20 proverbes amérindiens empreints de sagesse qui ont traversé le temps

20 proverbes amérindiens empreints de sagesse qui ont traversé le temps

de | 9 janvier 2017

proverbe

20 proverbes amérindiens empreints de sagesse qui ont traversé le temps

Pendant des milliers d’années, les tribus amérindiennes étaient une civilisation dynamique, diversifiée et prospère. Leur sagesse se retrouve dans diverses sculptures en pierre et leurs histoires racontées autour du feu. Malheureusement, la plupart de cette sagesse est soit perdue, soit considérée comme très sacrée. Heureusement il existe encore quelques citations et proverbes amérindiens aujourd’hui. Certains d’entre eux ont plusieurs siècles, mais la sagesse qu’ils contiennent est intemporelle !

« Traitez bien la terre, elle ne vous a pas été donnée par vos parents, elle vous a été prêtée par vos enfants. Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. » – Proverbe amérindien

« Avant que nos frères blancs viennent nous civiliser, nous n’avions aucune prison. Par conséquent, il n’y avait aucun délinquant. Nous n’avions pas de clés ni de serrures, donc il n’y avait pas de voleurs. Quand quelqu’un était trop pauvre pour s’offrir un cheval, une couverture ou une tente, il pouvait recevoir cela comme cadeau. Nous n’étions pas assez civilisés pour accorder une telle importance à la propriété privée.Nous voulions posséder des choses pour les donner aux autres, s’entraider. Nous n’avions pas d’argent, pour cette raison la valeur d’un Homme ne pouvait être déterminée selon sa richesse.Nous n’avions aucune loi (écrite), aucun avocat, aucun politicien, par conséquent nous n’étions pas capables de tricher ou d’escroquer autrui. Nous étions vraiment mal en point avant l’arrivée des hommes blancs , et j’ignore comment expliquer la façon dont nous nous y prenions pour nous en sortir sans ces choses fondamentales (c’est ce que nos frères blancs nous ont dit) qui sont absolument nécessaires pour une société civilisée. » -John Fire Lame Deer, Lakota

« Prenez seulement des souvenirs, ne laissez que des empreintes. »– Chef Seattle (1862)

« Un seul doigt ne peut pas soulever un caillou. »– Proverbe Hopi

« Il n’y a pas de mort, seulement un changement de monde. » – Duwamish

« Ne jugez pas votre voisin tant que vous n’avez pas marché deux lunes dans ses mocassins. » – Cheyenne

« Ceux qui ont un pied dans le bateau et l’autre sur la rive finiront par tomber dans la rivière. » -Tuscarora

« Je crois que beaucoup de peine et de sang seraient épargnés si nous ouvrions davantage notre cœur. » -Chef Joseph

« C’est moins un problème d’être pauvre que d’être malhonnête. »– Proverbe Anishinabe

« Notre terre vaut mieux que de l’argent. Elle sera toujours là. Elle ne périra pas, même dans les flammes d’un feu. Tant que le soleil brillera et que l’eau coulera, cette terre sera ici pour donner vie aux hommes et aux animaux. »-Chef Indien Blackfeet

« Choisissez bien vos mots, car ce sont eux qui créent le monde qui vous entoure. » – Sagesse Navajos

« La couleur de la peau n’y change rien. Ce qui est bon et juste pour l’un est bon et juste pour l’autre, et le Grand Esprit a fait de tous les Hommes des frères. »– Bouclier Blanc

« L’homme croit quelques fois qu’il a été créé pour dominer, diriger. Mais il se trompe. Il fait seulement partie du tout. Sa fonction ne consiste pas à exploiter, mais à surveiller. L’homme n’a ni pouvoirs ni privilèges, seulement des responsabilités. » – Oren Lyons, Iroquois onondaga

« Vous ne pouvez pas réveiller une personne qui fait semblant de dormir. »– Proverbe Navajo

« Dis-moi et j’oublierai. Montre moi et je me souviendrai. Implique moi et je comprendrai. » – Tribu inconnue

« Une fois j’étais à Victoria, et j’ai vu une très grande maison. Ils m’ont dit que c’était une banque et que les hommes blancs plaçaient leur argent là pour le protéger et recevoir des intérêts. Nous sommes Indiens et nous n’avons pas de banque, mais quand nous avons beaucoup d’argent et de couvertures, nous les donnons à d’autres chefs, et ils finissent par nous les rendre avec intérêt, et nos cœurs se sentent bien. Notre façon de donner est notre banque. »-Chef Maquinna, Nootka (1786-1817)

« Quand un homme s’éloigne de la nature, son cœur se durcit. »- Proverbe Lakota« L’homme n’a pas tissé la toile de la vie, il n’est qu’un fil de cette toile. Quoi qu’il fasse à la toile, il le fait à lui-même. »– Chef Seattle

« Ils ne sont pas morts ceux qui vivent dans les cœurs qu’ils laissent derrière eux. » – Tribu Tuscarora

« Le sentiment de fraternité pour toutes les créatures de la terre, du ciel et de l’eau était un principe réel et actif. Les Lakotas éprouvaient pour le monde des animaux et des oiseaux un sentiment fraternel qui écartait tout danger ; en fait, certains d’entre eux étaient devenus si proches de leurs amis à plumes ou à poils qu’ils parlaient en véritables frères une langue commune. »– Chef Luther Standing Bear (1868-1939)

« Tout possédait une personnalité, seule la forme différait de nous. La connaissance était inhérente à toutes choses. Le monde était une bibliothèque et ses livres étaient les pierres, les feuilles, l’herbe, les ruisseaux, et les oiseaux et les animaux qui ont partagé, aussi bien avec nous, les tempêtes et les bénédictions de la terre. Nous avons appris à faire ce que l’élève apprend seulement de la nature, et c’était pour sentir la beauté. Nous n’avons jamais déblatéré contre les tempêtes, les vents furieux, les gelées et les neiges . Donc tout ce qui vient, nous devons le régler nous-mêmes avec plus d’efforts et d’énergie , mais sans se plaindre. » -Chef Luther Standing Bear

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *