou américaine.

11. Regarder un film pour adultes

Sur 193 états à travers le monde, le visionnage de films pour adultes est autorisé dans seulement 46 pays et est formellement illégal dans 91 pays. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que la Corée du Nord fasse partie de ces Etats où il est illégal.

La punition est grave, les personnes qui se font attrapées en plein visionnage risquent quand même la peine de mort.

La possession de la Bible, d’un film sud-coréen ou pornographique, sont passibles de peine de mort

source : Jesavaispas.com

12/ Seulement 28 coupes de cheveux ont été approuvées par l’état.

Pour les hommes, tout comme pour les femmes, il existe un certain nombre de coupes de cheveux réglementaires.

Au total, les hommes ont le choix entre une dizaine de coupes différentes. Le cas est particulier pour les femmes qui disposent de dix huit coupes dont certaines sont réservées aux femmes mariées et d’autres aux célibataires.

En Corée du Nord, les autorités accordent une grande importance aux coiffures de leur peuple. Elles avaient même déjà lancé une campagne contre les cheveux longs pour les messieurs.

source : France TV Info

13/ Boire du Coca

Aujourd’hui, il n’existe plus que deux seuls pays dans le monde qui ne commercialisent pas le Coca Cola : Cuba et bien évidemment la Corée du Nord.

Ces boissons sont formellement interdites dans le pays. Cependant, quelques canettes parviennent tout de même à s’infiltrer dans le pays et à se vendre sur le marché noir, mais cela est très risqué.  Toutefois on ne devrait pas tarder à en trouver à Cuba si ce n’est déjà le cas.

15/ Boire de l’alcool

La population n’est pas vraiment autorisée à boire de l’alcool sauf pour les jours spéciaux. Un responsable militaire avait été exécuté en 2012 pour avoir bu et un peu trop fait la fête  pendant une période de deuil d’une durée de 100 jours, rendant hommage au père de Kim Jong Un.

Durant cette période, toute relation intime ou toute consommation d’alcool était strictement interdite. Selon ses dires, le dictateur ne voulait « plus aucune trace » de ce fonctionnaire, et a donc choisi de le condamner à mort par obus de mortier.

16  / La marijuana est légale.

On rapporte souvent que le cannabis serait légal, bien accepté par la société et largement disponible en République populaire démocratique de Corée (couramment appelée Corée du Nord). Le pays est plus que jamais verrouillé et très secret, malgré les quelques témoignages occasionnels sur des transfuges ou visiteurs du régime. Les témoignages varient quant au degré d’acceptation réel de la consommation de cannabis dans le pays.

source : The Guardian

 

3 réflexions au sujet de « 16 faits choquants que vous ne connaissiez pas sur la Corée du Nord »

  1. Ducay tolfo

    Bonjour
    Un jour ils ce fera buter kimgup car il y aura un jour du ralebol car on ne peut pas ditacturer infinimant le pays core du nord enfin ca leur regarde

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *