10 Symptômes d’intolérance au gluten

de | 15 février 2015

10 Symptômes d’intolérance au gluten

 

intolérance au gluten

Plus de 55 maladies ont été liées au gluten, la protéine trouvéé dans le blé, le seigle et l’orge. On estime que 99% des personnes qui ont une intolérance ou qui sont atteintes de maladie cœliaque au gluten ne sont jamais diagnostiquées.

On estime également que près de 15% de la population américaine et d’autres sont intolérants au gluten. Pourriez-vous être l’un d’eux?

Si vous avez l’un des symptômes suivants alors ça pourrait être un signe d’intolérance au gluten:

1. Les problèmes digestifs tels que les gaz, les ballonnements, la diarrhée et même la constipation. La constipation surtout chez les enfants a lieu après la consommation de gluten.

2. La Kératose Pilaire, (aussi connu comme « peau d’orange » sur l’arrière de vos bras). Cela peut être aussi le résultat d’une carence en acide gras, en vitamine A secondaire se transformant en syndrome de malabsorption de graisse qui endommage l’intestin à cause du gluten.

3. Fatigue, cerveau embrouillé ou si vous avez une sensation de fatigue après avoir mangé un repas qui contient du gluten.

4. Diagnostic de symptômes de maladie auto-immune comme la thyroïdite d’Hashimoto, l’arthrite rhumatoïde, la colite ulcéreuse, le lupus, le psoriasis, la sclérodermie ou la sclérose en plaques.

5. Symptômes neurologiques tels que des étourdissements ou le sentiment d’être déstabilisé.

6. Hormones déséquilibrées telles que le syndrome prémenstruel, le syndrome Polycystic d’ovaire (PCOS) où une infertilité inexpliquée.

7. Migraines où d’autre types de maux de tête.

8. Diagnostic de fatigue chronique ou de fibromyalgie. Ces diagnostics indiquent simplement que votre médecin traitant ne peut cerner la cause de votre fatigue ou de votre douleur.

9 . Inflammation, gonflement où des douleurs dans les articulations des doigts, des genoux ou des chevilles.

10. Des problèmes d’humeur tels que l’anxiété, la dépression, les sautes d’humeur (ADD).

Le Blé: Le Grain Complet Malsain

intolérance au gluten

Une vidéo de Dr. William Davis, auteur du livre « Ventre de Blé » (Wheat Belly) en anglais

Comment tester l’intolérance au gluten?

J’ai trouvé les meilleurs moyens pour déterminer si vous avez un problème avec le gluten. Faites un régime d’élimination et retirez le gluten de votre alimentation pendant au moins 2 à 3 semaines et réintroduisez le ensuite. S’il vous plaît notez que le gluten est une protéine large et il peut prendre des mois et même des années avant de disparaitre de votre système donc c’est mieux de l’éliminer le plus longtemps possible de votre alimentation avant de le réintroduire.

Le meilleur conseil que je partage avec mes patients c’est que s’ils se sentent nettement mieux sans le gluten et se sentent mal quand ils le réintroduisent, cela signifie que le gluten est probablement un problème pour eux. Afin d’obtenir des résultats précis de cette méthode d’essai, vous devez éliminer à 100 % le gluten de votre alimentation.

Comment traiter l’intolérance au gluten?

Éliminer le gluten à 100 % de votre alimentation, signifie 100%. Même des contaminations croisées de gluten, de médicaments ou de compléments alimentaires peuvent suffire à provoquer une réaction immunologique dans votre corps.

La règle de « nous n’en mangeons pas à la maison, juste quand on mange dehors » est une idée totalement fausse. Un article publié en 2001 indique que ceux qui ont la maladie cœliaque ou ont une sensibilité au gluten n’en mangent qu’une fois par mois et cela augmente de 600% le risque relatif au décès.

Encore des doutes?

Parlez-en à votre médecin traitant ou à un diététicien pour vous aider à vous orienter.

Source: Dr. Amy Myers (le Dr Amy Myers est reconnu dans la médecine fonctionnelle. Elle a aidé des milliers de gens à travers le monde à se remettre des maladies chroniques grâce à son programme sur la base alimentaire.
Après 10 Symptômes d’intolérance au gluten voir aussi

Sandra Véringa

11 réflexions au sujet de « 10 Symptômes d’intolérance au gluten »

  1. Louise

    Quand vous écrivez :  » 99% des personnes qui ont une intolérance ou qui sont atteintes de maladie cœliaque au gluten ne sont jamais diagnostiquées », vous commettez deux erreurs :
    – ce pourcentage ne sort de nulle part, pouvez-vous vous référer à une étude scientifique ?
    – l’intolérance au gluten et la maladie cœliaque sont la même chose.

    Répondre
  2. Jérem

    J’adore la précision  » américaine « , ben oui parce qu’il n’y a qu’eux et les Européens pour se permettre d’être intolérants au gluten ^^
    Sinon j’ai lu dans un article de Science et Vie que l’intolérance au gluten était surtout le moyen de développer un marché autour des régimes qui en sont dépourvus, une mode pour valoriser un produit avec l’appellation  » sans gluten  » comme valeur ajoutée…
    et surtout : qu’un très faible pourcentage de la population était véritablement intolérant au gluten, bien moins de 15% comme écrit dans l’article !

    A bon entendeur…

    Répondre
  3. durieu

    n’en parlez pas si vous n’êtes pas touchés par le problème cela peut avoir de graves conséquences

    Répondre
    1. Julie

      Durieu entièrement d’accord avec vous ! c’est toujours facile de critiquer, d’en parler quand on ne sait pas !

      Répondre
  4. CLEUX

    j’ai la maladie d’hashimoto, depuis 1981 je prend du levothyrox 100, depuis 6 mois j’ai arrêté le gluten et le lactose.
    pour la première fois ma TSH est descendu (de beaucoup) je dois retourner voir mon médecin pour réadapter mon traitement.
    De plus, toutes mes douleurs articulaires (presque à toutes les articulations) ont disparu. Je revis.
    Alors je ne peux pas faire autrement que de faire un lien avec le gluten et le lactose.

    Répondre
  5. Max

    J’ai fait le test car j’ai still chauffard… malheureusement plus de doute mais je veux savoir ce que vous penser de l’auto-test (celui a 30€ à peu près inventé par les Australiens chez biocard http://www.autotest-sante.com/fr/autotest-GLUTEN-118.html)
    Car il y a l’hypersensibilité 1 anti corps et caelique (2 anti corps dont un auto immun) et je ne veux pas de la biopsie sachant que dans les deux cas il existe un bilan sanguin sérologique, j’en ai parler à mon traitant qui me gonfle avec trop d’examen je ne comprends pas vu que les tests sérologiques existent…
    Je vais voir avec mon ORL car franchement l’allergologugue je ne voispas comment il rend lisible un choc inflammatoire… de plus il m’a carrément interdit de faire le régime… c’est plus de la vente forcé mais bel et bien de mutilation!
    J’ai entendu parler que le lactose on peut le réintroduire au bout d’un certains termes de réfime avec pondération.
    Les rhumato j’en veut pas leur immunosuppresseur pour Still dangereux et sans bénéfice point barre moins de 4 mois c’est débile comme traitement…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *